close
  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 117

    Angélique Andthehord · Yesterday - 12:27

Puis vint la rentrée en sixième. Les trois juges furent séparés, Véronique allant au CES de Vert-Saint-Denis, Olivier dans le nouveau CES de Cesson-la-Forêt et moi dans le privé, à Voisenon. J'y fis la connaissance de Murielle, à ne pas confondre avec Muriel, évidemment. Murielle habitait au Mée-sur-Seine.

Je l'invitai un mercredi tantôt à la maison. Sa mère voulut bien l'amener en voiture.

Je présentai à Murielle la fameuse balle de tennis et lui en racontai toute l'histoire.

« Moi, j'veux bien jouer avec toi. Vas-y, lance !

- Mais ch'sais pas jouer !!! Chuis nulle, pour rattraper une balle.

- C'est pas grave. Viens ! On s'met juste à un mètre du mur et on s'la lance gentiment. »


extrait de : J'ai trouvé une alliée


#contrariété #ennui #Cesson #solution #balle #amie #confidences #rencontre #jeu #adresse #copine

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 116

    Angélique Andthehord · 2 days ago - 09:25

« Ah non ! pas moi. »

se défendit Muriel avec un sourire malicieux, comme ayant déjoué un mauvais tour que j'aurais voulu lui faire.

« Pas toi quoi ? Qu'est-ce qu'y y a ? Qu'est-ce que t'as vu ? C'est qu'une balle !

- Non, non, pas moi. J'la toucherai pas. »

continua-t'elle, taquine.

Voulant comprendre, j'insistai mais, bientôt, Muriel changea d'attitude, comme inquiète par le jouet que j'avais ramassé et tenais entre mes mains, dans cette arrière-cour où elle se sentit soudain coincée, apparemment.

« Non, pas moi ! Me touche pas avec la balle ! La lance pas ! Faut pas qu'ce soit moi ! J'peux pas ! »

Face à son affolement, je dus renoncer à lui demander plus ample explication et la balle retourna dans la caisse à jouets.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #ennui #balle #vision #magie #amie #sorcellerie #bêtise #incrédulité #rationnel #copine #incompréhension #inquiétude #folie

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 115

    Angélique Andthehord · 3 days ago - 09:04 · 1 minute

Le tantôt, Muriel vint sonner à mon portail. Je la fis entrer et la menai dans l'arrière-cour.

« C'est pas souvent qu'tu viens chez moi ! C'est qu'tu t'es dit qu'j'avais rencontré l'grand sorcier d'Cesson et qu'tu veux savoir c'qui s'est passé ?

- Non, non. Ça m'regarde pas, qui tu rencontres. Juste, s'y reste kek'chose que tu veux m'dire, chuis là mais c'est pour toi. Moi, y a rien qu'j'ai besoin d'savoir.

- Ben non, moi, j'vois rien à dire. Tu m'apprends à jouer à la balle ?

- Ouais, s'tu veux. »

Je courus à la salle de jeux, repris la fameuse balle, revins me placer à une distance raisonnable de Muriel et la lui lançai.

Contrairement à moi, Muriel était très sportive et jouait très bien au ballon. D'un geste habituel, elle plaça ses mains devant elle, observa la trajectoire de la balle… mais l'expression de son regard se transforma en voyant arriver sur elle le projectile, qu'elle esquiva finalement, comme si elle y avait vu un danger.

Et ma pauvre balle, une fois de plus, tomba sur le sol sans qu'aucune main ne l'eût rattrapée.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #balle #magie #amie #confidences #sorcellerie #personnage #rencontre #vacances #jeu #adresse #copine #incompréhension #inquiétude

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 114

    Angélique Andthehord · 4 days ago - 10:57

Le meilleur moyen de déjouer le mauvais sort, c'était de rendre à cet objet l'usage pour lequel il avait été fabriqué mais moi, je ne savais toujours pas jouer à la balle. Si j'essayais de la lancer contre le mur et de la rattraper, elle tombait par terre. Si j'essayais de la lancer en l'air et de la rattraper, elle tombait par terre. Je n'avais jamais été aussi nulle !

Je persistais tout de même, pour laver l'objet de ses ondes maléfiques mais il fallut que je me rendisse à l'évidence : si je ne voulais pas gâcher cette belle journée de grandes vacances à m'embêter à me baisser, toujours et encore, pour ramasser cette fichue balle de tennis, je devais arrêter de la lancer. Je la remis donc dans la caisse à jouets, ne comprenant franchement pas comment les autres enfants arrivaient à prendre plaisir à jouer avec une balle. Moi, je trouvais ça vraiment pénible.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #ennui #Cesson #solution #balle #désagrément #magie #sorcellerie #vacances #incrédulité #rationnel #jeu #adresse

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 113

    Angélique Andthehord · 5 days ago - 16:51 · 1 minute

Vous trouvez pas qu'y a kek'chose qui cloche, là ? J'en ai marre, de ces histoires, à la fin ! C'est qu'une balle.

C'était l'été. C'était les grandes vacances, je les passais dans la maison, à Cesson, paisiblement, entre la maison, la télé, le jardin, le portique et la salle de jeux et là, je retombais toujours sur cette vieille balle de tennis soi-disant ensorcelée qui revenait à chaque fois assombrir le tableau de mes vacances. Je ne voulais plus voir là qu'une balle ordinaire.

Elle a jamais été ensorcelée, cette balle. C'est des bêtises. Comment ça s'pourrait ? Moi, j'avais déposé un baiser dessus mais c'était pour porter bonheur, pas pour faire faire des cauchemars (c'est juste que j'pouvais pas dire ça à Olivier parce que chuis timide). Et mon cadeau m'a été rendu, c'est qu'Olivier voulait pas d'mon amour. Alors, sur le chemin du retour, j'étais tellement triste que j'ai vu dans mon imagination des serpents qui voulaient dévorer ma balle. C'était le reflet des tourments qui voulaient dévorer mon cœur et puis c'est tout. Y a jamais eu d'serpents. C'est juste des histoires que j'me suis inventées pour combattre mes tourments mais, maintenant, c'est fini. Une balle, c'est qu'une balle.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #ennui #Cesson #solution #balle #désagrément #vision #magie #sorcellerie #vacances #bonheur #bêtise #incrédulité #rationnel #incompréhension #inquiétude #folie #amour

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 112

    Angélique Andthehord · 5 days ago - 10:32

Mais bon, le plus important, dans l'histoire, c'est que si on était le 14 juillet, ça voulait dire que les grandes vacances étaient revenues. Vous vous rendez compte ! Après une année d'école à Cesson, retour des grandes vacances, à Cesson, dans la grande et belle maison que nous appelions naguère de campagne et qui était dorénavant, tout simplement, notre maison, avec son jardin, ses papillons… Entre la maison et le mur du voisin, il y avait un espace. Mes parents y avaient fait couler une dalle de béton, monter un mur avec une grande porte-fenêtre à un bout et un avec une petite à l'autre, et poser un toit en tôle ondulé. Telle fut la salle de jeux. Elle abritait une table de ping-pong, un vieux billard russe de récupération, un jeu de grenouille, une armoire avec les jeux de plein air, une autre avec les jeux de société et une caisse à jouets contenant plein de vieux jouets, dont une vieille balle de tennis ensorcelée.


extrait de : Magie indélébile

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 111

    Angélique Andthehord · Saturday, 24 September - 19:03

- Mais moi, sur quoi j'pourrais m'appuyer pour savoir si votre histoire doit être validée ou pas ? J'la connais pas, votre histoire. Moi, j't'ai raconté toutes mes histoires imaginaires mais toi, tu m'as raconté que dalle. »

Un peu plus tard, Muriel m'annonça que j'allais rencontrer quelqu'un qui m'en dirait plus.

C'est finalement le 14 juillet, dans un jardin cessonnais, que je fis la rencontre du grand sorcier de Cesson. Il était beaucoup plus petit que je ne m'étais imaginé.


extrait de : Cour d'Histoire


#Cesson #solution #magie #amie #confidences #sorcellerie #personnage #rencontre #copine

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 110

    Angélique Andthehord · Friday, 23 September - 15:00 · 1 minute

- Et qu'est-ce qu'on est supposés en faire ?

- Vous êtes nos juges. L'année dernière, quand tout a été dit, on n'en a plus jamais parlé. Le dossier est fermé, en attente d'être jugé, par un grand, du CM2. On s'attendait à ce qu'il y ait un nouveau, quand on serait en CM2, et que ce serait lui le grand juge de notre histoire ; et vous êtes trois.

- Ben oui mais vous aussi, maintenant, vous êtes en CM2. Alors, on n'est pas plus grand que vous.

- Oui mais nous, on a tous parlé quand on était en CM1. On n'a plus rien à dire. Y a plus qu'à vous de prendre la parole. Alors, ici, dans l'école primaire, vous êtes les trois seuls grands qui pouvez encore parler. Du coup, vous êtes les juges de notre histoire. C'est à vous de savoir si elle doit être validée ou pas. Pour nous, tout est bouclé, on peut plus rien changer. C'est pour ça que la pièce manquante, tu dois pas la garder que pour toi. Elle est pour vous trois, Véronique, Olivier et toi.


extrait de : Cour d'Histoire


#contrariété #Cesson #solution #mystère #école #récréation #enfants #raison #justice #magie #discussion #amie #confidences #histoire #puzzle #jugement