close
  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 122

    Angélique Andthehord · Wednesday, 13 April - 09:21 · 1 minute

Cela déclencha chez la grosse dame une réaction inattendue :

« La pauvre petite ! elle a l'trac. Oh non, ma chérie ! pleure pas. »

Le pire, c'est que le ton compatissant qu'elle employait me donnait effectivement envie de pleurer. Je ne devais surtout pas me laisser prendre à son jeu. Si je cédais aux larmes, c'était fini, je perdais les pédales et aurais été incapable de me reprendre à temps. En plus, je n'avais même pas le trac ! Je devais impérativement faire abstraction des paroles de la grosse dame et focaliser sur la voix de mon père :

« Mais voyons, Marie ! vous n'allez tout de même pas faire pleurer Mademoiselle »,

puis sur celle de ma mère :

« Oh non ! certainement pas. Voilà, Mademoiselle ! je vais vous chercher une robe »,

pour enfin bondir de joie :

« La rose avec des petits volants ! » ;

et l'envie de pleurer disparut aussitôt de mon cerveau.

Maintenant, je sais ce que c'est que de passer instantanément de la tristesse à la joie.

La grosse dame s'avoua bluffée et des chut ! commencèrent à se faire entendre dans le public.


extrait de : Le lever de rideau


#théâtre #spectacle #envie #père #mère #sentiments #comique #jeu #sérieux #ton #interprétation #émotion #trouble #public #joie #confiance