close

Nous, salarié.e.s de l’aéro, refusons de payer leur crise.

C’est pourquoi nous nous sommes rassemblé·e·s ce 17 septembre entre salarié·e·s (syndiqué·e·s ou non) de 19 entreprises du secteur. Après un échange sur la situation, nous avons décidé :

  • De combattre toute suppression d’emploi (c’est-à-dire d’imposer une embauche pour chaque départ), pour ne pas sacrifier l’avenir de la jeunesse.
  • De refuser toute baisse de salaire et dégradation des conditions de travail, sous la menace du chantage à l’emploi.
  • D’appeler tou·te·s les salarié·e·s à s’emparer de ces revendications et à les discuter sur leur lieu de travail, si possible en assemblée.

Le patronat sait s’organiser, il faut savoir nous organiser aussi. Nous devons nous unir pour construire un véritable rapport de force, qui commence par prêter main forte aux premier.e.s touché.e.s, comme les salarié.e.s de AAA actuellement.

N’attendons pas d’être les prochain·e·s « si on touche à l’un·e, on touche à tou·te·s ! »

La déclaration en entière : http://www.cnt-f.org/cnt31/spip.php?article1208

#social #politique #crise #actu #industrie #syndicalisme #lutte #société #grève #licenciement #travail #capitalisme #patronat