close
  • chevron_right

    As long as the People are not leading the change for an ecological paradigm-shift, the nightmare of flooding will prevail

    David Sauvage · Tuesday, 19 April - 07:19 edit

Why don't capitalists give Nature a break ? After a hotel project in the Blue Bay Ramsar site, an hotel in a dune system at La Cambuse, a planned hotel in a wetland at Les Salines Black-River, proposed villas in Pointe d’Esny and Belle Ombre wetland systems, and the Pomponette coastline to name a few, we need to end these ecocides.

The Ecological Crisis is such a tremendous challenge to address that all the People of the Republic of Mauritius should be deeply part of it. We believe that Rezistans ek Alternativ has paved the way forward as we succeeded to federate an unprecedented horizontal mobilisation to face the Wakashio oil spill, and such an eco-socialist open-approach is a must-have to face the Ecological Crisis.

The worst is that big corporations and oligarchs have access to such information, as it is the case for the ESA 2009 Study, for them to craft their EIA applications, or the Digital Elevation Model (DEM) to be able to carefully select the lands they speculate on, leaving the flood-prone lands to the working-class. Climate injustice also starts here.

#mauritius #esabillnow #ramsar #wetlands #climate

  • chevron_right

    «Changement climatique : c’est maintenant aux peuples d’agir !»

    David Sauvage · Thursday, 11 November, 2021 - 06:23 edit

https://upload.movim.eu/files/7ad59450a81cf45f5efcc7fd417bd4c1bdc7e869/7GweEJA3yQ7i/ds.jpeg

La Zone d'océan sous notre responsabilité doit être déclarée patrimoine mondiale de biodiversité, et Zone de Paix démilitarisée

Article complet

#COP26 #Wakashio #Mauritius #NoNewOil #EndFossilFinance #ClimateJustice #JustTransition #KeepItInTheGround #StopEcocide #FossilFuelTreaty

  • chevron_right

    COP26 - Les engagements du GM Mauricien passés à la loupe

    David Sauvage · Thursday, 11 November, 2021 - 06:18 edit

Ce gouvernement ne va pas dans le sens dans l'Histoire avec l'Offshore Petroleum Bill qui fait honte aux peuples de l'Océan Indien

Article complet

#COP26 #Wakashio #Mauritius #NoNewOil #EndFossilFinance #ClimateJustice #JustTransition #KeepItInTheGround #StopEcocide #FossilFuelTreaty

  • chevron_right

    Transition vers un système educatif eco-solidaire

    David Sauvage · Monday, 20 September, 2021 - 12:46 · 2 minutes

Avec la Covid-19, la répercussion de la pandémie au niveau social est catastrophique, les familles subissent des pressions à tous les niveaux: l'isolement social, la peur de perdre son emploi, la diminution du salaire, l’augmentation du coût de la vie.

Le gouvernement a failli à sa mission d'éducation nationale en ne permettant pas aux enfants d’aller 5 jours par semaine à l'école, et cela a augmenté la pression dans les familles, qui doivent se démener pour assurer la garde des enfants, ou laisser les enfants à eux-mêmes devant la télévision.

Oui, il fallait réduire le nombre d'élèves par classe pour des raisons sanitaires, mais cela ne veut pas forcément dire que l’autre moitié doive rester à domicile. L'éducation doit se réinventer avec la Covid-19, et des activités périscolaires peuvent être organisées pour satisfaire les mesures sanitaires dans les classes.

Au lieu de relancer les cours par classe complète, le ministère de l'éducation devrait organiser des activités périscolaires pour la moitié de chaque classe un jour sur deux;

  • Activités sportives, dont initiations à la natation, aux sports en lien avec la nature
  • Initiations à l'écologie par la visite de nos trésors vivants (wetlands, dunes de sables, forêt, cave, rivière, lac, herbier marin, récif, îles et îlots)
  • Initiations aux activités artistiques (théâtre, musique, bricolage, danse, ...)
  • Initiations à l'agroécologie et à l’alimentation saine
  • Visites de nos musées et sites historiques

L’ensemble des travailleurs sociaux du secteur public, les associations dans l’éducation et le soin pourraient participer à cette transition de l'éducation nationale, pour compenser l’isolement des confinements et la violence de la crise sociale et économique qui s’installe déjà.

La Covid-19 est aussi la maladie de la biodiversité [1], au niveau macro avec la déforestation et l'élevage intensif qui provoque des zoonoses, mais aussi au niveau micro, avec l’appauvrissement de notre microbiome [2] facteur de maladies chroniques qui nous fragilise face à la Covid-19. Cela est en partie dûe à l’industrie de la malbouffe, qui ne favorise pas l’apport d’aliments sain et varié, et d’autre part aux pesticides & insecticides de l’agrobusiness et de la monoculture. C’est pourquoi fournir des repas bio et variés gratuits aux écoliers protégera nos jeunes de la pandémie et sera solidaire avec les classes sociales qui portent le fardeau de la pandémie.

Venez construire avec nous la transition vers une économie écologique et solidaire, qui nous mènera vers une santé planétaire.

[1] La Fabrique des Pandémies – Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire. Marie-Monique Robin Avec la collaboration de Serge Morand. ISBN : 9782348054877

[2] Microbiome : Communauté écologique de micro-organisme commensaux, symbiotique et pathologique qui partage notre espace corporel #mauritius #education #covid19 #biodiversity #solidarity #systemchange

  • chevron_right

    David Sauvage · Thursday, 31 December, 2020 - 05:44

    Hope Amid An Oil Spill: The Artisanal Boom Movement That Sparked A Social Revolution In Mauritius

Hope Amid An Oil Spill: The Artisanal Boom Movement That Sparked A Social Revolution In Mauritius