close














A défaut d’incarnations inter-espèces, il existe d’autres façons de faire entrer les non-humains dans les luttes politiques, comme c’est très bien expliqué dans l’excellent Nous ne sommes pas seuls de Léna Balaud et Antoine Chopot.

Et pour la mise en pratique, il suffit de se joindre au mouvement des Soulèvements de la terre.





Voici les onze premières pages de ce qui va sans doute devenir un nouveau projet :















Le texte de Greenpeace est téléchargeable ici.

Comme contrepoint au texte de Greenpeace, vous pouvez lire l’uchronie des Ateliers de l’Antémonde, qui se collette avec la question des mondes multiples et de la conflictualité. Leurs textes sont en ligne ici.