close
  • Ex chevron_right

    Le Blues Post Rébellion : Un guide pratique pour remettre les pieds sur terre

    earth.movim.eu / ExtinctionRebellionFR · Wednesday, 6 November, 2019 - 09:00 · 14 minutes

20 Octobre 2019, par XR UK - traduction FR - LutteHopi. / relecture alixr.

Revenir à la normale n’est pas toujours facile…

L’équipe de la Culture Régénératrice du Royaume Uni s’occupe de vous ! - Ci-dessous nos conseils avisés qui vous aideront à prendre soin de vous et des autres pendant que nous “redescendons sur terre”; avec des compilations de liens (en Anglais) vers des ressources libres.

Cette semaine de rébellion a été un temps de croissance et d’épreuves pour XR. Le mouvement a dû se remettre en question tout en agissant et s’adapter à un contexte continuellement changeant tout en faisant face à de nouvelles tactiques policières. Les critiques sur XR ont fait émerger beaucoup de débats/discussions et nous avons pu remarquer des défauts dans nos manières de procéder et notre organisation générale.

Quoiqu’il en soit, nous réorientons bel et bien le débat/la discussion et, grâce aux actions entreprises en tant que mouvement, nous continuons d’attirer l’attention sur les urgences climatiques et écologiques. Grâce à notre créativité, capacité d’adaptation et résilience nous sommes toutes et tous engagés dans la tâche qui consiste à sonner l’alarme et faire en sorte de ne pas oublier ce que veut dire être humain en tant qu’entité faisant partie de la nature : que nous appartenons à la Terre.

Nous sommes conscients que de nombreuses communautés humaines sont déjà sur la ligne de front destructrice des urgences climatiques et écologiques. Ces groupes humains proposent d’ores et déjà des réponses régénératives et résilientes face aux enjeux de la montée des eaux et des températures. Il y a beaucoup à apprendre de ces communautés et des cultures qui sont situées en première ligne face aux désordres planétaires.

Une culture régénérative et des manières d’agir de même sont une proposition pour encourager le mouvement à maintenir durablement son activité et développer de la résilience face aux urgences. Réflexion et apprentissage font profondément partie des propositions de la culture régénératrice et nous sentons que, là, nous avons fort à faire.

Les prochaines étapes en pratique

Sur la ligne de front de l’activisme, nous sommes confrontés à bien des émotions et ressentis. L’impact des événements à la fois positifs et négatifs peut avoir des effets à long terme et en profondeur sur les individus concernés. L’action ne s’arrête pas lorsque tu quittes le lieu et que tu rentres chez toi; il peut y avoir des implications sociales comme des procès, ou encore des problèmes dans la famille ou le monde du travail… Simultanément, le “voyage émotionnel” peut se révéler de manière subtile, périlleuse… Il peut arriver aux personnes de se sentir isolées, aliénées, ostracisées, remplies du doute d’elles mêmes, voire même de honte. Les conséquences des impacts émotionnels peuvent ne pas être visibles dans le tumulte immédiat après action, et risquent de devenir plus pesantes dans le temps si elles ne sont pas prises en compte.

L’engagement à long terme dans des situations qui nous impliquent fortement émotionnellement est plus facile à gérer si nous “savons faire avec” et renforcer notre capacité à apporter des réponses graduelles à ces situations émotionnellement délicates. Prendre le temps de se reposer, de réfléchir et de récupérer après de grandes actions est essentiel pour évaluer nos émotions et ne pas risquer le ras le bol, l’épuisement, qui mène à des crises personnelles, des éloignements ou même des départs du mouvement, surtout en prévision d’actions plus soutenues et fréquentes. Avoir des copines/copains, des référent-e-s, le soutien d’un groupe affinitaire, des cercles de parole… Voici entre autre ce qui peut nous ressourcer… Et puis, faire de l’exercice physique, prendre des pauses, aller dehors dans la nature, pratiquer la méditation, le yoga, passer du temps avec les gens que nous aimons, tout cela apporte du réconfort. S’occuper de Soi n’est pas une manifestation d’égoïsme. Ce n’est qu’en prenant le temps de nous ressourcer et nous renouveler en tant qu’individus que nous pouvons collectivement apporter le meilleur de nous mêmes aux actions à venir et aux engagements en cours.

Le Cycle de la régénération

Il y a tant à apprendre des cycles naturels et du passage des jours et des années… le “Mandala du cycle des pratiques régénératrices” a été créé à partir de l’observation de ces cycles naturels et développé grâce aux sagesses indigènes et aux cultures que nous nommons régénératrices. C’est une manière pour nous autres de (se) préparer, agir, réfléchir avec des éléments qui sont connectés à des rythmes et des évolutions cycliques qui sont par essence plus grandes que nous.

( - note des traducteurs liée au concept philosophique de “plus grand que nous” : - même si ces Cycles et Eléments sont bien entendu présents aussi à notre échelle…le tout est de savoir les écouter et être à notre place, Humains, dans le Kosmos. - )

Le Cycle des Pratiques Régénératrices - Regenerative Action Cycle - nous invite à :

  1. Prendre soin de nous même et nous connecter avec notre centre, nos aides, lorsque nous rentrons à la maison(Fin d’Après midi/Eté)
  2. Se réjouir et partager des anecdotes, des histoires, en petit comité.(Coucher du Soleil/Automne)
  3. Accepter, décrypter, se souvenir et honorer les émotions provoquées par nos actions.(Crépuscule/Fin de l’Automne)
  4. Se reposer, réfléchir et rêver de visions nouvelles.( Minuit/Milieu de l’Hiver)
  5. Avec gratitude, se rassembler de nouveau afin de développer de nouvelles idées et intentions.(Aube/Début du Printemps)

Tout cela nous amène aux étapes suivantes pour des actions futures :

  1. Créer des équipes, des entraînements propices aux actions.(Lever de Soleil/Milieu du Printemps)
  2. Préparations pratiques, se préparer au risque d'être arrêté, etc.(Milieu de matinée/Début de l’Eté)
  3. L’action.(Le Midi,/Milieu de l’Eté)

Pour vous aider à traverser ces phases nous avons rassemblé certaines ressources et des conseils. Plus de détails sur le bien-être (en Anglais pour l’instant) peuvent être trouvés sur la page du site XR U.K. à cette adresse : https://rebellion.earth/wellbeing

Faire Grandir les Cercles de Soutien

Nous privilégions une culture dans laquelle nous sommes invités à explorer et renforcer nos ressources et capacités personnelles et collectives. Nous pouvons apprendre à nous appuyer sur notre sagesse et nos apprentissages afin d’être capables de nous soutenir, nous mêmes et chacun-e- de nous. Nous pouvons réaliser cela en communicant mieux entre nous, dans des espaces sûrs dans lesquels nous pouvons nous exprimer, être entendus et aidés.

Les Cercles concentriques de l’Entraide sont :

  • Vous – Connectez-vous à vous même (votre Self) et vos besoins.
  • Votre camarade - Trouvez quelqu’un avec qui partager de l’entraide.
  • Votre groupe Local/affinitaire/de travail - qui fonctionne comme une communauté.
  • Un soutien qualifié, en local - Nous ressourcer grâce à des apports et des soutiens qualifiés.

La Culture régénératrice de XR - Des ressources et des services qui soutiennent les personnes qui prônent la culture régénératrice au niveau local ainsi que les activistes en tant qu’individus.

Débriefons ! Revenir sur les enjeux ! Débriefez !

Les réunions préparatoires et d’après action sont cruciales, bien que souvent omises dans le feu de l’action ou ses retombées. Il peut être bénéfique de prendre un moment pour nous centrer, nous relier à la terre, nous envisager comme un groupe et créer une atmosphère propice à se poser ce genre de questions :

  • Comment JE me sens là, maintenant ?
  • De quoi ai-je besoin ?
  • Comment nous portons nous en tant que groupe ?
  • Comment puis-je participer au bien être du groupe ?

Nous conseillons :

(note des traducteurs, conseils pointant vers des liens en Anglais…)

  1. Réunions pendant ou immédiatement après l’action == > AG Check-in
  2. Retours sur action de 1 à 3 jours après celle ci == > Offsite Debrief
  3. Le plus souvent possible se réunir en cercles de parole et espaces de réflexion == > Talking Circles

Connexion, Gratitude et Célébration

La connexion, la communication entre les êtres est une des fondations de la Culture Régénératrice. Nous évoluons dans un plan de Vie en étant toutes et tous interdépendants ; se connecter avec ce plan est une des choses les plus naturelles, bien que souvent oubliée. Nous voulons parler ici de se sentir et se déclarer “Être”. Il est essentiel pour nous de réaliser notre potentiel en tant qu’espèce, caractérisé par notre capacité à recevoir et exprimer de la gentillesse, de la compassion et de l’amour en abondance.

Être reconnaissants enracine tout ce que nous faisons dans une compréhension profonde des interconnexions avec tous les aspects du passé et les efforts des humains qui nous ont précédés. La gratitude rend humble et nous aide à la fois à réduire nos propres limites et à nous considérer comme faisant partie de quelque chose qui est plus grand que nous. Certaines personnes tiennent un journal, écrit ou photographique, ou se tiennent un moment dans le silence, où réfléchissent à voix haute, au début et à la fin de chaque jour.

Rassemblez-vous pour vous réjouir, quelle que soit la manière dont votre communauté aime à le faire. N’oubliez pas de remercier celles et ceux qui vous ont soutenus, votre famille et bien aimés, vos partenaires, amis, dans les groupes que vous avez fréquentés, pour tout le soutien qui a été donné. Des cérémonies au niveau national et des retours d’expériences seront organisés entre les actions au niveau du pays, afin de s’inspirer des expériences, en tirer des leçons propices à de futures actions.

Bien-être à long terme

Des milliers de rebelles volontaires dont des thérapeutes, psychologues, professeurs de yoga, de méditation, guérisseurs, praticiens holistiques et personnes capables de “prendre en charge” le chagrin se sont proposés dans des Sanctuaires et des espaces de Bien-être durant la Rébellion. Nous travaillons à soutenir les rebelles qui sont rentrés chez elles/eux pour qu’ils puissent accéder à des ressources qui vont participer à leur bien être à long terme.

Soutien émotionnel (lien vers un groupement de psychologues, note de Traduction) Voir (in English only, et vers des thérapeutes “pros” qui proposent 3 séances en bénévoles…) Find out more here > CPA Therapeutic Support

Prise en compte du Chagrin

En ressentant du chagrin nous pouvons augmenter notre capacité à aimer. Nombre de ceux qui aiment cette planète et cette vie connaissent actuellement le chagrin, sous une forme ou une autre. Nous rassembler pour ressentir ensemble la tristesse peut nous aider à la fois à renforcer les liens entre nous, à la nature, et nous aider à acquérir de la résilience pour les jours à venir. Nous protégeons un espace de partage où peut se réaliser une forme de la culture XR de prise en compte de la tristesse, qui puise dans des capacités d’empathie et d'écoute profondes. Nous invitons aussi les personnes extérieures et encouragerons celles qui seront réceptives à cette manière de prendre en compte et de partager les chagrins que nous ressentons.

Vous trouverez des informations ici sur des lieux de partage du chagrin, localement et en ligne. - en Anglais- > Grief Tending Opportunities

Grief tending resources:

De la lecture (in English) autour de ces notions de prise en compte de la tristesse :

  • The Wild Edge of Sorrow (Francis Weller)
  • The Smell of Rain on Dust (Martin Prechtel)
  • The Healing Wisdom of Africa (Malidoma Somé)

Se Connecter à la Nature

Cela peut aussi être le bon moment pour se rendre dans la nature sauvage, pour se recharger et reprendre des forces. S’asseoir sous un arbre, se promener sans hâte dans les bois, s’arrêter et écouter le chant des oiseaux, se nourrir soi-même de beautés qui ne sont pas issues du monde humain. [ Ici, la description -assez difficilement traduisible- d’un simple exercice de conscientisation en extérieur - note des traducteurs- ] : Votre pratique peut être approfondie en vous concentrant sur vos sens et votre respiration, en allant vous promener et approfondir la connexion que vous ressentez au monde sauvage. Il pourrait vous arriver de vous sentir dériver dans vos pensées et de vous couper de votre environnement ; à ce moment là, vous pourriez alors ressentir de nouveau votre lien profond avec la terre, la loi de la gravité vous y aidant, et retrouver votre souffle.

Aide aux personnes arrêtées

Certain des rebelles s’engageant dans l’action non-violente de XR sont prêts à se faire arrêter. Nous avons la responsabilité tant personnelle que collective de soutenir nos camarades rebelles qui le sont, et nous avons besoin d’encourager une approche durable et régénérative des conséquences de notre manière d’agir sur le terrain. Ce processus commence avec une préparation adéquate avant l’action et se poursuit à travers un accompagnement fiable après l’arrestation si elle a lieu. Agissant de cette manière, nous renforçons nos capacités à apporter et échanger du réconfort et de la compassion entre nous tout en garantissant la pérennité de notre mouvement.

Ci dessous des précisions et des liens en Anglais… (Non traduits car trop spécifique à XR UK… ) Cependant les traducteurs les ont laissés… voici :

Please have a look at the Arrest Welfare web-page below for more information about the arrest cycle and the resources and training we have available to support our rebels through this process. Below we include a summary of some of the specific areas of support available.

Arrest Welfare webpage Arrestee Welfare .

Post Arrest Liaison (or PAL Support) can provide signposting to the above resources and also offers a sympathetic ear through telephone contact. Please email us at xr-arrestwelfare@protonmail.com if you’d like to arrange a PAL, placing ‘PAL Request’ in the subject heading.

We are also able to support you in making a self-referral to a trained talking therapist through the Trained Emotional Support Network. Just email us at XR-ArrestWelfare@protonmail.com and we can forward you the referral template.

The Arrest Welfare team also have a team of volunteers who provide Court Support and Accommodation for court appearances. Please email xr-arrestwelfare@protonmail.com if you would like to connect with these networks.

For Legal-related questions please check out the informeddissent.info web-page and the for XR legal support web-page at https://rebellion.earth/act-now/resources/legal-info/

If you do not find your answer on these pages then please email the XR legal team at xr-legal@riseup.net

Finally, but probably most importantly, please connect with your local XR group and ask if they have an Arrest Support team. If they don’t, ask them to get in touch with us as above to discuss creating one.

Prendre du répit dans les maisons ouvertes d’XR

Si vous avez besoin d’un endroit où vous reposer et reprendre des forces, l’organisation des maisons Ouvertes d’XR est présente dans tout le pays. (Rappelez vous bien, lectrices ,lecteurs, qu’il s’agit du Royaume -encore- Uni, note des traducteurs) Nous avons des cabanes en rondins, des fermes isolées, des chambres dans des maisons de sympathisants de la rébellion – toutes gratuites pour les rebelles qui s’engagent à fond et qui ont besoin de répit et de temps pour se reconnecter à la nature.

Si vous avez besoin d’un séjour, pouvez contacter xr-openhomes@protonmail.com , en indiquant où vous voudriez aller, une idée de la période du séjour demandé, et un résumé de vos liens à XR et de votre engagement dans le mouvement.

Consultez la carte interactive : == > XR Open Homes Map

Capture d’écran par les traducteurs. Lieux d’accueil Rebelle en UK, Octobre 2019.

Pour finir, remerciements de l’équipe Culture Régénératrice UK. : -ndTs-

Merci d’avoir pris le temps de lire ce guide, en espérant qu’il vous a été utile !

Si vous avez des questions, ou voulez aider à construire notre culture régénératrice, vous pouvez écrire à xr.regenerativeculture@gmail.com ou consulter notre page web .

Nos manières d’apporter du soutien  ont besoin de soutien aussi - tout argent dont vous pourriez faire don nous servirait à faire grandir et améliorer notre culture, pour qu’elle soit à même de prendre soin de la rébellion au cours de sa croissance.

Reposez vous bien !
Amour,
L’équipe Culture Régénératrice U.K.

PS :Rappel du lien vers la page originale d’où sont tiré les textes et les photographies : https://rebellion.earth/2019/10/20/post-rebellion-blues/.

  • wifi_tethering open_in_new

    This post is public

    extinctionrebellion.fr /blog/2019/11/06/le-blues-post-rebellion-un-guide-pratique-pour-remettre-les-pieds-sur-terre.html

  • Ex chevron_right

    Sur la lutte sociale et climatique : décoloniser XR

    earth.movim.eu / ExtinctionRebellionFR · Wednesday, 23 October, 2019 - 15:32 · 7 minutes

Le 19 octobre 2019, XR Écosse a partagé une tribune faisant écho à des questionnements qui ont émergé ces dernières semaines au sein de tout le mouvement, et notamment notre branche française.

Face à la critique, nous sommes prêt·e·s à écouter, accepter nos erreurs et nous remettre en question.

Voici la traduction de cette tribune :


Cette dernière semaine, deux images largement partagées ont résumé les problèmes profonds prenant naissance au cœur du mouvement Extinction Rebellion. Sur l’une, un homme en costard se fait éjecter du métro par des personnes devant se rendre au travail. A Canning Town, une aire urbaine très populaire de Londres qui a été profondément touchée par des années d’austérité.

Sur l’autre, une carte et un bouquet de fleurs envoyés à des officiers de police par un(e) rebelle d’XR les remerciant pour leur « professionnalisme ». Juste devant le commissariat de Brixton, où des hommes noirs sont morts en garde à vue.

Ces scènes n’ont rien montré de nouveau – XR a longtemps été critiqué pour échouer à se connecter avec les communautés marginalisées. Mais ces photos ont montré l’urgence pour XR de se prononcer sur ces problèmes.

L’un des messages principaux d’XR est « nous affrontons le problème ensemble ». La catastrophe climatique arrive pour tout le monde, quelle que soit la classe, la race ou la religion, nous pouvons tous·tes être uni·e·s par une cause commune face à une menace partagée.

MAIS :

  • Les habitant·e·s du Sud subissent déjà les inondations, sécheresses, famines et chaleur insupportable qui n’affecteront pas le Nord de la même façon. [note explicative au cas où : par pays du Sud, on désigne communément les pays pauvres ou en voie de développement, qui se trouvent souvent au sud géographiquement parlant, par opposition aux riches pays du Nord]
  • Ils se sont fait déposséder de leurs ressources qui leur auraient permis de surmonter plus facilement cette crise climatique, cette spoliation est le fruit du système économique bénéficiant aux 1 % les plus riches.
  • Les personnes en situation de pauvreté, qu’elles vivent au Sud ou au Nord, à cause de l’injustice structurelle (souvent ce sont des personnes racisées ou en perte d’autonomie) sont et vont être plus affectées par des évènements dont les riches sont protégés.
  • Les migrations causées par les effets de l’urgence climatique et écologique se heurtent à des politiques aux frontières hostiles aux migrants, qui laissent les gens se noyer et les gardent pendant un temps indéfini en détention.

Oui, la crise va venir pour tout le monde. Mais c’est très injuste qu’elle impacte plus certaines personnes que d’autres. Et quand nous faisons fi de cela, quand nous ignorons les voix de celle et ceux qui sont le plus exposé.e.s et qui ont le plus à perdre, quand nous nous concentrons seulement sur « nos enfants » et non les personnes qui sont en train de mourir en ce moment, nous risquons de laisser de l’espace pour l’éco-fascisme. En refusant de nommer les causes des crises climatiques et sociales – colonialisme et capitalisme – XR continuera de s’aliéner les personnes qui sont déjà en train de vivre aux extrêmes marges du système qui nous tuera tous·tes.

Dans la suite de la semaine de rébellion internationale, des membres d’XR Scotland ont choisi de mettre en lumière ces problèmes, et de répondre aux attentes de femmes de couleurs de notre groupe qui ont été rejetées par des figures clés d’XR UK, pour avoir créé des bannières « DÉCOLONISER XR » et « LUTTE CLIMATIQUE = LUTTE DES CLASSES ». Beaucoup de personnes , et d’autres groupes au sein d’XR comme Extinction Rebellion Youth, Global Justice Rebellion et XR Internationalist Solidarity Network, ont applaudi ces bannières. D’autres au sein d’XR ont questionné le « message ».

La semaine dernière, lors de l’action de blocage routier visant la conférence du Gouvernement sur le pétrole et le gaz, des activistes de groupes autres que XR Scotland ont commencé à chanter « police, nous vous aimons, nous faisons ça pour vos enfants aussi ».

Une femme qui était là avec les protestants d’XR a commencé à crier : « Dites ça aux familles de Stephen Lawrence et de Mark Duggan ; dites que vous aimez la police aux gens de Totteham. Dites ça à mes amis dont les vies sont ruinées par ce système. Écoutez, si les personnes sur la route étaient toutes de couleur, la police chargerait sur eux avec le matériel anti-émeutes. Mes amis noirs et métis sont arrêtés et recherchés tous les jours ». D’autres membres d’XR lui ont dit de baisser la voix et disaient que cela n’avait « rien à voir ».

Pendant que des rebelles écossais circulaient en demandant individuellement aux gens de ne pas chanter ce chant, une autre rebelle d’XR – une jeune femme de couleur – a pris le mégaphone pour demander « S’ils vous plait, ne chantez pas cela - c’est vraiment nous aliéner les personnes des communautés marginalisées ». Une femme d’âge moyen lui prit alors le mégaphone pour dire qu’elle aime la police, et qu’elle fait ça pour leurs enfants ainsi que les siens. La critique d’une femme de couleur fut littéralement passée sous silence par les préoccupations d’une femme blanche.

Raconter cet incident n’est pas pour blâmer individuellement cette femme blanche – ses actions étaient juste un symptôme de quelque chose de systémique autant chez XR que dans l’ensemble de la société. Mais cela rappelle que les blancs de la classe moyenne qui dominent notre mouvement doivent arrêter de prendre le mégaphone. Être silencieux, et écouter.

Après avoir écouté, ce qui arrive après est plus difficile. Comment XR peut utiliser ses ressources pour une véritable solidarité ? Comment pouvons-nous passer d’un mouvement très accueillant envers les blancs et la classe moyenne à un mouvement qui se

centre sur ceux qui ont été exclus ? Et sans que cela devienne un geste symbolique, comment intégrer les personnes en situation de handicap, de la classe populaire et des personnes de couleur pour faire le travail que celleux qui ont plus de privilèges devraient avoir fait depuis longtemps ? Mais prendre le temps d’écouter, absorber, et réfléchir, est la première étape essentielle.

Critiques récentes recommandées d’XR (en anglais) :


  • wifi_tethering open_in_new

    This post is public

    extinctionrebellion.fr /blog/2019/10/23/sur-la-lutte-sociale-et-climatique-decoloniser-xr.html

  • Ex chevron_right

    Lettre d’info #6 - Deux semaines de rébellion internationale

    earth.movim.eu / ExtinctionRebellionFR · Monday, 21 October, 2019 - 16:46 · 19 minutes

Cher·es ami·es,

Bienvenue dans cette sixième lettre d’info consacrée à la Rébellion internationale d’octobre (RIO), qui s’est tenue à Paris à partir du 5 octobre et bien au-delà, dans 60 villes du monde.

Cette news contient un récit de cette semaine très dense en France, suivi d’un bilan. On tente ensuite l’impossible : vous donner un aperçu des actions qui ont rythmé cette rébellion aux quatre coins du globe. Vous retrouverez enfin les principaux rendez-vous XR des semaines à venir.

SOMMAIRE

  • Une semaine de RIO à Paris…
  • … et dans les régions !
  • Un premier bilan
  • La rébellion internationale
  • A vos agendas
  • Nous soutenir

Mise en place du blocage sur le Pont au Change, à Paris, le 7 octobre
Mise en place du blocage sur le Pont au Change, à Paris, le 7 octobre

Une semaine de RIO à Paris…

Le samedi 5 octobre au matin, plusieurs centaines de rebelles et membres d’autres collectifs ont investi le centre commercial Italie 2, place d’Italie. Celui-ci a été occupé et bloqué pendant plus de 17 heures , malgré plusieurs tentatives d’intrusion des forces de l’ordre. Cette action DERNIÈRE OCCUPATION AVANT LA FIN DU MONDE était organisée en partenariat avec plusieurs collectifs. Toute l’après-midi, assemblées populaires et conférences s’y sont succédées pour informer sur la crise écologique et sociale et penser nos objectifs communs. Car la destruction de la nature n’est qu’un aspect de la culture de domination dans laquelle nous baignons, où le mépris de classe, le racisme, la xénophobie, le sexisme, s’expriment souvent au plus haut niveau de l’Etat. Plusieurs personnalités sont intervenues en soutien : le gilet jaune Jérôme Rodrigues, la militante contre les violences policières Assa Traoré, le documentariste Cyril Dion, ainsi que des activistes du mouvement démocratique à Hong-Kong, faisant naître une ola de parapluies ! Redevenu maison du peuple, ce temple de la consommation fut ouvert une grande partie de la journée à quiconque souhaitait marquer son rejet de la religion qu’il représente. Cette journée a voulu donner un modèle d’une possible convergence non-violente des luttes . Investi de graphiques explicatifs (conférence HFX oblige!) et de messages, le lieu a été évacué vers 4 heures du matin conformément à une décision prise en AG.

Homar et convergence des luttes : l
Homar et convergence des luttes : l’action commence à Italie 2, le 5 octobre

La CÉRÉMONIE D’OUVERTURE de la RIO, dimanche 6 à la Villette, célébrait dans un esprit à la fois joyeux et grave la rencontre des participant·es de Paris et d’ailleurs, venu·es spécialement pour l’occasion. Jongleurs, cracheurs de feu, récitant·es, danseurs·ses et musicien·nes ont mis à l’honneur la créativité et la détermination des rebelles sans frontières. Le déroulé de cette cérémonie s’inspirait des travaux de l’écosophe Joanna Macy : nous avons avons notamment retenu son concept de « travail qui relie », lié au dépassement de l’anthrocentrisme et à l’engagement pour la nature.

Arm-locks et sourires à Châtelet
Arm-locks et sourires à Châtelet

Lundi 7 octobre, vers 15h05, un convoi s’arrête sur le Pont au Change. Dans une scénographie bien ordonnée, environ 2000 rebelles à pieds ou à vélo, qui jouaient aux touristes quelques instants auparavant, participent au détournement de la circulation et au déploiement rapide des arm-locks, tripodes, paille et autres matériel de blocage, et amarrent notre voilier au milieu de la chaussée. C’était L’OCCUPATION POUR LA SUITE DU MONDE : une occupation d’ampleur pour faire résonner et vivre nos quatre revendications au cœur de la capitale. La mise en place efficace de six points de blocages à l’extrémité sud du pont, sur l’île de la Cité, et tout autour de la Place du Châtelet a permis que soit occupé et animé ce espace pendant cinq jours ! Pendant cinq jours et quatre nuits, dans ce lieu magnifique où habituellement les moteurs vrombissent, où se croisent les perches à selfies mais rarement les regards, le calme, l’échange et la vie ont repris le dessus.

Eau-secours : une action permanente contre la pollution des océans
Eau-secours : une action permanente contre la pollution des océans

Le programme ne donnait pas le temps de s’ennuyer : ateliers autour de l’agriculture paysanne, la pédagogie de l’écologie, l’énergie, l’éco-féminisme, « enlever Google de son portable », conférence « Tout droit vers l’extinction », projections de films engagés ; formations à la désobéissance civile et de peace-keepers ; librairie collaborative, « médit’action », coutures et sérigraphie XR… Bien sûr ces journées ont également été rythmées par des assemblées populaires , faisant remonter les décisions des AG des points de blocage, et décidant de l’issue à donner à l’action. Plusieurs soirs d’affilée, l’Orchestre debout, DJ set de Bagarre et le groupe Give a Fuck ont animé la place. Au-delà de ces activités, l’occupation était un lieu d’échange inédit entre citoyen·nes et entre acteurs·trices des luttes politiques. De très nombreuses personnes sont venues nous rencontrer, et une cabane de gilets jaunes s’est installée sur le camp. Certain·es des plus actif·ves dans la vie du camp ne nous connaissaient pas quelques jours plus tôt !

Mardi 8 octobre : Pluie, voilier et échanges
Mardi 8 octobre : Pluie, voilier et échanges

Jeudi midi, face à la non-réaction des autorités, les blocages se sont étendus rue de Rivoli, axe majeur de la circulation parisienne, et au boulevard Sébastopol. Plusieurs enseignes symboles du capitalisme mondialisé ont été bloquées comme Starbucks, MacDonald’s, KFC, C&A et la banque BNP.

Selon l’ONU, c’est un milliard de personnes qui pourraient être déplacées d’ici la fin du siècle, en raison de conditions climatiques devenues invivables. Jeudi 10 octobre, l’action TOUS MIGRANTS , consacrée à cette problématique, a été empêchée dans son déploiement. La tribune prévue s’est toutefois déplacée rue de Rivoli en début d’après-midi, avec les interventions marquantes de Carola Rackete, capitaine du Sea Watch 3 qui a sauvé des dizaines de naufragé·es en Mediterranée, François Gemenne, membre du GIEC et Serge Janicot, du CNRS. « Nous pouvons décider de ne plus être complices de ces gouvernements, d’être les acteurs du changement” a expliqué Carola Rackete_. “Nous devons être une communauté d’empathie, de compassion, face à l’inhospitalité des décideurs envers les personnes qui migrent, souvent à cause des dégradations du climat. »_ Vous pouvez retrouver aussi retrouver l’intervention de François Gemenne en vidéo sur notre chaîne Peertube . Le soir étaient organisés le nettoyage d’un camp de migrants rue Moussorgski, et l’intervention d’avocats en soutien aux exilé·es.

Carola Rackete, capitaine du Sea Watch, rue de Rivoli le 10 octobre
Carola Rackete, capitaine du Sea Watch, rue de Rivoli le 10 octobre

Suite à une décision prise en AG, tentes et matériel de blocage ont été progressivement levés le vendredi, notamment afin de rendre un maximum de rebelles disponibles pour les autres actions prévues.

L’occupation du Châtelet fut belle et féconde sous de nombreux points de vue. Et notamment parce que, pendant ces cinq jours, nous avons soustrait le coeur de Paris au pouvoir institutionnel pour y faire vivre ce qui semblait une utopie : l’autogestion ! Entretien de l’espace public, cantine autogérée, aides auprès des commerçants locaux… A travers notre quatrième revendication, la création d’assemblées citoyennes décisionnaires, nous exprimons notre confiance dans la démocratie directe pour renforcer notre résilience face à la crise bio-climatique en cours, et nous avons mis en pratique cet engagement à cent mètres de la Préfecture de Police !

La batucada d
La batucada d’XR France (ici à Châtelet)

Vendredi avait lieu TOURNEZ MANEGE : une vague joyeuse de vélos freinant la circulation, pour alerter sur nos excès de vitesse perpétuels sur la route de l’exploitation des ressources. Parti·es de la place du Châtelet, nos 300 vélo-activistes ont aussitôt été bloqué·es rue de Rivoli par la police. Après de nombreuses péripéties, et une course poursuite dans Paris, environ cent rebelles ont pris le dessus et ont réussi à bloquer la circulation place de l’Etoile… sous le symbole du sablier déployé en haut de l’Arc de Triomphe ! Ils ont notamment prouvé qu’à Paris, les vélos étaient plus rapides que les véhicules les plus polluants.

Vélorution et ralentissement du trafic sous l
Vélorution et ralentissement du trafic sous l’Arc de Triomphe (photo Julien Duffé)

Le 12 octobre, Extinction Rebellion souhaitait faire émerger un ARCHIPEL DES NOUVEAUX MONDES , composé d’un point de perturbation massif et d’une myriades d’actions autonomes tout autour. Ce point fixe était l’Assemblée Nationale : une des institutions clés du pouvoir politique de notre pays, qui ne semble toujours pas comprendre l’extrême gravité de la destruction en cours du monde vivant. Cependant, les forces de l’ordre semblent avoir exploité des failles de la coordination pour déloger ceulleux qui ont tenté de faire bloc avant que le matériel ait pu être déchargés. Résultat : environ 300 rebelles se sont fait nasser pendant sept heures sur le pont de la Concorde, ne pouvant sortir que par groupes de deux, toutes les cinq minutes. Sur le pont, toutefois, des cercles de discussions et des formations à la désobéissance civile se sont mises en place.

Le 12 octobre, sur le Pont de la Concorde
Le 12 octobre, sur le Pont de la Concorde.

Le reste de l’Archipel a pu se déployer à proximité. Quatre occupations non bloquantes étaient prévues pour investir le quartier : « Assemblées Citoyennes » place du Palais Bourbon, « Dire la vérité », « Agir Maintenant » sur le quais d’Orsay, et « Culture Régénératrice », qui devait s’installer aux Jardin des Tuileries, de l’autre côté de la Seine. Les forces de l’ordre ayant fermé les anciens jardins royaux, sans doute par crainte du caractère subversif de notre culture régénératrice , cet atelier a été rabattu sur les quais. C’est là qu’ont eu lieu la plupart des activités et conférences toute l’après-midi, interpelant des centaines de badaud·es qui profitaient du soleil et d’une température supérieure de dix degrés aux moyennes de saison. Plusieurs assemblées populaires, réunissant rebelles, gilets jaunes et sympathisant·es, se sont tenues devant l’Assemblée. Du stand « Agir maintenant » se sont déployés en fin de journée plusieurs groupes d’actions : notamment swarming (ralentissement de la circulation), campagne d’affichage anti-pub dans les abribus, ou encore des actions de végétalisations de la ville. Vous pouvez retrouver le récit de ces deux dernières journées sur Reporterre.net .

Si tout ne s’est pas déroulé comme prévu sur l’Archipel, nous avons réussi à créer une certaine confrontation avec le pouvoir et sensibilisé de très nombreux·es citoyens . Beaucoup d’enseignements vont pouvoir être tirés de cette action, en particulier sur notre réaction en cas de nassage par la police.

Sous la Conciergerie, "antichambre de la mort" pendant la Terreur - l
Sous la Conciergerie, “antichambre de la mort” pendant la Terreur - l’harmonie ?

En plus de ces actions ponctuelles, il faut saluer les groupes d’action actifs toute la semaine comme LE PLASTIQUE NOUS INTOXIQUE intervenu plusieurs fois place du Châtelet, puis devant l’Assemblée Nationale. A coup de « Plastick Attacks » visuellement marquantes, les rebelles ont sensibilisé autour de l’urgence d’agir contre le plastique à usage unique qui concourt à la destruction des écosystèmes océaniques, et interpellé les pouvoirs publics pour la mise en place de la consigne de réemploi.

Tout au long de la semaine, notre gazette participative quotidienne ICI RIO a mis en lumière la créativité des rebelles : récits d’actions et humoristiques, réflexions, poèmes, horoscope, recettes de cuisine rebelles… retrouvez tous les numéros sur cette page .

Un grand merci à tous·tes les artistes qui ont offert des moments de joie et de beauté aux participant·es de la RIO. Big up spécial au CHOEUR XR et à la BATUCADA d’XR , tous deux magnifiques et entraînants aux moments opportuns !

… et dans les régions !

Nous n’oublions pas les rebelles qui n’ont pas pu ou voulu converger vers la capitale cette semaine, et qui ont fait vivre la rébellion dans les régions ! Le 5 octobre, à Saint Nazaire , die-in et tribunes des rebelles dans uncentre commercial. Le 6, à Forcalquier (04), XR PACA avait organisé un “carnaval pour la fin du monde” avec les Gilets Jaunes. Le 7, à Tours, la fontaine de l’Hôtel de ville s’est teinte en rouge pour symboliser le sang des victimes de l’écocide en cours, et celui de nos enfants (les rebelles avaient bien sûr utilisé un colorant inoffensif pour l’environnement). A Toulouse, le 10, vélorution et bloqueuses volantes dans les rues ! Le samedi 12, à Toulouse toujours, action au Muséum d’Histoire Naturelle , pour la clôture de la RIO… et le début de l’exposition “Extinctions” ! A Bastia , die-in dans un supermarché contre l’utilisation de l’eau en bouteille. Sur la place Jean Jaurès de Marseille , XR Paca a tenté de faire vivre les revendications à travers un “Village sauvage”, proposant de l’agriculture urbaine et tissant des liens avec d’autres collectifs. Le même jour, enfin, Vannes (56) se déclarait en rébellion !

7 mois de vie et un premier bilan

Il y a moins d’un an qu’Extinction Rebellion a réalisé sa première action à Londres. Il n’y a pas sept mois que la branche française s’est déclarée en rébellion place de la Bourse à Paris . Le 28 juin, lors de la répression du pont de Sully, les médias parlaient d’un « groupe de militants », sans préciser qui nous étions ni ce que nous voulions.

Désormais, Extinction Rebellion est identifié par la totalité des médias et des politiques en France, et par une partie notable de la population. Au delà de cette reconnaissance, nous avons, grâce à la désobéissance civile, porté nos revendications sur les places, fait vivre la démocratie directe au coeur de Paris, montré l’alliance possible avec d’autres énergies et d’autres luttes , dans un front commun non-violent contre l’écocide programmé et le système socio-économique qui en est la cause.

Malgré ces avancées, ayons l’humilité de le reconnaître : au cours de cette RIO, le rapport de force espéré avec le pouvoir n’a que très partiellement eu lieu . Nous n’avons visiblement pas assez dérangé ; pire, nous avons fait parfois dérangé sans convaincre celleux que nous voulions rallier à notre cause, qui est pourtant une cause commune. Le gouvernement semble avoir opté cette fois pour la tactique du “laisser-faire”, sans doute pour éviter un retour médiatique négatif lié à la répression d’un mouvement non-violent, et jouer le jeu de la division entre les luttes sociales et écologiques. Nous avons dû répondre aux accusations, particulièrement dures à entendre, de collusion avec les autorités, voire de corruption.

« Plastick attack » devant l
« Plastick attack » devant l’Assemblée Nationale, le 12 octobre

Bien qu’aucune action ne puisse être qualifiée de réussite totale ou de complet échec, nous avons à apprendre de nos erreurs, conformément aux principes qui nous unissent et qui nous imposent de « nous remettre en question » et de « valoriser la réflexion et l’apprentissage ». Nous sommes un processus apprenant , sans cesse en questionnement et en réadaptation.

En attendant que toutes les leçons soient tirées de cette semaine, un message doit être dit et répété. Extinction Rebellion n’a pas vocation à organiser des festivals , ni à devenir la caution écolo d’aucune autorité. Notre objectif final n’est pas non plus de réaliser de belles actions désobéissantes. Il est d’impulser une transformation radicale de notre société pour protéger le vivant et supprimer les structures de domination qui oppriment humains et non-humains. L’urgence est réelle, vitale, et il est de notre devoir de créer un rapport de force suffisant pour transformer notre société et ses normes. Pour cela, nous continuerons de revendiquer l’alliance avec d’autres énergies militantes.

Le fait est que notre détermination est intacte, nos forces grandissantes et soudées, notre discernement toujours plus vif.

Notre lutte ne prendra fin qu’après que nos quatre revendications aient été entendues et mises en œuvre.

La rébellion internationale

Le capitalisme tue : le message des rebelles de Wall Street, à New York
Le capitalisme tue : le message des rebelles de Wall Street, à New York

Voici un aperçu en images de ce qu’ont accompli nos voisins proches ou lointains en même temps que nous.

Discussion de groupes XR à Chennai, Inde
Discussion de groupes XR à Chennai, Inde

Les rebelles de Chennai en Inde ont été parmi les premiers à lancer la rébellion internationale le 7 octobre. Ils ont commencé par un die-in sur la plage pour sensibiliser la population locale. Jeudi, iels étaient de retour en action dans les rues pour une puissante marche « Sauvez votre oxygène » , avec des réservoirs d’oxygène et des masques. Iels ont lancé un débat sur la toxicité de l’air que nous respirons, qui atteint des niveaux exceptionnels en Inde.

En Australie , le mouvement a fait face à une répression particulièrement violente depuis avril dernier. Et pourtant, les rebelles de Brisbane ont réussi à bloquer un pont, tandis qu’à Sidney ( photo ) des centaines d’autres ont fait l’autruche sur les plages pour dénoncer le comportement des gouvernements face à la catastrophe en cours !

Le groupe XR du Sri Lanka ( photo ) a participé à sa première action de nettoyage d’une plage. L’action a été accompagnée d’un die-in pour sensibiliser les passant·es.

Les rebelles de la ville de Jakarta, en Indonésie ( photo ) ont marché pendant quatre kilomètres le long d’un grand boulevard à péages. Ils exigent une solution à la crise climatique, qui pourrait impliquer la submersion de 95% de la surface de la ville à l’horizon 2050.

A Banjul, en Gambie, le 17 octobre une centaine d’écoliers sont descendus dans les rues pour appeler à l’action face au climat et à l’urgence écologique. De jeunes femmes dirigeaient la marche. « Nous ne serons pas spectacteurs », ont-iels chanté, « car cela ne fera qu’exacerber nos malheurs. Nous ne pouvons pas nous permettre de rester assis à regarder la planète périr. »

A Bogotta, en Colombie, ( photo ) les revendications d’Extinction Rebellion ont été projetées sur la façade du ministère de l’environnement.

Blocage massif dans le centre ville de Prague
Blocage massif dans le centre ville de Prague

En Europe, les “highlights” de la rébellion se situaient à Londres, Paris et Berlin (article du monde.fr), mais des actions ont eu lieu dans toutes les capitales, de Dublin à Rome, et de Prague à Amsterdam. A Bruxelles, la répression du mouvement a été particulièrement dure : canon à eaux, gaz au poivre, soupçon de violences policières, et plus de 300 arrestations.

Procession des Red Rebels devant la National Gallery à Londres
Procession des Red Rebels devant la National Gallery à Londres

A Londres , outre le blocage du pont face à Big Ben, fermé à la circulation automobile, et le défilé des étranges “Red Rebels” à de nombreuses reprises, plusieurs personnes se sont déguisées en légumes pour défendre un régime végétarien : voyez l’interview de Monsieur Brocoli , qui en profite pour montrer l’absurdité de la réaction médiatique - on invite un brocoli sur les plateaux et pas une personne qui en sait plus sur la crise actuelle. « Je ne sais pas, je suis un brocoli, je ne fais que pousser ». Au total, sur 11 jours de rébellion, plus de 1800 rebelles londoniens ont été arrêté·es.

Rome, le 7 octobre
Rome, le 7 octobre

Alors qu’en Israël les rebelles de Tel Aviv se collait à la glue sur les portes de la bourse pour mettre fin aux investissements dans l’économie fossile, la Palestine poussait aussi un cri d’alarme. La cas est typique : alors que les Palestinien·nes ont une des empreintes de carbone les plus faibles de la planète, iels comptent pourtant parmi ceux qui risquent de souffrir le plus des atteintes à l’environnement.

Manifestation contre le réchauffement et les restriction d
Manifestation contre le réchauffement et les restriction d’eau Umm al Khair, Cisjordanie

La sécheresse et la désertification qui frappe la région est aggravée par un problème politique, car une grande partie de leurs puits et leurs infrastructures sont détruits et l’accès à l’eau est réduit. À Umm al Khair , la plus grande partie de l’approvisionnement en eau du village a été accaparée par la colonie israélienne de Carmel (à l’arrière-plan de la photo ci-dessous), laissant aux bédouins de la région une moyenne de 15 litres d’eau par jour.

Nos coeurs et nos pensées sont aussi tournés vers les rebelles de Hong-Kong - ici en die-in le 13 octobre dans le quartier de Mong Kok - qui luttent pour le vivant et la démocratie dans des conditions politiques particulièrement difficiles.

D’autres images de la rébellion internationale sont à retrouver sur slate.fr (reportage sur les “mamans” d’XR), huffingtonpost.fr et bien sûr le portail de news d’Extinction Rebellion (en anglais) . Elles laissent entrevoir la cohésion et la volonté commune de tous·tes les rebelles, sur cinq continents.

A vos agendas !

PERMANENCE XR, Paris, tous les dimanches de 14h à 19h jusqu’en décembre : des rebelles tiennent une permanence dans un squat d’artistes parisien , le Jardin Denfert : 61 boulevard Saint-Jacques, 14e (Métro Saint-Jacques). Venez nous y retrouver, échanger et découvrir le mouvement !

Action GARDIENS DE LA TERRE, 25 octobre, Paris : au côté de représentants de peuples autochtones, assassinés pour des intérêts financiers, des rebelles occuperont un lieu de Paris afin de soutenir leurs luttes. Ce blocage sera accompagné de demandes claires concernant la reconnaissance du droit de la nature et de l’écocide. Ces demandes seront remises auprès de nos élu.e.s. Que tu vives au milieu de la forêt amazonienne, en campagne ou en plein centre ville, nous sommes tous.tes unis par la terre et répondrons présents pour la défendre ! L’événement Facebook ; le formulaire d’inscription .

WEEK END DE RESISTANCE ”, du 1er au 3 novembre 2019 , à Saint-Victor (Aveyron), contre l’expulsion de la Zad de l’Amassada le 8 octobre (en pleine RIO). Les habitant·es de la zone luttent depuis quatre ans contre la construction d’un mégatransformateur et d’un parc éolien sur le territoire de la commune de Saint-Victor-et-Melvieu (Aveyron). L’amassada s’attaque au nouveau discours du capitalisme vert visant à perpétuer son système de domination dans une ère soit-disant “post-carbone”. Le formulaire d’inscription .

Nous soutenir

Quelques idées pour nous soutenir :

A très bientôt,

Amour et rage,

Extinction Rebellion France

Celles et ceux qui contemplent la beauté de la Terre y trouveront des réserves de forces aussi longtemps que la vie durera.” Rachel Carson

  • wifi_tethering open_in_new

    This post is public

    extinctionrebellion.fr /lettres-infos/2019/10/21/lettre-dinfo-6-deux-semaine-de-rebellion.html

  • Ex chevron_right

    Gardiens de la Terre

    earth.movim.eu / ExtinctionRebellionFR · Saturday, 19 October, 2019 - 07:23

Gardiens de la Terre

Depuis des années, des mouvements autochtones ont recours à la désobéissance civile pour s’ériger contre un système économique global écocidaire qui menace leur culture et leur milieu de vie. Nous rejoignons leurs revendications pour défendre le respect du vivant.

Parce qu’une crise globale exige un mouvement global.

Parce que les populations autochtones et locales, du fait de leur mode d’existence, sont les premières affectées par l’effondrement du vivant.

Parce que leur rapport au monde est menacé par une pensée globalisante qui considère la nature comme une simple ressource.

Parce que la France est directement impliquée dans la destruction d’écosystèmes habités, source de diversité naturelle et culturelle, que ce soit dans ses territoires d’Outre-mer et à l’étranger par l’entremise de ses entreprises extractives.

Le vendredi 25 octobre, nous occuperons un lieu symbolique dans Paris pour manifester notre solidarité aux leaders autochtones de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature, et pour demander la reconnaissance du crime international d’écocide et des droits de la nature.

Pour participer inscrivez-vous

http://allianceofguardians.org/fr/

  • wifi_tethering open_in_new

    This post is public

    extinctionrebellion.fr /evenements/2019/10/19/gardiens-de-la-terre.html

  • Ex chevron_right

    Lettre d’info #5 - Pourquoi bloquer une capitale ?

    earth.movim.eu / ExtinctionRebellionFR · Tuesday, 8 October, 2019 - 15:15 · 8 minutes

Cher·es ami·es,

Edition spéciale ! Voici une 5e newsletter concentrée sur les événements de la semaine en cours : une rébellion au nom du vivant, contre les forces qui le détruisent, coordonnée dans plus de 60 villes du monde ! Une rébellion qui n’est pas qu’un soulèvement, mais montre aussi la voie d’une société plus démocratique et plus juste. Après un récapitulatif des dernières actions en France, on vous explique la philosophie de cette démarche, et on vous briefe sur les actions à rejoindre durant cette Rebellion Internationale d’Octobre (RIO).


Le Pont au Change occupé par les rebelles et sympathisant·es, à Paris, depuis le 7 octobre 2019

SOMMAIRE

  • Actions passées en France
  • Pourquoi bloquer une capitale ?
  • Rejoignez RIO
  • Nous soutenir

Actions passées en France

A Strasbourg, le lundi 16 septembre , s’est tenu un rassemblement sur le campus Esplanade pour dénoncer la déforestation, ses conséquences et la disparition du Vivant. Les militant·es ont tout d’abord créé un « chemin de croix », chaque croix portant le nom d’animaux menacés d’extinction en Amazonie. Puis les croix ont été disposées en un « Cimetière des espèces disparues ». Au son du clairon, les rebelles ont dénoncé la responsabilité collective des Etats , des entreprises et des consommateur·trices face à la déforestation, ainsi que les phénomènes intimement liés tels que l’atteinte aux droits fondamentaux des populations indigènes, l’exploitation d’êtres humains, utilisation de pesticides dangereux sans protection.

Jeudi 26 octobre, les rebelles de Lyon , associés à Youth For Climate, Alternatiba, ANVCop21 Rhone, ont détournés des affiches du Grand Lyon et créé la surprise dans les abribus! En reprenant la charte graphique et leurs éléments de langage, les militants ont réalisé une fausse déclaration de “L’état d’urgence climatique et écologique” avec les engagements qui vont avec : “Alimentation 100% bio et locale”, “Zéro artificialisation des sol”… L’objectif était de remplacer des panneaux publicitaires, incitant à la consommation de masse, par des mesures concrètes à adopter rapidement face au désastre actuel. Découvrez ces affiches dans Positivr .

En Isère, le 28 septembre , suite au commencement des travaux pour élargir l’A380, une cinquantaine de cyclistes activistes ont bloqué l’autoroute durant une trentaine de minutes. Sur cette même autoroute, habillés de noir, les rebelles ont organisé une cérémonie funéraire symbolique. Ils ont entamés des chants et déposé les cercueils de la biodiversité locale, de la santé publique, du climat et de la démocratie et enfin de la civilisation de la voiture. Les rebelles ont réclamé “un véritable contrôle citoyen et démocratique » sur les décisions locales, d’autant plus nécessaire que ce projet climaticide a été adopté dans l’opacité la plus totale. Tous les recours juridiques n’ont pas été épuisés. Reportage vidéo et infos sur placegrenet.fr

A Lille, ce même samedi, une quarantaine de militants d’Extinction Rebellion et d’associations diverses ont peint des cyclistes sur la route afin de réclamer plus de pistes cyclables aux autorités. Et ce 4 octobre, le conseil municipal a adopté à l’unanimité le voeu de reconnaissance d’urgence climatique (4’41’’), associé à plusieurs engagements concrets pour une transition solidaire et écologique : une déclaration qui fait suite à celles de Londres, Amsterdam, Montreuil, Paris ou Toulouse. La mobilisation exceptionnelle des groupes locaux XR n’est pas pour rien dans ce processus de reconnaissance qui, s’il reste insuffisant, place les autorités face à leur responsabilité historique.


Opération “freinons, ça urge” à Grenoble sur l’A380


A Rennes, le même 28 octobre , des militant·es d’Extinction Rebellion se sont introduit·es au siège de Blot immobilier et ont déversé des feuilles mortes dans leurs locaux, afin de dénoncer l’inutilité du projet de centre commercial “Open Sky” à Pacé, qui serait implanté sur 10 hectares de terres agricoles. Rennes métropole ne soutient plus le projet, cependant le permis de construire est délivré et les travaux peuvent légalement commencer. En savoir plus sur France3-régions.

A Gonesse (Val-d’Oise), ce vendredi 4 octobre , on a marché contre les bulldozers ! Les opposants à Europacity iront jusqu’à Matignon ce samedi 5. Extinction Rebellion s’associe au combat des habitants contre ce projet d’un autre siècle. Les opposant·es se disent désormais prêt·es à créer une zad s’iels ne sont pas entendu·es, expliquent-iels à Reporterre.

Pourquoi bloquer une capitale ?

Par quel moyen faire advenir le changement massif et radical imposé par la crise environnementale en cours, inséparable d’une crise sociale ? Cette question est au fondement d’Extinction Rebellion. Plusieurs décennies de militantisme traditionnel ont échoué à faire advenir ce changement, et il faut en tirer les leçons. Demandons-nous ce qui fait que ce changement n’arrive pas. Voici quelques pistes :

1- les peuples ne sont pas informés par les médias ni les gouvernements des avertissements des scientifiques ; pire, certaines instances, entreprises, lobbies, etc., au pouvoir d’influence extrême, mènent un combat actif pour maintenir le statu quo et empêcher une transition qui leur serait dommageable à court terme ;

2- les gens sont trop accaparés par leurs problèmes quotidiens - notamment pécuniaires, dans le cadre de sociétés de compétition - pour penser et prendre au sérieux un futur abstrait et hypothétique, même catastrophique ;

3- le système actuel rend difficile d’amorcer cette transformation réelle sans déclencher des bouleversements structurels déstabilisants pour une population non prévenue ;

4- les pays mènent entre eux une guerre économique, ce qui fait qu’un Etat ne peut pas amorcer une telle politique sans risquer de se faire écraser par les autres, économiquement, voire militairement.

Ces quatre facteurs nous attachent à un train qui fonce dans le mur. Si nous voulons sauver les vivants au sein du système-terre actuel, et in fine la possibilité d’une survie pacifique pour l’humanité, il faut déverrouiller un par un chacun de ces points. C’est ce que propose la stratégie globale de notre mouvement.

La disruption économique provoquée par un blocage non-violent des capitales répond directement aux deux premiers point. D’abord, elle oblige les médias à parler des mouvements écologiques de manière massive, puisqu’il devient impossible de les ignorer. Ensuite (et indirectement), elle cherche à remplacer la désinformation par un débat public. Aujourd’hui, la crise écologique est une idée lointaine et vague pour une grande part de la population, qui peut continuer à vivre en y pensant de temps en temps sans vraiment prendre parti. En revanche, après plusieurs jours de blocages, une paralysie de l’économie, et un battage médiatique constant, chacun devra prendre position au sein du débat. Réalisant l’obscurantisme des politiques actuelles de croissance, de compétition, de domination sur la nature et l’humain, les citoyen·nes seront plus à même de soutenir massivement le mouvement climat et de défense du vivant.

C’est par la création d’une assemblée internationale de citoyen·nes tirée au sort (work in progress!), et la multiplication de ces assemblées, garantes d’une transition juste et équitable, à l’échelle locale, qu’Extinction Rebellion propose de désamorcer la tension des troisième et quatrième points. Car ce ne sont pas les peuples qui sont en guerre, mais leurs dirigeants - parfois contre une partie de leur peuple. En réparant la démocratie, en donnant les informations apportées par la science aux peuples, et en leur rendant le pouvoir par le biais d’assemblées citoyennes véritablement décisionnaires , nous aurions une chance d’être à la hauteur du défi que l’humanité s’est jeté à elle-même !

Ces réflexions stratégiques, que l’équipe de la newsletter a recueillies auprès du groupe de travail “Recherche et Systémique” d’XR, sont basées sur de nombreux travaux de chercheur·ses et d’historien·nes des mouvements sociaux. Dans cette vidéo , Roger Hallam, cofondateur d’XR-UK, revient sur le parcours militant et intellectuel qui a conduit aux blocages monstres d’avril dernier à Londres.

Rejoignez RIO

Sans brûler un gramme de kérosène ! « LE PLASTIQUE NOUS INTOXIQUE », « DEMAIN TOUS MIGRANTS ! », « TOURNEZ MANEGE », « ARCHIPEL DES NOUVEAUX MONDES »… Toutes les actions prévues et les formulaires d’inscription, ainsi que notre gazette quotidienne ‘ICI RIO’ sont à retrouver ici .

Nous soutenir

Dès son lancement, il a été établi qu’XR France n’engagerait aucun permanent, afin d’éviter une logique de professionnalisation du mouvement et de favoriser l’horizontalité dans la prise de décision. Ainsi tou·tes nos rebelles sont bénévoles.

Achat et location de matériel, frais de structures (dont nos serveurs), frais judiciaires… Malgré le DIY, les solutions de récup exploitées au maximum et l’énergie incroyable qui irrigue le mouvement, la rébellion implique quelques moyens ! Pour nous aider, faites un don, ponctuel ou régulier , en passant par la plateforme sécurisée HelloAsso : à Extinction Rebellion France ou pour l’organisation de la RIO en octobre.

D’autres idées pour nous soutenir :

Avec amour pour le vivant

et rage contre le système qui le détruit,

Extinction Rebellion France


21 septembre : l’urgence climatique et écologique s’affiche sur le beffroi de Lille

  • wifi_tethering open_in_new

    This post is public

    extinctionrebellion.fr /lettres-infos/2019/10/08/lettre-dinfo-5-pourquoi-bloquer-une-capitale.html

  • Ex chevron_right

    Tournez manège

    earth.movim.eu / ExtinctionRebellionFR · Monday, 30 September, 2019 - 07:23

Tournez manège

À partir du 7 octobre à Paris, Extinction Rebellion France appelle à entrer en résistance contre un système qui nous détruit. Face au rythme effréné de nos modes de vie et de consommation, il est grand temps de ralentir. Nous sommes en excès de vitesse perpétuel sur la route de la surexploitation des ressources, et nous accélérons toujours plus. C’est pourquoi nous avons décidé de freiner symboliquement cette course à la croissance en remplaçant le trafic motorisé par une vague immense et joyeuse de vélos.

Nous appelons les jeunes, les moins jeunes, les parents à exiger un futur vivable. Nous vous invitons à nous rejoindre pour quelques heures !

Ce formulaire a pour objectif de recenser le nombre de participant·e·s à cette action de blocage temporaire, les compétences et disponibilités de chacun·e et de vous transmettre les informations nécessaires pour une action réussie.

Formulaire d’inscription

Avec Amour et Rage,


Découvrez les autres actions de la Rébellion Internationale d’Octobre

  • wifi_tethering open_in_new

    This post is public

    extinctionrebellion.fr /evenements/2019/09/30/tournez-manege.html

  • Ex chevron_right

    Lettre d’info #4 – La rue aux citoyen·nes

    earth.movim.eu / ExtinctionRebellionFR · Thursday, 26 September, 2019 - 00:18 · 10 minutes

Cher·es ami·es,

Bienvenue dans cette quatrième newsletter d’XR France. Les perspectives sur le climat s’aggravent, mais, à travers le monde, des milliers de citoyennes et de citoyens se soulèvent pour construire un autre monde, respectueux du vivant, plus démocratique, et plus juste. Vous trouverez ici le bilan de deux semaines d’actions en France et ailleurs, et les principaux rendez-vous du mouvement de convergence à Paris, à partir du 5 octobre prochain.

Sommaire

  • Breaking
  • Actions en France
  • XR dans le monde
  • Actions RIO – Rebellion Internationale d’Octobre – Paris
  • On a besoin de vous

image|500x333
Action Notre coeur brûle , 31 août, Paris: première apparition publique du Blocoverde, la magnifique batucada d’XR France

BREAKING : un juge reconnaît l’impératif de désobéissance civile

Une nouvelle encourageante montre que la société, y compris dans ses institutions, est consciente de l’insuffisance des politiques menées : lundi 16 septembre, le tribunal correctionnel de Lyon a relaxé deux de nos amis les décrocheurs d’Action Non Violente COP21 , convoqués pour avoir décroché un portrait de Macron dans cette même ville.

Dans son jugement, le magistrat prend acte du dérèglement climatique, de ses conséquences pour les écosystèmes, et du danger qu’ils représentent pour l’humanité. Il constate chiffres à l’appui que la France n’a pas atteint ses objectifs légaux, et semble justifier l’action des décrocheurs en notant que, dans ces conditions de risque vital, « le mode d’expression des citoyens […] ne peut se réduire aux suffrages exprimés lors des échéances électorales mais doit inventer d’autres formes de participation dans le cadre d’un devoir de vigilance critique ». Le vol du portrait « doit être interprété [dans l’esprit de ceux qui l’ont commis] comme le substitut nécessaire du dialogue impraticable entre le président de la République et le peuple. »

Le parquet a fait appel du jugement.

Cette décision nous touche en tant que militant·es écologistes. Elle conforte notre sentiment de légitimité dans nos actions de désobéissance, rendues nécessaires par la menace commune.

ACTIONS EN FRANCE

CYCLONUE, 8 septembre, Paris

Les rebelles d’Île-de-France se sont associés aux naturistes lors de la WORLD NAKED BIKE. Malgré la menace de verbalisation de l’événement par la préfecture pour « exhibition sexuelle », ils ont défilé nu·es au bois de Vincennes, puis place de la Nation, et vers le Marais. Puissance des corps pour démontrer notre commune appartenance à la grande famille du vivant, et réclamer des soins pour la Terre !

RALENTIR D’URGENCE, Rennes, 9 sept

De 8h à 19h, une centaine de militant·es XR ont coupé la route du pont de Bretagne aux voitures et aux camions, tout en laissant les transports en commun rennais circuler. Le message : les véhicules thermiques, imposés aux ménages pour les trajets domicile-travail par des politiques de transports publics absurdes, sont responsables d’une part très importante de l’émission de gaz à effet de serre, de la pollution de l’air, de la bétonisation à outrance de nos villes, et donc de la destruction des écosystèmes. Si une centaine de mètres de route barrée suffit pour paralyser des milliers d’automobilistes – et potentiellement toute l’économie – c’est que nos villes ne sont pas résilientes ! Lecture de tribunes, chants, chorégraphies collectives, construction de banderoles de sensibilisation aux crises écologique et climatique, sérigraphie sur tee-shirts ont rythmé cette réappropriation de l’espace public. Retour en vidéo

ROCAD’AMOUR, Annecy, 9 septembre

Les rebelles de Haute Savoie ont bloqué la rocade d’Annecy par intermittences sur une durée globale de 45 minutes, en expliquant aux automobilistes les revendications d’Extinction Rebellion. Lire dans Le Dauphiné libéré

LA MORT DU VIVANT, Annecy, 14 septembre

Une soixantaine de rebelles ont organisé un cortège funèbre dans les rues d’Annecy pour symboliser le déclin accéléré de la biodiversité et dénoncer l’impact destructeur de l’activité humaine sur les écosystèmes, et en particulier dans la région. L’effondrement de la biodiversité concerne également la Haute-Savoie : des espèces ont déjà disparu du département (le Grand Tétras dans les années 2000, le merle bleu, le percnoptère…) D’autres sont en situation extrêmement précaires : la Huppe (magnifique oiseau qui se nourrit d’insectes) dont il reste seulement deux couples en Haute-Savoie. L’écrevisse à pattes blanches a disparue de 98% des ruisseaux savoyards en moins d’un siècle (données Fédération de pêche 74).

Après plusieurs prises de parole dans la vieille ville, le cortège, portant deux cercueils et deux cents peluches d’animaux mutilés, a fait un arrêt devant la mairie d’Annecy, où les militants ont rendu publique une lettre ouverte aux élus extrêmement discrets et bien peu engagés sur ces sujets - une mairie dont les portes se sont fermées à l’approche des militants.


Le 15 septembre à Lyon, sur le pont Wilson bloqué

SI TU VAS A RIO : Rébellyon, 15 septembre

Sous un soleil de plomb, le pont Wilson qui enjambe le Rhône a été bloqué pendant huit heures, la plus longue occupation réussie jusqu’à présent ! Des ateliers de sensibilisation et des médiateurs se sont déployés afin d’informer des passants curieux et compréhensifs. Lire dans Rue89Lyon

image|300x450
Annecy, le 14 septembre

XR DANS LE MONDE

Un aperçu (non exhaustif !) des actions d’XR menées dans le reste du monde.

Perth, Australie, 15 août

XR Australie Occidentale s’est déclaré en rébellion autour d’une journée festive et joyeuse pour la Journée de déclaration de la rébellion devant les marches du Parlement à Perth. Des centaines de rebelles de tous les ages se sont retrouvé·e·s pour montrer au gouvernement qu’il y a urgence. En vidéo

Melbourne, Australie, 14 septembre

Blocage monstre sur un pont de Melbourne. « Nous savons que cette forme d’action est dérangeante pour certains, nous ne bousculons pas la vie des gens sans nécessité » , dit une rebelle australienne. Lire dans The Guardian

Northern Rebellion : Occupation de la Deansgate, Manchester, UK

De nombreux groupes d’Extinction Rebellion du Nord du Royaume-Uni se sont unis pour prendre le contrôle d’une section de Deansgate, l’artère principale de Manchester. Durant quatre jours, du 31 août au 1er septembre, ateliers et actions ont été organisés afin d’alerter la population sur la catastrophe écologique et climatique qui s’annonce. Les activistes ont ciblé divers bâtiments emblématiques du capitalisme : les die-in se sont multipliés devant la banque Barclays, qui a investi l’année dernière 20 milliards de livres dans les énergies fossiles, devant la banque HSBC, ou encore devant un magasin Primark, symbole de la fast-fashion. Lire dans Manchester Evening News

0_extinction-rebellion-manchester-1-550x367|300x200
Manchester: la Northern Rebellion en marche

La Limmat devient verte, 10 septembre, Zurich, Suisse

Le 10 septembre, à midi, des activistes d’Extinction Rebellion Zurich ont coloré de vert les eaux de la Limmat. Après avoir déversé dans l’eau de l’uranine, un produit inoffensif au fort pouvoir colorant, ils se sont laissés flotter au gré du courant, donnant l’impression aux passants de voir des corps morts. Cette action au pouvoir symbolique fort a permis aux activistes de sensibiliser la population sur la menace qui pèse sur les eaux : le réchauffement climatique met en danger les glaciers, modifie l’intensité et la fréquence des précipitations, menace la vie dans les lacs… « Nous voulions rendre visible ce qui est invisible » , explique un rebelle suisse sur Twitter. « Tout le monde sait qu’il y a un problème mais tant qu’il n’est pas sous nos yeux, on n’agit pas. »

Zurich|300x200
Les eaux vertes de la Limmat

Les rebelles suisses ne s’arrêtent pas là : la métamorphose de la Limmat n’est qu’une action parmi une série d’autres qui se tiennent du 9 au 20 septembre dans différentes villes suisses.

« Blood of our children », 14 septembre, Hambourg, Allemagne

Déversement de faux sang dans le port de Hambourg , à l’occasion des « Cruise Days », le plus grand festival de croisières au monde. Alors que de nombreux navires étaient exposées, les rebelles ont voulu dénoncer ce luxe inutile et extrêmement polluant à travers une action choc qui montrait le sang des enfants et des êtres vivants sacrifiés par des modes de vie accélérant le réchauffement climatique. La veille, une action de blocage de la circulation avait été organisée.

Hamburg : une action "Notre Sang" contre la folie des croisières de luxe
Hamburg : une action “Notre Sang” contre la folie des croisières de luxe

20 septembre : XR India en grève pour le climat

Depuis son lancement, XR soutient très fort les jeunes à travers le monde qui, en séchant les cours le vendredi, se rebellent pour la protection du climat . Vendredi dernier, ce sont environ quatre millions de jeunes citoyen·nes, dans plus de 150 pays et sur tous les continents, qui ont défilé dans les rues pour placer les adultes face à leur responsabilité historique : un aperçu de cette mobilisation sur lemonde.fr . En Inde, Extinction Rebellion et Fridays for Future ont appelé d’une seule voix à la grève : les jeunes activistes expliquent l’importance de cette mobilisation dans cette vidéo .

Actions RIO – Rebellion Internationale d’Octobre – Paris

5 octobre : Dernière occupation avant la fin du monde !

Il est temps d’entrer en résistance contre un système de domination patriarcal, raciste et néo-colonial qui exploite les plus démuni.e.s, transforme notre planète en poubelle et nos existences en marchandises. Le 5 octobre, nous occuperons un lieu emblématique de ce système capitaliste, et nous y construirons ensemble un front d’écologie sociale et populaire pour en faire un jalon de la résistance à venir. Formulaire pour s’inscrire

6 octobre : Cérémonie d’ouverture publique

Un moment de grâce qui mêlera les arts et honorera les grands règnes de notre si belle planète. Un moment de douceur, de fête, d’étonnement, de connexion entre rebelles et avec vous tou·te·s. Un moment de beauté au milieu des murs gris de la ville. Un moment où les esprits de la nature insuffleront leurs rythmes aux tambours !

7 octobre : Occupation pour la suite du monde

Notre système économique exploite le vivant, écrase les minorités et emporte dans sa chute notre avenir commun. Ré appropriation de l’espace public , pour faire vivre la résilience et d’autres futurs possibles. Nous appelons les enfants, les jeunes, les moins jeunes, les parents à exiger un futur vivable. Nous vous invitons à poser des jours de congés, à prendre quelques heures, pour nous rejoindre! Formulaire pour s’inscrire

12 octobre: Archipel des nouveaux mondes

Le 12 octobre au matin, nous investirons ensemble un quartier de Paris. Autour d’un blocage stratégique se déploieront des groupes d’actions mobiles et quatre lieux fixes qui incarneront nos revendications et notre culture régénératrice . Cette journée ne pourra se faire sans vos propositions et vos initiatives ! Formulaire pour s’inscrire

- Lors de la rébellion d’octobre, les nombreuses actions qui auront lieu seront coordonnées entre elles dans le monde entier. -

Informations à suivre sur le site Web et sur les réseaux sociaux

image RIO 500x262

On a besoin de vous

Si, faute de temps ou pour toute autre raison, vous ne pouvez pas vous engager comme acteur·rices de la rébellion, mais souhaitez nous soutenir, voici quelques idées:

Si celle-ci vous a été transférée et que vous souhaitez continuer de la recevoir, rendez-vous sur notre site.

A très bientôt,

Amour et rage,

Extinction Rebellion France

« L’idée même de dominer la nature découle de la domination de l’humain par l’humain. » Murray Bookchin

  • Ex chevron_right

    L’Archipel des nouveaux mondes

    earth.movim.eu / ExtinctionRebellionFR · Wednesday, 25 September, 2019 - 07:23 · 1 minute

Nous sommes le Samedi 12 Octobre, le deuxième week-end de la Rebellion Internationale d’Octobre (RIO), et nous allons investir ensemble un quartier de Paris. Sur les places, dans les rues, sur les ponts ou dans les carrefours, nous allons reprendre conscience de notre pouvoir et constituer le terreau des résistances à venir !

Bloquer la circulation pour libérer l’espace public,
Occuper des places pour s’y former et construire nos luttes,
Se répandre en multiples groupes d’action autonomes pour se réapproprier la ville et subvertir son quotidien mortifère.

Nous sommes Extinction Rebellion et nous invitons toutes celles et ceux en qui germent l’amour et la révolte pour le vivant à se reconnaître et se regrouper, pour construire les îlots qui dessineront cet archipel des possibles. Associations de quartier, groupes d’amis, collectifs en lutte ou formations artistiques : mailles potentielles de la grande toile du changement !

Que vous soyez seul ou déjà organisé en groupe d’action, inscrivez-vous ici dès que possible :
Formulaire d’inscription

Avis aux inscrit·e·s :
Pensez à regarder dans vos spams si vous n’avez pas reçu de mail de confirmation !

Découvrez les autres actions de la Rébellion Internationale d’Octobre

  • wifi_tethering open_in_new

    This post is public

    extinctionrebellion.fr /evenements/2019/09/25/archipel-des-nouveaux-mondes.html