close
  • chevron_right

    Au Pérou, des archéologues découvrent une momie âgée de 1200 ans

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 11:43

DÉCOUVERTE - Des archéologues péruviens ont mis au jour une momie bien conservée, qui pourrait avoir au moins 800 ans ( voir la vidéo ci-dessus ). Cette momie pré-inca a été découverte dans le complexe archéologique de Cajamarquilla, situé à l’est de Lima, et on pense qu’elle appartient à la civilisation pré-inca Chaclla.

La momie pourrait avoir entre 800 et 1 200 ans, une datation au carbone plus poussée de la découverte devant être effectuée. Les archéologues ont trouvé la momie en position fœtale et attachée avec des cordes dans une structure funéraire souterraine ovale.

Elle était entourée de diverses offrandes, tels que des pots, des céramiques et des calebasses contenant des restes botaniques. Selon les médias locaux, les archéologues espèrent que cette découverte apportera un nouvel éclairage sur la culture Chaclla.

À voir également sur Le HuffPost : À Pompéi, rare découverte d’une “chambre d’esclaves”

  • chevron_right

    Féminicide à Épinay: une femme sous protection tuée par son ex-compagnon

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 11:21 · 1 minute

Allée Carpeaux à Épinay-sur-Seine, où une femme de 44 ans a été poignardée par son ex-compagnon le 26 novembre 2021

FAIT DIVERS - Elle bénéficiait du dispositif de protection “femmes en très grand danger”, mais ça ne lui a pas sauvé la vie. Une femme de 44 ans habitant à Épinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis , est morte vendredi après avoir été poignardée par son ex-compagnon, a appris le Huffpost ce samedi 27 novembre auprès du parquet de Bobigny , confirmant des informations de l’AFP et du Parisien .

Les faits se sont produits au pied de l’immeuble où habitait de cette maman de deux enfants. La victime rentrait chez elle vers 19h45 lorsqu’elle a croisé son compagnon qui lui a asséné plusieurs coups de couteau , a indiqué le parquet à l’AFP, confirmant une information du Point . Elle était titulaire d’un téléphone grave danger , mais l’avait laissé dans son appartement, a précisé le parquet au Huffpost.

L’auteur des faits, âgé de 51 ans, avait été condamné le 25 juillet à un an de prison dont six mois ferme pour des violences et des menaces commises sur sa compagne le 7 juin.

Sa compagne ayant déclenché son téléphone grave danger le 5 octobre, une partie de son sursis avait été révoquée. Puis il avait été libéré le 17 novembre, précise au Huffpost le parquet qui doit communiquer dans la journée.

L’auteur des faits en garde à vue

Les deux filles du couple âgées de 5 et 14 ans n’ont pas assisté à la scène et ont été prises en charge par le protocole féminicide mis en place en Seine-Saint-Denis.

L’auteur des faits s’est rendu le soir même au commissariat et a été placé en garde à vue, a précisé le parquet de Bobigny.

Selon un récent bilan du ministère de l’Intérieur, 146 femmes ont été victimes de féminicides, c’est-à-dire tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2019, et 102 en 2020.

A la mi-novembre, le collectif Féminicides par compagnon ou ex a fait état sur Facebook des “100e et 101e” féminicides de l’année 2021 en France, selon son bilan.

À voir également sur Le HuffPost: Les victimes de féminicides en 2020 ont leur mémorial en plein Paris

  • chevron_right

    Le variant Omicron présent en Allemagne, inquiétudes aux Pays-bas

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 11:18 · 2 minutes

Kai Klose en conférence de presse le 21 août 2020  à Offenbach.

CORONAVIRUS - Alors que les autorités sanitaires européennes estiment qu’il y a des risques élevés pour qu’il se propage sur le continent, le variant Omicron a été identifié en Allemagne .

Un premier cas suspect de ce variant a été détecté outre-Rhin chez une personne récemment rentrée d’Afrique du Sud, ont annoncé ce samedi 27 novembre les autorités régionales de l’Etat de Hesse (ouest).

“Le variant Omicron est, selon toute vraisemblance, déjà présent en Allemagne”, a annoncé sur Twitter le ministre régional des Affaires sociales, Kai Klose. Des tests réalisés vendredi soir sur un passager arrivé à l’aéroport de Francfort en provenance d’Afrique du Sud ont révélé “plusieurs mutations typiques d’Omicron” , a-t-il ajouté.

Un variant “préoccupant”

Ce nouveau variant du coronavirus, détecté pour la première fois jeudi en Afrique du Sud , est jugé “préoccupant” par l’OMS. Il présenterait un risque accru de contagion par rapport aux autres variants, dont le Delta, dominant et déjà très contagieux.

“En raison de cette forte suspicion, cette personne est en isolement à son domicile. L’analyse complète des résultats est encore en cours”, a souligné le ministre. Le nouveau variant a déjà été détecté en Europe, en Belgique. Omicron a aussi été identifié au Malawi, en Israël sur une personne venue du Malawi, au Botswana et à Hong Kong.

61 passagers aux Pays-bas testés

Soixante-et-un passagers en provenance de deux vols d’Afrique du Sud ont été testés positifs au Covid-19 à leur arrivée à Amsterdam , a annoncé samedi l’autorité sanitaire néerlandaise, qui analyse les résultats à la recherche du nouveau variant Omicron.

“Nous savons maintenant que 61 des résultats étaient positifs et 531 négatifs”, a annoncé l’autorité sanitaire néerlandaise (GGD), précisant que les passagers testés positifs ont été placés en quarantaine dans un hôtel proche de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol.

Les passagers testés étaient arrivés vendredi à Amsterdam. Ceux dont les résultats sont négatifs pourront poursuivre leur voyage s’ils ne résident pas aux Pays-Bas. Dans le cas contraire, ils devront s’isoler à leur domicile.

“Les tests positifs vont être analysés pour déterminer dès que possible s’il s’agit du nouveau variant”, ont-elles ajouté.

De plus en plus de pays suspendent les voyages depuis et vers l’Afrique australe pour freiner Omicron. L’inquiétude qu’il provoque a fait plonger les bourses de la planète et les cours du pétrole, portant un nouveau coup à l’économie mondiale en pleine convalescence.

À voir également sur Le HuffPost: Covid: Le variant découvert en Afrique du Sud inquiète les chercheurs mais votre priorité est ailleurs

  • chevron_right

    Variant Omicron: départs précipités à l'aéroport en Afrique du Sud

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 10:59 · 3 minutes

VARIANT - Un nouveau variant du Covid-19, baptisé Omicron , est apparu en Afrique du Sud, et les frontières se referment. Plusieurs pays européens ont décidé de suspendre les vols en provenance d’ Afrique australe , d’autres nations, comme le Japon instaurant une quarantaine.

Les touristes se sont rendus en masse à l’aéroport de Johannesburg vendredi, dans l’espoir de pouvoir regagner leurs pays respectifs, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus . Parmi les voyageurs pressés, des équipes européennes de l’United Rugby Championship qui devaient disputer la 6e journée du championnat et des golfeurs venus pour l’Open de Johannesburg.

À l’aéroport, de nombreux voyageurs inquiets faisaient la queue vendredi soir pour tenter d’attraper les derniers vols, à l’image de Toby Reid, commerçant britannique de 24 ans en vacances avec sa petite amie au Cap.

“Vers 5h30 du matin, nous nous sommes levés pour admirer le lever du soleil”, raconte-t-il à l’AFP. Vendredi soir, tous deux avaient obtenu les deux derniers sièges sur le vol du soir vers Francfort.

Fermeture des frontières

Car en dépit des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a déconseillé de prendre des mesures de restriction aux voyages, l’Union européenne a recommandé de suspendre tous les voyages en provenance d’Afrique du Sud et de six autres pays de la région.

De nombreux pays européens dont la Grande-Bretagne, la France, la Suisse, l’Italie et les Pays-bas ont interdit ces vols depuis vendredi midi. Cela s’appliquera à partir de dimanche en Russie, et mardi en Espagne. Plusieurs États arabes dont l’Arabie saoudite ont eux aussi annoncé fermer leurs frontières aux voyageurs de la région.

Le Canada, les États-Unis et le Brésil ont également annoncé interdire l’entrée sur leur sol à ces voyageurs, alors que le Japon va durcir ses restrictions d’entrée, avec notamment 10 jours d’isolement pour les personnes en provenance de cette zone.

61 passagers testés positifs

Des mesures “injustifiées”, a regretté le ministre sud-africain de la Santé Joe Phaahla, évoquant “des réactions instinctives de panique”. En Europe, le variant Omicron a été détecté en Belgique . Un cas a également été signalé à Hong Kong, un en Israël sur une personne revenue du Malawi, et un autre au Botswana.

Un premier cas suspect du nouveau variant Omicron a été détecté en Allemagne chez une personne récemment rentrée d’Afrique du Sud, ont annoncé samedi 27 novembre les autorités régionales de l’Etat de Hesse (ouest).

Soixante-et-un passagers en provenance de deux vols d’Afrique du Sud ont été testés positifs au Covid-19 à leur arrivée à Amsterdam, a annoncé samedi l’autorité sanitaire néerlandaise, qui analyse les résultats à la recherche du nouveau variant Omicron.

Une tragédie pour l’Afrique du Sud

Selon le groupe d’experts de l’Organisation mondiale de la santé, les données préliminaires de ce variant, dont l’identification a été annoncée jeudi en Afrique du Sud, suggèrent qu’il présente “un risque accru de réinfection” par rapport aux autres variants, dont le Delta, dominant et déjà très contagieux. Jamais un variant n’avait provoqué autant d’inquiétude dans le monde depuis l’émergence de Delta.

Ces interdictions de voyage sont une tragédie pour le gouvernement sud-africain, juste avant l’été austral, quand les parcs animaliers et les hôtels font normalement le plein. Le secteur du tourisme commençait à peine à espérer une saison normale.

À voir également sur Le HuffPost : Omicron: Le variant découvert en Afrique du Sud inquiète les chercheurs mais votre priorité est ailleurs

  • chevron_right

    "L'autonomie" de la Guadeloupe évoquée par le gouvernement fait hurler la droite

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 10:13 · 3 minutes

Une voiture calcinée à Fort-De-France vendredi 26 novembre 

POLITIQUE - Le gouvernement a-t-il cédé aux émeutiers en se disant “prêt” à parler de l’autonomie de la Guadeloupe en marge de la violente crise qui accable le département? C’est en tout cas ce que pensent à l’unisson droite et extrême droite, en réaction aux propos du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu . Dans une allocution télévisée diffusée ce vendredi 26 novembre, le ministre a affirmé n’avoir “aucun tabou” concernant cette question posée en marge des discussions de sortie de crise.

“Le gouvernement est prêt à en parler, il n’y a pas de mauvais débats du moment que ces débats servent à résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéens”, a assuré Sébastien Lecornu. Ce qui, ce samedi 27 novembre, fait hurler la droite et l’extrême droite, qui y voient une défaite de l’exécutif. “L’effondrement de l’autorité de l’État en direct… Le président de la République a-t-il acté la décision de parler autonomie en Guadeloupe. Va-t-il mettre un genou à terre face aux tirs à balles réelles?”, a interrogé sur Twitter l’eurodéputée LR Nadine Morano, dénonçant dans un second tweet “la panique” du gouvernement.

“La réponse gouvernementale à la crise aux Antilles, c’est l’autonomie! Les Guadeloupéens et les Martiniquais ne veulent pas moins d’État, au contraire : ils entendent que l’État se tienne à leurs côtés et assume ses responsabilités”, a réagi de son côté Xavier Bertrand, candidat au congrès LR. Même tonalité du côté de son concurrent, Éric Ciotti, qui considère, en dressant un parallèle avec Notre-Dame-des-Landes, que “le macronisme cède encore face à la rue et aux émeutiers aux Antilles”.

Et Michel Barnier de renchérir: “Ce qui est en jeu, c’est l’unité de la Nation. Ce que l’on attend du gouvernement aux Antilles, c’est de l’autorité, du dialogue et un soutien sanitaire et économique. Ni panique, ni improvisation. Il n’est pas permis de semer le doute sur notre attachement à la France d’Outre-mer”.

Encore plus à droite, la réaction est sensiblement la même. Candidate RN à l’élection présidentielle, Marine Le Pen a également étrillé les propos de Sébastien Lecornu. “Pour essayer d’acheter les indépendantistes radicaux, le gouvernement se dit prêt à lâcher la Guadeloupe. Ce n’est pas ce que les Guadeloupéens attendent !”, s’indigne la députée du Pas-de-Calais. De son côté, Florian Philippot va encore plus loin , soupçonnant le gouvernement de vouloir se débarrasser des territoires ultra-marins pour “se limiter à un district européen”.

Au-delà de cette ouverture au dialogue sur le sujet de l’autonomie, le ministre des Outre-mer a également promis le financement de “1000 emplois aidés pour les jeunes, avec un accompagnement spécifique et une formation, dans le secteur non marchand, pour soutenir les collectivités ou les associations sociales, sportives, environnementales du territoire”. Une annonce qui intervient alors que 34,5% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté national et que le chômage des jeunes atteignait 35% en 2020. Avant cette annonce, le gouvernement avait repoussé l’obligation vaccinale pour les soignants, détonateur de cette contestation à laquelle se sont greffées des revendications sociales.

À voir également sur Le HuffPost: Rentrée scolaire bouleversée en Guadeloupe, cette professeure craint les répercussions sur ses élèves

  • chevron_right

    Naufrage de migrants dans la Manche: un première victime identifiée

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 10:08 · 2 minutes

MIGRANTS - Elle avait une vingtaine d’années et voulait rejoindre son fiancé installé au Royaume-Uni . Le voyage de Mariam Nouri Hamadameen vers une vie qu’elle voulait meilleure s’est arrêté en plein milieu de la Manche ce mercredi 24 novembre.

La jeune Kurde -les médias britanniques lui donnent 21 ou 24 ans- est la première victime identifiée du naufrage au large de Calais qui a fait 27 victimes et engendré une crise diplomatique en la France et le Royaume-Uni .

Originaire du nord de l’Irak, Mariam avait arrêté ses études pour être avec son fiancé. Elle aurait d’abord voyagé en Allemagne avant d’arriver en France et de prendre le bateau pour rejoindre l’Angleterre, selon Sky News .

Des milliers de migrants tentent la traversée de la Manche

D’après son compagnon interrogé par la BBC , celle qui se faisait surnommer Baran (“pluie” en kurde) lui envoyait des messages alors que le bateau sur lequel elle avait embarqué était en train de se dégonfler. Elle essayait de le rassurer et lui promettait qu’elle serait secourue, elle et ses compagnons d’infortune. Mais l’aide est arrivée trop tard. La jeune femme s’est noyée, comme 17 hommes, six femmes dont une enceinte et trois enfants qui l’accompagnaient.

Krmanj Ezzat Dargali, un cousin, a précisé à LBC qu’elle avait dû prendre cette route dangereuse et meurtrière car elle ne parvenait pas à obtenir un visa pour le Royaume-Uni.

De ce drame n’ont survécu que deux hommes, un Somalien et un Irakien. À la suite du naufrage, cinq passeurs ont été arrêtés.

Malgré le danger, le nombre de traversée ne faiblit pas dans la Manche. Au 20 novembre, 31.500 migrants avaient quitté les côtes depuis le début de l’année et 7.800 migrants avaient été sauvés. Une tendance qui n’a pas baissé malgré les températures hivernales. Selon Londres, 22.000 migrants ont réussi la traversée sur les dix premiers mois de l’année.

À voir également sur Le HuffPost: Après le naufrage d’un bateau de migrants à Calais, ces bénévoles témoignent du difficile sauvetage

  • chevron_right

    À Paris, le masque redevient obligatoire à l'extérieur dans certaines zones

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 08:42 · 2 minutes

Le masque est redevenu obligatoire à Paris le 26 novembre 2021 (image d

COVID-19 - Dans une file d’attente, à une manif, sur un marché.. Le port du masque est à nouveau obligatoire à Paris en plein air dans les endroits fréquentés, et les lieux fermés soumis au pass sanitaire , afin de freiner la propagation du Covid , selon un décret paru vendredi 26 novembre.

Le port du masque est rétabli en extérieur lors de “tout rassemblement, manifestation, réunion ou activité organisés sur la voie publique”, selon un communiqué de la préfecture de police (PP).

Il l’est aussi dans les lieux de festivals et de spectacles, tout comme sur les marchés, brocantes et ventes au déballage, incluant les marchés de Noël.

Aux abords des établissements scolaires ou universitaires, tout comme près des lieux de culte, il faudra également porter un masque, de même que dans les files d’attente.

Ces consignes s’appliquent également aux lieux fermés où le pass sanitaire est exigé, comme les cinémas, les théâtres et les salles de sports .

La PP souligne que les récalcitrants seront verbalisés de même que les exploitants de lieux recevant du public qui ne contrôleraient pas le pass.

Pas de masque sur les deux roues

En revanche, cette obligation ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical. Il sera également possible de circuler à deux roues et de faire du sport dehors sans masque.

Le masque est déjà obligatoire dans d’autres villes de France, comme à Strasbourg pour approcher le Marché de Noël.

La préfète de Gironde et Nouvelle Aquitaine, Fabienne Buccio, a annoncé lors d’une conférence de presse qu’elle allait rédiger un décret pour imposer dès samedi le port du masque en extérieur dans les endroits très fréquentés et notamment dans le centre-ville de Bordeaux et de Libourne.

Le gouvernement a annoncé jeudi un durcissement des contraintes, sans reconfinement ni couvre-feu. Il a intensifié la pression sur les non-vaccinés et ouvert le rappel à compter de ce samedi à tous les majeurs .

Les autorités insistent aussi sur l’ importance des gestes barrières pour endiguer cette vague qualifiée de fulgurante, avec, outre les masques, la nécessité d’aérer les pièces et de se laver les mains.

À voir également sur Le HuffPost: Au Texas, ce père se déshabille pour réclamer le masque obligatoire à l’école

  • chevron_right

    Dans "Encanto" de Disney, Mirabel porte des lunettes et c'est loin d'être un détail

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 08:00 · 3 minutes

Mirabel, la nouvelle héroïne de Disney qui porte des lunettes, dans

DISNEY - Au sein de la famille Madrigal, tout le monde est doté d’une faculté magique. Tout le monde sauf une personne: Mirabel, l’héroïne du nouveau film de Disney , Encanto , qui sort en salles ce mercredi 24 novembre. Cette jeune colombienne, qui cherche à trouver sa place parmi les siens, est donc la nouvelle princesse Disney et un élément loin d’être anodin lui a été attribué: elle porte de lunettes.

Des lunettes rondes et vertes qui font ressortir ses yeux couleur noisette, et qui sont aussi une première pour une princesse Disney. Avant Mirabel, aucune n’en avait porté.

Ce n’est pas un détail: avec ses cheveux bouclés et ses lunettes sur le nez, Mirabel est une princesse à laquelle les petites filles pourront s’identifier. “On est beaucoup moins dans les stéréotypes de Disney, Mirabel semble être une petite fille tout à fait ordinaire avec un physique ordinaire, et même un problème aux yeux, ce qui est aussi tout à fait ordinaire!”, note pour Le HuffPost la psychologue Catherine Verdier.

“Sentiment de honte”

Même si, selon elle, les moqueries que peuvent subir les enfants portant des lunettes se font plus rares qu’il y a quelques années, elles existent toujours, “surtout envers ceux qui ont d’importantes difficultés visuelles”. Et dans ces cas de figure, le port des lunettes peut générer un “sentiment de honte”.

Preuve qu’il s’agit d’une question que certains enfants peuvent se poser: en 2019, une petite fille anglaise avait écrit au président exécutif de la Walt Disney Company, Robert Iger, pour lui demander pourquoi les princesses ne portaient pas de lunettes. Alors âgée de 9 ans, Lowri estimait en effet que les personnages à lunettes étaient souvent assimilés à des “geeks”, comme le rapporte le site de la BBC .

“Sentiment que je ne suis pas assez belle”

“J’ai grandi en regardant des princesses Disney que j’ai toujours admirées, et je les ai toujours trouvées belles. Malheureusement, aucune de ces princesses ne porte de lunettes et ça me donne le sentiment que je ne suis pas assez belle”, écrivait-elle. “Pouvez-vous s’il vous plaît créer une princesse Disney avec des lunettes? J’ai l’impression que plein de filles portent des lunettes et je ne veux pas qu’elles se sentent comme j’ai pu me sentir. Malheureusement, la plupart des personnes qui en portent sont appelées des geeks, et je pense que c’est injuste”, ajoute-t-elle.

Ce à quoi Disney avait répondu être “engagé à continuer de créer des personnages accessibles et auxquels les enfants peuvent s’identifier”.

Après les cheveux roux et bouclés de Mérida dans Rebelle ou la silhouette de Vaiana loin des tailles de guêpe habituelles dans les dessins animés de Disney, voici donc Mirabel.

Mira ” pour “regarder”

Dans Encanto , ses fameuses lunettes font d’ailleurs partie intégrante du récit, comme le souligne la cheffe décoratrice associée du film, Lorelay Bové: “L’un des thèmes du film est la perspective - comment deux personnes peuvent voir la même situation de manière complètement différente, et comment ces différents points de vue peuvent affecter leur relation”.

Le prénom même de la jeune héroïne fait écho au champ lexical visuel. En effet, en espagnol, “ mira ” signifie “regarder”, note pour Le HuffPost le réalisateur du Disney, Byron Howard. “Cette idée de connexion mais d’avoir besoin de faire un effort pour regarder est une grande partie de ce qui rend ce film différent”, note celui pour qui le port des lunettes, dans ce contexte, est “très intentionnel”.

La jeune Lowri, comme de nombreuses autres petites filles, devrait en être ravie.

À voir également sur Le HuffPost: “Encanto: La fantastique famille Madrigal”, le nouveau Disney, dévoile sa première bande-annonce