close
  • Hu chevron_right

    Poissy: des soignants ont-ils vraiment tourné le dos à Macron?

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 17 March, 2021 - 22:47 · 3 minutes

POISSY - La scène s’est déroulée lors de la visite d’Emmanuel Macron ce mercredi après-midi au centre hospitalier de Poissy/Saint-Germain-en Laye dans les Yvelines.

Alors que le président de la République s’adresse à des soignants de l’hôpital, affirmant notamment qu’“on prendra les décisions qu’on doit prendre” face à la situation qui se dégrade en Île-de-France , deux soignantes semblent l’écouter de dos, comme on peut le voir sur les images ci-dessous .

Rapidement face à ces images, des internautes, mais aussi le secrétaire national EELV Julien Bayou, le PCF ou encore Isabelle Balkany, interprètent les images en avançant que ces soignantes ont le dos délibérément tourné au président et s’intéressent peu à son discours.

D’autres points de vue offrent en fait une toute autre réalité de la scène. Comme on peut le voir notamment sur les trois photos de l’AFP ci-dessous , ces deux femmes ne tournent pas tout le temps le dos au président, et elles se trouvent simplement au milieu d’un groupe beaucoup plus large, d’où leur position, en appui sur le bureau derrière elles. Parmi la vingtaine de soignants présents lors de cette prise de parole d’Emmanuel Macron, ceux-ci ont par ailleurs tous les yeux rivés vers lui.

French President Emmanuel Macron (C), French Health Minister Olivier Veran (R) and Chief of Intensive Care Unit Doctor Jan Hayon (L) speak with staff working in the intensive care ward of the Poissy Saint-Germain-en-Laye hospital, in Poissy, near Paris, on March 17, 2021. - French Prime Minister will hold a news conference on March 18, 2021, to announce additional coronavirus restrictions, after meeting with French President on March 17 to decide whether to impose a weekend lockdown in Paris and the surrounding Ile-de-France region in the greater Paris region, as the country enters a third wave of the Covid-19 cases. (Photo by Yoan VALAT / POOL / AFP)

Emmanuel Macron a aussi publié après coup sur son compte Twitter une photo de la scène allant dans le même sens, l’ensemble des soignants tournés vers lui.

Contacté par Le HuffPost , le ministère de la Santé nous renvoie aux contrechamps des photos de l’AFP, commentant: “honnêtement, vous trouvez qu’elles lui tournent le dos?”

“Ce n’est pas à la hauteur de l’enjeu que de faire de la politique sur une image. Si ceux qui réagissent prenaient autant d’énergie à rappeler les gestes barrières et à tenir un discours responsable qu’ils prennent à polémiquer sur une image tronquée, on s’en sortirait beaucoup mieux”, ajoute le ministère.

“Vous avez beaucoup de monde, des caméras, des gens qui s’expriment, vous avez des gens qui sont fatigués. Au moins, ça peut mettre en exergue la fatigue des soignants et le besoin qu’on a de prendre des mesures plus importantes, et à faire attention à notre santé pour nous protéger et les protéger”, conclut-il.

À voir également sur Le HuffPost : Le vaccin AstraZeneca suspendu en urgence jusqu’au 16 mars au moins