close
  • Ko chevron_right

    Comment télécharger un gros fichier en ligne de commande depuis Google Drive ?

    news.movim.eu / Korben · 08:00 · 1 minute

Si vous devez télécharger des fichiers depuis Google Drive en ligne de commande avec Curl ou Wget, il y a de fortes chances que cela échoue.

Pourquoi ? Et bien il semblerait que l’avertissement que Google envoie pour les fichiers dépassant une certaine taille soit bloquant pour ces outils.

Alors, comment faire ?

Et bien il existe un petit outil sous licence libre qui s’appelle Gdown qui permet de contourner le problème. Ainsi, grâce à GDown vous pourrez télécharger de gros fichiers depuis Google Drive en ligne de commande.

Elle n’est pas belle la vie ?

Pour installer GDown, ouvrez un terminal et entrez la commande suivante :

pip install gdown

Ensuite, entrez la commande gdown suivie de l’URL du fichier Google Drive :

gdown https://drive.google.com/uc?id=1l_5RK28JRL19wpT22B-DY9We3TVXnnQQ

Et voilà !

L’outil supporte également les URLs classiques qui ne sont pas des URL Google Drive, à la manière de n’importe quel Wget.

Un paramètre –fuzzy permet également de récupérer des répertoires complets de Google Drive ou des fichiers comme ce PowerPoint :

gdown --fuzzy "https://docs.google.com/presentation/d/15umvZKlsJ3094HNg5S4vJsIhxcFlyTeK/edit?usp=sharing&ouid=117512221203072002113&rtpof=true&sd=true"

Notez que Gdown peut également être importé en tant que lib dans vos scripts Python qui peut être très pratique.

Enjoy !

Merci à Laurent

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lCp_JDKRzwM:MQnpxlazfaQ:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lCp_JDKRzwM:MQnpxlazfaQ:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lCp_JDKRzwM:MQnpxlazfaQ:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Pictures 1 image

  • visibility
  • Ko chevron_right

    DaProfiler – Un outil OSINT spécial France pour rassembler de l’information et trouver des emails

    news.movim.eu / Korben · Yesterday - 08:00

Si vous voulez faire un peu de renseignements (OSINT), voici un script baptisé DaProfiler qui vous permet d’obtenir des emails, des comptes de médias sociaux, des adresses, les emplois et plus encore d’une votre cible.

Cet outil conçu pour la France uniquement, utilise notamment des techniques de web scraping et de Google dorking, pour trouver toutes ces infos et notamment les adresses e-mail de votre cible via des recherches sur Skype, Pinterest et à l’aide de combinaison de différentes adresses e-mail qu’il vérifie par la suite pour savoir si l’adresse e-mail existe ou non

DaProfiler est également capable de contrôler le contenu d’une biographie Instagram pour trouver des informations intéressantes telles que les adresses e-mail, les profils PayPal, la ville, l’école, l’âge, les hobbies et plus encore…

Évidemment, on parle ici uniquement de données disponibles publiquement sur Internet et cet outil n’est à utiliser qu’à des fins éducatives sur vos propres données.

Pour l’installer :

git clone https://github.com/TheRealDalunacrobate/DaProfiler.gitcd DaProfilerpip install -r requirements.txt
KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=R-q5UoWUUKY:mXlNuSmslYE:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=R-q5UoWUUKY:mXlNuSmslYE:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=R-q5UoWUUKY:mXlNuSmslYE:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Pictures 1 image

  • visibility

L’UNESCO a à coeur de nous aider à protéger notre identité en ligne. Seulement, voilà, sans même nous en rendre compte, avec d’infimes détails, nous laissons chaque jour des tas de données durant nos séances de surfs. Les sujets qui nous animent, notre niveau de vie, nos habitudes, nos petits secrets…etc.

Et tout cela vient nourrir les bases de données des GAFAM et de leurs acolytes. Chaque donnée est ensuite analysée automatiquement par des systèmes d’IA (deep learning) qui peuvent ensuite nous cataloguer pour mieux nous servir de la publicité voire de l’information ciblée.

Dans ce cas, notre vie privée n’est pas réellement respectée et bien sûr comme pour le moment, il n’y a pas de cadre autour de l’éthique de l’intelligence artificielle, c’est un peu la fête ! Alors, comment sensibiliser les gens au sujet tout en frappant un grand coup pour que les politiques commencent à s’y intéresser ?

Et bien pour cela, l’UNESCO a mis au point la Cookie Factory, une extension Chrome qui va sauvegarder vos cookies, les supprimer et vous forger une toute nouvelle identité.

Je dois avouer que je n’ai jamais vu une extension aussi originale. C’est un vrai spectacle en image et en musique et je vous invite vraiment à la tester rien que pour le show. Ainsi vous pourrez choisir entre revêtir l’identité d’un fan de chats, d’un hacker, d’un multimillionnaire, d’un platiste, d’un fan de voiture…etc.

Chaque cookie a son parfum.

Évidemment, tout est réversible et vous pouvez retrouver à tout moment vos cookies d’origine, mais à quoi bon quand on peut incarner quelqu’un d’autre. Vous pouvez même créer un profil personnalisé… Devenez un homme, une femme, un(e) ado, adulte, sénior, fan de rap, de plongée sous-marine, de pâtisserie, de licornes, de danse classique…etc. Et

Ensuite, y’a plus qu’à surfer et voilà, vous ne serez plus la même personne aux yeux des algos. Très cool non ?

L’extension est disponible uniquement sous Chrome et vous pouvez la télécharger ici .

Une fois encore, je vous invite à la télécharger même si vous pensez ne pas en avoir besoin, ne serait que pour l’expérience. C’est un vrai show, j’ai adoré !

Bravo à l’UNESCO, c’est bien joué ! Puis maintenant que je suis une jeune fille multimillionnaire, fan de licorne et de combats de robots, je sens que ma vie numérique va basculer.

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=wFuMepxTu00:VCogfPn5dmQ:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=wFuMepxTu00:VCogfPn5dmQ:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=wFuMepxTu00:VCogfPn5dmQ:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Pictures 1 image

  • visibility
  • Ko chevron_right

    Comment extraire des données de Google Maps ?

    news.movim.eu / Korben · 2 days ago - 08:00 · 1 minute

Voici un outil de scraping absolument bluffant qui se concentre sur l’extraction de données en provenance de Google Maps.

Imaginez que vous ayez un annuaire web à remplir ou un listing à consister à partir des données publiques de Google Maps.

Comment faire ? Tout recopier à la main ?

Bien sûr que non ! Grâce à l’extension G Map Extractor sous Chrome, vous pourrez à partir d’une simple requête, vous consister un fichier CSV contenant le nom, l’adresse, le code postal, le numéro de téléphone, le site web et les coordonnées géodésiques des lieux.

Par exemple, je suis ici sur la carte des Kebabs de Clermont-Ferrand… Je lance alors l’extension, j’entre ma requête…

« Kebab Clermont-Ferrand » … Et hop, les données vont commencer à être collectées automatiquement. On est bien dans un cas de scraping pur et dur. Pas sûr que ce soit approuvé par Google, mais vu qu’ils ont autorisé cette extension sur leur Chrome Store , j’imagine qu’ils s’en fichent.

Une fois les données extraites, y’a plus qu’à télécharger le CSV et voilà ! Vous aurez un beau fichier tout beau avec toutes les coordonnées de ce que vous avez recherché.

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=9vvsZ_rL4ew:_m5fmNZV6bo:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=9vvsZ_rL4ew:_m5fmNZV6bo:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=9vvsZ_rL4ew:_m5fmNZV6bo:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Pictures 1 image

  • visibility

Hello les copains,

J’espère que vous allez bien. Ici, ça va mieux. Avec le Covid, professionnellement c’était la catastrophe, mais j’ai travaillé très dur depuis juillet et ça y est, je sors enfin un peu la tête de l’eau, alors c’est cool. Korben.info va continuer à vivre et je ne serai pas obligé de tout arrêter. D’ailleurs, c’est en partie grâce à mes Patrons qui me soutiennent ! Merci les amis !

Comme je suis sur les rotules, je vais me couper un peu du net durant la période de Noël. En profiter pour lire, jouer à Age of Empires IV, coder un peu pour me détendre et pourquoi pas refaire un peu de musique. Bref, chiller… J’ai hâte !

Entre deux coups d’enduit et de ponçage (oui je suis encore dans les travaux jusqu’au cou), j’ai quand même trouvé le temps pour commencer la nouvelle saison de Dexter (New Blood) et franchement, ça commence pas mal.

Bon, je vous laisse, faut que j’aille faire la cuisine pour ma petite famille…

Enjoy !

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=EJvxbOsySSk:RhVY4zTAn1M:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=EJvxbOsySSk:RhVY4zTAn1M:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=EJvxbOsySSk:RhVY4zTAn1M:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Pictures 1 image

  • visibility
  • Ko chevron_right

    Comment synchroniser automatiquement des sous-titres de films ?

    news.movim.eu / Korben · 3 days ago - 08:00 · 1 minute

Quand j’ai fini de retranscrire des sous-titres pour l’une de mes vidéos, si je veux ensuite les synchroniser comme il faut avec le bon timecode, je passe par Youtube qui est capable de faire le travail de synchronisation automatiquement. C’est formidable !

Mais quand il s’agit d’un film téléchargé sur Internet et de sous-titres récupérés sur des sites comme OpenSubtitles, balancer tout ça sur Youtube juste pour re-synchroniser des sous-titres c’est un peu fastidieux.

Alors que faire ?

Et bien si vous êtes sous Windows, macOS et Linux, vous pouvez utiliser SubSync . Cet outil sous licence libre réalise sa synchronisation par l’écoute de la piste audio ce qui va vous permettre de gagner beaucoup de temps.

Les pistes peuvent être dans des langues différentes, elles seront également traduites si nécessaire. De plus, une synchronisation avec d’autres sous-titres est également possible.

Ainsi, grâce à SubSync, vous n’avez plus besoin d’ajuster les sous-titres manuellement !

SubSync dispose d’une interface graphique mais vous pouvez également l’utiliser en ligne de commande ce qui est support cool pour intégrer ce process dans vos scripts.

Génial non !?

Et ce qui est encore plus génial, c’est que SubSync est maintenant accessible en ligne. Vous pouvez donc réaliser la synchronisation directement en passant par cette page web .

Pour aller plus loin :

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=696g2Pm36iY:eWZqPwYsDNc:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=696g2Pm36iY:eWZqPwYsDNc:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=696g2Pm36iY:eWZqPwYsDNc:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Pictures 1 image

  • visibility
  • Ko chevron_right

    Xpra – Établir un accès distant à des applications graphiques sous Linux (Screen for X)

    news.movim.eu / Korben · 4 days ago - 08:00 · 2 minutes

Si vous utilisez Linux, notamment à distance, vous vous êtes peut être déjà demandé comment déporter l’affichage graphique d’une app Linux distante sur un autre ordinateur Linux voire un Windows ou un macOS.

Un début de réponse avait d’ailleurs été posté dans mon article sur l’installation de WSL2 sous Windows 10/11 .

Mais il y a encore plus simple et cela s’appelle Xpra. Derrière cet acronyme signifiant « X11 Persistent Remote Application », se cache un outil sous licence libre GPLv2+ connu également sous le nom de « screen for X ».

Xpra permet d’exécuter des programmes X11, généralement sur un hôte distant, puis de diriger leur affichage vers votre machine locale. Ensuite quand vient le moment de vous déconnecter de ces programmes, aucun souci. A la reconnexion à partir de la même machine ou d’une autre, l’état de l’application ne sera pas perdue.

Xpra peut également être utilisé pour accéder à des sessions de bureau existantes ou démarrer des sessions de bureau à distance. Plusieurs clients sont disponibles et le serveur Xpra intègre une interface cliente en HTML5.

Xpra est utilisable sur une grande variété de protocoles réseau TCP chiffrés et fait de son mieux pour s’adapter à toutes les conditions de réseau que ce soit SSL, SSH, websockets…etc.

Xpra transmet et synchronise de nombreuses fonctionnalités du bureau Linux, ce qui permet aux applications distantes de s’intégrer de manière transparente dans l’environnement de bureau du client : entrée et sortie audio, imprimantes, presse-papiers, plateaux système, notifications, webcams, etc.

Il peut également ouvrir des documents et des URL à distance et d’afficher du contenu à haute résolution (comme ça votre écran à 3 000 euros ne vous sert pas à rien).

Pour lancer par exemple Xterm depuis une machine distante, entrez la commande suivant en prenant soin de remplacer USER par votre utilisateur et HOST par l’IP de votre machine.

xpra start ssh://USER@HOST/ --start=xterm

Cette méthode est similaire à ssh -X pour ceux qui connaissent, sauf que les performances seront nettement meilleures et que vous pourrez vous déconnecter et vous reconnecter à cette session autant de fois que vous le souhaitez.

Pour vous reconnecter ou vous connecter à cette session depuis une autre machine, utilisez la commande attach comme ceci :

xpra attach ssh://USERNAME@HOST/

Vous trouverez plus d’infos ici sur Github et les binaires sont ici pour Windows, macOS et Linux.

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=mAMqe8ciLBQ:zSbORxE3mtA:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=mAMqe8ciLBQ:zSbORxE3mtA:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=mAMqe8ciLBQ:zSbORxE3mtA:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Pictures 1 image

  • visibility
  • Ko chevron_right

    Test de la friteuse à air connectée d’Ultenic

    news.movim.eu / Korben · 5 days ago - 13:35 · 3 minutes

— En partenariat avec Ultenic —

Ultenic, dont j’avais testé le dernier robot aspirateur m’a fait une surprise en m’envoyant une… friteuse. Mais attention, pas n’importe quelle friteuse.

La friteuse à air K10 connectée !

Je n’ai jamais eu de friteuse, encore moins connectée donc j’étais très curieux de voir un peu comment ça fonctionnait. Alors déjà, le concept même de friteuse à air, je ne connaissais vraiment pas… Pour moi, les friteuses ça fonctionnait qu’avec de l’huile.

Et bien là, pas besoin d’huile pour faire frire des frittes ou griller du poulet. Même déshydrater des fruits c’est possible. Pour cela, la friteuse K10 propulse de l’air chaud dans son tiroir de 5 litres (1,2 kg) pour permettre une cuisson homogène, un peu comme un mini-four, mais en 4 fois plus rapide.

Sur l’aspect friteuse, rien à redire. Cela fait un mois que je l’utilise et je ne peux déjà plus m’en passer… Que ce soit pour faire des frites ou des toasts de chèvre chaud ou encore des nuggets maison, le résultat est impeccable.

Sur l’aspect tech de l’objet, c’est très agréable à utiliser. Déjà sur le dessus de la machine, il y a tout un tas de programmes automatiques pour faire cuire un peu tout ce dont vous rêvez. Légume, pizza, poulet, poisson, viande rouge, frites et bien sûr pain. Une fonction de maintien au chaud permet également de conserver à la bonne température vos aliments si l’apéro se prolonge.

Vous pouvez bien sûr ajuster la température et la durée si besoin et une petite sonnerie retentira pour vous indiquer que c’est le moment de secouer vos frites ou retourner vos nuggets pour une cuisson plus homogène.

Au niveau de l’application smartphone, et bien tout est pilotable à distance. Vous pouvez commencer le préchauffage, démarrer ou stopper la cuisson, voire même la programmer pour que tout soit cuit à votre arrivée. On peut clairement se passer de l’application, mais je la trouve quand même pratique pour recevoir une alerte sur mon téléphone pour penser à retourner les aliments, ou tout simplement lancer la cuisson sans quitter mes invités (ou ma série TV) par exemple. Et comme c’est compatible Alexa et Google Assistant, vous pouvez même piloter tout ça à la voix si vous êtes équipé.

L’objet est hyper silencieux et mesure 30 cm de large, ce qui permet d’éviter d’encombrer la cuisine et niveau nettoyage, le revêtement du panier est antiadhésif du coup, ça se nettoie super bien avec de l’eau chaude et un peu de liquide vaisselle. Vous pouvez même le passer au lave-vaisselle.

J’ai également été surpris par toutes les recettes trop cools qu’Ultenic a intégrées dans son application, mais également sous la forme d’un petit livret fourni avec la K10. Ces recettes en plus de donner de bonnes idées permettent de prendre conscience de tout ce qu’on peut faire avec la K10.

J’en suis super content et je l’utilise quasiment tous les jours. Pour le moment, je m’en sers comme d’une friteuse, mais également de four et de grille-pain au quotidien…etc. On peut même s’en servir pour faire du pain, il faudra que je teste ça également.

Si ça vous intéresse, vous trouverez la friteuse K10 ici sur Amazon au prix de 103 euros car elle est déjà en promo si vous êtes abonné Amazon Prime . Normalement elle coûte 129 euros. Mais la bonne nouvelle, c’est que je vous propose 20 euros de réduction supplémentaire avec les codes K10KORBEN & UltenicK10 à cumuler.

Donc Amazon Prime + les codes, ça vous fait l’appareil à 83,20 € !

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lv26kpfr_wQ:r1r12znbb_M:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lv26kpfr_wQ:r1r12znbb_M:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lv26kpfr_wQ:r1r12znbb_M:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Pictures 1 image

  • visibility