close
  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 84

    Angélique Andthehord · Friday, 16 July - 05:53

Finalement, loin de se moquer de moi, Éric fut ému que j'eusse préféré m'humilier devant lui plutôt que renoncer à l'aimer.

« Alors, demandai-je, tu voudras encore m'emmener dans les bois ?

- Oui mais quand t'auras des vêtements propres. T'en changes quand ?

- Jeudi !

- Ah ! c'était ça. »


extrait de : L'ÉPREUVE DE MI-PARCOURS


#enfance #colonie #tourment #humiliation #bois #épreuve #explication #dialogue

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 78

    Angélique Andthehord · Friday, 9 July - 04:50

- Dans la clairière aussi, on n'était que tous les deux. Ça n'a rien à voir. J't'ai dit jeudi.

- Pourquoi jeudi ?

- Parce que j'peux pas t'dire.

- Parce que y a pas d'raison. Si tu veux plus m'montrer, c'est qu't'es plus amoureuse de moi.

- Alors, tant pis. T'as qu'à m'perdre dans les bois. Moi, j'peux pas t'montrer mon papafe avant jeudi. C'est pas d'ma faute.

- J'vais pas t'perdre. J'te ramènerai à l'aire de jeux, quoiqu'il arrive. C'que j'veux savoir, c'est si tu m'aimes.

- Oui, je t'aime.

- Alors, montre !

- Jeudi.

- Pourquoi ?

- J'peux pas t'dire.

- Si tu m'aimes, tu dois tout m'dire. »

Pour le meilleur et pour le pire !


extrait de : ÉRIC


#enfance #tourment #amoureux #honte #amour #papafe #bois

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 77

    Angélique Andthehord · Thursday, 8 July - 05:11

Nous repartîmes dans le sous-bois et Éric nous fraya de nouveau un passage au milieu des broussailles. Il se donnait du mal à trouver un chemin praticable, s'emmêlait dans les branches et se faisait un peu mal parfois, mais il veillait toujours à ce qu'aucune ronce ne me touchât.

Le sentier n'ayant pas trop de branchages à cet endroit, Éric s'y arrêta, se tourna vers moi et me dit :

« Ici, on n'est que tous les deux. Montre-moi !


extrait de : ÉRIC


#enfance #colonie #amoureux #catastrophe #papafe #bois

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 76

    Angélique Andthehord · Wednesday, 7 July - 07:05

Ce qui se passa, c'est qu'il m'emmena au milieu de la clairière et demanda à voir mon papafe. Et comme ce n'était pas possible, il retourna en direction du sous-bois en disant :

« Alors, tant pis pour toi. J'te laisse là toute seule et tu s'ras perdue.

- Eh ben tant pis, ch's'rai perdue. »

Je me mis à pleurer, toute seule, perdue au milieu des bois.

Éric revint sur ses pas et me dit gentiment :

« Non, pleure pas ! J'vais pas t'perdre. T'inquiète pas ! Viens, suis-moi ! J'te ramène. Tu s'ras pas perdue. »

Curieux, ce revirement soudain !


extrait de : ÉRIC


#enfance #tristesse #colonie #tourment #amoureux #bois

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 75

    Angélique Andthehord · Tuesday, 6 July - 06:28

« J't'ai dit jeudi !

- Pourquoi pas aujourd'hui ?

- Parce que c'est pas possible.

- Alors, c'est qu't'es plus amoureuse de moi.

- Mais si mais j't'ai dit jeudi. Reviens jeudi !

- J'reviendrai pas, jeudi. Si tu veux pas venir aujourd'hui, c'est qu'tu m'aimes plus. Alors, j'reviendrai jamais. Même si tu reviens me dire que tu m'aimes, j't'écouterai plus, j'te croirai plus.

- Parce que si tu croyais que j't'aimais plus, tu voudrais plus voir mon papafe ?

- Bien sûr que non.

- Mais si j'te dis que j't'aime mais que j'peux pas t'montrer mon papafe aujourd'hui !

- Viens quand même avec moi.

- Si j'viens dans les bois avec toi, tu vas vouloir voir mon papafe.

- On verra bien c'qui s'passera. Moi, c'que j'veux voir, c'est si tu m'aimes. »


extrait de : ÉRIC


#enfance #tourment #amoureux #honte #amour #papafe #bois

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 73

    Angélique Andthehord · Saturday, 3 July - 06:38

De toute façon, après que ce fût arrivé, je n'avais pas la moindre envie d'aller me promener autour du bâtiment. J'avais juste envie de me faire toute petite, invisible. Il n'était pas pensable que je passasse devant le portique et que je disse à Éric, devant ses copains, que j'étais amoureuse de lui. Il n'était donc pas supposé venir me rejoindre sur l'aire de jeux, en principe.

Il vint quand même, juste après l'accident. Alors, là, il pouvait bien dire ce qu'il voulait, je n'étais pas d'humeur à me laisser embobiner et à le suivre dans les bois. Je ne le laissai même pas s'approcher de moi, craignant de sentir mauvais.

« Mais si, je t'aime mais je t'ai dit jeudi. Laisse-moi tranquille, à la fin ! »

Il repartit au portique et tout me sembla réglé.


extrait de : ÉRIC


#enfance #colonie #tourment #amoureux #catastrophe #honte #amour #bois

  • Bo chevron_right

    Le Bon Loot

    comics.movim.eu / BouletCorp · Friday, 26 February, 2021 - 16:19