close
  • Hu chevron_right

    Après le meurtre de deux profs à Tarbes, un suspect recherché dans le nord de l'Espagne

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 06:59 · 3 minutes

Après le meurtre de deux profs à Tarbes, un suspect recherché dans le nord de l'Espagne (Image d'illustration: à Lille en 2018). Après le meurtre de deux profs à Tarbes, un suspect recherché dans le nord de l'Espagne (Image d'illustration: à Lille en 2018).

HAUTES-PYRÉNÉES - Chasse à l’homme dans le nord de l’Espagne. Deux jours après la découverte des corps de deux professeurs du collège Desaix de Tarbes , lundi 4 juillet, les forces de l’ordre sont désormais à la recherche du suspect à près de 200 kilomètres du lieu du drame, en Espagne . Il s’agirait de l’ex-conjoint d’une des victimes.

Une professeure de français, âgée de 32 ans, avait été retrouvée lundi en fin d’après-midi gisant dans une rue du village de Pouyastruc par des voisins qui ont alerté les gendarmes. Arrivés sur place, ces derniers ont découvert un homme de 55 ans, décédé dans sa maison, quelques mètres plus loin. Ce dernier était professeur d’éducation physique.

Les circonstances entourant ce drame semblent s’éclaircir. Le principal suspect est l’ancien compagnon et père des deux enfants de la professeure de français, rapporte RMC. Le couple était en instance de séparation. L’ancien réserviste de la gendarmerie de 34 ans aurait quitté les lieux à moto, selon un témoin cité par La Dépêche du Midi .

L’homme suspecté du double meurtre par arme à feu aurait été aperçu en Espagne. Selon le quotidien espagnol Heraldo de Aragón , la police espagnole et les gendarmes français recherchent le suspect dans les alentours de la commune de Jaca, située une zone montagneuse du nord de l’Espagne. Sa moto y aurait été repérée. Il est décrit comme “dangereux” et comme “un expert de la survie” par les autorités, rapporte la presse espagnole.

Une soixantaine de gendarmes mobilisés

L’enquête sur l’homicide des deux professeurs a été confiée à la brigade de recherche de Tarbes et à la section de recherche de Toulouse. Au total, une “soixantaine de gendarmes” sont mobilisés pour “localiser le plus rapidement possible” le suspect, selon une source de gendarmerie. Les autopsies des victimes seront pratiquées dans les prochains jours à l’Institut médico-légal de Toulouse.

“Réaction de tristesse et de compassion pour les familles des enseignants, les collègues et élèves”, a indiqué à l’AFP le ministre de l’Éducation Pap Ndiaye, qui était en visite dans un lycée de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). “Pour le reste, il s’agit d’un fait divers affreux, compassion et sympathie vont à celles et ceux qui les connaissaient”, a-t-il ajouté.

Au collège Desaix, une cellule de soutien psychologique a été mise en place mardi pour accueillir les enseignants, élèves et parents d’élèves qui étaient sous le choc. Le double homicide s’est produit lundi alors que les élèves de 3e célébraient la fin de l’année scolaire avec un bal dans l’établissement.

À voir également aussi sur le Huffpost: À Uvalde, des chiens tentent de réconforter les Texans après la fusillade ayant fait 21 morts

  • Hu chevron_right

    Espagne: mort de 18 migrants à Mellila, Madrid accuse "les mafias" de passeurs

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 25 June - 18:03 · 3 minutes

Des migrants arrivent sur le sol espagnol après avoir traversé les clôtures séparant l'enclave espagnole de Melilla du Maroc à Melilla, en Espagne, le vendredi 24 juin 2022. Des migrants arrivent sur le sol espagnol après avoir traversé les clôtures séparant l'enclave espagnole de Melilla du Maroc à Melilla, en Espagne, le vendredi 24 juin 2022.

ESPAGNE - Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a accusé ce samedi 25 juin “les mafias qui se livrent au trafic d’êtres humains” d’être responsables du “violent assaut” à la frontière avec le Maroc à Melilla qui a entraîné la mort de 18 migrants sub-sahariens vendredi.

“S’il y a un responsable de tout ce qui s’est passé à la frontière, ce sont les mafias qui se livrent au trafic d’êtres humains. Par conséquent, il s’agit d’une attaque contre l’intégrité territoriale de notre pays”, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse dans la capitale espagnole.

Selon un dernier bilan des autorités marocaines, 18 clandestins ont trouvé la mort vendredi lors de la tentative d’entrée de près de 2.000 migrants dans Melilla , enclave espagnole au Maroc. Les 18 migrants qui ont péri ont trouvé la mort “dans des bousculades et en chutant de la clôture de fer” qui sépare cette enclave du territoire marocain, lors d’“un assaut marqué par l’usage de méthodes très violentes de la part des migrants”, a souligné une source des autorités de la province de Nador.

Ce bilan de 18 morts, qui n’est que provisoire, est -de très loin- le plus meurtrier jamais enregistré lors des nombreuses tentatives de migrants subsahariens de pénétrer à Melilla et dans l’autre enclave espagnole de Ceuta, qui constituent les seules frontières de l’UE avec le continent africain. Selon l’ONG espagnole Caminando Fronteras, spécialiste des migrations entre l’Afrique et l’Espagne, le bilan s’élèverait en réalité à 27 morts.

Au total, 130 migrants sont parvenus à entrer vendredi à Melilla. Un seul d’entre eux restait hospitalisé, selon des sources de la préfecture espagnole. Par ailleurs, u n premier bilan des autorités faisait état de cinq morts et 76 blessés, dont 13 grièvement, parmi les migrants, et de 140 policiers blessés, dont cinq grièvement.

Demande d’une enquête indépendante

Pour sa part, la principale organisation marocaine de défense des droits humains a demandé ce samedi “l’ouverture d’une enquête rapide et transparente” sur cette “tragédie” sans précédent au Maroc, selon les déclarations à l’AFP de Mohamed Amine Abidar, le président de la section de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) à Nador (nord du Maroc).

En Espagne, une députée européenne du parti de gauche radicale Podemos , allié des socialistes au sein du gouvernement minoritaire de Pedro Sánchez, lui a fait écho samedi. “Une enquête est nécessaire pour éclaircir les faits et les responsabilités”, a déclaré dans un tweet Idoia Villanueava, responsable de Podemos pour les affaires internationales.

De nombreux témoignages mettaient en avant la violence de part et d’autre lors des événements de vendredi. “C’est la tentative” d’entrer à Melilla “la plus violente que j’ai jamais vu”, a confié à l’AFP Rachid Nerjjari, serveur dans un café situé en face de la clôture qui marque la frontière dans le quartier marocain de Barrio Chino. Il a assuré avoir vu “des migrants armés de bâtons et de barres de fer, une première dans la région”.

Tout en reconnaissant que l’assaut des migrants avait été “violent”, Eduardo de Castro, le président (maire) de Melilla et plus haute autorité politique de cette ville autonome, a ainsi dénoncé une “réponse disproportionnée” du Maroc à la tentative de passage en force des clandestins.

“Le Maroc se permet certaines choses qui ne seraient pas acceptables” en Espagne, a-t-il dit. Sur les lieux, le calme est revenu samedi à Nador, cité limitrophe de l’enclave espagnole, ainsi qu’aux alentours de la haute clôture de fer qui sépare le Maroc de Melilla, selon des journalistes de l’AFP.

A voir également sur Le HuffPost: Face aux migrants, Pedro Sanchez chahuté à son arrivée à Ceuta et Melilla

  • Hu chevron_right

    Canicule: En Espagne, d'importants incendies progressent

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 18 June - 15:40 · 4 minutes

En Espagne, alors qu'une canicule s'abat sur l'Europe, d'importants incendies font des ravages. La France n'échappe pas au phénomène, notamment dans l'Aveyron et le Var (photo prise le 15 juin dans le massif de Leyre, au nord-est de l'Espagne). En Espagne, alors qu'une canicule s'abat sur l'Europe, d'importants incendies font des ravages. La France n'échappe pas au phénomène, notamment dans l'Aveyron et le Var (photo prise le 15 juin dans le massif de Leyre, au nord-est de l'Espagne).

VAGUE DE CHALEUR - La situation est délicate. Les services de secours espagnols continuaient de lutter ce samedi 18 juin contre des incendies, au dernier jour d’une vague de chaleur extrême et inhabituellement précoce. Un phénomène de canicule qui n’épargne pas la France, où plusieurs départs de feu destructeurs ont également eu lieu ces derniers jours.

En Espagne, le plus important de ces feux de forêt a obligé les autorités à évacuer 14 villages, regroupant plusieurs centaines d’habitants, dans la Sierra de la Culebra, un massif montagneux de la région de Castille-et-Léon, près de la frontière avec le Portugal.

D’après les autorités régionales, une partie des personnes évacuées ont pu regagner leur domicile samedi matin, les flammes s’étant éloignées des habitations concernées. Mais le feu “reste actif”, a souligné le gouvernement de Castille-et-Léon, en évoquant des conditions météorologiques “défavorables”, avec un vent sec et des températures élevées.

Au total, près de “19.765 hectares ont brûlé” dans cet incendie géant, a-t-il précisé.

De nombreux feux ailleurs dans le pays

Les pompiers espagnols continuaient par ailleurs de lutter contre d’autres incendies à Caudiel, dans la région de Valence, ou à Artesa de Segre, en Catalogne, où un incendie en cours depuis mercredi a déjà ravagé 1.600 hectares de terrain.

D’autres feux étaient en revanche sous contrôle, notamment dans la vallée d’Iruelas, près d’Avila, dans l’ouest du pays, et dans la région de Tolède, au centre, où près de 900 hectares de terrain ont brûlé à proximité du parc d’attraction du Puy du Fou. En raison de cet incendie, près de 3.000 personnes avaient dû être évacuées vendredi 17 juin de ce parc à thème historique, filiale du Puy du Fou français, inauguré en mars 2021. L’incendie ayant été maîtrisé, “le parc a rouvert ses portes” samedi, a précisé la direction à l’AFP.

Cette série d’incendies survient alors que l’Espagne est confrontée depuis une semaine à une vague de chaleur extrême et inhabituelle à cette époque de l’année, considérée par les scientifiques comme une conséquence du réchauffement climatique. Selon l’Agence météorologique espagnole (Aemet), des températures très élevées étaient encore attendues samedi, notamment à Tolède (41°C), et dans la vallée de l’Ebre, au pieds des Pyrénées, avec des pointes à 42°C, voire 43°C, attendues à Saragosse.

Dans le Var, un tir militaire déclenche un incendie

Cette canicule, qui touche également la France et l’Italie, devrait prendre fin dimanche, grâce à une masse d’air plus froid venant de l’ouest, selon l’Aemet L’Espagne, qui a connu cette année son mois de mai le plus chaud depuis le début du siècle selon l’agence météorologique, a déjà traversé quatre épisodes de températures extrêmes sur les dix derniers mois, en incluant la vague de chaleur actuelle.

Et la France n’est d’ailleurs pas épargnée par les départs de feu. Dans l’Aveyron, au niveau des Gorges du Tarn , les flammes ont déjà détruit près de 200 hectares de végétation depuis vendredi soir. Le département est d’ailleurs placé en vigilance rouge par les autorités, et des moyens aériens de lutte contre les flammes ont été déployés sur place.

Dans le Var, c’est un tir d’entraînement dans un camp militaire situé près de Draguignan, la base de Canjuers, qui a déclenché un autre incendie dévastateur. Comme le rapporte France Bleu , 200 hectares de végétation ont déjà été détruits, et les pompiers ne peuvent intervenir du fait de la présence d’explosifs et de munitions, qui rendent toute manœuvre extrêmement dangereuse.

À voir également sur le HuffPost : En Arizona, la canicule lui permet de faire cuire ses repas dans sa voiture

  • Hu chevron_right

    L'Espagne émue par la vidéo de cette ourse et de son ourson séparés par l'attaque d'un mâle

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 8 June - 15:15 · 2 minutes

ANIMAUX - “Nous savons que l’ourse est blessée , mais nous ne savons rien d’autre”, a déclaré une source du département de l’Environnement de la région espagnole de Castille-et-Léon. Les autorités de la région tentaient mardi 7 juin de retrouver une ourse brune et son ourson , séparés par l’attaque brutale d’un mâle sur l’ourson, que sa mère a réussi à sauver, un pugilat filmé par un vidéaste amateur.

Le mâle et la femelle se sont battus à l’aplomb d’une falaise, et tous deux ont fini par tomber de très haut, heurter des rochers, l’un roulant longuement sur lui-même avant de s’immobiliser, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. Malgré sa taille supérieure, l’ours est mort dans le combat, ont indiqué les autorités, et la femelle, blessée, est revenue chercher l’ourson pour de possibles retrouvailles, que les autorités tentent de confirmer.

L’incident s’est produit à Peña de Santa Lucía, dans la province de Palencia.

Des attaques fréquentes

Comme l’a expliqué sur Twitter l’organisation Nature Castille-et-León, en cette période de l’année “il est fréquent que les mères doivent défendre leurs petits contre les attaques de mâles qui cherchent à les faire revenir en chaleur”.

“Comme les autres animaux, l’ours a un instinct de reproduction. Il cherche des ourses avec leurs petits pour tuer les oursons”, a précisé le président de la Fondation de l’ours brun, Guillermo Palomero. “L’ourse entre en chaleur deux ou trois jours plus tard, et cet ours infanticide peut s’accoupler avec elle et laisser ses gènes”, a-t-il ajouté, qualifiant ces attaques de “très violentes”.

La femelle, “localisée il y a plusieurs semaines avec deux oursons, en avait récemment perdu un, vraisemblablement du fait d’une attaque de ce mâle ou d’un autre”, a précisé Nature Castille-et-León.

Selon un communiqué du gouvernement régional, “le personnel technique, les vétérinaires, les agents environnementaux, les protecteurs de l’environnement et les Patrouilles d’ours de la Fondation du patrimoine naturel” de la région, assistés par la Garde civile, participent aux recherches. En Espagne, quelque 330 ours bruns vivent dans la chaîne de montagnes cantabrique et 70 autres dans les Pyrénées, selon la Fondation de l’ours brun.

À voir également sur Le HuffPost : Un ours récidiviste vole des voitures aux États-Unis

  • Hu chevron_right

    Shakira et Gerard Piqué se séparent

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 4 June - 12:13 · 1 minute

En couple depuis plus de dix ans, la chanteuse Shakira et le footballeur Gerard Piqué ont annoncé leur séparation (photo d'archive prise à Tarragone en octobre dernier). En couple depuis plus de dix ans, la chanteuse Shakira et le footballeur Gerard Piqué ont annoncé leur séparation (photo d'archive prise à Tarragone en octobre dernier).

FOOTBALL - La star colombienne de la chanson Shakira et le footballeur espagnol Gerard Piqué ont annoncé leur séparation ce samedi 4 juin dans un communiqué commun.

“Nous avons le regret de confirmer que nous sommes en cours de séparation. Pour le bien-être de nos enfants, qui sont notre plus grande priorité, nous demandons le respect de notre vie privée”, a déclaré le couple dans un communiqué transmis par les avocats de la chanteuse.

Star internationale avec plus de 60 millions de disques vendus, Shakira réside actuellement dans la périphérie de Barcelone, avec Gerard Piqué et leurs deux enfants. La chanteuse de 45 ans a débuté sa relation avec le célèbre défenseur du FC Barcelone peu de temps avant le sacre de la sélection espagnole lors du Mondial de 2010 en Afrique du Sud.

Des gros sous et des affaires

Le statut de Piqué a alors changé de fait. De sportif reconnu, il devient éminemment médiatique. Sa compagne lui permet de rencontrer les grands de ce monde. Le footballeur enfile alors sa deuxième casquette, celle d’entrepreneur à succès.

En 2015, Piqué et Shakira ont par exemple organisé un dîner où les dirigeants du club catalan ont rencontré ceux du géant japonais du commerce en ligne Rakuten, permettant au FC Barcelone d’obtenir l’un de ses plus gros contrats publicitaires.

Mais tous deux ont aussi eu affaire à la justice espagnole. Un procès en Espagne se rapproche d’ailleurs pour la star colombienne, accusée d’une fraude fiscale de 14,5 millions d’euros, après le rejet d’un recours par la justice fin mai.

De son côté, Piqué a vu la justice espagnole lui donner raison fin 2021 après l’annulation d’une condamnation qui obligeait le joueur à rembourser 2,1 millions d’euros au fisc espagnol pour un délit présumé de fraude sur ses droits à l’image.

À voir également sur le HuffPost : Les images du mariage de Lionel Messi et d’Antonella Roccuzzo

  • Hu chevron_right

    En Espagne, l'émission "El Chiringuito" découvre un rat à Paris et ça ne passe pas inaperçu

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 29 May - 11:47 · 3 minutes

Le présentateur d' Le présentateur d'"El Chiringuito TV" lors de la diffusion des images d'un rat à Paris.

LIGUE DES CHAMPIONS - C’est un protagoniste inattendu de l’image renvoyée par Paris lors de l’organisation de la finale de la Ligue des Champions 2022 ce samedi 28 mai au Stade de France. Une séquence - drôle ou grotesque - diffusée dans la nuit du jeudi 26 au vendredi 27 mai en Espagne est relayée par de nombreux internautes qui s’en amusent ou qui l’utilisent comme un bon exemple de la saleté de la capitale française.

On y voit l’envoyé spécial, Marcos Benito, interrompre son duplex devant la cathédrale Notre-Dame en reconstruction , visiblement dérangé par un habitant historique de la capitale: un rat. Jusque-là, rien de vraiment inhabituel pour une grande ville, sauf que son apparition a créé un petit moment de panique chez les présentateurs de l’émission. Il n’en fallait pas plus pour relancer le hashtag et la campagne #saccageParis contre la maire socialiste, Anne Hidalgo.

​“Je vois un rat. Carlos, il y a un rat par terre. Regarde-le”, lance le journaliste à son caméraman. Après quelques secondes de suspense, le rat sort d’un buisson au grand dam de Josep Pedrerol, qui recouvre alors son visage. “Veuillez retirer l’image”, demande-t-il, avant que des cris de femmes ne soient lancés en régie et que le nom du rat cuisinier de Pixar et Walt Disney “Ratatouille” ne soit lancé par une personne en plateau.

Un “tic tac” devenu célèbre

L’émission est habituée au coup d’éclat et en a même fait sa marque de fabrique. En novembre, Josep Pedrerol avait par exemple juré qu’il quitterait l’émission si les vedettes du championnat de football espagnol Sergio Ramos et Lionel Messi quittaient le pays vers le PSG . Six mois plus tard, il anime pourtant toujours son émission.

L’animateur est également devenu une figure bien connue des amateurs de ballon rond grâce à son “tic tac” censé alerter les téléspectateurs d’une grosse information à venir, en débat ou exclusive (lorsqu’elle est bien confirmée).

Et ce format de talk show plaît. Selon les chiffres fournis par le quotidien El País , l’émission créée en 2014 et diffusée à partir de minuit attire en moyenne entre 200.000 et 350.000 téléspectateurs du dimanche au jeudi, soit “une part de marché d’environ 6%, ce qui en fait un leader parmi les chaînes thématiques” en Espagne. L’émission de débat sur le football séduit particulièrement la tranche d’âge des 13-24 ans et a vu défiler sur son plateau des icônes du football en Espagne, comme le président du Real Madrid, Florentino Perez .

“Sa formule mêle des interventions extravagantes de certains chroniqueurs et des chamailleries sous haute tension, mais propose aussi une esthétique particulière, qui peut inclure de longues minutes faites de simples regards, ce qui, en théorie, n’a pas sa place à la télévision.” En d’autres termes, résume El País : La télévision qui marche, c’est celle de l’émotion, et dans ‘El Chiringuito’, les montées d’adrénaline s’enchaînent sans aucun répit.” Une émotion qui a donc traversé les Pyrénées.

À voir également sur Le HuffPost: Chaos au Stade de France pour la finale de la Ligue des champions

  • Hu chevron_right

    Mbappé au PSG: Les supporters parisiens ravis, colère en Espagne

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 22 May - 10:02 · 4 minutes

FOOTBALL - Liesse parisienne et colère madrilène. Voilà la conclusion du feuilleton Kylian Mbappé , qui a finalement annoncé ce samedi 21 mai qu’il restait au Paris Saint-Germain après de nombreux mois de négociations avec le club du Real Madrid.

Les montagnes russes émotionnelles des supporters du PSG ont pris fin avec la prolongation du contrat de l’attaquant français de 23 ans jusqu’en 2025. Lors du dernier match de Ligue 1 de la saison, le meilleur buteur et passeur du championnat de France a été accueilli et célébré comme un héros par les supporters du club, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article .

Avant le 5-0 infligé par le PSG à Metz , les têtes étaient davantage tournées vers la sixième saison à venir de “Kyky” dans la capitale qu’à la remise du trophée prévue en soirée pour le dixième titre de champion de France du PSG.

Et si certains supporters ne croyaient toujours pas aux affirmations de la presse au moment d’arriver au Parc des Princes samedi soir, la superstar parisienne et son président ont officialisé la nouvelle un petit quart d’heure avant le coup d’envoi face aux Messins. Une annonce fêtée comme un but dans le virage Auteuil qui a craqué une dizaine de fumigènes en scandant le prénom “Kylian” avant de fêter son triplé comme autant de paraphes au bas de son nouveau contrat XXL.

La colère des institutions espagnoles

Une ambiance de fête sans commune mesure avec la colère qui traverse l’Espagne depuis samedi suite à l’annonce de la prolongation de contrat de l’attaquant des Bleus. Au Real Madrid, qu convoitait le prodige du football français depuis plusieurs années, la déception a rapidement été remplacée par le dégoût face à l’attitude du club parisien, prêt à toutes les concessions pour conserver sa pépite au Parc des Princes.

La réaction la plus épidermique a été celle du président de LaLiga, Javier Tebas, qui n’a pas hésité à parler d’“insulte au football”. “Ce que le PSG est en train de faire pour prolonger Mbappé grâce à de grosses sommes d’argent [... ] est une INSULTE au football”, a écrit Tebas sur Twitter.

Après le tweet de Tebas, l’organe qui gère le football professionnel en Espagne a diffusé un communiqué dans lequel il affirme qu’il compte déposer une “plainte” contre le PSG auprès de l’UEFA et des instances compétentes en France et dans l’Union européenne.

Selon LaLiga, il est “scandaleux” qu’un club “comme le PSG, qui la saison passée a perdu plus de 220 millions d’euros, après avoir cumulé 700 millions d’euros de pertes ces dernières saisons (...), avec une masse salariale autour des 650 millions d’euros pour cette saison 2021-2022, puisse offrir un accord de ce genre, alors que des clubs qui pourraient assumer l’arrivée du joueur sans mettre en péril leur masse salariale se retrouvent dans l’impossibilité de le recruter”.

Gueule de bois à Madrid

Du côté des supporters et de la presse, qui annonçait sa signature chez les “Merengue” depuis de nombreuses semaines, l’annonce a fait l’effet d’un coup de massue. “Maintenant, je ne veux plus qu’il vienne au Real Madrid. Ça ne vaut plus la peine”, a commenté pour David Pulido, un supporter espagnol du Real Madrid de 42 ans, déçu et en colère.

Un avis partagé par le journal sportif Marca , dont la Une retranscrit les émotions dominantes au lendemain de la décision de Mbappé: “Il faut beaucoup de classe pour jouer à Madrid.”

“Mbappé a utilisé aussi bien le Real Madrid que le PSG pour essayer d’obtenir un meilleur contrat (...). Et là, le Real Madrid avait toutes les chances de perdre. C’est aussi simple que cela”, résume de son côté le journaliste espagnol Julio Maldonado.

Interrogé dans l’émission Tiempo de Juego de la radio espagnole Cadena Cope, le président de la fédération des associations de supporters du Real Madrid, Luis Caceres, a affirmé que “le Real Madrid a gagné 13 Ligues des champions sans Mbappé. Il n’a jamais été des nôtres et il ne va pas nous manquer”.

Et si la majorité des joueurs du Real sont restés silencieux sur la décision du natif de Bondy, Federico Valverde, milieu de terrain madrilène, n’a pas manqué l’occasion pour adresser un message plus ou moins détourné à Kylian Mbappé.

Sur son compte Instagram, il a partagé des photos du titre espagnol remporté cette saison avec un message clair: “Fin d’une saison incroyable. Être madrilène est un privilège que tout le monde ne peut pas avoir. Merci les fans, le meilleur reste à venir.”

À voir également sur Le HuffPost: Kylian Mbappé livre un indice sur son avenir au PSG

  • Hu chevron_right

    Que sait-on de la variole du singe dont de premiers cas ont été détectés en Europe

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 19 May - 12:24 · 5 minutes

La variole du singe a été détectée dans plusieurs pays européens et américains au mois de mai 2022.  La variole du singe a été détectée dans plusieurs pays européens et américains au mois de mai 2022.

SANTÉ - Depuis plusieurs jours, les autorités sanitaires de pays européens et américains révèlent la découverte de cas de la variole du singe, une maladie endémique en Afrique et transmise par les rongeurs. Après l’Espagne, le Portugal et le Royaume-Uni , ce jeudi 19 mai, c’est en Suède qu’un cas a été détecté. Le Huffpost fait le point sur ce qu’il faut savoir de cette maladie.

  • Qu’est-ce que la variole du singe?

La variole du singe, ou “orthopoxvirose simienne”, est une maladie infectieuse dont le virus est transmis par contact avec du sang, des lésions cutanées, des liquides biologiques d’animaux infectés, que ce soient des singes ou des rats. La variole du singe est surtout présente en Afrique de l’Ouest et centrale, près des zones tropicales.

La maladie peut se transmettre entre humains, “principalement par les particules des gouttelettes respiratoires et nécessite en général un contact face à face prolongé”, précise l’OMS. À noter qu’elle est moins grave et moins contagieuse que la variole, éradiquée en 1980.

La durée d’incubation varie en moyenne entre 6 et 16 jours, avec une première phase provoquant des symptômes comme de la fièvre, le mal de tête, des douleurs musculaires, le mal de dos, des ganglions lymphatiques enflés, des frissons et de la fatigue. Dans un deuxième temps, des éruptions cutanées peuvent survenir, souvent sur le visage, et se répandre à d’autres parties du corps dont les parties génitales.

Il n’existe pas de traitement pour la variole du singe, qui se transmet par contact avec une personne atteinte ou ses liquides organiques, dont la salive. Cette infection virale se guérit d’elle-même au bout de deux ou trois semaines. Dans 1 à 10% des cas, elle peut toutefois être mortelle en cas de forte exposition au virus, si le patient a une santé fragile ou si la maladie engendre des complications.

  • Comment est-elle arrivée en Europe et en Amérique?

Le premier cas a été identifié au Royaume-Uni le 6 mai. La personne avait récemment voyagé au Nigéria, a précisé l’agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA). “Nous pensons que c’est ici qu’il a contracté l’infection, avant de venir au Royaume-Uni”, indique-t-elle.

Au total dans le pays, neuf personnes sont malades, dont plusieurs s’identifient comme “homosexuelles, bisexuelles ou des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes”, selon l’UKHSA. Cette dernière a appelé ces personnes à être “attentives à des éruptions cutanées ou lésions inhabituelles”, même si tout le monde peut être touché et propager la maladie.

Mardi 16 mai, le Portugal, l’Espagne ont annoncé à leur tour avoir repéré une quarantaine de cas de variole du singe, ou ce qui semble l’être, ce qui a conduit les autorités à déclencher une alerte sanitaire nationale. Dans le cas du Portugal, tous les malades sont des hommes.

“Généralement, la transmission se produit par voie respiratoire, mais ces 23 cas supposés d’infection laissent penser que la transmission a eu lieu par les muqueuses pendant les relations sexuelles”, ont précisé les autorités madrilènes.

De l’autre côté de l’Atlantique, au Canada, plus d’une dizaine de cas suspects étaient en cours d’examen mercredi 17 mai à Montréal, selon la chaîne publique Radio-Canada, qui cite les autorités sanitaires de la ville. Dans le même temps aux États-Unis, un homme qui s’était récemment rendu au Canada a été dépisté positif à cette maladie dans l’État du Massachusetts. Enfin, ce jeudi 19 mai, un premier cas confirmé de variole du singe a été détecté en Suède.

  • Faut-il s’inquiéter?

Les autorités se veulent globalement rassurantes, soulignant ainsi au Royaume-Uni, en Espagne et au Portugal que la maladie est peu contagieuse entre humains. L’OMS rappelle aussi que la transmission interhumaine est normalement “limitée”.

La multiplication des foyers apparents inquiète néanmoins, et l’OMS a indiqué s’intéresser de près au fait que certains des cas au Royaume-Uni semblent avoir été transmis au sein de la communauté homosexuelle.

“Nous observons des transmissions parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes”, ce qui est “une nouvelle information que nous devons étudier convenablement pour mieux comprendre la dynamique” de transmission, a ainsi déclaré Ibrahima Socé Fall, directeur général adjoint de l’OMS pour les interventions d’urgence, à Genève.

Mais “n’importe qui, quelle que soit son orientation sexuelle, peut propager la variole du singe”, ont souligné aux États-Unis les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence sanitaire fédérale du pays.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) compte lui publier son premier rapport d’évaluation des risques “en début de semaine prochaine”, a indiqué l’agence de l’Union européenne chargée des maladies et des épidémies. Cette dernière dit “suivre la situation de près” et recommande “d’isoler et de tester les cas suspects et de les notifier rapidement”.

Maria Van Kerkhove, une responsable de l’OMS, a indiqué que l’organisation s’appliquait également à ”évaluer chacun de ces cas, la source de leur infection” et procédait à un “traçage des cas”.

À voir également aussi sur le Huffpost: Hailey Bieber détaille son “accident ischémique transitoire” en vidéo