close

Si vous mettez de côté des URLs pour #Youtule_DL, voici la #regex pour supprimer les paramètres non utiles, qui peuvent "casser" le téléchargement automatique l'un après l'autre des fichiers :

(&)?&list=([a-zA-Z0-9-_])+&index=([0-9])+(&)?

Dans votre éditeur de texte, le raccourci pour activer le chercher/remplacer est généralement Contrôle + H.

En fonction du logiciel il peut s'agir de :

^(&)?&list=([a-zA-Z0-9-_])+&index=([0-9])+(&)?$

Rappel : il y a néanmoins des paramètres pour NE PAS tenir compte des listes de lecture si elle est mentionné dans l'adresse web, exemple :

youtube-dl --no-playlist --newline --console-title --format bestvideo+bestaudio https://www.youtube.com/watch?v=HVSwc7efXqw&list=PLOz6UPElNDbrnb-It3fypaNYNVbO133_V

  • chevron_right

    PeerTube v3 : ça part en live

    eyome · Thursday, 7 January, 2021 - 19:36

  • chevron_right

    Parallèles s01e14 – Le militantisme relax TEDDY BEAR (avec Pouhiou)

    news.movim.eu / Korben · Thursday, 13 August, 2020 - 09:36 · 1 minute

Podcast Parralèles Korben

Habituellement je sors un podcast toutes les 2 semaines, et cela depuis 6 mois. Mais si vous suivez les choses de près vous avez remarqué que j’ai zappé un rendez-vous, la cause à une panne d’ordinateur, à l’été et à la position de Vénus dans le vide spatial. Bad combo ou la malchance du numéro 13 qui a encore frappée !

Pour 14e épisode de mon podcast, j’ai reçu Pouhiou . Le pseudo ne vous dit peut-être rien, mais vous devez connaitre au moins l’une de ses nombreuses activités. Par exemple si je vous dis Framasoft, ça vous parle ? Et bien, sachez qu’il est co-directeur de cette association très connue qui milite pour la promotion du libre en France depuis très longtemps. Au fil de l’interview, vous apprendrez que Pouhiou c’est bien plus que cela.

Ancien comédien et ancien Youtubeur, mon invité du jour est un homme aux multiples facettes : militant du libre (comme mentionné plus haut) ou encore des droits LGBT+, cuisinier, tricoteur, auteur … vous allez découvrir ses combats aussi bien que ses hobbys durant les 97 minutes du podcast.

De sa découverte de l’Internet au partage de la culture au plus grand nombre en passant par le sous-titrage de séries TV, ses chroniques radio autour du sexe ou la création de pièces de théâtre, vous suivrez tout son parcours au fil des années.

Pour aller plus loin (on en parle dans le podcast) :

Les recommandations de Pouhiou :

Pouhiou se livre très librement, il partage ses hauts comme ses bas. Ainsi que sa philosophie de vie, à la fois simple et profonde. J’espère que vous apprécierez son partage autant que je l’ai fait, merci pour ça, Pouhiou !

À dans 2 semaines pour le prochain épisode 😉

Pour vous abonner au Podcast, c’est par ici : https://paralleles.org/ Aussi disponible sur ma chaine YouTube .

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=pO1nCMz6gl0:Y8khXxi0oSc:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=pO1nCMz6gl0:Y8khXxi0oSc:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=pO1nCMz6gl0:Y8khXxi0oSc:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Kh chevron_right

    À la recherche du nouvel hébergeur : visite d'Ilinux

    Zatalyz · news.movim.eu / khaganat · Friday, 24 July, 2020 - 08:57

https://upload.movim.eu/files/2d40797f5ac67c5e60bf1c6cd7bd13715d591dab/LsFO8sq8qqcH4sUwDIhr410XrNY0TbuJ6cs3xuFa/ilinux.png

Ou comment un projet comme Khaganat envisage un CHATONS comme un meilleur hébergement que les entreprises du secteur. Mettre ses données et services sur une machine, c'est avant tout une question de confiance, et pour ça, les associations ont des arguments bien meilleurs que les "pro".

Lire la suite...

#khaganat #khanat #libre #chatons #framasoft #ilinux #sysadmin #illyse #fdn

  • At chevron_right

    Les CHATONS, nouvelle initiative de Framasoft

    pubsub.gugod.fr / atomtest · Monday, 15 February, 2016 - 23:00 · 3 minutes

Après l'avoir officiellement annoncé le 26 janvier dernier, l'association pour la promotion du libre Framasoft a publié sur son blog la mise en route de l'organisme CHATONS, pour Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires. Par cette étape, Framasoft ouvre un d...

Après l'avoir officiellement annoncé le 26 janvier dernier, l'association pour la promotion du libre Framasoft a publié sur son blog la mise en route de l'organisme CHATONS, pour Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires. Par cette étape, Framasoft ouvre un deuxième âge dans son histoire.

Framasoft est connue pour sa campagne Dégooglisons Internet et les outils alternatifs qu'elle promeut face aux grandes sociétés centralisatrices, le fameux GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft). On peut ainsi utiliser Framapad et Framacalc à la place des Google Docs, Framasphère à la place de Facebook (à ce propos, vous pouvez vous inscrire sur notre pod Diaspora, la même plateforme utilisée par Framasphère, et vous pouvez m'y suivre).

Une nouvelle aire

Framasoft est passée à la vitesse supérieure. J'entends par là que Framasoft prend du recul et se remet elle-même en question, refusant de devenir une grande usine à gaz centralisatrice comme celles qu'elle combat depuis sa création. En effet, c'est ce qui arriverait si les services hébergés par Framasoft avaient "trop" de succès, c'est à dire s'ils devenaient des incontournable d'internet, en dépit des tentatives d'essaimage prôné par l'association.

Ainsi,  CHATONS serait un regroupement d'hébergeurs indépendants adhérant à un manifeste et obéissant à une charte communes, basées sur la transparence, la communauté et la solidarité. Tout cela afin de maintenir la décentralisation, mutualiser le savoir et promouvoir ce genre d'initiative.

Framasoft tient à montrer sa volonté de rester un organisme parmi tant d'autres.

Précisons tout de suite qu’il ne s’agit pas d’un projet interne à Framasoft, même si c’est Framasoft qui l’impulse. Nous serons à terme un chaton parmi les autres.

Un chaton parmi les autres, c'est à dire les entreprises qui acceptent de se soumettre à des contraintes qui ne découlent pas forcément de source.

Tout le monde pourra être un chaton ?

Déjà, par "tout le monde", j'entends les hébergeurs manifestant un intérêt pour la décentralisation, la liberté des logiciels et/ou l'économie solidaire. Les potentiels intéressés se limitent à un ensemble assez restreint, et les particuliers ne pourront pas directement aspirer à devenir des chatons.

Certains points de la charte (encore largement en construction) de cet organisme peuvent mettre un frein à l'enthousiasme de certaines entreprises/association de l'hébergement informatique. Même si on peut avoir d'autres points de vue que lui, je vous invite à lire les remarques de Philippe Scoffoni à ce sujet, qui contiennent beaucoup de points intéressants et qui ne manqueront pas d'être abordés lors des négociations ultérieures. Soulignons les obligations imposées par la charte sur la transparence des comptes financiers, la participation de la communauté au maintiens des services. Certains organismes peuvent être amenés à dissimuler le plus possible leurs stratégies financières pour des raisons de compétitivité, et il est difficilement envisageable que n'importe quel client/adhérent d'une société/association puisse avoir des responsabilités dans des domaines sensibles et capitaux qui nécessitent le plus souvent au moins un minimum d'expertise et de confiance.

Cependant il s'agit d'un idéal (je n'emploie volontairement pas le terme "utopie"), un but vers lequel il nous faut tendre à défaut de jamais l'atteindre un jour. Même si ce collectif reste rachitique ou si des concessions sont accordées, à choisir, ce collectif mérite d'être tenté plutôt que de ne jamais voir le jour.

Saluons donc ce genre d'initiative et prenons exemple sur Framasoft. Et de conclure sur le slogan de l'association particulièrement judicieux : "la route est longue, mais la voie est libre".

  • Ha chevron_right

    Les CHATONS, nouvelle initiative de Framasoft

    pubsub.gugod.fr / hashtagueule · Monday, 15 February, 2016 - 23:00 · 3 minutes

Après l'avoir officiellement annoncé le 26 janvier dernier, l'association pour la promotion du libre Framasoft a publié sur son blog la mise en route de l'organisme CHATONS, pour Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires. Par cette étape, Framasoft ouvre un d...

Après l'avoir officiellement annoncé le 26 janvier dernier, l'association pour la promotion du libre Framasoft a publié sur son blog la mise en route de l'organisme CHATONS, pour Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires. Par cette étape, Framasoft ouvre un deuxième âge dans son histoire.

Framasoft est connue pour sa campagne Dégooglisons Internet et les outils alternatifs qu'elle promeut face aux grandes sociétés centralisatrices, le fameux GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft). On peut ainsi utiliser Framapad et Framacalc à la place des Google Docs, Framasphère à la place de Facebook (à ce propos, vous pouvez vous inscrire sur notre pod Diaspora, la même plateforme utilisée par Framasphère, et vous pouvez m'y suivre).

Une nouvelle aire

Framasoft est passée à la vitesse supérieure. J'entends par là que Framasoft prend du recul et se remet elle-même en question, refusant de devenir une grande usine à gaz centralisatrice comme celles qu'elle combat depuis sa création. En effet, c'est ce qui arriverait si les services hébergés par Framasoft avaient "trop" de succès, c'est à dire s'ils devenaient des incontournable d'internet, en dépit des tentatives d'essaimage prôné par l'association.

Ainsi,  CHATONS serait un regroupement d'hébergeurs indépendants adhérant à un manifeste et obéissant à une charte communes, basées sur la transparence, la communauté et la solidarité. Tout cela afin de maintenir la décentralisation, mutualiser le savoir et promouvoir ce genre d'initiative.

Framasoft tient à montrer sa volonté de rester un organisme parmi tant d'autres.

Précisons tout de suite qu’il ne s’agit pas d’un projet interne à Framasoft, même si c’est Framasoft qui l’impulse. Nous serons à terme un chaton parmi les autres.

Un chaton parmi les autres, c'est à dire les entreprises qui acceptent de se soumettre à des contraintes qui ne découlent pas forcément de source.

Tout le monde pourra être un chaton ?

Déjà, par "tout le monde", j'entends les hébergeurs manifestant un intérêt pour la décentralisation, la liberté des logiciels et/ou l'économie solidaire. Les potentiels intéressés se limitent à un ensemble assez restreint, et les particuliers ne pourront pas directement aspirer à devenir des chatons.

Certains points de la charte (encore largement en construction) de cet organisme peuvent mettre un frein à l'enthousiasme de certaines entreprises/association de l'hébergement informatique. Même si on peut avoir d'autres points de vue que lui, je vous invite à lire les remarques de Philippe Scoffoni à ce sujet, qui contiennent beaucoup de points intéressants et qui ne manqueront pas d'être abordés lors des négociations ultérieures. Soulignons les obligations imposées par la charte sur la transparence des comptes financiers, la participation de la communauté au maintiens des services. Certains organismes peuvent être amenés à dissimuler le plus possible leurs stratégies financières pour des raisons de compétitivité, et il est difficilement envisageable que n'importe quel client/adhérent d'une société/association puisse avoir des responsabilités dans des domaines sensibles et capitaux qui nécessitent le plus souvent au moins un minimum d'expertise et de confiance.

Cependant il s'agit d'un idéal (je n'emploie volontairement pas le terme "utopie"), un but vers lequel il nous faut tendre à défaut de jamais l'atteindre un jour. Même si ce collectif reste rachitique ou si des concessions sont accordées, à choisir, ce collectif mérite d'être tenté plutôt que de ne jamais voir le jour.

Saluons donc ce genre d'initiative et prenons exemple sur Framasoft. Et de conclure sur le slogan de l'association particulièrement judicieux : "la route est longue, mais la voie est libre".