close
  • chevron_right

    Brexit : les recrutements au Royaume-Uni au plus haut depuis 2014

    eyome · news.movim.eu / souverains · 3 days ago - 20:55

Il y a une certaine logique, mais la logique et ce bas monde...

Horrible quand même ce qui leur arrive :(((

#France, #Politique, #fr, #UE, #Brexit, #Frexit, #Souverains, #Souverainisme

  • chevron_right

    Le tribunal constitutionnel polonais juge que le droit national l’emporte sur le droit européen…

    eyome · news.movim.eu / souverains · Thursday, 7 October - 19:28 edit

Si vous trouvez que cette décision est normale, vous n'avez pas compris ce qu'était l'UE...

"C’est une déclaration de guerre pure et simple à l’Union. Le #Polxit a commencé"

Bon, on n'y est pas, calmes-toi Jeannot.

Pour l'occasion, je me permets 2-3 rappels :

  • Rappel 1 : La Pologne est créditrice nette de l'UE, si elle s'en va, notre contribution devrait (un peu) baisser (Youpie !)

  • Rappel 2 : Le projet de loi de finances (PLF) pour 2022 prévoit un augmentation de notre contribution à l'UE. Nous étions aux alentours de 9 Mds, nous allons passer à 19 Mds d'euros de contribution nette par an.(Oooooh...) Ah ah, on les a bien niqué avec le Brexit ! (Ah non merde...)

  • Rappel 3 : 1 de perdue, 10 de retrouvées. Si la Pologne part (loin d'être fait), nous avons sur liste d'attente (fortement avancée), l’Albanie, la Macédoine, le Kosovo, le Monténégro, la Serbie et la Bosnie, que vous le vouliez ou non ! Pays dont nous allons financer leur intégration. (Oooooh...)

  • Rappel 4 : A la fin, ce sont ceux qui resteront qui paieront les créances de ceux partis {Ooooh...)

#France, #Politique, #fr, #UE, #Polexit, #Frexit, #Souverains, #Souverainisme

  • chevron_right

    En pleine crise des sous-marins, l'Allemagne pose les bases d'un partenariat spatial militaire avec l'Australie

    eyome · news.movim.eu / souverains · Sunday, 26 September - 12:01

Une perle, j'aurais envie de tout citer !

Bande de glands.

#France, #Politique, #Fr, #Frexit, #Ue, #Allemagne, #NosAmisAllemands, #Souverains, #Souverainisme

  • chevron_right

    Présidentielle 2022: Georges Kuzmanovic, l'autre candidat du Frexit

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 20 September - 14:34 · 2 minutes

Présidentielle 2022: Le Frexit a un autre candidat, Georges Kuzmanovic

POLITIQUE - Il veut “reprendre le contrôle”. L’ancien conseiller et porte-parole de Jean-Luc Mélenchon , Georges (ou Djordje) Kuzmanovic , a lancé ce lundi 20 septembre sa campagne pour l’élection présidentielle de 2022 . Son thème: le souverainisme. Il y défend notamment une sortie de la France, de l’euro, et de l’Union européenne. Un programme similaire à celui qu’ont pu défendre le candidat de l’UPR, François Asselineau, ou encore par Florian Philippot, à la tête des Patriotes.

Georges Kuzmanovic, entré en 2008 au Parti de gauche, avait été porte-parole de Jean-Luc Mélenchon durant la campagne de 2017. Il avait quitté La France insoumise l’année suivante pour fonder son mouvement, “République Souveraine”, sous les couleurs duquel il s’est porté candidat pour 2022 début septembre. Il avait dénoncé le “manque profond de démocratie” au sein de LFI. Il est à 48 ans et à côté de son engagement politique, salarié dans une entreprise privée.

Georges Kuzmanovic, nouveau candidat à la présidentielle, prétend reprendre le contrôle des grands thèmes actuel à travers davantage de souveraineté.

“Notre ennemi premier, c’est Emmanuel Macron”

“Je m’opposerai à cette Union européenne qui empêche d’agir”, a déclaré le candidat, qui défend une sortie de la France de l’UE et de la zone euro par référendum. Son slogan de campagne, “Reprendre le contrôle”, reprend aussi le “Let’s take back control” du camp du Brexit outre-manche. “Il y a une internationale qui a réussi, c’est celle de l’oligarchie financière. Je suis contre cette mondialisation-là, je suis pour une régulation”, a indiqué le candidat, qui se veut pour une “Europe des nations” qui coopère de manière bilatérale.

“Notre ennemi premier, c’est Emmanuel Macron, qui est le représentant [d’une oligarchie qui, ndlr ] sert plus les intérêts de BlackRock que les intérêts de la France”, a-t-il ajouté. “Reprendre le contrôle, c’est refaire un État fort sans lequel il sera impossible d’agir, un État planificateur qui organisera la réindustrialisation et la transition écologique”, a déclaré Georges Kuzmanovic. Il défend une industrie servant la souveraineté (“Pourquoi avoir abandonné Alcatel, Technip ?”) et la nationalisation de la filière énergétique, notamment en développant le nucléaire.

“L’esprit de la France Insoumise s’est étiolé”

Pour le candidat, qui souhaite aussi renforcer la sécurité et limiter l’immigration économique et les travailleurs détachés, “l’esprit républicain qui animait La France Insoumise en 2017 s’est largement étiolé, sur des questions aussi importantes que la laïcité”, tout comme “la politique de rupture (du parti) par rapport à l’UE”.

Georges Kuzmanovic défend également le référendum d’initiative citoyenne (RIC), un “retour du service national à composante militaire d’un an, obligatoire et mixte”, ou encore une sortie de l’Otan. Il se dit aujourd’hui politiquement proche d’Arnaud Montebourg, ou encore de Jean-Pierre Chevènement. Il vise pour l’instant à rassembler les 500 parrainages d’élus nécessaires pour pouvoir se présenter au premier tour de l’élection.

À voir également sur Le HuffPost: Macron “demande pardon” aux harkis au nom de la France

  • chevron_right

    Michel Barnier: l’Elysée vaut bien un "Frexit"

    eyome · news.movim.eu / souverains · Sunday, 12 September - 19:30 · 2 minutes

Libé (et Quatremer) en sueur :D

Bon, là on a du bien bel article comme on les aime, du grand journalisme, ça se déguste hein.

En clair, il remet en cause, tout comme les ultraconservateurs polonais ou la cour constitutionnelle allemande, la supériorité du droit européen sur les droits nationaux. Il faudra six heures au candidat à la candidature, et une avalanche de réactions indignées pour préciser que la citation était maladroite

"On veut res-ter des larbins !" "On veut res-ter des larbins !"

Notons que ce faisant, Michel Barnier pose par principe qu’il y a deux sortes d’êtres humains, les Européens, qui bénéficient de la protection du droit européen, et les non Européens qui en sont écartés. Outre que cela constitue une remise en cause de l’universalité des droits de l’Homme qui réjouira les régimes autoritaires, la validité d’une telle distinction, même au regard de la Constitution française, est plus que douteuse. La France, en s’engageant dans une telle voie, prend le risque, comme la Hongrie, la Pologne, la Turquie ou la Russie, d’être condamnée par toutes les instances européennes, ce qui fera tache pour la patrie autoproclamée des droits de l’Homme.

Collector ! Alors Libération, "Liberté ! Liberté ! Liberté !" ? La discrimination "vaccinés / non vaccinés" dans un même pays, dans une même famille même, c'est pour "l'intérêt général", mais lorsqu'il s'agit des "européens/extra-européens", on en appelle à "l'universalisme des droits de l'homme" et tout le bordel ?!

Mais, en aucun cas,l’Union ne peut décider à la place d’un Etat de sa politique d’entrée et de séjour ou de la façon dont il accorde le droit d’asile.

Okédaccor : https://www.europarl.europa.eu/factsheets/fr/sheet/152/politique-d-immigration

Articles 79 et 80 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (traité FUE). Migration légale: il relève de la compétence de l’Union de définir les conditions d’entrée et de séjour des ressortissants de pays tiers entrant et résidant de manière légale sur le territoire d’un État membre, y compris aux fins du regroupement familial. Les États membres demeurent en droit de fixer le nombre de ressortissants de pays tiers entrant sur leur territoire dans le but de rechercher un emploi. Lutte contre la migration clandestine: il est du devoir de l’Union de prévenir et de réduire l’immigration clandestine, notamment par une politique efficace en matière de retour, dans le respect des droits fondamentaux. Politique d’immigration | Fiches thématiques sur l’Union européenne...

Où ils sont les facts-checkeurs ?

Toujours aussi rigolo Quatremer... Et Barnier aussi !

--> les poubelles de l'Histoire.

#France, #Politique, #fr, #Frexit, #UE, #Souverains, #Souverainisme.