close
  • chevron_right

    You may soon be able to answer phone calls on your Chromebook

    news.movim.eu / ArsTechnica · Yesterday - 17:07 · 1 minute

Samsung Galaxy Chromebook, on white background

Enlarge / Samsung Galaxy Chromebook. (credit: Samsung)

Chromebooks, which are powered by Chrome OS, are generally viewed as a simpler alternative to Windows and macOS systems. But as more Chromebooks flirt with four-figure price tags—take, for example, the Asus Chromebook Flip C436 , Samsung Galaxy Chromebook , and recently announced Acer Chromebook Spin 514 —consumers will start to demand at least a little more functionality. To that end, a feature being worked on in Chromium’s open-source code reviews tool would give Chromebooks an ability that Windows and macOS machines already have.

Based on an "add feature" flag spotted in the Chromium Gerrit by Chrome Unboxed , you might soon be able to answer phone calls on your Chromebook through its Phone Hub feature. The description for the flag, made to “enable the Incoming/Ongoing call notification feature,” says that it “enables the incoming/ongoing call feature in Phone Hub.”

Currently, you can use Phone Hub to view your Android phone’s notifications and recently used Chrome tabs and send and receive text messages. The ability to answer phone calls would give you one less reason to pick up your phone. Windows users with Android devices already have this option via Your Phone, and macOS users with iPhones, iPads, and Apple Watches have the same with the Continuity feature.

Read 4 remaining paragraphs | Comments

index?i=P3Z7SsCxIz8:q9x_5hoEAVA:V_sGLiPBpWUindex?i=P3Z7SsCxIz8:q9x_5hoEAVA:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA
  • Nu chevron_right

    Apple, Facebook, Google, Microsoft, Twitter, Amazon : que possèdent les entreprises de la tech ?

    news.movim.eu / Numerama · Yesterday - 14:10

Les géants de web et des technologies que sont Google, Facebook, Microsoft, Twitter, Amazon ou Apple possèdent de nombreuses filiales, entreprises et marques parfois dédiées à des services très différents de ce pour quoi on les connaît. Numerama fait le tour des principales possessions cachées ou non de ces entreprises. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Apple, Facebook, Google, Microsoft, Twitter, Amazon : que possèdent les entreprises de la tech ? est apparu en premier sur Numerama .

  • chevron_right

    Paulette Nardal à l'honneur sur Google, c'est un pas en avant

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 4 days ago - 11:37 · 3 minutes

Paulette Nardal est née il y a 125 ans.

LITTÉRATURE - Une initiative pleine de sens. Peut-être l’avez-vous remarqué en vous rendant sur Google ce mardi 12 octobre: au-dessus de la traditionnelle barre de recherches trône une illustration . Il s’agit d’un dessin représentant Paulette Nardal, femme de lettres française née il y a 125 ans.

Elle est dessinée dans un salon. Pas n’importe lequel, c’est le sien. Connue comme étant la première étudiante noire à avoir fréquenté la Sorbonne, Paulette Nardal est avant tout une des figures majeures de la négritude, l’un des courants littéraires les plus importants de l’entre-deux-guerres qui réunit notamment Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor.

C’est dans son appartement du 7 rue Hébert à Clamart (Hauts-de-Seine) qu’elle y a posé les bases. Là-bas, elle a tenu un salon littéraire visant à mettre en relation des hommes et des femmes noires pour notamment aborder, ensemble, la question de l’émancipation des femmes.

Une oeuvre centrale

En 1931, l’aînée d’une famille de huit filles nées en Martinique a fondé La revue du monde noir , titre bilingue central de la négritude dont l’objectif était de “créer entre les Noirs du monde entier, sans distinction de nationalité, un lien intellectuel et moral qui leur permette de mieux se connaître, de s’aimer fraternellement, de défendre plus efficacement leurs intérêts collectifs et d’illustrer leur race”.

L’œuvre de Paulette Nardal est riche et centrale. Cependant, la Française est encore très méconnue du grand public, contrairement à d’autres artistes noires de l’époque comme Joséphine Baker , dont la vie est continuellement documentée par de nouveaux livres ou saluée lors de célébrations publiques.

Comme Rosa Parks et Ella Fiztgerald, à qui l’on a rendu hommage en donnant à des stations du métro parisien leurs noms, Joséphine Baker n’est pourtant pas Française. Elle est Américaine. “De par son engagement politique, c’est un personnage incontournable au regard des politiques mémorielle et éducative actuelles. C’est important de reconnaître qu’elle a été une personnalité majeure du siècle précédent”, concédait au HuffPost l’écrivaine afroféministe Kiyémis, au moment de la parution d’un ouvrage jeunesse sur la danseuse.

Sortir du milieu universitaire

Mais voilà, “tant qu’elles seront les seules figures mises en lumière dans les politiques mémorielles proposées par les pouvoirs publics, on va considérer qu’elles sont les seules femmes noires sur lesquelles on va écrire des livres”.

À l’instar de l’histoire de Suzanne Roussi Césaire ou de Jane Léro, celle de Paulette Nardal tarde à être mise en lumière en France. Leurs récits doivent sortir du domaine universitaire, poursuit Kiyémis. C’est nécessaire pour une représentation globale et plus nuancée de l’histoire des Noirs en France, estime-t-elle. “Il est important de comprendre que Joséphine Baker n’est peut-être pas devenue Joséphine toute seule”, ajoute l’autrice, consciente que beaucoup de collectifs ont permis à de grandes figures de naître.

Lors de l’inauguration de la place Jane et Paulette Nardal, au mois d’août 2019, Anne Hidalgo a annoncé vouloir soutenir l’entrée de la femme de lettres au Panthéon à l’image de ce qui sera fait pour Joséphine Baker. Comme la maire de Paris, la cantatrice Christiane Eda-Pierre et d’autres personnalités ont œuvré à l’entretien de la mémoire des deux femmes. Ce mardi, c’est au tour d’une entreprise américaine, Google, de s’y activer.

À voir également sur Le HuffPost : À Paris, les statues de femmes sont rares, mais en plus elles sont problématiques

  • Sp chevron_right

    Cloudflare plans to eat Proofpoint's lunch?

    pubsub.slavino.sk / spam_resource · 5 days ago - 12:00 · 1 minute

Here's one I almost missed, from a couple of weeks ago: According to Wired, Cloudflare is moving into the email security space . The goal? To better protect against email-delivered threats (think phishing). They see a gap there; one I've noticed myself.

From the article Cloudflare Is Taking a Shot at Email Security by Lily Hay Newman: "Prince says that Cloudflare employees have been “astonished by how many targeted threats were getting through Google Workspace,” the company's email provider. That's not for lack of progress by Google or the other big providers on anti-spam and anti-malware efforts, he adds. But with so many types of email threats to deal with at once, strategically crafted phishing messages still slip through. So Cloudflare decided to build additional defense tools that both the company itself as well as its customers could use."

I'm using a bit of cheeky hyperbole up there in my choice of title, but this does tee up Cloudflare to end up competing more directly with companies like ProofPoint, and it highlights how even a well-tuned solution like ProofPoint email protection or even Google's best efforts might have some edge cases where they don't catch everything, leaving an opportunity for competition to come in and try to do something better. I think that's a good thing. And I personally would like to see more draconian filtering of bad actors doing the really bad stuff. And if it makes Cloudflare some money along the way, good for them.


Značky: #proofpoint, #news, #google, #cloudflare, #Network, #wired