close
  • Hu chevron_right

    En Israël, 4e dose de vaccin anti-Covid pour les plus de 60 ans

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 3 January - 01:18 · 2 minutes

Israël lance une 4e dose de vaccin pour les plus de 60 ans (photo du 31 décembre 2021 à Ramat Gan, Israël)

CORONAVIRUS - Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a annoncé dimanche que tous les Israéliens de plus de 60 ans et le personnel médical pourront bénéficier d’une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 , en pleine flambée des contaminations liée au très contagieux variant Omicron.

S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée à la pandémie, Bennett a affirmé que le ministère de la Santé avait donné son accord à cette 4e dose, deux jours après qu’elle ait été administrée à des personnes vulnérables. “La vague d’Omicron est là et nous devons nous protéger”, a déclaré Bennett.

Les autorités sanitaires avaient donné jeudi le feu vert à la 4e dose pour les personnes immunodéprimées, à la suite de la campagne de doses de rappel l’été dernier.

Peu après le début de la vaccination des personnes immunodéprimées, le directeur du ministère de la Santé, Nachman Ash, avait autorisé l’administration immédiate d’une 4e dose pour les pensionnaires de maisons de retraite et patients dans des départements gériatriques.

195% de cas en plus sur une semaine

Israël a par ailleurs reçu jeudi une première livraison de pilules anticoronavirus de Pfizer alors que le nombre de contaminations continue d’augmenter depuis l’apparition fin novembre du premier cas dans le pays du variant Omicron.

Ces derniers jours ont ainsi connu un bond spectaculaire des cas de Covid-19 sans toutefois, du moins jusqu’à présent, se traduire par une hausse marquée des hospitalisations.

Les autorités ont fait état dimanche de 4206 nouveaux cas de Covid dans les dernières 24 heures et une augmentation de 195% depuis une semaine, ce qui pourrait rapidement accroître la pression sur le système de santé.

“On peut envisager d’avoir 50.000 nouveaux cas par jour prochainement”, a mis en garde Bennett, qui a réitéré son appel à une vaccination massive pour les adultes et pour les enfants qui ne le sont pas encore.

Dans un pays de 9,2 millions d’habitants, où déjà plus de la moitié de la population a reçu une dose de rappel, les cas graves se concentrent à l’heure actuelle chez des personnes non vaccinées, selon les données rendues publiques par les autorités.

Au total, 1.394.407 contaminations ont été recensées depuis le début de la pandémie en Israël, dont 8244 décès d’après les chiffres officiels.

À voir également sur Le HuffPost: Deux Français positifs chaque seconde, “10% de la population” cas contact, alerte Véran

  • Hu chevron_right

    Miss Inde gagnante de Miss Univers 2021, Clémence Botino dans le top 10

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 13 December - 03:22 · 1 minute

Miss Inde sacrée Miss Univers, Clémence Botino dans le top 10

TÉLÉVISION - Des femmes de 80 pays s’affrontaient ce dimanche 12 décembre dans la pour remporter la couronne de Miss Univers dans la ville israélienne d’Eilat.

Et l’heureuse élue est, pour cette 70e édition du concours annuel, Harnaaz Sandhu qui était Miss Inde. Clémence Botino , qui représentait la France , s’était hissée dans le top 10.

Le concours 2021 se tenait pour la première fois en Israël et les appels à ce que les candidates ne pas participent pas à l’événement s’était multipliés. Le ministère sud-africain des Sports, de la Culture et des Arts avait exhorté sa candidate à ne pas s’y rendre notamment, évoquant “les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens”.

Des organisations palestiniennes avaient également appelé les candidates à ne pas participer. “Nous exhortons toutes les participantes à se retirer, pour éviter toute complicité avec le régime d’apartheid d’Israël et sa violation des droits humains des Palestiniens”, a notamment appelé la Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël.

Pour cette édition, il fallait aussi jongler avec le coronavirus. La représentante française a d’ailleurs failli ne pas pouvoir participer après un résultat positif au Covid-19  à son atterrissage sur place.

Les participantes au concours devaient être âgées de 18 à 28 ans, ne jamais s’être mariées ni avoir eu d’enfant. Selon les estimations des organisateurs, la cérémonie du couronnement devait être regardée par 600 millions de téléspectateurs dans 172 pays.

À voir également sur Le HuffPost: Avant Miss France 2022, Miss Trans France appelle à plus de modernité

  • Nu chevron_right

    Après la Russie et la Corée du Nord, c’est de l'Iran que viennent de plus en plus de cyberattaques

    news.movim.eu / Numerama · Friday, 19 November - 09:48

Les équipes d'analyse de Microsoft recensent une explosion des cyberattaques iraniennes. Elles visent principalement des pays du Golfe, Israël et l'Inde. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Après la Russie et la Corée du Nord, c’est en Iran que les cyberattaques explosent est apparu en premier sur Numerama .

Comment Israël utilise la reconnaissance faciale pour surveiller les Palestiniens
  • Hu chevron_right

    Covid: En Israël, la troisième dose dès 30 ans

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 24 August - 14:13 · 2 minutes

À partir de ce mardi 24 août, en Israël, la troisième dose de vaccin contre le covid-19 est disponible dès 30 ans.

CORONAVIRUS - Israël a annoncé ce mardi 24 août abaisser à 30 ans l’âge minimal pour recevoir une troisième dose de vaccin contre le coronavirus afin de lutter contre une hausse des contaminations , liée au variant Delta .

“L’injection d’une troisième dose de vaccin est autorisée pour les personnes de 30 ans et plus à partir d’aujourd’hui”, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

L’OMS opposée à la généralisation de la 3e dose

L’État hébreu avait lancé il y a trois semaines une campagne pour permettre aux personnes âgées de 60 ans et plus de se faire injecter une troisième dose de vaccin, principalement du géant pharmaceutique Pfizer-BioNTech.

Il a depuis progressivement abaissé l’âge minimal, malgré l’appel de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en faveur d’un moratoire sur ces doses de rappel , afin de laisser plus de vaccins aux pays pauvres, où le taux de vaccination reste faible.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett avait rétorqué que l’administration de ces doses en Israël, pays de neuf millions d’habitants, n’affecterait pas les stocks mondiaux et permettrait de tester l’efficacité d’une troisième dose. Plus de 5,4 millions de personnes ont reçu deux doses de vaccin en Israël, soit 58% de la population, et plus d′1,5 million une troisième.

Un million de cas depuis le début de l’épidémie

L’État hébreu avait été l’un des premiers pays à lancer, dès la mi-décembre, une vaste campagne de vaccination à la faveur d’un accord avec Pfizer qui lui avait livré rapidement des millions de doses payantes en échange de données sur l’efficacité du vaccin sur sa population.

Cette campagne a permis de faire chuter drastiquement les infections, mais ces dernières semaines les contaminations sont reparties à la hausse avec la propagation du variant Delta chez des adultes non vaccinés mais aussi chez des personnes vaccinées il y a plus de six mois.

Lundi, 9.831 nouveaux malades ont été détectés par le ministère de la Santé, chiffre le plus élevé depuis janvier. Le pays a dépassé ce même jour la barre du million de personnes contaminées depuis le début de la pandémie. Au total, plus de 6.800 personnes sont décédées du coronavirus en Israël.

À voir également sur le HuffPost : À Tel-Aviv, des milliers de personnes fêtent le départ du pouvoir de Netanyahu

  • Hu chevron_right

    Achraf Hakimi copieusement sifflé à Tel-Aviv durant le Trophée des champions

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 2 August - 08:03 · 5 minutes

Le Parisien Achraf Hakimi, ici en train de déborder l

FOOTBALL - Une bronca de tous les instants. Dimanche 1er août au soir, le Paris Saint-Germain affrontait le LOSC Lille dans le cadre du Trophée des champions, ce match de gala opposant traditionnellement en début de saison le champion de France sortant de Ligue 1 au dernier vainqueur de la Coupe de France. Une rencontre remportée par les Nordistes (1-0) et qui se disputait cette année en Israël, dans le Bloomfield Stadium de Tel-Aviv.

Mais au-delà du sportif, un détail d’importance a sauté aux yeux (et surtout aux oreilles) de tous ceux qui assistaient ou regardaient le match: le déluge de sifflets qui accompagnait chaque touche de balle d’ Achraf Hakimi, le défenseur latéral marocain recruté à prix d’or durant l’été par le PSG.

À chaque fois que le jeune homme de 22 ans recevait un ballon, il se faisait effectivement huer et siffler copieusement par les 29.000 spectateurs.

Des sifflets politiques

Et très rapidement, sur les réseaux sociaux, une explication a été avancée: le public israélien en aurait voulu au défenseur parisien pour ses prises de position en direction du peuple palestinien. Au printemps dernier , alors que des affrontements faisaient des centaines de morts du côté de la population arabe , Achraf Hakimi avait effectivement publié plusieurs messages comprenant le mot-clé “Free Palestine”.

Une explication rapidement confirmée par le journaliste d’Amazon Prime Thibault Le Rol, présent sur place à Tel-Aviv pour couvrir le match et qui a affirmé durant la diffusion à l’antenne avoir reçu cette justification en tribune.

D’ailleurs, sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes israéliens ont écrit des messages allant dans ce sens. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l’un d’entre eux a par exemple publié une vidéo tournée à l’intérieur du stade pendant le match et dans laquelle on voit des dizaines de spectateurs vilipender le joueur, agiter des drapeaux israéliens et entonnant des chants insultants contre Achraf Hakimi. Avec en prime un tweet de soutien du footballeur à la cause palestinienne et le message “C’est pour ça”.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs footballeurs ont apporté leur soutien à Achraf Hakimi. Le joueur marocain formé à Nantes Amine Harit a par exemple publié sur Instagram une photo incitant son partenaire en sélection à ne pas prêter attention aux sifflets, pendant que le milieu algérien du Milan AC Ismaël Bennacer lui suggérait à l’aide d’emojis de faire taire le stade par sa performance.

Des soutiens nombreux

Comme eux, d’autres utilisateurs des réseaux sociaux à l’image du journaliste de L’Équipe Hugo Guillemet ou du spécialiste de l’extrême droite et porte-parole du mouvement Génération.s Thomas Portes ont également déploré une telle situation, en décalage complet avec l’esprit sportif qui aurait dû entourer un simple match de football.

L’entraîneur du Paris Saint-Germain Mauricio Pochettino a quant à lui tenu à saluer la performance de son joueur “malgré les circonstances”. “Bien sûr que l’on a parlé de ce qu’il se passait. Je lui ai dit de rester concentré sur son match et il a réussi une bonne rencontre”, a relaté le coach argentin en conférence de presse. “Il a été très bon, je suis content de lui.”

Depuis quelques années, la Ligue de football professionnel a pris l’habitude de délocaliser le Trophée des champions. Ces dernières années, il s’est par exemple disputé à Montréal en 2015, Tanger en 2017, Shenzhen en 2018 et 2019... Un départ pour l’étranger qui se révèle lucratif puisqu’à en croire Le Parisien , la LFP a encaissé cette année 1,7 million d’euros pour faire jouer le match en Israël, pendant que chaque club touchait lui 600.000 euros. Et cela sans prendre en compte l’exposition visée dans chacun des pays visités par le football français et ses acteurs.

Cette année, au sein du PSG, le choix d’Israël avait été questionné. Le club de la capitale est effectivement la propriété de l’État du Qatar, un pays qui a offert un demi-milliard de dollars pour aider à la reconstruction de la Palestine après les événements sanglants du printemps. Mais officiellement, le Paris Saint-Germain n’a jamais demandé à ce que la rencontre soit déplacée.

À voir également sur le HuffPost : Le footballeur Layvin Kurzawa filme une agression verbale raciste

  • Hu chevron_right

    Covid-19: Bientôt un vaccin sous forme de gélule? Une société israélienne y travaille

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 1 August - 13:09 · 3 minutes

Une entreprise israélienne travaille actuellement à un vaccin contre le covid-19 sous forme de gélule (image d

CORONAVIRUS - Imaginez un vaccin contre le covid-19 sous forme de pilule: plus besoin de piqûre ou de personnel médical, et une livraison potentielle à domicile. Eh bien c’est ce que tente de faire la société pharmaceutique israélienne Oramed, qui doit lancer son premier essai clinique “début août” via sa filiale Oravax, dit à l’AFP son patron Nadav Kidron.

Avec seulement 15% de la population mondiale entièrement vaccinée, la lutte contre la pandémie est loin d’être terminée.

Les vaccins pris par voie orale sont particulièrement intéressants pour les pays en développement, parce qu’ils allègent la logistique des campagnes de vaccination, selon Nadav Kidron. Mais ils pourraient aussi donner une impulsion à l’immunisation dans les pays riches, où la crainte des piqûres est un facteur, passant souvent inaperçu, de l’hésitation à se faire vacciner . Selon un récent sondage, près de 19 millions d’Américains qui ne veulent pas se faire vacciner accepteraient de le faire sous forme de comprimé si l’option existait.

Une technique déjà à l’étude avant le covid-19

“Pour que le vaccin marche vraiment bien, il faut que le plus de gens possible le prennent”, dit Nadav Kidron. Parmi les autres avantages: moins de déchets plastiques et potentiellement moins d’effets secondaires.

Malgré les points positifs théoriques, peu de vaccins oraux ont connu le succès car les ingrédients actifs ont tendance à ne pas survivre à leur passage dans le tube digestif. Parmi les vaccins qui font exception à cette règle figurent ceux pour des maladies elles-mêmes transmises par la bouche ou le système digestif; il y a ainsi un vaccin oral efficace contre la polio.

Oramed, fondée en 2006, pense avoir surmonté les obstacles techniques en élaborant une gélule capable de survivre à l’environnement hautement acide du système digestif. Bien avant la pandémie, elle a développé cette technologie pour l’administration de “l’insuline orale”, explique Nadav Kidron, en référence au médicament vital pour les diabétiques qui jusqu’ici n’est administré que par injection.

Selon la compagnie, sa technique, développée avec le prix Nobel de chimie Avram Hershko, qui fait partie de son comité consultatif scientifique, protège l’insuline orale avec une gélule dont l’enrobage se dégrade lentement. La gélule libère aussi des molécules qui empêchent les enzymes d’attaquer l’insuline dans l’intestin grêle. Cette insuline par voie orale a été testée sur des centaines de patients dans des essais cliniques aux Etats-Unis, et se trouve actuellement en “phase III”, la plus avancée; la compagnie utilise le même mécanisme pour son vaccin oral contre le Covid, développé par sa filiale Oravax.

Un espoir pour certains pays en développement

Pour provoquer une réponse immunitaire, les scientifiques de la compagnie ont mis au point des particules synthétiques semblables au coronavirus. Ces dernières imitent les structures-clés du pathogène: la protéine “Spike”, la protéine d’enveloppe et la protéine membranaire.

La plupart des vaccins autorisés actuellement, comme Pfizer ou AstraZeneca, sont basés sur la protéine Spike seule, les rendant moins efficaces au fil du temps car la protéine Spike du virus mute. En visant plusieurs parties du virus, le vaccin d’Oravax pourrait être résistant aux variants, selon Nadav Kidron.

La compagnie a demandé l’autorisation de lancer des essais dans plusieurs pays, comme en Afrique du Sud, et espère commencer son premier en Israël d’ici quelques semaines si le ministère de la Santé le lui permet.

Nadav Kidron dit prévoir un rôle pour le vaccin d’abord dans les pays en développement qui n’ont pas encore acheté assez des vaccins actuels. S’il marche, il représenterait aussi de l’espoir pour les futurs vaccins administrés oralement, ajoute-t-il. “Imaginez... le vaccin contre la grippe vient à vous par la poste, vous le prenez et c’est fini”.

À voir également sur le HuffPost : “Et toi, t’es vacciné?” Cette question vous agace, voici comment répondre

  • Nu chevron_right

    Les autorités israéliennes ont fait une simple « visite » chez le créateur du logiciel espion Pegasus

    news.movim.eu / Numerama · Thursday, 29 July - 13:31

Le gouvernement israélien affirme prendre les révélations du Projet Pegasus au sérieux. Mais pour le prouver, il n'a pour l'instant que « visité » les bureaux de NSO. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Les autorités israéliennes ont fait une simple « visite » chez le créateur du logiciel espion Pegasus est apparu en premier sur Numerama .