close
  • Hu chevron_right

    Ukraine: Le "sang juif d'Hitler" évoqué par Sergueï Lavrov fâche Israël

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 2 May - 09:12 · 2 minutes

En évoquant le En évoquant le "sang juif d'Hitler", le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a provoqué la colère d'Israël (photo prise en septembre 2021 à l'occasion d'une rencontre entre Yaïr Lapid et Sergueï Lavrov à Moscou).

GUERRE EN UKRAINE - Une outrance de trop. Le ministre des Affaires étrangères israélien Yaïr Lapid a fustigé ce lundi 2 mai les propos de son homologue russe Sergueï Lavrov , qui avait affirmé qu’Hitler “avait du sang juif”, et convoqué dans la foulée l’ambassadeur russe pour obtenir des “clarifications”.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février, l’Etat hébreu a tenté de maintenir un équilibre délicat entre Kiev et Moscou, mais les propos dimanche de Sergueï Lavrov sur une chaîne italienne ont suscité l’indignation.

Le président ukrainien Volodymyr “Zelensky fait valoir cet argument: comment le nazisme peut-il être présent (en Ukraine) s’il est lui-même juif”, a déclaré Sergueï Lavrov, dont les propos ont été retranscrits sur le site de son ministère. Avant d’ajouter: “Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif”.

Des propos “sans fondement, délirants et dangereux”

“Les propos du ministre Lavrov sont à la fois scandaleux, impardonnables et une horrible erreur historique”, a condamné dans un bref communiqué Yaïr Lapid. Il a précisé que l’ambassadeur russe en Israël avait été convoqué pour des “clarifications”.

Le président de Yad Vachem, le mémorial israélien de la Shoah, Dani Dayan, a également condamné les déclarations de Sergueï Lavrov, estimant qu’il s’agissait de “propos sans fondement, délirants et dangereux qui méritent d’être condamnés”. De nombreux titres de presse ont également fustigé la sortie du chef de la diplomatie russe, à l’image du Times of Israel ou de Haaretz .

Dans un discours prononcé fin mars aux élus du Parlement israélien, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, avait appelé Israël à “faire un choix” en soutenant l’Ukraine face à la Russie, et demandé à l’État hébreu de lui fournir des armes. Israël a notamment fourni des équipements de protection à l’Ukraine mais n’a pas récemment fourni d’armes offensives à ce pays, ont indiqué des responsables israéliens.

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, Vladimir Poutine et les dirigeants du Kremlin ne cessent de marteler qu’ils mènent une opération pour “dénazifier” l’Ukraine , n’hésitant pas à comparer régulièrement Volodymyr Zelensky à Adolf Hitler. Un argument qui sert à justifier au niveau national un tél déploiement de forces depuis la fin février, mais qui pourrait aussi attirer des inimités à Moscou.

À voir également sur le HuffPost : Des courriers du père d’Hitler, véritable trésor historique, dormaient dans un grenier autrichien

  • chevron_right

    Israël va déployer des lasers capables de détruire des missiles et des drones

    news.movim.eu / Numerama · Friday, 15 April - 10:45

L'armée israélienne diffuse une vidéo montrant un laser interceptant des roquettes et des drones. Le ministère de la Défense entend déployer cette technologie à partir de 2022. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • chevron_right

    L’Ukraine désirait exploiter le logiciel espion Pegasus pour surveiller la Russie, mais Israël a refusé

    news.movim.eu / Numerama · Thursday, 24 March - 10:46

Pendant longtemps, l'Ukraine et l'Estonie auraient tenté d'obtenir un accès au logiciel espion Pegasus, afin de surveiller des responsables russes. Israël, en charge de l'attribution des licences, n'aurait pas souhaité se mêler du conflit. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Hu chevron_right

    En Israël, 4e dose de vaccin anti-Covid pour les plus de 60 ans

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 3 January, 2022 - 01:18 · 2 minutes

Israël lance une 4e dose de vaccin pour les plus de 60 ans (photo du 31 décembre 2021 à Ramat Gan, Israël)

CORONAVIRUS - Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a annoncé dimanche que tous les Israéliens de plus de 60 ans et le personnel médical pourront bénéficier d’une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 , en pleine flambée des contaminations liée au très contagieux variant Omicron.

S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée à la pandémie, Bennett a affirmé que le ministère de la Santé avait donné son accord à cette 4e dose, deux jours après qu’elle ait été administrée à des personnes vulnérables. “La vague d’Omicron est là et nous devons nous protéger”, a déclaré Bennett.

Les autorités sanitaires avaient donné jeudi le feu vert à la 4e dose pour les personnes immunodéprimées, à la suite de la campagne de doses de rappel l’été dernier.

Peu après le début de la vaccination des personnes immunodéprimées, le directeur du ministère de la Santé, Nachman Ash, avait autorisé l’administration immédiate d’une 4e dose pour les pensionnaires de maisons de retraite et patients dans des départements gériatriques.

195% de cas en plus sur une semaine

Israël a par ailleurs reçu jeudi une première livraison de pilules anticoronavirus de Pfizer alors que le nombre de contaminations continue d’augmenter depuis l’apparition fin novembre du premier cas dans le pays du variant Omicron.

Ces derniers jours ont ainsi connu un bond spectaculaire des cas de Covid-19 sans toutefois, du moins jusqu’à présent, se traduire par une hausse marquée des hospitalisations.

Les autorités ont fait état dimanche de 4206 nouveaux cas de Covid dans les dernières 24 heures et une augmentation de 195% depuis une semaine, ce qui pourrait rapidement accroître la pression sur le système de santé.

“On peut envisager d’avoir 50.000 nouveaux cas par jour prochainement”, a mis en garde Bennett, qui a réitéré son appel à une vaccination massive pour les adultes et pour les enfants qui ne le sont pas encore.

Dans un pays de 9,2 millions d’habitants, où déjà plus de la moitié de la population a reçu une dose de rappel, les cas graves se concentrent à l’heure actuelle chez des personnes non vaccinées, selon les données rendues publiques par les autorités.

Au total, 1.394.407 contaminations ont été recensées depuis le début de la pandémie en Israël, dont 8244 décès d’après les chiffres officiels.

À voir également sur Le HuffPost: Deux Français positifs chaque seconde, “10% de la population” cas contact, alerte Véran

  • Hu chevron_right

    Miss Inde gagnante de Miss Univers 2021, Clémence Botino dans le top 10

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 13 December, 2021 - 03:22 · 1 minute

Miss Inde sacrée Miss Univers, Clémence Botino dans le top 10

TÉLÉVISION - Des femmes de 80 pays s’affrontaient ce dimanche 12 décembre dans la pour remporter la couronne de Miss Univers dans la ville israélienne d’Eilat.

Et l’heureuse élue est, pour cette 70e édition du concours annuel, Harnaaz Sandhu qui était Miss Inde. Clémence Botino , qui représentait la France , s’était hissée dans le top 10.

Le concours 2021 se tenait pour la première fois en Israël et les appels à ce que les candidates ne pas participent pas à l’événement s’était multipliés. Le ministère sud-africain des Sports, de la Culture et des Arts avait exhorté sa candidate à ne pas s’y rendre notamment, évoquant “les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens”.

Des organisations palestiniennes avaient également appelé les candidates à ne pas participer. “Nous exhortons toutes les participantes à se retirer, pour éviter toute complicité avec le régime d’apartheid d’Israël et sa violation des droits humains des Palestiniens”, a notamment appelé la Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël.

Pour cette édition, il fallait aussi jongler avec le coronavirus. La représentante française a d’ailleurs failli ne pas pouvoir participer après un résultat positif au Covid-19  à son atterrissage sur place.

Les participantes au concours devaient être âgées de 18 à 28 ans, ne jamais s’être mariées ni avoir eu d’enfant. Selon les estimations des organisateurs, la cérémonie du couronnement devait être regardée par 600 millions de téléspectateurs dans 172 pays.

À voir également sur Le HuffPost: Avant Miss France 2022, Miss Trans France appelle à plus de modernité

  • chevron_right

    Après la Russie et la Corée du Nord, c’est de l'Iran que viennent de plus en plus de cyberattaques

    news.movim.eu / Numerama · Friday, 19 November, 2021 - 09:48

Les équipes d'analyse de Microsoft recensent une explosion des cyberattaques iraniennes. Elles visent principalement des pays du Golfe, Israël et l'Inde. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Après la Russie et la Corée du Nord, c’est en Iran que les cyberattaques explosent est apparu en premier sur Numerama .

Comment Israël utilise la reconnaissance faciale pour surveiller les Palestiniens
  • Hu chevron_right

    Covid: En Israël, la troisième dose dès 30 ans

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 24 August, 2021 - 14:13 · 2 minutes

À partir de ce mardi 24 août, en Israël, la troisième dose de vaccin contre le covid-19 est disponible dès 30 ans.

CORONAVIRUS - Israël a annoncé ce mardi 24 août abaisser à 30 ans l’âge minimal pour recevoir une troisième dose de vaccin contre le coronavirus afin de lutter contre une hausse des contaminations , liée au variant Delta .

“L’injection d’une troisième dose de vaccin est autorisée pour les personnes de 30 ans et plus à partir d’aujourd’hui”, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

L’OMS opposée à la généralisation de la 3e dose

L’État hébreu avait lancé il y a trois semaines une campagne pour permettre aux personnes âgées de 60 ans et plus de se faire injecter une troisième dose de vaccin, principalement du géant pharmaceutique Pfizer-BioNTech.

Il a depuis progressivement abaissé l’âge minimal, malgré l’appel de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en faveur d’un moratoire sur ces doses de rappel , afin de laisser plus de vaccins aux pays pauvres, où le taux de vaccination reste faible.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett avait rétorqué que l’administration de ces doses en Israël, pays de neuf millions d’habitants, n’affecterait pas les stocks mondiaux et permettrait de tester l’efficacité d’une troisième dose. Plus de 5,4 millions de personnes ont reçu deux doses de vaccin en Israël, soit 58% de la population, et plus d′1,5 million une troisième.

Un million de cas depuis le début de l’épidémie

L’État hébreu avait été l’un des premiers pays à lancer, dès la mi-décembre, une vaste campagne de vaccination à la faveur d’un accord avec Pfizer qui lui avait livré rapidement des millions de doses payantes en échange de données sur l’efficacité du vaccin sur sa population.

Cette campagne a permis de faire chuter drastiquement les infections, mais ces dernières semaines les contaminations sont reparties à la hausse avec la propagation du variant Delta chez des adultes non vaccinés mais aussi chez des personnes vaccinées il y a plus de six mois.

Lundi, 9.831 nouveaux malades ont été détectés par le ministère de la Santé, chiffre le plus élevé depuis janvier. Le pays a dépassé ce même jour la barre du million de personnes contaminées depuis le début de la pandémie. Au total, plus de 6.800 personnes sont décédées du coronavirus en Israël.

À voir également sur le HuffPost : À Tel-Aviv, des milliers de personnes fêtent le départ du pouvoir de Netanyahu