close
  • chevron_right

    Un jeu de simulation pour les fans de transport

    news.movim.eu / Korben · Sunday, 12 June - 07:00 · 1 minute

Vous connaissez tous SimCity, le jeu de gestion qui permet de gérer une ville dans son ensemble. Mais je suis presque certain que vous ne connaissez pas encore Simutrans (Transport Simulation) !

Ce jeu gratuit, open source et en français (youpi) est une simulation qui fonctionne sous macOS, Linux, Windows, et BeOS et dans lequel vous devez créer des systèmes de transport entre différents lieux. Soit par la route, soit par les air, soit par les rails…etc. Bus, tramway, avions, camion vous diront merci !

Vous devrez penser aux moindre détails : Gares, limitations de vitesse, passage à niveau, hangar, transport de courrier, port maritime pour vos cargos…etc.,etc. Je vous avoue que la prise en main n’est pas tendre mais heureusement, il y a tout ce qu’il faut pour vous guider au début avec des tutos et de la doc. De quoi vous lancer aux trousses d’Anne Hidalgo.

Le jeu peut être jouable seul ou en multi via un serveur que vous devrez installer. Concernant les maps, elles n’ont pas de limite de taille et vous pouvez terraformer tout ce que vous voulez.

Comme c’est open source, différents mods et paksets sont à votre dispo pour changer le design :

À découvrir ici !

  • Hu chevron_right

    Le "Wordle" du jour du "New York Times" retiré à cause de l'actualité récente

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 9 May - 21:08 · 2 minutes

Une personne jouant à Une personne jouant à "Wordle" sur un smartphone à Arlington, en Virginie aux États-Unis, le 9 mai 2022.

WORDLE - Le New York Times , propriétaire du populaire jeu de lettres Wordle , a modifié à la hâte la solution à trouver lundi, parce qu’il s’agissait de “fœtus”, un mot qui tombait mal à ses yeux sur fond de menace pour le droit à l’ avortement aux États-Unis.

Ce lundi 9 mai, parmi les millions de joueurs quotidiens de Wordle , “certains pourraient tomber sur une solution obsolète qui semble étroitement liée à un événement majeur de l’actualité récente. C’est tout à fait involontaire et c’est une coïncidence”, a écrit dans un très sérieux message aux utilisateurs la directrice éditoriale de la rubrique jeux du prestigieux quotidien, Everdeen Mason.

Sans citer le mot “foetus” -“fetus” en anglais-, elle a précisé que les cinq lettres avaient été générées et enregistrées “l’année dernière”, avant la révélation il y a une semaine d’un projet d’arrêt de la Cour suprême qui, s’il est adopté tel quel, renverra les États-Unis 50 ans en arrière, quand chaque État était libre d’interdire ou d’autoriser les avortements.

“À la rubrique jeux du New York Times , nous prenons au sérieux notre place de lieu de divertissement et d’évasion, et nous voulons que Wordle reste éloigné de l’actualité”, a ajouté Everdeen Mason.

“Quelque chose de très inhabituel”

Mais, a-t-elle ajouté, “quand nous avons découvert la semaine dernière” que le mot “fœtus” était la solution du jour, il était trop tard pour pouvoir le modifier pour tous les utilisateurs.

“Nous voulons souligner que c’est quelque chose de très inhabituel”, a insisté le journal, qui avait déjà annoncé mi-février avoir nettoyé Wordle de mots “blessants ou grossiers” à venir. Le New York Times , qui compte l’une des plus grandes rédactions du monde, cherche depuis des années à se diversifier pour gagner des abonnés et avait acheté en janvier le jeu phénomène pour plusieurs millions de dollars.

Sur les réseaux sociaux, certains internautes partageaient les deux solutions du jour, “fetus” et un mot beaucoup plus anodin, certains raillant le luxe de précautions pris par le journal classé au centre gauche.

Le comité éditorial du New York Times , qui réunit des journalistes de sa rubrique opinions, a formellement pris position en faveur du droit à l’avortement la semaine dernière, avec une tribune intitulée “L’Amérique n’est pas prête pour la fin de Roe versus Wade”, du nom de l’arrêt de la Cour suprême qui l’inscrit dans le droit constitutionnel américain.

À voir également sur Le HuffPost : Cette “Pixel War”sur Reddit déclenche une guerre des streamers

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 126

    Angélique Andthehord · Saturday, 16 April - 18:51

En attendant, les secondes passaient et je n'avais toujours rien dit. Il fallait enchaîner. Je m'efforçai donc d'articuler, fort et distinctement :

« Au revoir, Marie »

mais mon cœur ne sut se taire. Il mit tant d'émotion dans ma voix que le merci que je n'avais pas dit s'entendit quand même.

Ma mère parut touchée et ne put répliquer. Un long silence ému parcourut l'assistance.

« Dormez, Mademoiselle ! »

répondit enfin Marie avec l'humilité et la retenue d'une servante qui sait qu'exprimer ses sentiments serait inconvenant.

Elle ferma le rideau de mon baldaquin.


extrait de : Réveil au sommet


#théâtre #spectacle #envie #mère #sentiments #jeu #sérieux #ton #interprétation #émotion #trouble #réveillon #public #gratitude #confiance #sommet #réussite

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 125

    Angélique Andthehord · Saturday, 16 April - 06:20 · 1 minute

Voilà, c'était la fin. La servante remit Berthe au lit et moi, il ne me restait plus qu'à dire « au revoir, Marie » mais je n'y arrivais pas. Plus que jamais, je désirais dire « merci, Marie ». Cette Marie qui avait été si gentille tout au long de l'histoire et qui était encore là, près de Berthe, pour la border tendrement comme faisait ma mère chaque soir ; ma mère qui avait tant fait pour moi, pour le spectacle, pour la fête et qui était encore là, à plier soigneusement ma robe rose à petits volants, au pied de mon lit, en attendant que je dise : « au revoir, Marie » pour pouvoir répondre : « dormez, mademoiselle ! » Allais-je tout fiche en l'air sur un coup de tête, au dernier moment, à la dernière réplique ? Bien sûr que non. Cela n'aurait été un remerciement pour personne, si j'avais cédé à cette fantaisie.

Je n'arrivais pas à faire comprendre cela à mon cœur. Il me criait une envie de dire merci comme jamais je n'en n'avais eu de toute ma vie.


extrait de : Réveil au sommet


#théâtre #spectacle #envie #mère #sentiments #jeu #sérieux #ton #interprétation #émotion #trouble #gratitude #famille #confiance

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 124

    Angélique Andthehord · Friday, 15 April - 09:01

Je restais là, troublée, croyant pouvoir gérer seule cet aléa quand, soudain, mon grand frère mit ses mains autour de ma taille.

« Qu'est-ce que tu fais ? demandai-je.

- C'est à nous. Vite !

- J'croyais qu'tu voulais pus l'faire. »

Sans rien répondre, Caki me souleva, me hissa sur ses épaules et se dirigea vers la scène en entonnant notre chanson d'une voix forte et entraînante.

C'est mon Caki !

Le public applaudit l'entrée en scène du nouveau comédien et éclata d'un rire joyeux en me voyant reparaître, tant ma prestation, lors des scènes précédentes, l'avait amusé.

Cette fois, je pouvais me laisser aller à sourire de bonheur sans être en désaccord avec le contexte.


extrait de : En coulisses


#théâtre #spectacle #envie #sentiments #comique #jeu #interprétation #émotion #fête #public #frère #coulisses #joie #bonheur #gratitude

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 123

    Angélique Andthehord · Thursday, 14 April - 07:48 · 1 minute

À un moment donné, Berthe fausse compagnie aux domestiques et part se promener toute seule dans la nuit. C'est là que je découvris la face cachée du théâtre : les coulisses. Elles avaient un étrange air de ressemblance avec la cuisine de tata Lili. J'y retrouvai Caki et Nani. Caki ronchonnait et Nani, me voyant arriver, maugréa :

« J'y suis pour rien, moi. T'as qu'à voir ça avec Angélique »

et elle sortit dans le couloir.

« Qu'est-ce qui s'passe ? demandai-je à mon grand frère.

- J'ai jamais dit que j'voulais bien, moi. On n'a pas l'droit d'm'obliger à monter sur scène, si chuis pas d'accord.

- Ben nan, le fais pas, si tu veux pas. C'est pas grave. »

Normalement, il était prévu que je retourne sur scène sur les épaules à Caki, chantant tout deux, en chœur, une chanson grivoise. Ça devait être drôle mais si Caki ne voulait pas, tant pis. J'allais retourner sur scène le moment venu, toute seule, et puis j'allais dire mes répliques qui suivaient le passage dans lequel il aurait dû y avoir Caki. Mes parents allaient bien voir que Caki n'était pas là, ils allaient répondre à mes répliques et l'histoire allait se poursuivre ainsi. C'est ça, quand il y a un imprévu, le spectacle doit continuer coûte que coûte.


extrait de : En coulisses


#théâtre #spectacle #envie #père #mère #sentiments #comique #jeu #sérieux #réveillon #public #frère #sœur #coulisses #confiance

  • chevron_right

    Découvrez en exclusivité une carte Magic de l’édition Les rues de la Nouvelle-Capenna

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Wednesday, 13 April - 09:40

magichero-158x105.jpg

La nouvelle extension Magic : the Gathering, Les rues de la Nouvelle-Capenna (Streets of New Capenna), est idéale pour les débutants dans l’univers Magic. Elle va s'articuler autour de la police et des gangsters dans les années 1920. Voici en exclusivité pour les lecteurs du Journal du Geek, une carte de cette nouvelle édition !

Découvrez en exclusivité une carte Magic de l’édition Les rues de la Nouvelle-Capenna

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 122

    Angélique Andthehord · Wednesday, 13 April - 09:21 · 1 minute

Cela déclencha chez la grosse dame une réaction inattendue :

« La pauvre petite ! elle a l'trac. Oh non, ma chérie ! pleure pas. »

Le pire, c'est que le ton compatissant qu'elle employait me donnait effectivement envie de pleurer. Je ne devais surtout pas me laisser prendre à son jeu. Si je cédais aux larmes, c'était fini, je perdais les pédales et aurais été incapable de me reprendre à temps. En plus, je n'avais même pas le trac ! Je devais impérativement faire abstraction des paroles de la grosse dame et focaliser sur la voix de mon père :

« Mais voyons, Marie ! vous n'allez tout de même pas faire pleurer Mademoiselle »,

puis sur celle de ma mère :

« Oh non ! certainement pas. Voilà, Mademoiselle ! je vais vous chercher une robe »,

pour enfin bondir de joie :

« La rose avec des petits volants ! » ;

et l'envie de pleurer disparut aussitôt de mon cerveau.

Maintenant, je sais ce que c'est que de passer instantanément de la tristesse à la joie.

La grosse dame s'avoua bluffée et des chut ! commencèrent à se faire entendre dans le public.


extrait de : Le lever de rideau


#théâtre #spectacle #envie #père #mère #sentiments #comique #jeu #sérieux #ton #interprétation #émotion #trouble #public #joie #confiance