close
  • chevron_right

    JO de Tokyo : Cette championne australienne appelle à l'aide pour retrouver son bouquet olympique perdu dans un TGV

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 09:49 · 3 minutes

Jessica Fox, médaillée d

INSOLITE - Vérifiez bien sous vos sièges quand vous prenez le train, vous pourrez faire une heureuse. La quadruple médaillée olympique Jessica Fox recherche activement le bouquet de fleurs et la mascotte qui lui ont été décernés lorsqu’elle était sur le podium en tant que championne de canoë aux JO de Tokyo , le 29 juillet dernier.

La plus Française des championnes australiennes a laissé un message sur son compte Twitter en mentionnant la SNCF pour l’aider à retrouver ces objets auxquels elle tient, souvenirs de la victoire qui a fait d’elle la première championne olympique de canoë de son pays. “Bonjour @SNCF, ma mère a pris le train 9835 voiture 13 de Paris CDG à Marseille le samedi 31/7 à 17h58 et elle a oublié mes bouquets de victoires olympiques avec les mascottes de Tokyo2020. Pouvez-vous m’aider à les retrouver? Merci”, a-t-elle publié ce 4 août.

Une Australienne née à Marseille

La mère de l’athlète n’est par contre pas totalement inconnue du public français. Il s’agit, en effet, de la médaillée de bronze française des JO 1996 , l’ancienne kayakiste Myriam Jérusalmi, née à Marseille, qui est restée l’entraîneuse de sa fille. Jessica Fox tient également sa passion de son père, le Britannique multiple champion du monde de kayak Richard Fox.

Née aussi dans la Cité phocéenne , l’athlète australienne a attisé la curiosité de nombreux internautes français. En effet, il est rare de voir une athlète australienne écrire en français sur les réseaux sociaux. Mais les réponses à son tweet restent pessimistes, et beaucoup d’entre eux affirment que le bouquet et la mascotte ne seront certainement jamais retrouvés: “Bonne chance pour retrouver un objet oublié dans un wagon. Une fois j’ai oublié un chapeau Stetson auquel je tenais énormément, je pense qu’il n’a pas été perdu pour tout le monde. Cela étant dit je vous souhaite sincèrement de retrouver vos objets”, écrit un utilisateur. “Pas sûr que la SNCF participe aux retrouvailles”, affirme un autre.

Jessica Fox, qui est certainement régulièrement en France avec sa maman, s’est résignée au fait de ne pas retrouver ses précieux présents japonais. En effet, l’athlète aussi doit bien connaître le TGV et le coin des objets perdus .

La SNCF a toutefois répondu en lui demandant si elle s’était bien rendue sur leur site internet: “Bonsoir Jess. Tout d’abord Bravo pour votre médaille! Nous comprenons que ces objets vous sont précieux et nous ferons tout pour vous aider à les retrouver! En premier lieu, avez-vous bien fait une déclaration de perte sur notre site?”, ont-ils tweeté. Il ne reste plus qu’à Jessica Fox de croiser les doigts.

À voir également sur Le HuffPost: JO de Tokyo: Simone Biles pousse les athlètes à parler du problème de la santé mentale

  • chevron_right

    À Massy, le corps de l'ingénieur SNCF mort dans un éboulement retrouvé 5 jours après

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 6 days ago - 15:45 · 1 minute

Eboulement à Massy-Palaiseau le 25 juillet 2021.

ACCIDENT - Le corps de l’ingénieur SNCF, mort enseveli lors d’un éboulement sur un chantier à Massy (Essonne) dimanche 25 juillet , a été retrouvé cinq jours plus tard, a indiqué ce vendredi 30 juillet à l’ AFP la procureure d’ Evry , Caroline Nisand.

La recherche du corps a été compliquée par l’environnement difficile et dangereux du lieu de l’accident, selon les sapeurs-pompiers de l’Essonne et le parquet.

Une instruction a été ouverte pour “recherche des causes de la disparition” de cet ingénieur de SNCF Réseau , enseveli dimanche par l’éboulement d’un chantier de forage à proximité des voies, sur le chantier SNCF d’un pont au niveau de la gare de Massy-Palaiseau.

“Au regard des expertises réalisées, le juge d’instruction verra s’il y a lieu de modifier les qualifications”, a précisé la procureure d’Evry.

“Le milieu ferroviaire est très dangereux”

Cet accident mortel avait entraîné l’interruption du trafic des TGV dimanche en fin d’après-midi entre la gare de Paris-Montparnasse et le Sud-Ouest. Le trafic avait repris dimanche soir avant de revenir à la normale dès lundi matin.

Dans un communiqué diffusé lundi, la CGT-Cheminots a souligné que “le milieu ferroviaire est dangereux” et que “la sécurité doit demeurer une priorité absolue”. De son côté, l’Unsa ferroviaire a exprimé “sa peine” et “exige que les enseignements soient tirés parce qu’elle n’acceptera jamais la fatalité”.

À voir également sur Le HuffPost : Dans le train de nuit Paris-Nice, le message du chef de cabine Jean Castex aux passagers

TRAINS - “Vous aussi, vous avez déjà vécu des expériences touchantes ou insolites à bord d’un train?” Ces mots, ce sont ceux de la SNCF qui, dans un tweet publié le 21 juillet, a invité les passagers à livrer leurs plus belles anecdotes au gré du hashtag #MonAnecdoteTGVInoui.

La récompense est intéressante. “Les auteurs des anecdotes les plus likées auront la chance de gagner des bons SNCF et leurs histoires seront animées”, précise-t-on dans ce même tweet.

La courte séquence qui accompagne le tweet provient d’une vidéo réalisée par Maïwenn pour la SNCF, dans laquelle un contrôleur fait réciter son texte à un jeune comédien.

Depuis le lancement de l’initiative, les internautes ont répondu en grand nombre. Mais voilà, leurs réponses sont sans doute un peu éloignées de celles auxquelles la compagnie ferroviaire s’attendait. Sur Twitter, les utilisateurs se font un malin plaisir de rappeler les pires moments qu’ils ont vécu à bord d’un train, raillant au passage la qualité des services proposés.

“J’ai en tête cette anecdote mémorable où il manquait une voiture sur le TGV. C’était la mienne, du coup j’ai dû voyager debout avec une centaine d’autres personnes pendant 5 heures”, commente par exemple l’utilisateur ci-dessous.

Tout le monde vide son sac, non sans ironie.

Le problème des retards n’a pas été ignoré.

Certains préfèrent en rire.

D’autres, beaucoup moins.

Une chose est sûre: ce hashtag ne laisse personne de marbre.

À voir également sur Le HuffPost : En route pour Fort Boyard, Nabilla s’improvise contrôleuse SNCF

  • chevron_right

    Accident mortel à Massy: le trafic SNCF "quasi normal" ce lundi matin

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 26 July - 06:14 · 3 minutes

Photo prise dimanche 25 juillet dans la soirée à la Gare Montparnasse, où le trafic des TGV a été perturbé par un accident dramatique sur un chantier francilien

SNCF - La mort dramatique d’un cadre de la SNCF sur un chantier à Massy dimanche en fin d’après-midi a engendré de fortes perturbations du trafic , pas encore revenu à la normale ce lundi 26 juillet en début de matinée.

En fin d’après-midi, un ingénieur de SNCF Réseau a été enseveli lors d’un éboulement à proximité des voies sur le chantier d’un pont à Massy-Palaiseau (Essonne). Le trafic des TGV au départ de Paris Montparnasse a été interrompu à la demande des services de secours pour procéder aux recherches. Quelque 70 TGV ont été affectés, a précisé la SNCF.

Dans la soirée, Jean-Baptiste Djebbari a annoncé la reprise de la circulation des trains. Lundi matin, un porte-parole de la SNCF a assuré que le trafic était “quasi normal”. Il n’y a eu que “très peu de suppressions”, selon la SNCF: un train pour Poitiers au départ de Paris dont les voyageurs ont été “reportés” dans un train en direction de Bordeaux, ainsi que “quelques petites suppressions au départ de province le temps” que le trafic redevienne normal.

“Toutes les équipes sont restées mobilisées cette nuit pour pouvoir repositionner les rames TGV, les personnels, au bon endroit, au bon moment, pour qu’on puisse assurer un service quasi normal”, a expliqué la porte-parole.

Mais sur les réseaux sociaux, les usagers ont déploré des perturbations plus importantes.

Selon Didier Mathis, secrétaire général UNSA Ferroviaire, la circulation devrait revenir progressivement à la normale mais “pas avant le début d’après-midi.” “Les circulations vont reprendre progressivement car l’ensemble des trains n’ont pas pu arriver à destination hier soir et donc il y aune rotation qui doit se faire”, a-t-il expliqué sur LCI.

Des enquêtes ouvertes

Selon les sapeurs-pompiers de l’Essonne, l’effondrement a eu lieu dans un chantier de forage de plus d’une trentaine de mètres, proche des voies de chemin de fer. L’environnement proche du chantier est très “instable” et “difficile d’accès” du fait notamment des fortes précipitations des derniers jours.

Le corps du cadre de la SNCF était toujours recherché lundi en début de matinée et une enquête judiciaire a été ouverte pour recherche des causes de la mort, a précisé à l’AFP la procureure d’Evry Caroline Nisand. Une enquête interne est également en cours, a précisé le secrétaire général de l’UNSA ferroviaire.

Le PDG du Groupe SNCF Jean-Pierre Farandou a présenté ses “plus sincères condoléances” à la famille et aux proches de a victime.

À voir également sur Le HuffPost: En route pour Fort Boyard, Nabilla s’improvise contrôleuse SNCF

  • chevron_right

    Montparnasse: Après un accident mortel à Massy, le trafic très perturbé

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 25 July - 18:27 · 2 minutes

Après un accident mortel à Massy, dans l

TRANSPORTS - Un ouvrier d’un chantier est décédé ce dimanche 25 juillet dans l’après-midi à la suite d’un éboulement survenu au niveau du secteur de la gare de Massy-Palaiseau, dans l’Essonne, ce qui a provoqué l’interruption du trafic SNCF notamment au départ de la gare Montparnasse, a indiqué à l’AFP la procureure d’Evry.

Un peu plus tôt, le président du Conseil départemental de l’Essonne, François Durovray, avait effectivement évoqué un ouvrier enseveli à la hauteur de Massy, ajoutant que 70 TGV étaient concernés par les répercussions de l’accident.

Le trafic du TGV Atlantique a été stoppé “par précaution” à la suite de ce “glissement”, a ajouté la procureure Caroline Nisand, ne pouvant pour l’heure donner d’autres précisions.

Sur Twitter, plusieurs passagers ont en effet indiqué être bloqués dans des trains. La SNCF a déclaré sur Twitter que le trafic était “interrompu depuis 17H30. Nos équipes sont en cours d’intervention. C’est la conséquence d’un incident affectant la voie à Massy”.

Les sapeurs-pompiers de l’Essonne ont indiqué sur Twitter qu’ils étaient en intervention à Massy “pour effondrement de structure au niveau de la gare SNCF-TGV”. Il s’agit d’un effondrement sur un chantier de forage, ont précisé les pompiers à l’AFP.

En gare Montparnasse, les tableaux d’affichage prévoyaient dans la soirée des retards de trois heures pour les différents trains censés partir ce dimanche soir.

À voir également sur le HuffPost : Dans le train de nuit Paris-Nice, le message du chef de cabine Jean Castex aux passagers

  • chevron_right

    Pass sanitaire et contrôle au faciès: vif échange entre la SNCF et Mathilde Panot

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 23 July - 12:58 · 2 minutes

La députée insoumise Mathilde Panot, ici photographiée à l

PASS SANITAIRE - Un dirigeant de la SNCF s’est élevé ce vendredi 23 juillet contre des accusations formulées par une députée insoumise, Mathilde Panot , sur de futurs contrôles au faciès liés à l’obligation du pass sanitaire dans les trains longue distance .

Relayant une information sur Twitter sur la possibilité de voir la SNCF mettre en place des contrôles aléatoires du pass sanitaire , Mathilde Panot, vice-présidente du groupe LFI à l’Assemblée, avait écrit jeudi: ”Nous contrôlerons de façon plus vigilante et accrue les arabes et les noirs”, suivi du mot-dièse ”#TraduisonsLes”, en vogue sur le réseau social pour décrypter avec ironie certains messages politiques.

Ce tweet a provoqué de nombreuses réactions sur la plateforme, dont celui de l’utilisateur “Cheminot” qui a invité Mathilde Panot à “supprimer ce tweet, s’excuser et s’expliquer”, en faisant valoir que “la SNCF c’est les cheminots qui la font (...) qui continuent de subir comme d’autres”, tandis que “les fachos, on ne les aime pas bien chez nous, depuis toujours”.

Le ministre des Transports atterré

En réponse, Mathilde Panot, qui représente le Val-de-Marne, au sud-est de Paris, a affirmé qu’elle ne mettait “pas en cause les cheminots avec qui j’ai partagé et partage tant de combats, mais bien la direction de la SNCF” et le gouvernement. Citant le Défenseur des droits, elle a affirmé que “les personnes perçues comme noires ou arabes ont 20 fois plus de risque de se faire contrôler”.

Le PDG de SNCF Voyageurs Christophe Fanichet, toujours sur Twitter, a de son côté indiqué vendredi “s’associe(r) à tous les cheminots qui sont offensés par votre tweet, alors que nous sommes au service de tous et profondément attachés aux valeurs républicaines”, ajoutant être ”à votre disposition pour vous présenter notre travail sur le pass sanitaire”.

Dès la publication du tweet initial de Mme Panot, en plein débat sur l’adoption d’un nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clef l’extension du pass sanitaire, le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait répondu sur Twitter avec une photo montrant le chef de file de LFI, Jean-Luc Mélenchon, la main sur le front et les yeux dans une gestuelle d’incrédulité.

À voir également sur le HuffPost : Philippe répond “Venezuela” à la députée Insoumise qui l’attaque sur la pauvreté

  • chevron_right

    TGV, Intercités, TER... Dans quels trains le pass sanitaire sera-t-il demandé?

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 13 July - 10:15 · 2 minutes

Paris, France - March 26 2019: TGVs at Gare de Lyon ready for departure.

CORONAVIRUS - Le pass sanitaire sera exigé dans les transports longue distance pour les passagers et les salariés et fera l’objet de contrôles à bord, mais ne sera pas nécessaire pour les transports locaux, a précisé ce mardi 13 juillet le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron.

Les TER, Transiliens, métros, bus, “essentiellement utilisés pour des motifs professionnels”, “ne sont pas concernés par l’exigence du pass sanitaire” - test négatif ou vaccin - , a dit Jean-Baptiste Djebbari sur BFMTV .

En revanche, et dès “début août”, le dispositif concernera “les modes de transports longue distance”, c’est-à-dire “essentiellement les TGV et les Intercités, les cars qui font des trajets interrégionaux, et les trajets domestiques en avion”. Les trajets en avion vers l’étranger sont déjà soumis au pass sanitaire.

″Ça concerne environ 500.000 personnes par jour. Nous allons préciser les modalités, notamment avec la SNCF, dans les heures qui viennent”, a dit le ministre.

“Des contrôles assez systématiques”

“L’offre ne va pas changer: nous allons mettre le même nombre de trains, d’avions et de cars longue distance, et nous allons préserver l’ensemble des modalités pour acheter, échanger ou se faire rembourser les billets”, a-t-il dit.

Qui contrôlera ces pass, et quand? “De plus en plus de personnes utilisent le format digital, nous travaillons avec (le secrétaire d’État à la Transition numérique) Cédric O pour faire le lien entre réservation et pass sanitaire. Au niveau des contrôles, un certain nombre de trains sont accessibles (...) après un filtre. Il y a possibilité, en lien avec les personnels des gares, des forces de l’ordre et éventuellement avec l’aide de contrôles dans les trains, de mettre en place des dispositifs de contrôle efficaces”.

“Nous allons avoir des contrôles assez systématiques notamment au moment des grandes affluences en gare, et procéder par contrôles aléatoires y compris à bord”.

Outre les passagers, le pass sanitaire devrait s’appliquer à tous les salariés “qui sont en contact” avec les passagers, dans tous les secteurs du transport longue distance. “Les modalités sont en cours de discussion. Pour prendre un exemple concret, le contrôleur de la SNCF devra être titulaire d’un pass sanitaire”, a précisé Jean-Baptiste Djebbari.

À voir également sur Le HuffPost: Cafés, cinés, trains... La liste des lieux où le pass sanitaire sera demandé

  • chevron_right

    Pourquoi la SNCF s’intéresse de très près aux nouvelles fréquences 5G

    news.movim.eu / Numerama · Monday, 5 July - 10:08

tgv

Depuis 2019, la SNCF expérimente la bande 26 GHz, qui regroupe des fréquences un peu particulières dans le domaine de la 5G. Début juillet, en partenariat avec Orange, l'entreprise ferroviaire entend élargir ses travaux sur le sujet. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Pourquoi la SNCF s’intéresse de très près aux nouvelles fréquences 5G est apparu en premier sur Numerama .