close
  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 96

    Angélique Andthehord · Wednesday, 7 September - 22:55 · 1 minute

De retour à la maison, je trouvai la solution dans la salle de jeux, dans la vieille caisse à jouets pleine de bric-à-brac. Mais oui, je savais bien qu'il y traînait une vieille balle de tennis qui ne servait à rien !

Le tantôt, j'emportai cette balle à l'école, non sans avoir, au préalable, déposé un baiser dessus. Arrivée à l'école, je la tendis à Olivier d'un geste anodin, il la prit d'un même geste anodin et se dirigea vers les autres enfants de la classe, balle en main, comme s'il s'agissait d'un vulgaire matériel scolaire destiné à la collectivité ; alors que, cette balle, c'était celle qui ne devait pas tomber dans le jardin du voisin.

Le voyant partir ainsi, je m'empressai de l'avertir : « Par contre, fais attention ! C'est pas une balle ordinaire, elle est ensorcelée. »

Olivier s'arrêta et me regarda, intrigué et moi, je me sentis toute bête.

Qu'est-ce qui m'a pris d'lui dire ça ?!

Voulant me rattraper - ou pas - j'ajoutai : « Nan, euh… c'est pas grave. Tu peux l'emmener chez toi mais la mets pas dans ta chambre pour dormir, èe fait faire des cauchemars. »

Olivier rangea soigneusement la balle dans son cartable et en sortit une autre, d'aspect bien plus neuf, avec laquelle il entraîna les enfants dans ses jeux.


extrait de : Malédiction


#contrariété #ennui #Cesson #solution #cauchemar #mystère #école#timidité #récréation #jeu #balle #cadeau #amour #blague #attention #balivernes

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 95

    Angélique Andthehord · Tuesday, 6 September - 17:41

Pourtant, le midi, en sortant de l'école, je vis Olivier escalader le portail du voisin, tandis que ses copains étaient à côté, sur le trottoir.

Faut tout l'temps qu'y fasse les choses à l'envers et, après, il est tout l'temps puni !

« Monsieur Tourbeux, il a dit qu'faut sonner au portail et pas l'escalader »

lui réexpliquai-je.

Olivier s'empressa de redescendre et me demanda plus ample explication au sujet de l'obéissance.

« J'ai sonné mais ça répond pas. Comment j'fais ?

- Tu reviendras sonner tout à l'heure.

- Ça répond jamais. Comment j'fais ? »

Il partit sans insister, laissant sa balle dans le jardin et moi avec cette énigme sur les bras. Comment résoudre le problème de la balle de tennis tout en restant dans l'obéissance ? Je devais trouver la clef pour Olivier, pour qu'il fît attention à moi.


extrait de : Malédiction


#contrariété #ennui #Cesson #solution #école #tristesse #balle #désagrément #maladresse #désobéissance #obéissance #aide #amour #attention #instituteur #enseignement

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 95

    Angélique Andthehord · Tuesday, 6 September - 17:38

Pourtant, le midi, en sortant de l'école, je vis Olivier escalader le portail du voisin, tandis que ses copains étaient à côté, sur le trottoir.

Faut tout l'temps qu'y fasse les choses à l'envers et, après, il est tout l'temps puni !

« Monsieur Tourbeux, il a dit qu'faut sonner au portail et pas l'escalader »

lui réexpliquai-je.

Olivier s'empressa de redescendre et me demanda plus ample explication au sujet de l'obéissance.

« J'ai sonné mais ça répond pas. Comment j'fais ?

- Tu reviendras sonner tout à l'heure.

- Ça répond jamais. Comment j'fais ? »

Il partit sans insister, laissant sa balle dans le jardin et moi avec cette énigme sur les bras. Comment résoudre le problème de la balle de tennis tout en restant dans l'obéissance ? Je devais trouver la clef pour Olivier, pour qu'il fît attention à moi.


extrait de : Malédiction


#contrariété #ennui #Cesson #solution #école #tristesse #balle #désagrément #maladresse #désobéissance #obéissance #aide #amour #attention #instituteur #enseignement

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 93

    Angélique Andthehord · Saturday, 3 September - 15:26

Au début de chaque récréation, je restais toujours dans mon coin, timidement, tête baissée, n'osant pas me joindre aux autres mais toujours une voix m'appelait, toujours la même. À qui donc appartenait cette voix ?

M'étant posé la question, au début de la récréation suivante, j'allai me placer, comme d'habitude, en marge du terrain, tête baissée, et j'attendis mais dès que le rituel : « Angélique, viens ! » se fit entendre, je levai les yeux en direction de la voix, rapidement parce que ça bouge, sur le terrain, et vis Olivier détourner le regard précipitamment.


extrait de : La Courbevoisienne de Cesson


#Cesson #solution #mystère #appel #école #gentillesse #ambiance #timidité #ballon #récréation #jeu #solitude #tristesse #balle #maladresse #amour #attention

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 66

    Angélique Andthehord · Wednesday, 3 August - 18:17

C'est quand j'avais dix ans, à la fin du CM1, que mes parents décidèrent de déménager définitivement dans notre maison de Cesson.

Cesson, mon grand bonheur ! Je sais, je me répète mais c'était tellement vrai !

Il n'y avait jamais eu de cauchemars, à Cesson, à part celui des serpents.


extrait de : Les serpents de Cesson


#contrariété #problème #amour #embêtement #ennui #Cesson

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 64

    Angélique Andthehord · Monday, 1 August - 20:24

Quand j'avais huit ans, j'ai osé avoir un amoureux en colonie de vacances. Toutes les filles de mon dortoir me montraient du doigt parce que je laissais un garçon regarder mon papafe alors que je n'avais que huit ans. Moi, je savais que toutes ces filles - à une exception près, peut-être - feraient l'amour avant de se trouver un mari, lorsqu'elles seraient en âge où toutes les copines le font. Ce sont des hypocrites. Moi, j'ai obéi à l'amour, elles n'obéissent qu'à la mode.


extrait de : L'âge d'avoir un cœur


#contrariété #enfant #problème #amour #embêtement #chamailleries #ennui #fidélité

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 63

    Angélique Andthehord · Saturday, 30 July - 19:48 · 1 minute

L'amour, c'est dans la réalité qu'il faut le chercher, pas dans l'imaginaire. La vie, c'est fait pour ça.

Les grandes personnes disent que c'est vingt ans, l'âge de l'amour. Et pourquoi donc ? Pour se chercher un mari ?

Soit dit en passant, ce sont les mêmes grandes personnes qui parlent de garder un cœur d'enfant. Parlent-elles d'un cœur fermé à l'amour ?

Quand j'étais en maternelle, il y avait un garçon aux cheveux blonds et bouclés qui revenait souvent dans mon champ de vision. Je ne l'aurais probablement pas gardé dans ma mémoire si ma grande sœur ne m'avait pas demandé un jour qui était mon amoureux de maternelle. Jusque-là, ni Camille ni moi n'étions conscients de vivre une histoire d'amour mais c'était le cas.

L'amour, il est là, il est présent, là où on vit. Il ne faut pas fermer les yeux sur lui sous prétexte d'être fidèle au mari qu'on aura plus tard. Ce n'est pas lui faire honneur que de fermer son cœur à l'amour tout au long de son enfance. Ce n'est pas ça, la fidélité.


extrait de : L'âge d'avoir un cœur


#personnage #enfant #problème #mari #amour #fidélité

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 56

    Angélique Andthehord · Friday, 22 July - 18:58 · 1 minute

Quand la petite fille a perdu le premier amoureux de son cœur, son nounours, elle le cherche, toute sa vie, mais ne le retrouve pas forcément. Il y a des garçons qui savent sa détresse et s'en servent pour l'attirer à eux et lui tendre des pièges et elle, elle se laisse prendre au piège parce qu'elle croit retrouver en ces amants l'Amoureux perdu. C'est donc pour protéger toutes les filles qui jouent le rôle de celles qui ont perdu l'Amoureux que les sociétés patriarcales de nos ancêtres ont conçu la figure du mari. À la base, ça ne répond à aucun sentiment de supériorité de la part de l'homme. Le sort de l'Âme Sœur est courageux mais périlleux parce qu'elle est prise entre deux feux, entre deux rivaux, ce qui la rend vulnérable et c'est pour ça que le schéma de la culture ancestrale lui offre une protection continue : à la naissance, l'Époux lui donne pour mission de trouver l'Amoureux et la confie à un père, choisi dans le monde des mortels. Une fois devenue grande, si elle a échoué dans sa mission, elle est confiée à un mari, choisi à son tour par le père dans le monde des mortels. Le mari prend le relais pour la protéger de ses amants et devra répondre de son âme devant l'Époux le jour de sa mort.


extrait de : Le Fantôme


#personnage #trahison #mari #prédateur #destinée #mission #dualité #amour #culture #histoire #légende #quête#homme #rôle #famille #Époux #Amoureux #amant #protection #mariage