close
  • chevron_right

    Microsoft’s tactics to win cloud battle lead to new antitrust scrutiny

    news.movim.eu / ArsTechnica · Wednesday, 13 April - 15:48

Microsoft’s tactics to win cloud battle lead to new antitrust scrutiny

Enlarge (credit: Aurich Lawson | Getty Images)

Microsoft has escaped the recent backlash against the power and wealth of the biggest US tech companies.

Despite a stock market value that has soared to more than $2 trillion on its dominance of various parts of the business software market, it has avoided a repeat of the complaints that made it the most prominent target of antitrust action in the US and Europe at the end of the 1990s.

That is, until now.

Read 22 remaining paragraphs | Comments

index?i=Kp3JxWCeJIc:w1OGGzJiWfE:V_sGLiPBpWUindex?i=Kp3JxWCeJIc:w1OGGzJiWfE:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA
  • chevron_right

    AWS suffers third outage of the month

    news.movim.eu / ArsTechnica · Wednesday, 22 December - 16:32

3D Amazon logo hangs from a convention center ceiling.

Enlarge (credit: Chesnot | Getty Images )

December has been a rough month for Amazon—at least for Amazon Web Services. The massively popular cloud computing platform suffered its third outage of the month Wednesday, affecting Slack, the Epic Games Store, and several other services.

The AWS Service Health Dashboard shows the problem lies within a data center in northern Virginia and affects customers in the US-EAST-1 Availability Zone. The first outage was reported at 7:35 am EST.

Slack users began seeing problems shortly after the outage, and the Epic Games Store noted that the AWS outage was causing problems "affecting logins, library, purchases, etc."

Read 3 remaining paragraphs | Comments

index?i=fK2W_44xJCM:YSNiKu7XiYg:V_sGLiPBpWUindex?i=fK2W_44xJCM:YSNiKu7XiYg:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA
  • chevron_right

    Créer un chatbot facilement avec ce nouvel éditeur d’AWS

    news.movim.eu / Korben · Thursday, 9 December - 09:11 · 1 minute

Dernière nouveauté qui a attiré mon attention lors de la conf ReInvent 2021 d’AWS, l’arrivée d’un éditeur de chatbot. Les chatbots qu’on appelle en français « agent conversationnel » (argh) sont très à la mode en ce moment, car ils permettent par exemple de réserver une chambre d’hôtel ou de commander des fleurs en écrivant simplement dans une fenêtre de chat.

C’est une interface qu’on trouve en général sur un site web, mais c’est surtout pour moi l’étape précédent l’interaction totalement vocale (avec Alexa par exemple).

AWS propose donc maintenant un concepteur de chatbot au sein de son service Amazon Lex. Pour rappel, Amazon Lex est un service qui permet de créer des interfaces conversationnelles en utilisant la voix et le texte. Grâce à Lex, la moteur d’apprentissage (deep learning) d’Alexa est rendu accessible à tous les développeurs qui souhaitent intégrer des chatbots sophistiqués en langage naturel à leurs applications.

Comme tout le monde n’a pas forcément le temps de coder tout ça, Amazon a sorti un concepteur automatisé de chatbot qui permet d’aller facilement jusqu’à la phase de conception avec Amazon Lex.

Ce concepteur de chatbots utilise le machine learning pour analyser ce qui lui est demandé et proposer une expérience de base, qui peut ensuite être enrichie et affinée pour répondre encore mieux aux demandes des utilisateurs. C’est donc un bon moyen de concevoir des chatbots en quelques heures sans passer par la case développement qui peut prendre plusieurs semaines.

Vous pouvez évidemment tester tout ça en vous rendant ici . C’est gratuit durant la preview et après ce sera facturé (voir les prix sur la page Amazon Lex)

Et pour apprendre à l’utiliser, c’est par ici que ça se passe .

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=ifIg_Co9N2w:84IKmbiam-k:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=ifIg_Co9N2w:84IKmbiam-k:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=ifIg_Co9N2w:84IKmbiam-k:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • chevron_right

    Amplify Studio – Créer des applications nocode avec AWS

    news.movim.eu / Korben · Tuesday, 7 December - 08:14 · 1 minute

Durant la conf ReInvent 2021 d’AWS, j’ai assisté à l’annonce de Amplify Studio , un environnement de développement très visuel, no-code qui permet aux développeurs de créer des interfaces frontend.

Pour rappel, Amplify est une suite d’outils et de services qui permettent aux dev web et mobile de créer de toutes pièces des applications full stack qui sont hébergées sur AWS. On y trouve des modules pour gérer l’authentification, le stockage, la base de données, l’analyse des stats, l’intégration d’API mais également tous les outils back pour son déploiement (CI/CD, domaines personnalisés, hébergement…etc.).

Pour apporter encore plus de souplesse aux développeurs, AWS propose Amplify Studio qui est donc capable de « convertir » des designs Figma en interface que vous pouvez ensuite mapper avec votre modèle de données pour créer vos applications. L’intégration avec Figma est bien pensée et permet de récupérer du code permet de générer du code React réutilisable en important votre fichier de conception Figma.

Amplify Studio convertit ainsi automatiquement tout composant Figma en un composant React qui peut ensuite être utilisé dans l’application. Chaque fois que vous faites une modification dans Figma, vous synchronisez ensuite les changements avec Amplify Studio et l’application se met à jour.

Les applications créées sur Amplify sont ainsi évolutives (scalables) et vous ne payerez que ce que vous consommez niveau hébergement. C’est un bon moyen de faire des MVP (Minimum valuable product), des sites vitrine, des blogs, des applications mobiles, des petites bases de données… totalement dans le cloud d’Amazon.

Vous l’aurez compris, avec Amplify Studio, vous pourrez créer rapidement une application Web complète, front et back, avec un codage minimal, tout en conservant un contrôle total sur la conception et le comportement de votre application via l’accès au code.

Le tout ensuite, est déployable sur les serveurs d’Amazon en un clic.

Pour tester Amplify Studio et apprendre à créer votre premier site ou application mobile de cette façon, je vous invite à suivre ce tutoriel.

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lgXLNRmrSAM:s4O8E6Ekck0:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lgXLNRmrSAM:s4O8E6Ekck0:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=lgXLNRmrSAM:s4O8E6Ekck0:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • chevron_right

    Identifier les secrets codés en dur et les sécuriser avec Secret Detector d’AWS

    news.movim.eu / Korben · Monday, 6 December - 10:03 · 2 minutes

Vous le savez si vous me suivez sur les réseaux, cette semaine, j’ai eu le plaisir de me rendre à Las Vegas pour assister à la grande messe d’AWS (Amazon).

Beaucoup de nouveautés dans une offre déjà foisonnante alors j’ai décidé de faire un focus sur ce qui m’intéressait le plus. Ainsi, parmi les annonces de ces quelques jours, celle concernant CodeGuru a retenu mon attention. D’autres articles feront suite à celui-ci.

Mais avant de vous en parler, j’aimerais vous expliquer ce qu’est CodeGuru si vous ne connaissez pas. Il s’agit d’un outil pour les développeurs qui utilise du machine learning pour proposer des axes d’amélioration sur votre code en Python ou Java.

Ainsi CodeGuru (Profiler) est ainsi capable d’identifier les lignes de code qui alourdissent le programme et de proposer des recommandations, dans un seul et unique but : améliorer la qualité de ce dernier et donc les performances de vos applications.

Grâce à son apprentissage machine en continu, CodeGuru (Reviewer) est également capable d’identifier des failles de sécurité, des fuites de ressources, des entrées incorrectes, des bugs critiques ou encore un éloignement des bonnes pratiques de sécurité d’AWS. Toutes ces choses qui en règle générale sont complexes à trouver en phase de développement.

C’est d’ailleurs sur cette partie Reviewer que CodeGuru s’illustre une nouvelle fois. Vous le savez, car j’en parle souvent, il y a régulièrement des fuites de données sur des projets à cause d’une mauvaise gestion des secrets tels que les mots de passe, les clés API, les informations d’identification, clés SSH…etc.

Il n’est pas que les développeurs code en dur dans des variables certaines de ces valeurs et lorsque le fichier qui contient ces valeurs se retrouve sur un dépôt, accessible à tous, ça devient vite une catastrophe en termes de sécurité.

Pour remédier à cela, AWS a mis au point un « détecteur de secrets » au sein de CodeGuru Reviewer. Cet outil respecte la même philosophie, à savoir accompagner les développeurs dans l’amélioration de leur code. Cette nouvelle fonctionnalité utilise du machine learning comme le reste, pour identifier les secrets inscrits en dur dans votre code et vous alerte lorsque que des « secrets » sont détectés dans le code source, la documentation ou les fichiers de config.

Lorsqu’un secret est découvert, CodeGuru Reviewer suggère une correction pour le protéger à l’aide d’AWS Secret Manager, son gestionnaire sécurisé de mots de passe.

Cette nouveauté est sans surcoût et prend en charge un tas de fournisseurs d’API comme AWS, Atlassian, Datadog, Databricks, GitHub, Hubspot, Mailchimp, Salesforce, SendGrid, Shopify, Slack, Stripe, Tableau, Telegram et Twilio.

Ainsi, plus d’excuse pour ne pas correctement protéger vos secrets.

En savoir plus.

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=L3zldjIDNJY:OxnZEz4Sxnk:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=L3zldjIDNJY:OxnZEz4Sxnk:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=L3zldjIDNJY:OxnZEz4Sxnk:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Bi chevron_right

    Lenovo, Infomaniak, Roche, Amazon Web Services (AWS) and Google, Platinum Sponsors of DebConf21

    pubsub.slavino.sk / bits.debian.org · Monday, 23 August, 2021 - 08:11 · 2 minutes

We are very pleased to announce that Lenovo , Infomaniak , Roche , Amazon Web Services (AWS) and Google , have committed to supporting DebConf21 as Platinum sponsors .

lenovologo

As a global technology leader manufacturing a wide portfolio of connected products, including smartphones, tablets, PCs and workstations as well as AR/VR devices, smart home/office and data center solutions, Lenovo understands how critical open systems and platforms are to a connected world.

infomaniaklogo

Infomaniak is Switzerland's largest web-hosting company, also offering backup and storage services, solutions for event organizers, live-streaming and video on demand services. It wholly owns its datacenters and all elements critical to the functioning of the services and products provided by the company (both software and hardware).

rochelogo

Roche Roche is a major international pharmaceutical provider and research company dedicated to personalized healthcare. More than 100.000 employees worldwide work towards solving some of the greatest challenges for humanity using science and technology. Roche is strongly involved in publicly funded collaborative research projects with other industrial and academic partners and have supported DebConf since 2017.

AWSlogo

Amazon Web Services (AWS) is one of the world's most comprehensive and broadly adopted cloud platform, offering over 175 fully featured services from data centers globally (in 77 Availability Zones within 24 geographic regions). AWS customers include the fastest-growing startups, largest enterprises and leading government agencies.

Googlelogo

Google is one of the largest technology companies in the world, providing a wide range of Internet-related services and products such as online advertising technologies, search, cloud computing, software, and hardware.

Google has been supporting Debian by sponsoring DebConf for more than ten years, and is also a Debian partner sponsoring parts of Salsa 's continuous integration infrastructure within Google Cloud Platform.

With these commitments as Platinum Sponsors, Lenovo, Infomaniak, Roche, Amazon Web Services and Google are contributing to make possible our annual conference, and directly supporting the progress of Debian and Free Software, helping to strengthen the community that continues to collaborate on Debian projects throughout the rest of the year.

Thank you very much for your support of DebConf21!

Participating in DebConf21 online

The 22nd Debian Conference is being held Online, due to COVID-19, from August 22nd to 28th, 2021. There are 8 days of activities, running from 10:00 to 01:00 UTC. Visit the DebConf21 website at https://debconf21.debconf.org to learn about the complete schedule, watch the live streaming and join the different communication channels for participating in the conference.


Značky: #debconf21, #lenovo, #google, #debconf, #sponsors, #roche, #aws, #Debian, #infomaniak

  • chevron_right

    Microsoft says NSA needs to undo its $10B cloud computing contract with Amazon

    news.movim.eu / ArsTechnica · Thursday, 12 August, 2021 - 15:03 · 1 minute

An aerial view of the NSA.

Enlarge / An aerial view of the NSA. (credit: nsa.gov)

Amazon Web Services (AWS) has been named the winner of a $10 billion cloud computing contract, called “WildandStormy,” for the National Security Agency. But Microsoft, no doubt still salty about Amazon’s successful challenge of Redmond’s $10 billion JEDI contract with the Pentagon, filed a formal bid protest with the Government Accounting Office last month.

Microsoft says that if the NSA had properly evaluated the bids, Microsoft would have won. The GAO will decide the outcome of the protest by the end of October. The news was first reported by the trade publication Washington Technology .

The award and protest come as US intelligence agencies have been looking at overhauling their computing and storage resources over the last several years. Currently, many of the agencies' cloud operations use so-called GovCloud products from various vendors, including Amazon’s AWS and Microsoft’s Azure. The initial move to the cloud was spurred years ago by the exponential increase in data that intelligence agencies were gathering and analyzing. That increase was outpacing the agencies' ability to store it all in-house. AWS was an early winner and secured a $600 million contract with the CIA in 2013.

Read 7 remaining paragraphs | Comments

index?i=XK0NMt1gYZw:sckXe4I4sQc:V_sGLiPBpWUindex?i=XK0NMt1gYZw:sckXe4I4sQc:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA