close
  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 116

    Angélique Andthehord · 2 days ago - 09:25

« Ah non ! pas moi. »

se défendit Muriel avec un sourire malicieux, comme ayant déjoué un mauvais tour que j'aurais voulu lui faire.

« Pas toi quoi ? Qu'est-ce qu'y y a ? Qu'est-ce que t'as vu ? C'est qu'une balle !

- Non, non, pas moi. J'la toucherai pas. »

continua-t'elle, taquine.

Voulant comprendre, j'insistai mais, bientôt, Muriel changea d'attitude, comme inquiète par le jouet que j'avais ramassé et tenais entre mes mains, dans cette arrière-cour où elle se sentit soudain coincée, apparemment.

« Non, pas moi ! Me touche pas avec la balle ! La lance pas ! Faut pas qu'ce soit moi ! J'peux pas ! »

Face à son affolement, je dus renoncer à lui demander plus ample explication et la balle retourna dans la caisse à jouets.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #ennui #balle #vision #magie #amie #sorcellerie #bêtise #incrédulité #rationnel #copine #incompréhension #inquiétude #folie

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 113

    Angélique Andthehord · 5 days ago - 16:51 · 1 minute

Vous trouvez pas qu'y a kek'chose qui cloche, là ? J'en ai marre, de ces histoires, à la fin ! C'est qu'une balle.

C'était l'été. C'était les grandes vacances, je les passais dans la maison, à Cesson, paisiblement, entre la maison, la télé, le jardin, le portique et la salle de jeux et là, je retombais toujours sur cette vieille balle de tennis soi-disant ensorcelée qui revenait à chaque fois assombrir le tableau de mes vacances. Je ne voulais plus voir là qu'une balle ordinaire.

Elle a jamais été ensorcelée, cette balle. C'est des bêtises. Comment ça s'pourrait ? Moi, j'avais déposé un baiser dessus mais c'était pour porter bonheur, pas pour faire faire des cauchemars (c'est juste que j'pouvais pas dire ça à Olivier parce que chuis timide). Et mon cadeau m'a été rendu, c'est qu'Olivier voulait pas d'mon amour. Alors, sur le chemin du retour, j'étais tellement triste que j'ai vu dans mon imagination des serpents qui voulaient dévorer ma balle. C'était le reflet des tourments qui voulaient dévorer mon cœur et puis c'est tout. Y a jamais eu d'serpents. C'est juste des histoires que j'me suis inventées pour combattre mes tourments mais, maintenant, c'est fini. Une balle, c'est qu'une balle.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #ennui #Cesson #solution #balle #désagrément #vision #magie #sorcellerie #vacances #bonheur #bêtise #incrédulité #rationnel #incompréhension #inquiétude #folie #amour

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 115

    Angélique Andthehord · Saturday, 21 August, 2021 - 06:51 · 1 minute

« Mais alors, qui c'était, les silhouettes, hier, à qui tu faisais des grands signes ?

- Ben… y a eu des bêtises, au début.

- C'était tes copains ?

- C'était au début de la colonie. Je savais pas. Tu pardonnes ?

- Moi aussi, j'ai fait une bêtise, dans le car, à l'aller, concédai-je.

- Tu vois ! Mais maintenant, faut pus qu'y ait de bêtises.

- D'façon, les moniteurs, ys ont dit qu'ys veilleraient à c'qu'y y ait pas de bêtises.

- Alors, ça veut dire que tu m'montreras plus ?

- Si. Ça, c'est pas une bêtise puisque j'ai dit qu'j'étais amoureuse de toi. D'façon, les moniteurs, ys sont d'accord.

- Ys t'ont dit ça, les monos ?!

- Enfin… pas tout à fait. Heum… »

Comment dire ? Comment expliquer ce que j'avais compris de ce que les moniteurs m'avaient dit ?

« Les moniteurs, c'est pas des vrais adultes, ys ont vingt ans. Alors, ys veulent bien qu'y ait des histoires d'amour pendant les vacances. »

Éric hocha lentement la tête pour montrer qu'il avait compris le concept, un peu admiratif que je fusse parvenue à négocier cela avec les moniteurs.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #bêtise #amour #amoureuse #vacances #colonie #enfants #discussion

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 114

    Angélique Andthehord · Friday, 20 August, 2021 - 09:58

Après que je lui eusse montré, il m'invita à le suivre et m'emmena jusqu'à la rangée d'arbres qui était à gauche. Je me disais que ça nous éloignait de la colonie et que nous risquions de nous perdre mais, en définitive, il s'avéra que juste derrière une fine rangée d'arbres, il y avait… l'aire de jeux. En fait, l'aire de jeux et la clairière n'étaient pas séparés par le sous-bois comme je l'avais toujours cru. Le sous-bois et la clairière étaient côte à côte, le long de l'aire de jeux. Chaque jour, Éric m'avait fait tourner en rond dans le sous-bois pour me faire croire à un chemin compliqué que je ne pouvais pas retrouver seule alors que l'aire de jeux avait toujours été là, juste à côté de la clairière.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #bêtise #amour #colonie

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 106

    Angélique Andthehord · Wednesday, 11 August, 2021 - 02:53

Depuis que l'accident s'était produit, les après-midi, j'étais tout le temps restée sur l'aire de jeux. Je n'étais plus allée me promener autour du bâtiment parce qu'il n'était pas question de passer devant le portique alors que j'étais dans mes habits sales, devant les garçons qui m'auraient dit de dire que j'étais amoureuse d'Éric alors que j'étais moche et sale. J'avais attendu le jeudi.

Jeudi tantôt, dans mes vêtements tous propres… je renonçai à faire le tour du bâtiment et passer devant le portique. Même si je n'étais plus sale, j'étais toujours honteuse. Après ce qui s'était passé, Éric ne voulait sûrement plus jamais m'entendre dire que j'étais amoureuse de lui. Il avait sûrement tout raconté à ses copains qui m'attendaient pour me montrer du doigt et se moquer de moi. C'était fini, plus rien à espérer.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#explication #bêtise #peur #découragement #honte #tristesse #solitude #colonie #amoureux #amour #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 101

    Angélique Andthehord · Thursday, 5 August, 2021 - 06:21 · 1 minute

Moi, ça ne m'amusait pas parce que c'est lui, le moniteur Olivier, qui disait tout le temps de ne pas courir pour aller aux ateliers et qui, ensuite, venait se moquer de moi quand je pleurais parce que je ne pouvais pas faire l'atelier de paniers en osier à cause du fait que je lui avais scrupuleusement obéi. Il aurait voulu me pousser à la désobéissance, il ne s'y serait pas pris autrement.

Alors, oui, c'est vrai que la description que ma monitrice faisait de lui lui collait parfaitement à la peau : un gamin qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Je ne pouvais sciemment l'accuser d'autre chose mais il n'empêche que si je m'étais comportée comme tout le monde, si j'avais cédé un tout petit peu à la désobéissance en allant me cacher derrière un arbre plutôt que de faire caca dans ma culotte, les garçons qui escaladaient les tuyaux des cabinets auraient regardé ; ç'aurait été une bêtise très grave que j'aurais vécue comme un cauchemar et c'est à moi qu'on en aurait imputé la faute. On n'aurait jamais soupçonné le moniteur Olivier de m'avoir sortie des cabinets exprès pour m'obliger à faire caca dehors devant tout le monde. Ah, non ! Olivier, c'était un gamin de vingt ans qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez, ça le mettait au-dessus de tout soupçon. Par contre, moi qui étais une fillette de huit ans qui souffrais de maux de ventre, peut-être dûs aux nombreuses contrariétés que j'endurais continuellement…


extrait de : UN PIÈGE DIABOLIQUE


#cabinets #punition #moniteur #explication #compréhension #interdiction #obéissance #maladie #inquiétude #bêtise #tourment #peur #piège #honte #colonie #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 100

    Angélique Andthehord · Wednesday, 4 August, 2021 - 05:55 edit

- Alors, c'est ça qu'y voulait ? C'est ça qu'était prévu : m'empêcher d'aller aux cabinets pour m'obliger à désobéir, pour pouvoir me piéger et dire que j'désobéissais exprès pour qu'y ait des bêtises ?

- Oh, non ! crois pas ça d'Olivier. Il est gentil, tu sais, il adore les enfants mais c'est un gamin : y voit pas plus loin qu'le bout d'son nez. Il avait pas réfléchi aux conséquences. Il est le plus jeune d'entre nous, il a à peine vingt ans. Alors, quand il a voulu prendre cette mesure, d'interdire les WC jusqu'à nouvel ordre, on trouvait pas ça bien malin mais on l'a laissé faire pour qu'il se sente responsable.

- Alors, c'est le diable qui a voulu me piéger. C'est le diable qui a parlé à son oreille pour me tendre un piège.

- Tu penses ça, toi ? »

demanda ma monitrice, amusée.


extrait de : UN PIÈGE DIABOLIQUE


#cabinets #enfance #punition #explication #moniteur #compréhension #interdiction #obéissance #dialogue #inquiétude #bêtise #tourment #peur #monitrice #piège

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 99

    Angélique Andthehord · Tuesday, 3 August, 2021 - 05:46

- Alors, c'est ça qui était prévu, qu'on désobéisse ? Et moi, si j'avais désobéi comme les autres enfants, qu'est-ce qu'y s's'rait passé ? Parce que là, d'jà, le moniteur Olivier prétendait que j'allais aux cabinets exprès pour que les garçons fassent des bêtises. J'vais aux cabinets parce que chuis malade, j'm'enferme bien, avec le verrou, dans les cabinets et on m'accuse, moi, de vouloir qu'y ait des bêtises !

- Mais non, il t'a pas accusé…

- Et si j'étais allée derrière les arbres, là où tout l'monde aurait pu m'voir, y s'rait pas v'nu dire que j'le faisais exprès pour qu'y ait des bêtises ?

- Ben… si, p't-être…


extrait de : UN PIÈGE DIABOLIQUE


#cabinets #enfance #punition #explication #moniteur #compréhension #interdiction #obéissance #dialogue #maladie #inquiétude #garçons #bêtise #tourment #peur #monitrice #piège