close
  • chevron_right

    Sandman : 5 comics à lire après avoir vu la série Netflix

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Monday, 8 August - 15:30

template-jdg-2022-08-04t161553-350-158x105.jpg Série Sandman netflix

Vous avez aimé la série Sandman sur Netflix ? Nous aussi. Après avoir relu l'œuvre monumentale de Neil Gaiman, on a eu envie de profiter de l'été pour étoffer notre culture comics. Si la série d'Allan Heinberg vous a fait rêver, on vous conseille aussi cinq lectures graphiques pour continuer à rêver encore un peu.

Sandman : 5 comics à lire après avoir vu la série Netflix

  • chevron_right

    Les Chevaliers du Zodiaque signent leur retour avec une BD exclusive

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Thursday, 14 July - 06:00

template-jdg-95-158x105.jpg Capture d'écran d'un épisode de Saint Seiya avec les personnages alignés

La France rend hommage à une série culte des années 80 et 90 au travers d’une nouvelle œuvre sous la tutelle de son créateur.

Les Chevaliers du Zodiaque signent leur retour avec une BD exclusive

  • chevron_right

    Star Wars officialise une nouvelle série autour de Dark Vador

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Monday, 11 July - 12:01

jdg18-158x105.jpg Dark vador spin-off disney+

Le plus grand méchant de l'univers Star Wars a droit à une nouvelle série inédite pour cet été.

Star Wars officialise une nouvelle série autour de Dark Vador

  • chevron_right

    BD, manga, comics : ce qu’il ne fallait pas manquer ce mois-ci

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Tuesday, 31 May - 16:20

img-9692-148x105.jpg Sélection BD mai

Entre robots tueurs et dystopies futuristes, le mois de mai nous a réservé plusieurs belles surprises sur le marché de la bande dessinée.

BD, manga, comics : ce qu’il ne fallait pas manquer ce mois-ci

  • chevron_right

    BD, manga, comics : ce qu’il ne fallait pas manquer ce mois-ci

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Monday, 2 May - 07:20

img-9548-158x105.jpgbd avril une

En avril, on a lu des mangas en pagaille, l'histoire d'un super-héros trousse, et l'intégrale d'une figure culte de la BD américaine.

BD, manga, comics : ce qu’il ne fallait pas manquer ce mois-ci

  • Hu chevron_right

    Les services de la DGSE se lancent dans la bande dessinée

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 4 April - 16:13 · 2 minutes

La DGSE labellise la BD La DGSE labellise la BD "Qui a cassé Enigma", qui sortira le 6 avril prochain

BD - La Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) labellise pour la première fois une bande dessinée. L’ouvrage retrace une partie de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale : le déchiffrement du code Enigma, le code secret utilisé par les Nazis pour leurs communications militaires. L’auteur de la BD est Dermot Turing, le neveu d’Alan Turing, le mathématicien britannique à qui l’on attribue généralement le décryptage.

La DGSE , qui fêtait samedi ses 40 ans a choisi d’apposer son logo sur la couverture du livre, une première pour l’agence qui reste habituellement discrète en matière éditoriale. Cette décision entre dans une logique “d’ouverture aux créateurs de culture populaire qui souhaitent représenter de la façon la plus réaliste possible le travail et les missions d’un service de renseignement”, explique l’agence dans un communiqué. “De telles œuvres contribuent à forger une culture française du renseignement”, ajoute-t-elle.

Casser Enigma, une mission pour l’Histoire

Le nom d’Alan Turing, mathématicien britannique et père de l’informatique moderne, est largement associé à cette réussite alliée. Le génie de Turing a notamment fait l’objet d’un film à succès, The Imitation Game , sorti en 2014, avec Benedict Cumberbatch.

Ce sont néanmoins les Polonais qui ont commencé à réunir des mathématiciens de talents dès les années 30, suivis des Français dont les services secrets avaient infiltré les Allemands. Ils sont ensuite rejoints par les Britanniques à la veille de la guerre. Cette collaboration inédite entre les pays européens reste l’une des missions de renseignements les plus importantes de l’Histoire.

Le déchiffrement d’Enigma a permis aux Alliés d’anticiper de nombreuses attaques allemandes, et de réduire la guerre de quelques mois. De cette prouesse a également découlé l’invention de l’ordinateur, et une révolution numérique à la fin du XXème siècle.

Dermot Turing est le premier à mettre en avant “l’importante contribution des services secrets français au décryptage des codes secrets nazis (...) pour laquelle la DGSE avait déclassifié et ouvert à la consultation en 2015 l’ensemble de ses archives concernées”, salue l’agence.

Les activités de la DGSE ont déjà été largement exploitées dans la série Canal+ Le bureau des légendes , dont la première saison est sortie en 2015.

On y retrouve notamment Mathieu Kassovitz et Sara Giraudeau dans la peau de “clandestins”, terme qui désigne les agents de la DGSE infiltrés en pays étrangers.

A voir également sur Le HuffPost: “Le Bureau des Légendes” crédible ? L’analyse d’un ex-agent de la DGSE.

  • Hu chevron_right

    La fille de Franquin contre la sortie du nouveau Gaston Lagaffe

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 29 March - 15:05 · 2 minutes

Gaston Lagaffe revient dans un nouvel album:

BD - Isabelle Franquin ne veut pas d’un nouveau Gaston Lagaffe. La fille du créateur du célèbre employé de bureau gaffeur a saisi la justice belge en urgence pour faire interdire toute promotion et prépublication d’un nouvel album, après trente ans d’absence.

Unique ayant-droit d’André Franquin (1924-1997), Isabelle Franquin estime que “les droits moraux sont inaliénables” et que son père “a toujours exprimé de son vivant, de manière continue et répétée, sa volonté que Gaston ne lui survive pas sous le crayon d’un autre dessinateur ”, selon un communiqué transmis par Me Katz, son avocat .

Elle s’oppose à la sortie annoncée pour octobre 2022 d’un 22e album, Le Retour de Lagaffe (éditions Dupuis), dans lequel Gaston doit revivre sous les traits du dessinateur canadien Delaf, de son vrai nom Marc Delafontaine.

Une renaissance qualifiée d’“illégale”

Cette renaissance, qualifiée d’“illégale” par Isabelle Franquin, avait été révélée il y a dix jours au festival d’Angoulême (France) par Stéphane Beaujean, directeur éditorial de Dupuis.

“C’est une prise de risque. Quitte à relancer la série, nous nous sommes dit qu’il ne servait à rien de le faire petit bras. Parce que c’est un des personnages les plus emblématiques de la BD franco-belge”, avait alors expliqué à l’AFP Stéphane Beaujean.

Dans le passé, a rappelé Me Katz à l’AFP, Isabelle Franquin avait déjà affronté le groupe Marsu Productions, éditeur de bandes dessinées inspirées de l’univers de Franquin, avec notamment un personnage nommé “Gastoon” présenté comme le neveu de Gaston. Mais le litige s’était conclu par un règlement à l’amiable, sans passer par les tribunaux, selon l’avocat.

Cette fois-ci, elle demande la “suspension urgente et provisoire de toute pré-publication, promotion et diffusion de ces illustrations et planches de BD dans l’attente de la décision de l’arbitre”. Une audience de plaidoiries est prévue à la “mi-mai”, d’après Me Katz.

A voir également sur Le HuffPost : Pourquoi cette couverture géante de manga à succès investit la façade de la BNF