close
  • Hu chevron_right

    La techno de Berlin bientôt au patrimoine mondial de l'Unesco?

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 6 December - 12:15 · 3 minutes

Parra for Cuva en concert au Schwuz le 20 mars 2018 à Berlin en Allemagne. 

MUSIQUE - Bientôt un nouveau membre au patrimoine mondial de l’Unesco? C’est en tout cas ce qu’espèrent les DJ pionniers du genre, qui viennent de proposer à l’organisation internationale d’inscrire sur sa liste la musique techno de Berlin et ses discothèques mythiques . Arrivée dans les années 1990, après la chute du Mur, dans la capitale allemande, la musique techno est l’âme de la ville.

Et pour cause. Si la musique techno est apparue dans la ville américaine de Détroit dans les années 1980,elle a été adoptée par les Berlinois à la chute du mur, en 1989, comme un hymne de la réunification de l’Ouest et de l’Est. Des vestiges de la guerre et de la période URSS, comme les usines ou les bunkers ont été investis par des boites de nuit techno.

L’essence de Berlin

“Après la chute du mur de Berlin, la techno a transformé la ville de Berlin. Les jeunes de l’Est l’aimaient, les jeunes de l’Ouest l’aimaient et ils étaient liés par elle”, raconte à The Guardian Dimitri Hegemann, fondateur du club Tresor, installé sous un grand magasin de Berlin-Est. “En 1989, 1990, les gens des pays de l’Est, comme la Pologne, sont venus au Tresor, et ils ne parlaient pas anglais. Cette nouvelle génération de techno de Détroit, Underground Resistance et ainsi de suite, n’avait pas de mots. Il n’y avait pas de messages stupides. C’était juste de la musique sur laquelle on pouvait danser.”

La musique techno est l’essence de Berlin. Selon Peter Kirn, DJ, “vous pouvez littéralement entendre cette musique qui résonne dans tous les coins. Elle est vraiment partout”. “Dans d’autres villes, les gens n’accepteraient pas une musique vraiment dure ou bizarre, pleine de synthétiseurs et de boîtes à rythmes vraiment brutales et distordues. Vous ne pouvez pas jouer cela à l’heure de pointe dans un club, et encore moins pendant le déjeuner. Et ici, c’est tout à fait acceptable de jouer ça pendant le déjeuner”, explique-t-il au média anglo-saxon.

La techno est aussi un genre musical qui offre, d’après le DJ, un “refuge pour les personnes marginalisées”. Des artistes étrangers, et notamment des artistes noirs américains, originaires de Détroit, comme Alan Oldham et Juan Atkins, se sont installés en Allemagne, car la capitale offrait un plus grand soutien à leur musique. Berlin propose notamment des financements aux artistes. C’est aussi là où la musique électronique se crée puisqu’elle est le siège des entreprises qui fabriquent les logiciels et instruments à l’origine des beats électro.

Protéger les clubs berlinois

“La protection de l’Unesco contribuerait grandement à faire de la techno et de la culture des clubs une force sociale légitime, dotée d’une valeur historique et digne du soutien du gouvernement, et pas seulement une musique de club hédoniste et jetable et des drogues”, déclare l’artiste Alan Oldham, selon The Guardian .

Car les clubs techno de la capitale allemande ont aussi souffert de la crise sanitaire mondiale. “La Covid et l’embourgeoisement menacent la survie du Berlin libre, sauvage et créatif”, prévient Alan Oldham. Depuis une dizaine d’année déjà, de nombreuses boites de nuit ont fermé à Berlin. Mais là où dans d’autres villes, la fermeture de ces clubs est normale, à Berlin, elle inquiète, car avec eux disparait une partie de l’identité culturelle de la capitale.

Et c’est pour cette raison que le groupe Rave the Planet, un collectif d’artistes techno, a demandé à l’Unesco de reconnaitre la spécificité de la musique électronique. Car si l’Unesco reconnaissait la musique électronique berlinoise et ses boites de nuit comme un patrimoine mondial à protéger, alors cela ouvrirait des subventions et des sources de financements. Mais aussi, “des lieux historiques comme le Tresor et le Berghain, par exemple, seraient protégés en tant que monuments culturels”, indique Alan Oldham, à l’Observer .

En 2021, l’Allemagne compte 50 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, dont notamment les Cités de modernisme à Berlin et les parcs et châteaux de la capitale. Le pays fait partie des cinq États au monde qui possède le plus de sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. La France en compte 49.

À voir également sur Le HuffPost: Le phare de Cordouan est entré au patrimoine mondial de l’Unesco

  • Hu chevron_right

    La future giga-usine Tesla d'Elon Musk à Berlin inaugurée en grande pompe

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 10 October - 11:52 · 4 minutes

TESLA - Opération séduction près de Berlin. Le constructeur américain Tesla a inauguré ce samedi 9 octobre sa future “giga-usine” , la première en Europe, espérant livrer ses premières voitures électriques en décembre.

Des milliers de personnes ont été accueillies pour une cérémonie festive, alors que l’entreprise n’a toujours pas reçu de permis de construire et que certains riverains s’opposent au projet.

Les participants ont été acheminés par des navettes spéciales à Grünheide, dans la banlieue de Berlin, formant de longues files d’attente pour accéder à la première usine européenne du groupe, devant laquelle des dizaines de chapiteaux blancs, une grande roue et des manèges avaient été installés, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

En fin d’après-midi, l’emblématique patron du groupe, Elon Musk, a fait une apparition, tentant de lire quelques phrases en allemand, avant de reprendre son discours en anglais.

“Elon Musk est ici et il parle allemand”

“Nous sommes prêts à démarrer la production d’ici quelques mois, en novembre ou décembre, pour livrer, espérons-le, nos premières voitures en décembre”, a-t-il déclaré.

“Avec cette usine, nous voulons produire des voitures électriques peu chères et en grande quantité (...) afin d’accélérer la transition énergétique”, a également lancé Elon Musk, sous les applaudissements.

La cérémonie s’est déroulée au fil de concerts de musique électro, visites de l’usine et “food trucks” végétariens, pour une journée que le groupe américain voulait à l’image de Berlin, capitale européenne de la fête.

Séduire les locaux

À travers ces “portes ouvertes”, le constructeur américain veut montrer patte blanche auprès des habitants, après plusieurs mois de polémiques. Tesla a en effet bénéficié d’une procédure exceptionnelle et controversée d’autorisation préalable, qui lui a permis de débuter les travaux dès 2019, avant d’avoir un permis de construire.

Aucun agrément définitif n’a depuis été délivré par les autorités locales, qui évaluent encore l’impact de l’usine sur l’environnement. Les travaux sont pourtant presque terminés. Ce régime d’exception -et la situation administrative qui en découle- a suscité la colère de certains riverains, inquiets pour les ressources en eau et la biodiversité de la région.

“Stop Tesla”, “l’eau et la forêt ne sont pas pour le profit privé”: certains d’entre eux s’étaient rassemblés samedi matin à une centaine de mètres de l’usine pour exprimer leur rejet du projet. “Il est incroyable de pouvoir construire une telle usine sans autorisation!”, s’est indigné Gurdrun Lübeck, militante associative locale de 69 ans.

Manifestations, recours en justice, lettres ouvertes... des opposants, soutenus par des associations, se sont mobilisés ces derniers mois pour retarder le projet. L’an dernier, la justice a même contraint Tesla à suspendre son chantier en raison du risque de destruction d’habitat naturel d’espèces protégées de lézards et de serpents.

Une consultation publique, prévue dans le cadre de la procédure d’obtention du permis, est ouverte jusqu’au 14 octobre. Une autorisation définitive ne devrait pas être accordée avant cette date. Celle-ci est indispensable pour que l’usine lance la production.

“Aucune date n’est encore fixée” pour délivrer cette autorisation, a assuré à l’AFP le ministère de l’Environnement du Brandebourg, la région où est implantée l’usine.

Parmi les invités à la fête, pour la plupart des habitants de la région, on ne trouvait pas que des soutiens inconditionnels de l’entreprise. “Je suis critique, en quelque sorte. Il n’y a pas assez de routes, de place, pour une telle usine ici”, estime Marlen Winkler, 35 ans.

Un objectif de 500.000 Tesla produites chaque année

L’usine, annoncée en grande pompe en novembre 2019, s’étendra sur 300 hectares, pour une production de 500.000 véhicules électriques par an. Beaucoup craignent l’insuffisance des infrastructures pour accueillir une telle installation, dans cette ancienne région d’Allemagne de l’Est.

L’usine doit bénéficier des technologies dernier cri, avec notamment “la plus grande machine de moulage de pièces détachées au monde”, note Ferdinand Dudenhöffer, expert automobile et directeur de l’institut allemand Center Automotive Research.

Elon Musk prévoit également d’y construire “la plus grande fabrique de batteries au monde” . Le groupe devra démonter l’usine à ses frais si aucun permis de construire ne lui était délivré. Une issue jugée “improbable” par Ferdinand Dudenhöffer, en raison du “soutien politique” au projet. “L’ensemble des partis politiques y sont favorables”, rappelle l’expert.

Mais des “modifications de l’édifice” pourraient être demandées, retardant l’ouverture. Celle-ci était initialement prévue en juillet.

À voir également sur Le HuffPost: Thomas Pesquet vous présente son garde-manger dans l’ISS et c’est en partie appétissant

  • Be chevron_right

    Diving deep into Briar (and Monal)

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Friday, 8 October - 18:05 edit

Diving deep into Briar (and Monal)

We are very happy to have Nico Alt from The Briar Project with us, who will give a talk Diving deep into Briar: a closer look at its internals If everything works well, the talk will be streamed over media.ccc.de. Briar is a secure messaging technology based on peer-to-peer communications with no centralized servers.

Also we will welcome a special guest, Thilo Molitor‎ from Monal, who will explain how Monal works and can answer questions. Monal is a "fast, friendly and free" Jabber/XMPP client for iOS and MacOS.

When? Wednesday, 2021-10-13 18:00 CEST (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where?xHain hack+makespace, Grünberger Str. 16, 10243 Berlin (as formerly)

See you then!

If you watch the live stream, you may ask questions in our non-physical room (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join). Streaming URL and other information will also be passed there.

#jabber #xmpp #community #xhain #freesoftware #berlin #meetup #federation #briar #securemessaging #monal #ios #macos

UPDATED COVID-19 RULES: To enter xHain, you must be fully vaccinated against Covid-19 or recovered ("2G"), with certificate. See Hygiene concept xHain.

  • Be chevron_right

    Jabber and Football

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Monday, 6 September - 08:03 edit

Jabber and Football

This time, we will enjoy socialising and talking about this and that and XMPP and Jabber and Football. We meet outside of xHain using their chairs on the pavement. You may bring your own drinks and snacks,

If you are not interested into football at all, you can still join us. You will not be the only normal person.

When? Wednesday, 2021-09-08 18:00 CEST (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where? Pavement in front of xHain hack+makespace, Grünberger Str. 16, 10243 Berlin (as formerly)

See you then!

Or join our non-physical room (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join)!

#jabber #xmpp #community #xhain #freesoftware #berlin #meetup #federation #fediverse #football

COVID-19: If someone needs to enter xHain, they should be vaccinated, tested, or recovered. Tests can be performed anonymously on the spot, if needed. They needs to wear a cloth mask, too.

  • Hu chevron_right

    À Berlin, DJ et boîte de nuit pour la "longue nuit des vaccins"

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 11 August - 14:25 · 3 minutes

VACCINATION - C’est une scène habituel à Berlin : une longue file de jeunes qui attendent patiemment de pouvoir entrer dans l’un des clubs techno les plus courus de la capitale. La seule différence en cette soirée pluvieuse à Alt-Treptow, dans l’est de Berlin: ils ne sont pas vraiment venus pour danser, mais surtout pour se faire vacciner , comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête article .

La ville a décidé d’organiser trois soirées cette semaine pour encourager essentiellement les jeunes à sauter le pas, et ce au rythme de la musique électronique dans l’une des discothèques de la ville, le Club Arena. Le site a de l’expérience en la matière: il s’était déjà transformé depuis des mois en l’un des cinq centres de vaccination de masse de la capitale, après avoir dû fermer comme les autres établissements pour cause de pandémie.

À l’intérieur, les patients qui viennent de recevoir leur dose de vaccin observent la pause d’usage, assis sur des chaises espacées tandis que les flashes de lumières tournoient autour de leurs têtes et qu’un DJ s’affaire sur sa table de mixage.

420 personnes en une soirée

C’est Markus Nisch, le directeur du centre de vaccination du Club Arena pour la Croix Rouge qui a eu l’idée de combiner musique et vaccination. “Au départ, nos attentes étaient limitées mais la file d’attente va jusque là-bas”, s’étonne-t-il pointant les dizaines de personnes attendant dehors.

Environ 420 personnes sont venues ce soir-là, alors que le club dispose de 1.500 doses de vaccins pour les trois soirées, selon le ministère de la Santé de Berlin. Le message s’est vite répandu sur les réseaux sociaux. “Je l’ai trouvé sur Instagram où les gens l’ont largement posté”, témoigne Olga Kapuskina, 27 ans, qui a récemment emménagé dans la capitale.

“C’est une expérience berlinoise de se faire vacciner à une fête”, plaisante-t-elle. Après un début poussif, la campagne de vaccination a accéléré au printemps en Allemagne pour atteindre à son plus haut plus d’un million d’injections quotidiennes, avant de s’essouffler drastiquement pendant la période estivale.

Quelque 52 millions de personnes ont reçu au moins une dose dans le pays, soit 62,5% de la population, selon les dernières données de l’Institut de veille sanitaire Robert Koch.

Des centres sur les parkings Ikea

Pour encourager les réticents et comme une obligation de se faire vacciner est exclue dans le pays, le gouvernement d’ Angela Merkel a annoncé mardi la fin des tests gratuits à partir du 11 octobre. Les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner devront ainsi payer un test prouvant qu’elles sont négatives au Covid-19 pour pouvoir notamment aller au cinéma, au restaurant ou en salle de sport.

Mais il n’y a pas que le bâton. “Nous avons besoin d’atteindre les plus jeunes maintenant, de les motiver et les convaincre de se faire vacciner”, a déclaré la ministre de la Santé de Berlin Dilek Kalayci.

Les autorités font le pari de l’ingéniosité pour distribuer leurs doses. Outre l’initiative au Club Arena, Berlin a notamment organisé des centres de vaccination sur les parkings des magasins Ikea , traditionnellement pris d’assaut par les Allemands le week-end.

En Saxe, où le taux de vaccination est le plus faible d’Allemagne, une commune a offert des saucisses gratuites pour chaque vacciné. Des campagnes ont aussi été lancées dans des stade de football, à l’intention des supporters. “C’est ma première dose de vaccin”, explique Oriane Dosda, 23 ans à Berlin. “J’étais un peu nerveuse, mais je me suis dit il faudra bien que je le fasse un jour ou l’autre”.

En plus de la musique, les jeunes sont aussi sensibles au côté pratique: pas besoin de rendez-vous et pas de paperasserie. “J’ai eu des difficultés à prendre un rendez-vous, mais ici, tout est facile,” confirme Claudio Keil, 26 ans, enseignant à Berlin. “Je suis ici avant tout pour la vaccination, la musique c’est juste un plus agréable”.

À voir également sur Le HuffPost: Une journaliste allemande virée pour avoir fait semblant de participer au nettoyage des inondations

  • Be chevron_right

    August meeting

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Monday, 9 August - 07:29 edit

August meeting

Last minute change: We meet at 19:00 hrs CEST online, see our MUC for the Jitsi meeting! Sorry!

This time, we will enjoy socialising and talking about this and that and XMPP. We meet outside of xHain using their chairs on the pavement. You may bring your own drinks and snacks,

We probably will talk about the new Profanity release 0.11.0, too!

If someone needs to enter xHain, they needs either a negative Corona test result or vaccination certificate. Tests can be performed anonymously, if needed. They needs to wear a cloth mask, too.

When? Wednesday, 2021-08-11 18:00 CEST (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where? Pavement in front of xHain hack+makespace, Grünberger Str. 16, 10243 Berlin (as formerly)

See you then!

Or join our non-physical room (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join)!

#jabber #xmpp #community #xhain #freesoftware #berlin #meetup #federation #fediverse #profanity

  • Be chevron_right

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Monday, 12 July, 2021 - 11:11

We'll Meet Again, in real life!

This time, we will enjoy socialising and talking about this and that and XMPP. We meet outside of xHain using their chairs on the pavement. You may bring your own drinks and snacks,

If someone needs to enter xHain, they needs either a negative Corona test result or vaccination certificate. Tests can be performed anonymously, if needed. They needs to wear a cloth mask, too.

When? Wednesday, 2021-07-14 18:00 CEST (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where? Pavement in front of xHain hack+makespace, Grünberger Str. 16, 10243 Berlin (as formerly)

See you then!

Or join our non-physical room (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join)!

#xmpp #community #xhain #freesoftware #berlin #meetup #federation #fediverse

  • Be chevron_right

    Curated Server Lists

    eevvoor · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Tuesday, 8 June, 2021 - 18:49 edit

Emus and melvo will present an approach to provide curated lists of XMPP servers based on specific hard and soft criteria. This project should improve the onboarding of newcomers to XMPP clients and XMPP network. Clients can implement the list and provide suggestions to the user, also based on the criteria or requirements provided. You are invited to take a look at the project repository.

Yes, the talk will be held in English!

When?Tomorrow – Wednesday, 2021-06-09 18:00 CEST (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where? Online, Link provided in our Berlin-Meetup MUC xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join .

See you then!

#jabber #berlin #meetup #kaidan #community #xmpp #server #provider #onboarding #messaging #xmpp-providers