close
  • Hu chevron_right

    Mort de la photographe June Newton, veuve d'Helmut Newton

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 10 April - 19:35 · 1 minute

La photographe australienne June Newton le 18 juin 2008 dans les locaux de sa fondation à Berlin.

DISPARITION - La photographe portraitiste australienne June Newton, veuve d’Helmut Newton, est morte à Monte-Carlo à l’âge de 97 ans, a annoncé samedi 10 avril la Fondation qu’elle avait créée à Berlin.

“Nous déplorons la perte d’une personnalité exceptionnelle et d’une photographe de renommée internationale”, a écrit dans un communiqué la Fondation Helmut Newton , dont elle était la présidente.

June Newton, née Brown et dont le nom d’artiste était Alice Springs, avait rencontré Helmut Newton, une légende européenne de la photographie, à l’âge de 24 ans lorsqu’elle était actrice en Australie.

Le couple sera resté marié pendant plus de 60 ans, jusqu’à la mort d’Helmut Newton en 2004 dans un accident de la circulation à Los Angeles.

Photographe depuis 1970

June Newton avait commencé le métier de photographe par hasard en 1970, remplaçant au pied levé son mari, souffrant, pour des photos de publicité.

June Newton deviendra ensuite une portraitiste de renom, photographiant Yves Saint-Laurent, Billy Wilder, Catherine Deneuve, Nicole Kidman en passant par Madonna et les Hells Angels. Elle a travaillé pour les magazines Vanity Fair, Elle ou Vogue.

June Newton avait créé en 2004 la Fondation qui porte le nom de son mari, située à Berlin, la ville où il a été incinéré.

A voir également sur Le HuffPost: Les tableaux de ce peintre sont aussi réalistes que des photos

  • Be chevron_right

    Beyond Chat – multimediale Räume mit Matrix

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Thursday, 1 April - 09:45 edit

Beyond Chat – multimediale Räume mit Matrix

This time, we will have two talks!

First, a short howto style about Client Certificate Authentication mit XMPP (XEP-0178) and a longer one Beyond Chat – multimediale Räume mit Matrix with time for discussion.

Probably both talks will be held in de_DE.

When? Wednesday, 2021-04-14 18:00 CEST (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where? Online, via our MUC (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join). A Jitsi video conference will be announced there.

See you then!

#jabber #xmpp #community #berlin #meetup #chat #federation #pki #certificate #ca #multimedia #matrix

  • favorite

    1 Like

    debacle

  • Hu chevron_right

    Un concert-test avec 1000 personnes à la Philharmonie de Berlin

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 21 March - 16:38 · 4 minutes

CULTURE - Les 1000 billets mis en vente se sont arrachés en trois minutes: après des mois de musique sans spectateurs pour cause de Covid, la Philharmonie de Berlin a renoué samedi 20 mars au soir, le temps d’un concert, avec un public préalablement testé, et ”ça change tout”.

Au terme de l’heure et demie de concert, l’émotion était palpable, sur scène comme dans la salle. Le chef russe Kirill Petrenko et l’orchestre de la prestigieuse Philharmonie ont eu droit à une longue ovation debout, après des mois de sevrage imposé par la pandémie. Ils venaient d’interpréter Roméo et Juliette de Piotr Tchaïkovski et la Deuxième symphonie de Sergueï Rachmaninov.

“Assister à un tel concert en vrai, ça change tout !”, s’est enthousiasmé Peter, un trentenaire venu en couple. “J’avais vu des concerts donnés en vidéo, mais ça n’a rien à voir, même si comme moi on est fou de musique”.

“On a joué sans public pendant des mois, c’est mieux que rien, mais avec des spectateurs, ça n’a rien à voir, c’est comme la différence entre la 2D et la 3D”, a confirmé le violoniste Aleksandar Ivic, ravi d’observer sa Philharmonie “avec de la lumière, des gens bien habillés qui attendent devant...”.

La situation sanitaire inquiétante à Berlin

“Cela montre que le résultat d’un concert, c’est nous plus le public, qui nous transporte dans un état qu’on ne peut atteindre en jouant seul”, a-t-il témoigné auprès de l’AFP.

Comme ailleurs en Allemagne, la situation sanitaire est inquiétante dans la capitale, avec un taux d’incidence s’élevant dimanche à 94,1, plus très loin de la barre symbolique des 100 susceptibles de déclencher automatiquement de nouvelles restrictions. Mais pour donner des “perspectives”, selon la directrice artistique Andrea Zietschman, au public et à des musiciens déprimés par une année de représentation à distance, la salle berlinoise s’est lancée dans ce “projet-test”. Le succès a été immédiatement au rendez-vous: les 1000 billets mis en vente se sont arrachés en trois minutes.

Juste avant le concert, Andrea Zietschman est montée sur scène pour exprimer “son émotion et celle des musiciens” de renouer avec de vrais concerts, qui donnent ”énergie et inspiration” aux interprètes, même si la situation sanitaire reste “fragile”.

Pour éviter tout risque de contamination, les règles étaient particulièrement strictes : l’achat d’un billet nominatif donnait accès à un test gratuit passé le jour même dans un des cinq centres partenaires ou même à la Philharmonie, deux heures avant le concert, par des médecins en combinaison de protection.

Et pas de représentation si on était testé positif, le billet étant alors remboursé. Mais, d’après la Philharmonie, ce cas de figure ne s’est pas produit. Pendant le concert, le port d’un masque chirurgical était obligatoire et un siège sur deux était inoccupé, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. Sans entracte, buvette, ni vestiaire, les déplacements du public étaient réduits au minimum. Les lieux ont été régulièrement désinfectés et l’air renouvelé en permanence par un système de climatisation. Entre chaque musicien, un espace d’un mètre, porté à un mètre et demi entre ceux qui jouaient d’un instrument à vent.

Un vaste programme d’événements tests

Ce concert-test s’inscrit dans le cadre d’un programme plus vaste mis en place par la ville de Berlin et impliquant d’ici au 4 avril une dizaine de salles, dont des théâtres, de la capitale, quasiment à l’arrêt depuis un an et sans réelle perspective de réouverture.

Le Berliner Ensemble, un théâtre fondé par Berthold Brecht, a ainsi proposé une première pièce en public vendredi soir devant plusieurs centaines de spectateurs eux aussi testés.

“Ce qui est important, c’est que la culture se remette sur les rails. En Espagne, en Pologne, au Luxembourg, il y a du théâtre, de l’Opéra”, a fait valoir le directeur du Berliner Ensemble, Oliver Reese, devant l’Association de la presse étrangère.

“Nous sommes au milieu du mois de mars et nous n’avons aucune idée de ce qui se passera le 4 avril ou en mai. Nous ne pouvons pas supporter cela”, a-t-il asséné, déplorant que l’Allemagne ait depuis le début de la crise sanitaire relégué la culture à un “rang subalterne”.

À voir également sur Le HuffPost: En Israël, le passeport pour les vaccinés leur ouvre les portes des concerts

  • Be chevron_right

    ZeroSpam

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Monday, 8 March - 20:45 edit

ZeroSpam

We will talk about Spam in the context of XMPP.

Holger (i.a. ejabberd developer and admin of the XMPP provider conversations.im and the instance of Freie Universität Berlin) and Ge0rG (i.a. author of the spam manifesto https://github.com/JabberSPAM/jabber-spam-fighting-manifesto, heavy user of the Prosody module mod_firewall and developer of the XMPP client yaxim) will give talks. MattJ (i.a. author of mod_firewall and Snikket) will join the meetup.

Afterwards, we will discuss the three types of spam: registration spam, presence subscription spam and spam messages (directly or via public group chats).

When? Wednesday, 2021-03-10 18:00 CET (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where? Online, via our channel (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join). A Jitsi Meet video conference will be announced there some minutes before the meeting starts.

See you then!

#jabber #xmpp #spam #chat #freesoftware #prosody #yaxim #jabberspam #snikket #meetup #berlin #community

  • favorite

    2 Like

    purplebeetroot , DebXWoody

  • Be chevron_right

    Year of the OX: OpenPGP for XMPP

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Monday, 1 February - 02:02 edit

In February 2021, this month, starts the year of the ox. At Berlin XMPP meetup, we will celebrate the new year with an introductionary talk about "XEP-0373: OpenPGP for XMPP" and "XEP-0374: OpenPGP for XMPP Instant Messaging" and the panel of experts:

  • DebXWoody (implementor of OX in Profanity)
  • defanor (implementor of OX in rexmpp)
  • Florian (co-author of the OX standards)
  • lovetox (implementor of OX for Gajim)
  • Paul (implementor of OX in Smack)

When? Wednesday, 2021-02-10 18:00 CET (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where? Online, via our MUC (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join). A Jitsi video conference will be announced there.

See you then!

#yearoftheox #openpgp #xmpp #ox #jabber #encryption #e2ee #privacy #omemo #🐂️ #berlin #meetup #community #profanity #rexmpp #gajim #smack

  • favorite

    3 Like

    DebXWoody , ed00 , Holger Weiß

  • Hu chevron_right

    Contre Angela Merkel et sa politique, il fonce dans son portail en plein Berlin

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 25 November - 12:28 · 1 minute

ALLEMAGNE - À bord d’une voiture, un homme a percuté la grille du portail de la chancellerie allemande ce mercredi 25 novembre à Berlin , avant d’être interpellé, a indiqué la police . La Volkswagen vert foncé -qui a provoqué peu ou pas de dégâts sur le site en plein cœur de la capitale allemande- comportait des inscriptions à la peinture blanche sur sa carrosserie appelant à stopper la “politique de mondialisation” et clamant: “Vous êtes de fichus tueurs d’enfants et de vieillards”, comme vous pouvez le lire dans la vidéo ci-dessus .

Le conducteur interpellé était entendu en fin de matinée par les policiers. “ La voiture est devant la grille. Nous cherchons à savoir s’il l’a dirigée sciemment à cet endroit”, a déclaré à l’AFP une porte-parole de la police, ajoutant qu’il n’était pas certain qu’il y ait eu des dommages.

La voiture comportait elle-même peu de dégâts. Elle a été en partie stoppée par des plots destinés à empêcher toute attaque à la voiture-bélier contre la chancellerie, occupée depuis 15 ans par Angela Merkel .

Les médias allemands ont rapporté que le même véhicule avait été utilisé en 2014 pour tenter de pénétrer dans le périmètre de sécurité de la chancellerie pour protester alors contre le réchauffement climatique.

À voir également sur Le HuffPost: Contre Merkel et la “dictature” sanitaire, une manif de milliers d’anti-masques à Berlin

  • Hu chevron_right

    Des milliers d'anti-masques manifestent à Berlin contre Merkel

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 18 November - 16:53 · 3 minutes

ALLEMAGNE - Canons à eau et gaz lacrymogènes: la police allemande a tenté ce mercredi 18 novembre de disperser à Berlin une manifestation d’opposants aux mesures restrictives imposées par la pandémie de coronavirus parce qu’ils refusaient de porter un masque.

En milieu de journée, la police, déployée en masse, a ordonné la dissolution de ce rassemblement majoritairement pacifique d’entre 5000 et 10.000 personnes au pied de la porte de Brandebourg, en plein coeur de Berlin , après leur avoir enjoint sans succès, par haut-parleurs, de respecter les consignes sanitaires.

Elle a fait usage à plusieurs reprises de canons à eau et de gaz lacrymogènes, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article . Les participants, faisait fi des ordres de dispersion, scandaient “Honte! Honte !” sur l’avenue du 17-Juin, la longue artère qui part de la porte de Brandebourg.

Des policiers ont reçu des pierres, des bouteilles et des pétards, a également indiqué dans un tweet la police qui a procédé à presque 200 interpellations.

Les opposants aux restrictions étaient déjà à l’origine de plusieurs rassemblements cet été à Berlin , dont l’un, fin août, avait vu plusieurs centaines de manifestants forcer des barrières de sécurité pour atteindre les marches du siège de la chambre des députés, comme vous pouvez le revoir ci-dessous:

Au cœur des critiques, un projet de loi lié aux restrictions du Covid-19

Certains protestataires accusent le gouvernement d’ Angela Merkel de vouloir instaurer une “dictature” alors que depuis début novembre l’Allemagne a renforcé les restrictions pour tenter d’endiguer une seconde vague de contaminations plus forte que la première, au printemps. “Merkel doit partir!” et “Pas de dictature!” criaient d’ailleurs certains d’entre eux.

Ce rassemblement intervient alors que les législateurs allemands débattaient au même moment d’un projet de loi qui fournirait une base juridique au gouvernement pour émettre des règles de distanciation sociale, exiger le port de masques en public et fermer les magasins pour ralentir la propagation du virus. Le projet de loi a été facilement adopté par les deux chambres du parlement (Bundestag et Bundesrat).

Sur des groupes de discussion en ligne, certains des opposants n’hésitaient pas à comparer cette réforme à la loi sur les pleins pouvoirs octroyés à Adolf Hitler en 1933, à peine deux mois après son accession à la chancellerie.

Ces comparaisons ont suscité l’ire d’une partie des responsables politiques. La porte-parole du gouvernement, Ulrike Demmer, a rejeté ces accusations, rappelant qu’à l’époque le Reichstag avait dû renoncer à toutes ses prérogatives au profit du Führer.

“Vaccin encore plus dangereux que le virus”

“Je suis venue parce qu’on nous prend notre liberté”, assurait à l’AFP Bonny, une étudiante berlinoise portant un sac “Peace and love”. “Je veux pouvoir sortir, voyager, voir mes amis. Ce virus est certes dangereux mais (...) nous ne devons pas mettre le monde entier sous cloche”, ajoutait-elle.

De son côté, le quinquagénaire Achim Ecker, qui vit dans une communauté dans l’Etat régional du Brandebourg et affirme avoir toujours voté pour les Verts jusqu’ici, entendait marquer son opposition à l’obligation éventuelle de se faire vacciner contre le Covid-19. “Cela va trop vite, sans contrôle”, assurait-il alors que le ministre de la Santé, Jens Spahn, a affirmé qu’il n’y aurait aucune obligation. “Peut-être que ce vaccin est encore plus dangereux que le virus”, soulignait Achim Ecker.

Ces opposants aux mesures liées à l’épidémie de Covid-19 agrègent notamment militants antivaccins, citoyens inquiets des atteintes aux libertés publiques, anti-nucléaires mais aussi conspirationnistes ou encore sympathisants d’extrême droite.

À voir également sur Le HuffPost: Cet Américain atteint du Covid-19 joue du violon depuis son lit d’hôpital pour égayer les soignants

  • Hu chevron_right

    L'aéroport Tegel de Berlin a accueilli son dernier vol

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 8 November - 17:40 · 2 minutes

ALLEMAGNE - L’aéroport international de Tegel à Berlin , lieu chargé d’histoire, a définitivement fermé ce dimanche 8 novembre après le décollage d’un dernier vol Air France , une semaine après le coup d’envoi enfin réussi de son remplaçant au sud-est de la capitale.

Comme le montre la vidéo en tête d’article, le vol AF1235 de la compagnie aérienne française à destination de Paris a décollé dans l’après-midi. Il marque la fin de cet aéroport emblématique, cher au coeur des Berlinois.

“Je le dis tout net: c’est un jour où le coeur de beaucoup saigne”, a commenté le maire de la ville Michael Müller, cité par l’agence DPA. “ Tegel était pour nous, les Berlinois et Berlinoises, la porte vers le monde”, a-t-il ajouté.

La veille, les derniers vols commerciaux avaient décollé de Tegel sous le regard de milliers de nostalgiques venus assister aux dernières heures d’exploitation du terminal. Le nouvel aéroport international de Berlin a été mis en service le 7 novembre avec neuf ans de retard, à un moment où le secteur aérien est plongé dans une crise sans précédent.

Un aéroport chargé d’histoires

Pendant la Guerre froide, Tegel fut une porte vers la liberté pour de nombreux Allemands encerclés par le Mur. Air France avait été la première compagnie à mettre en place des vols réguliers en 1960 depuis et à destination de cet aéroport alors situé dans le secteur français de Berlin-Ouest.

Conçu à l’origine pour transporter 2,5 millions de passagers par an, Tegel-TXL avait vu ses compteurs s’affoler après la réunification, dépassant les 20 millions de voyageurs en 2014. L’aéroport avait fini par être saturé, marqué par les retards en série des vols et les pertes de bagages.

Le retard exceptionnel autour du grand chantier du nouvel aéroport international a donné neuf années de sursis à Tegel, resté ouvert plus longtemps que prévu.

Tout un nouveau quartier doit désormais émerger, selon la municipalité de Berlin, avec des logements pour plus de 10 000 personnes, et les infrastructures correspondantes: magasins, écoles, crèches. Le terminal hexagonal, classé aux monuments historiques, abritera lui un centre de développement urbain de l’Université des sciences appliquées, Beuth.

À voir également sur Le Huffpost : Cet aéroport de Taiwan propose des faux voyages aux touristes désespérés