close
  • Hu chevron_right

    Attal contre la taxation des entreprises qui font des "superprofits"

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 6 days ago - 13:45 · 5 minutes

Le ministre en charge des Comptes publics, Gabriel Attal, le 14 juin 2022. Le ministre en charge des Comptes publics, Gabriel Attal, le 14 juin 2022.

POLITIQUE - Face à l’envolée des prix des carburants et des matières premières, dans le contexte de la guerre en Ukraine , le gouvernement et les oppositions s’opposent sur la méthode à adopter pour faire contribuer les entreprises qui font des “superprofits”. Gabriel Attal , ministre délégué en charge des Comptes publics, s’est opposé ce mercredi 29 juin à une taxation de ces entreprises, une mesure pourtant appliquée dans plusieurs pays comme l’Espagne, l’Italie ou encore le Royaume-Uni.

Emmanuel Macron a dénoncé, mardi en conférence de presse en marge de la clôture du G7, les “producteurs[qui] font des superprofits en pétrole et en gaz”, relevant que “depuis la crise, les marchés mondiaux se sont envolés”. Le président de la République a ensuite appelé l’Europe à se coordonner sur la manière de répondre aux “profiteurs de guerre”.

Et pour le gouvernement français, les faire “participer à l’effort pour améliorer le pouvoir d’achat des Français” ne devrait passer par de nouvelles taxes , a-t-il fait savoir par la voix de Gabriel Attal. “On a eu un certain nombre de discussions avec des grands groupes qui les a amené à prendre des décisions”, a poursuivi le ministre, citant l’exemple de Total “qui a mis en place une ristourne à la pompe de 10 centimes par litre en plus des 18 centimes qui sont financés par l’État”.

L’ancien porte-parole du gouvernement de Jean Castex vante une méthode “plus rapide et plus efficace” que la taxation. “Passer par une taxe, passer par de l’impôt que l’État va venir prélever ça prend beaucoup plus de temps que de demander à ces entreprises de mettre en place directement des mesures en faveur du pouvoir d’achat des Français”, a-t-il estimé.

Dans le même temps, le ministre délégué en charge de l’Europe, Clément Beaune, a fait savoir ce mercredi que l’État allait “demander un effort aux pétroliers pour faire baisser les prix à la pompe”.

Roussel propose une baisse immédiate du prix des carburants

Une position à rebours d’une taxation des entreprises défendue par le Rassemblement national et la gauche. Marine Le Pen , cheffe du groupe des députés du parti d’extrême droite, a redemandé, ce mercredi sur Franceinfo, que les “superprofits” soient “exceptionnellement taxés pour pouvoir financer les mesures de soutien au pouvoir d’achat des Français” sur l’exemple de la Hongrie.

Le député communiste, Fabien Roussel , a annoncé ce mercredi qu’il allait déposer “un texte de loi visant à baisser immédiatement de 35 centimes les taxes sur l’essence”. “Nous sommes à quelques jours des départs en vacances, le litre d’essence flirte avec les 2,30 euros, 2,50 euros, c’est insupportable pour beaucoup de nos concitoyens, y compris pour les travailleurs qui ont besoin de leur voiture pour se rendre à leur travail”, a-t-il ajouté.

“Au lieu de nous demander si nous sommes prêts à participer à un gouvernement, je leur demande: ’êtes-vous prêts à soutenir une telle proposition de loi?”, a poursuivi l’ancien candidat à la présidentielle. Durant la campagne, Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, avait également défendu la taxation des groupes pétroliers et un blocage des prix des carburants.

Valérie Rabault, députée PS du Tarn-et-Garonne, a, quant à elle, dit son exaspération devant “le gouvernement [qui] ne veut pas qu’on pose l’ensemble de l’équilibre budgétaire avec des solutions qui peuvent-être [...] la taxation des superprofits de la part de compagnie pétrolière”.

Ce mercredi, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a mis une nouvelle piste sur la table, dont il propose de “discuter avec tous ceux qui le souhaitent à l’Assemblée nationale”. Il s’agirait de prolonger jusqu’à la fin de l’année la remise de 18 centimes par litre, censée prendre fin en août, a-t-il déclaré sur Cnews.

Il a aussi demandé en début de semaine un effort au géant TotalEnergies pour qu’il prolonge ou amplifie sa propre remise de 10 centimes au litre, se disant plus favorable à cette action directe qu’à une taxation exceptionnelle des profits record du géant de l’énergie et d’autres grandes entreprises qui tirent parti de l’inflation.

TotalEnergies a réalisé une année 2021 inédite avec un bénéfice de 16 milliards de dollars profitant de la forte hausse des cours des hydrocarbures. Au premier trimestre 2022, le groupe pétrolier a encore dégagé un résultat net de 4,9 milliards de dollars. Le groupe Engie a également profité de la hausse du prix du gaz.

À voir également aussi sur le Huffpost: Élisabeth Borne face au défi d’une “planification écologique” encore floue

  • Hu chevron_right

    Les prix des carburants vers leurs records, le gazole s'envole

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 20 June - 19:00 · 2 minutes

Les prix des carburants vers leurs records, le gazole s'envole Les prix des carburants vers leurs records, le gazole s'envole

CARBURANTS - Ça flambe encore à la pompe. Le prix du gazole vendu dans les stations-service françaises a continué sa progression la semaine dernière, tandis que les essences refluaient légèrement mais à des niveaux très élevés, selon les derniers chiffres officiels publiés ce lundi 20 juin.

Le litre de gazole valait en moyenne 2,1345 euros la semaine dernière , en hausse de 6,51 centimes sur la semaine précédente, selon des chiffres arrêtés vendredi par le ministère de la Transition énergétique. Ce prix élevé tient compte de la ristourne gouvernementale de 18 centimes le litre (en métropole continentale) à la pompe, qui doit durer jusqu’en août.

Evolution des prix des carburants à la pompe ces trois derniers mois.Gazole en jaune, Super SP95 en vert, Brent daté en noir. Evolution des prix des carburants à la pompe ces trois derniers mois.
Gazole en jaune, Super SP95 en vert, Brent daté en noir.

Le gazole avait toutefois déjà été plus cher cette année, lors de la semaine achevée le 11 mars (2,1407 euros en moyenne).

Du côté de l’essence, le super sans plomb 95 a très légèrement reflué à 2,1290 euros (-0,19 centime). Le super sans plomb 95-E10 a atteint pour sa part 2,0866 euros (-0,94 centime).

Ces prix élevés s’inscrivent dans un contexte d’augmentation globale des cours de l’énergie sur fond de guerre en Ukraine , de difficultés d’approvisionnement et d’inflation galopante, alors que l’Union européenne se prépare à cesser les achats de pétrole et de gazole russes.

Pourquoi ces écarts dans la hausse des prix des carburants?


Par la prépondérance de la Russie dans les exportations de pétrole raffiné en gasoil pour le marché français et européen. Au début de l’année 2022, la Russie représentait 10 à 12% des importations françaises de pétrole brut mais 20 à 25% des importations de gasoil en France, selon l’Union française des industries pétrolières (Ufip).

Le gasoil est donc encore plus impacté par les tensions sur les prix et les difficultés d’approvisionnement en provenance de Russie. Cette situation explique que le prix moyen du gasoil ait dépassé celui de l’essence depuis le mois de février, malgré une fiscalité plus avantageuse.

À voir également aussi sur le Huffpost: Le barème kilométrique augmenté de 10%, annonce Jean Castex

  • Hu chevron_right

    Prix des carburants: retour au-dessus des 2 euros pour l'essence malgré la ristourne

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 7 June - 14:21 · 2 minutes

Retour au-dessus des 2 euros pour l'essence malgré la ristourne (Photo d'une personne faisant le plein de sa voiture par Martial Colomb via Getty Images) Retour au-dessus des 2 euros pour l'essence malgré la ristourne (Photo d'une personne faisant le plein de sa voiture par Martial Colomb via Getty Images)

CARBURANT - Les prix des carburants routiers vendus en France ont progressé la semaine dernière, l’essence repassant au-dessus de la barre des 2 euros malgré la ristourne à la pompe mise en place par le gouvernement, selon des chiffres officiels publiés ce mardi 7 juin.

Le super sans plomb 95 a ainsi atteint 2,1012 euros le litre en moyenne la semaine dernière et le sans plomb 95-E10 a grimpé à 2,0660 euros, selon des chiffres du ministère de la Transition écologique arrêtés vendredi. Ces deux types de carburants n’avaient pas dépassé les 2 euros, en moyenne, depuis le mois de mars. Le gazole a fortement progressé, mais est resté sous ce seuil symbolique, à 1,9615 euro le litre.

Invasion russe en l’Ukraine et embargo

Ces prix élevés tiennent compte de la ristourne de 18 centimes le litre (en métropole continentale) mis en place par le gouvernement, dont le président Emmanuel Macron a récemment annoncé qu’elle serait prolongée en août, alors qu’elle devait initialement s’arrêter fin juillet.

Les prix du pétrole évoluent à des niveaux élevés depuis l’invasion russe de l’Ukraine en particulier et ont connu récemment une nouvelle poussée avec l’embargo progressif annoncé par l’Union européenne. Ils étaient proches de 120 dollars le baril mardi.

La hausse spécifique du sans plomb, redevenu plus cher que le gazole comme c’est habituellement le cas, obéit aussi à des facteurs saisonniers.

Préparation de la “driving season” aux États-Unis

Ce carburant est en effet le plus consommé aux États-Unis, qui se préparent pour la saison estivale des grands déplacements en voiture (“driving season”). “Depuis le mois de mai, les acteurs américains achètent davantage de sans plomb pour être capables d’approvisionner, de fournir la demande supplémentaire et cela a un impact par ricochet sur les prix en Europe”, expliquait la semaine dernière à l’AFP Olivier Gantois, président de l’Ufip Énergies et Mobilités, qui regroupe les grands groupes pétroliers en France.

Dans un contexte de forte inflation, le gouvernement prépare un dispositif de soutien plus spécifique pour les “gros rouleurs” à la rentrée.

“Pour ceux qui font beaucoup de kilomètres par jour soit pour se rendre à leur travail, soit dans le cadre de leur travail”, un dispositif “se mettra en place (...) à la rentrée pour (les) accompagner”, a indiqué la Première ministre Elisabeth Borne mardi.

À voir également sur Le HuffPost: Le prix du carburant en hausse, il se rend au travail à cheval

  • Hu chevron_right

    Le gasoil est devenu trop cher, vous voulez changer votre voiture diesel? Racontez-nous - APPEL À TÉMOIGNAGES

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 15 May - 05:21 · 3 minutes

Les prix des carburants repartent à la hausse et le gasoil est encore plus impacté que le sans-plomb. De quoi accélérer le déclin des ventes de voitures diesel en France? Les prix des carburants repartent à la hausse et le gasoil est encore plus impacté que le sans-plomb. De quoi accélérer le déclin des ventes de voitures diesel en France?

PRIX DES CARBURANTS - Malgré le rabais de 15 à 18 centimes lancé le 1er avril par le gouvernement , les prix du gasoil et de l’essence ont repris leur hausse dans les stations-service en ce début du mois de mai. La faute aux nouvelles tensions sur les cours du brut liées aux suites de la guerre en Ukraine, au spectre d’un embargo européen sur l’or noir en provenance de Russie ou encore à la chute de l’euro face à un brut acheté en dollar sur les marchés.

Selon les chiffres fournis par le ministère de la Transition écologique , le litre de gasoil, carburant le plus vendu en France avec plus de 22 millions de voitures (55,5% du parc) en circulation, valait en moyenne 1,9438 euro à la date du 6 mai. Le litre de Super SP 95 a pour sa part atteint 1,8658 euro et celui de super SP 95-E10 1,8233 euro .

Un gasoil qui augmente plus vite

Depuis le début de l’année 2022, le prix moyen du litre de gasoil a ainsi augmenté de 40,71 centimes , celui du Super SP 95 de 23,65 centimes et celui du SP-95-E10 de 21,34 centimes . Pour rappel, les prix avaient déjà franchi les 2 euros début mars avant la ristourne du gouvernement mais se stabilisent donc à des prix records depuis plusieurs mois.

De quoi, en cette période de forte inflation, peser sérieusement sur les dépenses de nombreux Français, notamment ceux pour qui l’utilisation de la voiture au quotidien est indispensable. Au point de les pousser à changer de voiture pour passer à l’électrique, à l’hybride ou même à la voiture à essence et accentuer le déclin des ventes de voitures neuves diesel en France amorcé depuis 2014? Encore faut-il le pouvoir. Car changer de voiture, en particulier pour passer à l’électrique, tout le monde ne peut pas se le permettre.

➡️ Si vous vous retrouvez dans ces situations, votre témoignage nous intéresse!

  • Vous avez ou vous souhaitez changer de voiture diesel pour réduire votre budget carburant?

  • Vous aimeriez vous débarrasser de votre voiture diesel mais vous n’avez pas les moyens de changer de voiture?

  • Vous regrettez d’avoir récemment acheté une voiture diesel? Le feriez-vous encore aujourd’hui?

  • Vous avez opté pour le “système D” et réduit vos déplacements ou adapté votre conduite pour réduire votre consommation?

  • Pour passer à l’électrique, vous avez ou vous envisager de passer par le système de leasing?

✍️ Vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante:

Votre témoignage pourra bien sûr rester anonyme si vous nous le demandez. Merci pour vos retours!

Pourquoi ces écarts dans la hausse des prix des carburants?
Par la prépondérance de la Russie dans les exportations de pétrole raffiné en gasoil pour le marché français et européen. Au début de l’année 2022, la Russie représentait 10 à 12% des importations françaises de pétrole brut mais 20 à 25% des importations de gasoil en France, selon l’Union française des industries pétrolières (Ufip).

Le gasoil est donc encore plus impacté par les tensions sur les prix et les difficultés d’approvisionnement en provenance de Russie. Cette situation explique que le prix moyen du gasoil ait dépassé celui de l’essence depuis le mois de février, malgré une fiscalité plus avantageuse.

Enfin, nos capacités de raffinage ne suffisent pas à couvrir les besoins du continent, d’autant plus qu’elles ont baissé de 10% entre 2010 et 2019, explique l’Union française des industries pétrolières (Ufip). D’autres pays raffineurs comme l’Inde , les États-Unis ou l’Arabie saoudite peuvent prendre le relais mais doivent, avant cela, augmenter leur capacité de production ou s’adapter à certaines normes de qualité exigées sur notre continent.

Ventes de voitures par type de carburant / d'énergie en Europe au premier trimestre 2022, et comparaison avec le premier trimestre 2021. Ventes de voitures par type de carburant / d'énergie en Europe au premier trimestre 2022, et comparaison avec le premier trimestre 2021.

À voir également sur Le HuffPost: Le prix du carburant en hausse, il se rend au travail à cheval

  • Hu chevron_right

    Guerre en Ukraine: l'Union européenne propose un embargo progressif sur le pétrole russe

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 4 May - 09:46 · 3 minutes

L'Union européenne propose un embargo progressif sur le pétrole russe. (photo d'illustration) L'Union européenne propose un embargo progressif sur le pétrole russe. (photo d'illustration)

GUERRE EN UKRAINE - Bruxelles entend amplifier ses sanctions contre la Russie entrée en guerre contre l’Ukraine , fin février. L’UE propose d’arrêter d’ici six mois les importations européennes de pétrole russe et d’exclure la plus grosse banque russe, Sberbank, du système financier international Swift , a annoncé, ce mercredi 4 mai, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen .

“Nous renoncerons progressivement aux livraisons russes de pétrole brut dans les six mois et à celles de produits raffinés d’ici à la fin de l’année”, dans le cadre d’un sixième paquet de sanctions contre Moscou visant à tarir le financement de la guerre contre l’Ukraine, a-t-elle déclaré devant les eurodéputés à Strasbourg.

Selon Ursula von der Leyen, ’il s’agira d’une interdiction complète des importations de tout le pétrole russe, transporté par voie maritime ou par oléoduc, brut et raffiné [...] de façon ordonnée, d’une manière qui nous permettra de mettre en place d’autres voies d’approvisionnement”.

Deux pays européens exemptés d’embargo

Le pétrole russe représente environ un quart des importations de pétrole de l’UE. De leur côté, les États-Unis, moins dépendants, avaient interdit dès début mars l’importation de pétrole et de gaz russes.

Selon plusieurs responsables et diplomates européens, le projet de la Commission ―soumis dans la nuit aux États membres― prévoit une exemption pour la Hongrie et la Slovaquie. Ces deux pays, enclavés et totalement dépendants des livraisons par l’oléoduc Droujba, pourront continuer leurs achats à la Russie en 2023, a précisé l’un de ces responsables.

Reconnaissant que “ce ne sera pas facile”, parce que “certains États sont fortement dépendants du pétrole russe”, la présidente de la Commission européenne a indiqué que l’UE devra “tout simplement y travailler. L’objectif est pour Ursula von der Leyen d’exercer “une pression maximale sur la Russie, tout en réduisant au minimum les dommages collatéraux pour nous et nos partenaires”.

Trois nouvelles banques russes bientôt exclues du système Swift?

Bruxelles propose également d’exclure trois banques russes supplémentaires, dont Sberbank, de loin le plus gros établissement du pays (environ un tiers du secteur bancaire), du système financier international Swift.

Dans le cadre des sanctions de l’UE, sept établissements russes ont été privés d’accès à Swift, plateforme de messagerie sécurisée permettant des opérations cruciales comme le transit d’ordres de paiement et d’ordres de transferts de fonds entre banques.

“Nous frappons des banques d’une importance systémique essentielle pour le système financier russe et la capacité de destruction de Poutine, a assuré Ursula von der Leyen. Cela renforcera l’isolement total du secteur financier russe.”

Autre secteur visé, les médias russes. La Commission propose de bloquer l’accès aux ondes européennes à trois grands radiodiffuseurs d’État russes, qui se verraient interdits de distribuer leurs contenus dans l’UE par câble, satellite, internet ou applications sur smartphone.

“Nous avons identifié le rôle d’organes de propagande de ces chaînes de télévision, qui amplifient d’une manière agressive les mensonges de Poutine. Nous ne devons plus leur laisser le champ libre pour les répandre”, a affirmé la présidente de la Commission, sans plus de précisions.

À voir également sur le HuffPost : Au gala de la presse à Washington, quelques vannes entre Biden et Trevor Noah, et beaucoup de Russie

  • Hu chevron_right

    Total promet un rabais de 10cts par litre de carburant sur les autoroutes cet été

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 30 April - 18:21 · 1 minute

TotalEnergies rabaissera de 10cts par litre le carburant sur les autoroutes cet été, a annoncé son PDG Patrick Pouyanné. TotalEnergies rabaissera de 10cts par litre le carburant sur les autoroutes cet été, a annoncé son PDG Patrick Pouyanné.

CARBURANTS - TotalEnergies continue de faire plaisir aux automobilistes. Cet été, le géant pétrolier va accorder une remise de 10 centimes par litre de carburant sur les autoroutes dans ses stations-service, annoncé son patron Patrick Pouyanné à La Dépêche vendredi 29 avril.

“Nous aiderons notamment les vacanciers qui circuleront cet été pour les congés avec un rabais de dix centimes sur toutes les stations TotalEnergies situées sur les autoroutes françaises”, a indiqué le PDG au quotidien régional. Le rabais devrait concerner les mois de juillet et août mais aucune date précise n’a été avancée.

Soulager la hausse des prix

Le 1er avril, TotalEnergies a déjà mis en place une mesure similaire de 10 centimes valables dans toutes les stations. Celle-ci se superpose à la remise du gouvernement de 15 à 18 centimes par litre valable jusqu’au 31 juillet: un automobiliste profite donc d’une remise de 28 centimes au total lors de son plein d’essence. La ristourne du groupe pétrolier prendra fin le 15 mai, a réaffirmé TotalEnergies à La Dépêche.

Les offres pour réduire le coût des énergies et soulager le porte-feuille des Français se sont multipliés après la flambée des prix du carburant qui ont parfois chatouillé les deux euros , voire même ont dépassé ce seuil symbolique.

À voir également aussi sur le Huffpost: Vous dites “faire de l’essence”? Vous n’êtes pas seul(e), la preuve

  • Hu chevron_right

    L’Assurance maladie double la remise à la pompe pour les soignants libéraux

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 25 April - 20:38 · 1 minute

L’Assurance maladie va doubler la remise à la pompe pour les soignants libéraux. (photo d L’Assurance maladie va doubler la remise à la pompe pour les soignants libéraux. (photo d'illustration)

CARBURANTS - L’Assurance maladie a annoncé ce lundi 25 avril la mise en place d’une “aide financière exceptionnelle” de 15 centimes par litre de carburant pour les professionnels de santé libéraux, en complément de la remise à la pompe financée par l’État depuis le 1er avril.

Cette mesure prend effet ”à compter de ce jour”, sous la forme d’une revalorisation des indemnités de déplacement et des indemnités kilométriques “pour atteindre une aide équivalente à 0,15 euro par litre”, précise l’Assurance maladie dans un communiqué.

En ajoutant la remise d’au moins 15 centimes mise en place par le gouvernement début avril pour tous les automobilistes, “les professionnels de santé bénéficieront d’une aide d’au moins 0,30 euro par litre”.

La Fédération nationale des infirmiers (FNI), principal syndicat de la profession, a salué cette compensation réclamée depuis l’automne, mais s’est inquiétée dans un communiqué de son “caractère transitoire”, évoquant une prise en compte “jusqu’au 31 juillet” comme pour la ristourne payée par l’État.

À voir également sur Le HuffPost : Le prix du carburant en hausse, il se rend au travail à cheval

  • Hu chevron_right

    Prix du carburant: un plein d'essence offert par ce maire du Tarn

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 2 April - 08:31 · 1 minute

Ce maire du Tarn offre un plein d

CARBURANTS - Belle surprise pour les habitants de Burlats, dans le Tarn . Face à la flambée du prix des carburants , ce jeudi 31 mars, le maire Serge Sérieys a fait voter à l’unanimité une enveloppe de 60.000 euros dans le but d’offrir à chaque foyer du village un plein, rapporte La Dépêche du Midi .

“Cela prendra la forme d’un bon carburant qui devrait tourner autour de 60 euros”, a confirmé Serge Sérieys au HuffPost, précisant que la mesure concernera 1000 foyers. “Soit on ira les remettre en main propre ou on fera des permanences en mairie pour que les gens viennent les chercher, a-t-il expliqué. Tous les élus ont été unanimes sur le fait qu’il fallait redonner du pouvoir d’achat.”

Possibilité de faire don du bon

Les résidences secondaires ne seront pas concernées par l’enveloppe. Quant aux foyers ne disposant pas de voiture, ils pourront faire don du bon non nominatif de 60 euros à leurs proches, précise La Dépêche du Midi .

Cette enveloppe de 60.000 euros pour permettre aux foyers de faire face à la hausse des prix du carburant a été permise par le décalage du projet de goudronnage, reporté à l’an prochain.

Les habitants de Burlats pourront en profiter en avril en parallèle de la ristourne de 15 à 18 centimes par litre d’essence mise en place par le gouvernement. Cette remise à la pompe a commencé ce vendredi 1er avril et devrait durer quatre mois.

À voir également sur Le HuffPost: Le prix du carburant en hausse, il se rend au travail à cheval