close
  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 64

    Angélique Andthehord · Monday, 1 August - 20:24

Quand j'avais huit ans, j'ai osé avoir un amoureux en colonie de vacances. Toutes les filles de mon dortoir me montraient du doigt parce que je laissais un garçon regarder mon papafe alors que je n'avais que huit ans. Moi, je savais que toutes ces filles - à une exception près, peut-être - feraient l'amour avant de se trouver un mari, lorsqu'elles seraient en âge où toutes les copines le font. Ce sont des hypocrites. Moi, j'ai obéi à l'amour, elles n'obéissent qu'à la mode.


extrait de : L'âge d'avoir un cœur


#contrariété #enfant #problème #amour #embêtement #chamailleries #ennui #fidélité

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 61

    Angélique Andthehord · Thursday, 28 July - 20:05

- Et si moi, j'veux pas l'écouter ?!

- Pourquoi tu voudrais pas l'écouter ? Et si moi, j't'écoutais pas ? T'as voulu venir me raconter tes histoires imaginaires et j'ai pris de mon temps pour les écouter. J'étais pas obligé. Tout l'monde a un imaginaire et personne n'embête les autres avec, en général. Pourtant, j't'ai écoutée. T'aurais voulu que j'te dise : "va-t'en", "j't'écoute pas", "t'existes pas" ?

- Mais moi, le soir, j'reste dans mon lit, je hante pas les chambres des autres, chuis pas un fantôme…

- Ne l'traite pas d'fantôme ! C'est un enfant. Tu voudrais qu'il meure ?

- Mais non, j'veux pas qu'y meure, j'veux qu'y m'laisse tranquille.


extrait de : Le Fantôme


#copain #contrariété #personnage #enfant #problème #père #responsabilité #Amoureux #fantôme #embêtement #rouspétances #chamailleries #ennui #écoute #remontrances

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 60

    Angélique Andthehord · Wednesday, 27 July - 19:29

- Pourquoi tu l'chasses ? insista mon père sur un ton réprobateur.

- Parce que ! j'en ai marre, moi. Il est tout l'temps méchant. Même, un jour, il a dit que c'est lui qui a fait mourir Pépère et qu'il allait faire mourir toute la famille autour de moi.

- Qu'est-ce que c'est qu'ces histoires ? C'est des bêtises, ça. C'est juste un petit enfant qui raconte n'importe quoi pour se rendre intéressant, pour que tu fasses attention à lui. Tout c'qu'y veut, c'est qu'tu l'écoutes.


extrait de : Le Fantôme


#copain #contrariété #magie #peur #enfant #problème #père #confiance #méchant #émotion #imagination #conflit #Amoureux #fantôme #embêtement #rouspétances #chamailleries #ennui

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 59

    Angélique Andthehord · Tuesday, 26 July - 16:52

Mon père eut un sursaut en m'entendant imiter la voix du petit Nicolas, regarda fixement dans les airs, à côté de moi, comme s'il y voyait l'enfant en question et me gronda :

« Ben alors, pourquoi tu l'traites de fantôme ? »

comme si cette saleté de Fantôme venait de se plaindre à mon père que je l'embêtais !

« Parce que ! j'en ai marre, à la fin. Il est tout l'temps dans ma chambre. Tous les soirs, avant de m'endormir, j'peux jamais penser tranquillement, toute seule dans ma tête. Faut toujours qu'y la ramène. Alors, moi, j'lui dis : "Tu hantes ma chambre, c'est qu't'es un fantôme. Va-t'en !"


extrait de : Le Fantôme


#contrariété #personnage #enfant #problème #père #imagination #conflit #fantôme #surnom #embêtement #rouspétances #chamailleries #ennui

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 58

    Angélique Andthehord · Monday, 25 July - 19:31

« Mort, Nicolas ? bredouillai-je. Mais quand ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Comment ça s'fait qu't'es au courant ? Tu l'connaissais ?

- Non, moi, j'en sais rien mais si tu dis qu'c'est un fantôme, c'est que tu le perçois comme étant mort, continua mon père sur le même petit ton délicat.

- Mais non ! m'exclamai-je, c'est une blague. J'le surnomme le Fantôme parce qu'il aime pas que j'l'appelle comme ça mais il est pas mort, j'crois pas. J'ai pas l'impression d'le voir dans la mort. Il a l'air en pleine forme, en tout cas. Même, quand il a ses p'tits nerfs, y rouspète : "Chuis pas un fantôme ! J'existe et je m'appelle Nicolas !" »


extrait de : Le Fantôme


#copain #personnage #enfant #problème #père #confiance #émotion #imagination #conflit #Amoureux #fantôme #surnom #embêtement #rouspétances #chamailleries #ennui