close
  • Hu chevron_right

    Au Royaume-Uni, dire à un homme qu'il est chauve est du harcèlement sexuel, juge un tribunal

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 14 May - 19:52 · 2 minutes

Au Royaume-Uni, dire à un homme qu'il est chauve relève du harcèlement sexuel, juge un tribunal Au Royaume-Uni, dire à un homme qu'il est chauve relève du harcèlement sexuel, juge un tribunal

ROYAUME-UNI - Dire à un homme qu’il est chauve relève du harcèlement sexuel . C’est la décision prise par un tribunal anglais -composé de trois hommes eux-mêmes atteints de calvitie - mercredi, ont révélé plusieurs médias britanniques dont le Guardian vendredi 13 mai.

Tony Finn, qui a donc perdu ses cheveux, a travaillé pendant 24 ans pour la British Bung Company, avant d’être viré en mai 2021. Après son licenciement, l’électricien a porté plainte contre l’entreprise et a affirmé qu’il avait été victime de harcèlement sexuel lors d’une dispute avec un collègue deux ans plus tôt. Ce dernier l’aurait qualifié de “connard chauve”. Tony Finn a déclaré au tribunal qu’il avait été plus blessé par le commentaire sur son apparence que par l’insulte.

La calvitie “intrinsèquement liée au sexe”

“Il est difficile de ne pas considérer que le supérieur hiérarchique du plaignant a prononcé ces mots dans le but de porter atteinte à sa dignité et de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant pour lui”, a estimé le tribunal. Selon lui, le collègue de Tony Finn “a franchi une ligne rouge en faisant ces remarques sur l’apparence du plaignant”.

″(L’avocat de l’entreprise) avait raison de dire que les femmes, tout comme les hommes, peuvent être chauves. Toutefois, comme les trois membres du tribunal en attesteront, la calvitie est beaucoup plus répandue chez les hommes que chez les femmes. Nous estimons donc qu’elle est intrinsèquement liée au sexe”, a poursuivi le tribunal, pour qui un commentaire sur la calvitie d’un homme équivaut à une remarque du la taille de la poitrine d’une femme.

C’est pourquoi, le tribunal a jugé que l’insulte ”était une violation de la dignité du plaignant” qui “a créé un environnement intimidant pour lui”. Cette attaque ”était volontaire et faisait référence au sexe du plaignant”. Tony Finn a donc bien été victime de harcèlement sexuel. Il recevra une compensation financière à une date ultérieure.

À voir également aussi sur le Huffpost: L’ironie du Prince Harry vis-à-vis de sa calvitie naissante va parler à beaucoup d’hommes

  • Hu chevron_right

    Jada Pinkett Smith souffre d'alopécie, une maladie qui lui fait perdre ses cheveux

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 28 March - 08:26 · 2 minutes

Jada Pinkett Smith, le 27 mars 2022, à la la Vanity Fair Oscar Party. 

SANTÉ - La blague de Chris Rock est mal passée, c’est le moins que l’on puisse dire. Lors de la cérémonie des Oscars dimanche 27 mars, l’humoriste s’est moqué de la perte de cheveux de Jada Pinckett Smith , l’actrice et épouse de Will Smith qui souffre d’ alopécie .

Si on met de côté la réaction de Will Smith , qui est monté sur scène mettre une gifle à Chris Rock, cet épisode souligne à quel point cette maladie auto-immune est peu connue, surtout lorsqu’elle concerne les femmes. Elle s’attaque aux follicules pileux et provoque une chute plus ou moins importante des cheveux, qui peut être temporaire ou définitive.

Une étude publiée en juillet 2019 dans le Journal of the American Academy of Dermatology a révélé que les Afro-Américains souffraient d’alopécie à un taux plus élevé que d’autres, les chercheurs suggérant qu’une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux était en cause.

“Des poignées de cheveux dans les mains”

C’est en 2018 que Jada Pinkett Smith a parlé publiquement de son alopécie, sur le plateau de sa propre émission télévisée, Red Table Talk . “C’était terrifiant quand ça a commencé. J’étais sous la douche un jour et j’avais juste des poignées entières de cheveux dans les mains. Je me suis dit que je devenais chauve. C’était la première fois de ma vie que j’ai littéralement tremblé de peur”, raconte-t-elle.

Elle a aussi relativisé. “Les gens sont atteints de cancers, ont des enfants malades... Une force qui nous dépasse enlève des choses aux gens tous les jours, et si elle veut prendre mes cheveux, j’estime que ce n’est pas beaucoup”, avait-elle souligné, toujours dans son émission.

Se raser le crâne

Si elle portait au départ des turbans pour cacher ses cheveux, elle a décidé début 2021 de se raser complètement le crâne. Dans une vidéo postée en décembre dernier sur Instagram, elle racontait que la perte de cheveux s’était depuis aggravée.

“Regardez cette ligne, ici. C’est juste arrivé comme ça et ça va être un peu plus difficile pour moi de le cacher”, expliquait-elle en montrant une zone “dégarnie”, dans une vidéo postée sur Instagram en décembre dernier.

“Maintenant, je ne peux qu’en rire. Vous savez tous que je lutte contre l’alopécie”, rappelle-t-elle. En souriant, elle précise qu’elle voulait parler de ce combat. “J’ai pensé que je devais juste le partager avec vous pour que vous ne posiez pas de questions”, affirme-t-elle.

Elle continue en plaisantant et en envisageant de mettre une couronne de diamants pour masquer la perte de cheveux et ainsi sublimer son crâne. Une mise au point qu’elle tenait à faire pour que “personne ne pense qu’elle a subi une opération au cerveau ou quelque chose du genre”, explique-t-elle dans la légende de sa vidéo. “Cette alopécie et moi allons devenir amies”, affirme-t-elle ensuite.

À voir également sur Le HuffPost: Oscars 2022: les grands gagnants de la cérémonie

  • Hu chevron_right

    Quand Macron ironise sur sa "moumoute", vieille rumeur capillaire

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 18 March - 18:56 · 2 minutes

Emmanuel Macron, ici le 25 février 2022, en Belgique.

POLITIQUE - Néga’tif. Dans le troisième épisode de la web-série Le Candidat consacrée à sa campagne , Emmanuel Macron est revenu, ce vendredi 18 mars en quelques mots, sur la rumeur selon laquelle il porterait une perruque.

La scène se déroule à Aubervilliers , en Seine-Saint-Denis, jeudi 17 mars. Le chef de l’Etat, candidat à sa réélection se prépare avant de présenter à la presse les mesures phares - résolument de droite - de son programme .

Évidemment conscient qu’il est filmé par le réalisateur en charge de ces films promotionnels, le locataire de l’Élysée lance à sa coiffeuse, en haussant les sourcils: “J’ai vu dans Mediapart, il y a un mec qui dit que j’avais une moumoute.”

“C’est vrai? C’est nouveau ça!”, lui répond alors son interlocutrice dans un éclat de rire, manifestement amusée par la réplique, comme vous pouvez le voir ci-dessous, à partir de 1′45.

Un texte retiré

Le président candidat fait allusion, ici, à un billet de blog intitulé “Emmanuel Macron porte une perruque” et publié le 8 mars dernier dans la rubrique “Le Club de Mediapart”, là où les abonnés du site d’investigation peuvent publier leur texte. Un blog retiré par la rédaction une semaine plus tard, car “le côté humoristique n’était pas clair pour tout le monde”, a expliqué Sarah Bosquet à Libération , une des journalistes en charge de la modération de cette rubrique.

“On a considéré que l’information n’était pas consolidée, et on a choisi de le dépublier pour fausses nouvelles. Comme on était occupés par d’autres sujets, comme les textes sur la guerre en Ukraine, on a par ailleurs décidé de ne pas consacrer beaucoup de temps à vérifier si c’était de vrais cheveux”, ajoute-t-elle.

Humoristique ou non, ce texte répondait à une rumeur sur les réseaux sociaux. Une simple recherche avec les mots clés “Macron moumoute” sur Twitter permet de se rendre compte de l’étendue de l’imagination de certains internautes. Si plusieurs s’emparent du sujet avec ironie, d’autres n’hésitent pas à enquêter pour dater le “tournant perruque” du chef de l’État.

À voir également sur Le HuffPost: L REM tente de montrer que le programme de Macron n’est pas que de droite

  • Hu chevron_right

    Jada Pinkett Smith se confie sur son alopécie

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 30 December - 10:20 · 2 minutes

SANTE - “Regardez cette ligne, ici. C’est juste arrivé comme ça et ça va être un peu plus difficile pour moi de le cacher”, raconte-t-elle en montrant une zone “dégarnie”. Après s’être rasée complètement les cheveux au début de l’année 2021, Jada Pinkett Smith révèle que son alopécie s’est aggravée.

Dans une vidéo postée sur Instagram ce mardi 28 décembre, Jada Pinkett Smith, la femme de Will Smith, montre sa perte de cheveux continue causée par une maladie auto-immune qui s’attaque aux follicules pileux et cause la perte des cheveux, l’alopécie.

“Maintenant, je ne peux qu’en rire. Vous savez tous que je lutte contre l’alopécie”, rappelle-t-elle. En souriant, elle précise qu’elle voulait parler de ce combat. “J’ai pensé que je devais juste le partager avec vous pour que vous ne posiez pas de questions”, affirme-t-elle.

“Cette alopécie et moi allons devenir amies”

Elle continue en plaisantant et en envisageant de mettre une couronne de diamants pour masquer la perte de cheveux et ainsi sublimer son crâne.

Une mise au point qu’elle tenait à faire pour que “personne ne pense qu’elle a subi une opération au cerveau ou quelque chose du genre”, explique-t-elle dans la légende de sa vidéo. “Cette alopécie et moi allons devenir amies”, affirme-t-elle ensuite.

“C’était terrifiant quand ça a commencé”

Déjà, en 2018, Jada Pinkett Smith parlait de ses problèmes de perte de cheveux sur le plateau de sa propre émission télévisée, Red Table Talk . “C’était terrifiant quand ça a commencé. J’étais sous la douche un jour et j’avais juste des poignées entières de cheveux dans les mains. Je me suis dit que je devenais chauve. C’était la première fois de ma vie que j’ai littéralement tremblé de peur”, raconte-t-elle. Avec l’aide de sa fille, Willow Smith, Jada Pinkett Smith décide de se couper entièrement les cheveux.

Elle a aussi relativisé. “Les gens sont atteints de cancers, ont des enfants malades… Une force qui nous dépasse enlève des choses aux gens tous les jours, et si elle veut prendre mes cheveux, j’estime que ce n’est pas beaucoup”, avait-elle souligné toujours dans son émission.

À voir également sur Le HuffPost: Venus Williams a pleuré en regardant “King Richard”, film sur sa carrière et celle de sa soeur