close
  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 115

    Angélique Andthehord · Saturday, 21 August - 06:51 · 1 minute

« Mais alors, qui c'était, les silhouettes, hier, à qui tu faisais des grands signes ?

- Ben… y a eu des bêtises, au début.

- C'était tes copains ?

- C'était au début de la colonie. Je savais pas. Tu pardonnes ?

- Moi aussi, j'ai fait une bêtise, dans le car, à l'aller, concédai-je.

- Tu vois ! Mais maintenant, faut pus qu'y ait de bêtises.

- D'façon, les moniteurs, ys ont dit qu'ys veilleraient à c'qu'y y ait pas de bêtises.

- Alors, ça veut dire que tu m'montreras plus ?

- Si. Ça, c'est pas une bêtise puisque j'ai dit qu'j'étais amoureuse de toi. D'façon, les moniteurs, ys sont d'accord.

- Ys t'ont dit ça, les monos ?!

- Enfin… pas tout à fait. Heum… »

Comment dire ? Comment expliquer ce que j'avais compris de ce que les moniteurs m'avaient dit ?

« Les moniteurs, c'est pas des vrais adultes, ys ont vingt ans. Alors, ys veulent bien qu'y ait des histoires d'amour pendant les vacances. »

Éric hocha lentement la tête pour montrer qu'il avait compris le concept, un peu admiratif que je fusse parvenue à négocier cela avec les moniteurs.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #bêtise #amour #amoureuse #vacances #colonie #enfants #discussion

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 114

    Angélique Andthehord · Friday, 20 August - 09:58

Après que je lui eusse montré, il m'invita à le suivre et m'emmena jusqu'à la rangée d'arbres qui était à gauche. Je me disais que ça nous éloignait de la colonie et que nous risquions de nous perdre mais, en définitive, il s'avéra que juste derrière une fine rangée d'arbres, il y avait… l'aire de jeux. En fait, l'aire de jeux et la clairière n'étaient pas séparés par le sous-bois comme je l'avais toujours cru. Le sous-bois et la clairière étaient côte à côte, le long de l'aire de jeux. Chaque jour, Éric m'avait fait tourner en rond dans le sous-bois pour me faire croire à un chemin compliqué que je ne pouvais pas retrouver seule alors que l'aire de jeux avait toujours été là, juste à côté de la clairière.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #bêtise #amour #colonie

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 111

    Angélique Andthehord · Tuesday, 17 August - 05:30

« T'inquiète pas, insista Éric. L'herbe est haute, maintenant. Y a plus que moi qui peux te voir. »

Bref, rassurée, je montrai… à Éric et nous repartîmes par le sous-bois, du côté où nous étions venus. C'est à partir de cette période que, par pudeur, Éric voulut qu'on disse que je lui montrais… sans dire la suite.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #colonie

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 110

    Angélique Andthehord · Monday, 16 August - 08:40 edit · 1 minute


J'étais sur le point de baisser ma culotte mais Éric tourna la tête à sa droite - à ma gauche, donc - et fit des grands signes, l'air mécontent.

« Quoi ? »

Sur ma gauche, au loin, il y avait une rangée d'arbres. Il y en avait une autre devant moi et une autre derrière moi. Je voyais des arbres tout autour de moi, ce qui me faisait penser que la clairière était au milieu du bois. Nous étions sortis de la partie du bois qui était derrière moi donc, selon moi, l'aire de jeux était de l'autre côté de cette portion de bois. Sur la gauche, ce qu'il y avait derrière les arbres, c'était l'inconnu, pour moi. Pourquoi donc Éric y regardait en faisant des grands signes ?

Y regardant à mon tour, il me sembla y distinguer des silhouettes. On aurait dit… qu'il y avait des grandes silhouettes qui s'occupaient de déloger des petites silhouettes cachées derrière les arbres.

« Qu'est-ce qu'y y a, là-bas ?

- Mais non, c'est rien, t'inquiète pas. »

me répondit Éric d'un air contrarié.

J'y regardais toujours mais n'y voyais plus aucune silhouette. Avais-je rêvé ? Les enfants de la colonie, en principe, ils étaient tous loin derrière. Étaient-ce d'autres gens, des promeneurs qui étaient passés au-delà des limites de la colonie ?


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#explication #inquiétude #colonie #amour #papafe #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 108

    Angélique Andthehord · Friday, 13 August - 04:12

Alors, voilà. Attendre la fin, c'était tout ce qui me restait à faire. Je m'assis donc auprès de mon tube et… reçus la visite d'Éric.

« T'as changé tes vêtements ?

- Ben oui, tu vois bien.

- Alors, tu veux bien recommencer à venir avec moi ?

- Oui. »

Je me levai et suivis Éric dans les bois pour… lui montrer mon papafe ? Quelle histoire absurde, quand on y pense ! Pourquoi faire ?


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#découragement #colonie #amoureux #amour #papafe #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 107

    Angélique Andthehord · Thursday, 12 August - 06:02

« Allons ! courage. Plus qu'une semaine et tu retrouveras ton papa et ta maman »

m'avait dit ma monitrice pour me réconforter. Elle était gentille, ma monitrice.

N'empêche que je n'avais pas compris son calcul.

« Ça fait pas un mois qu'on est là ! avais-je objecté.

- Non, ça fait presque deux semaines…

- Oui, c'est c'que…

- … et ça dure trois semaines, la colonie.

- Ah ? »


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#explication #compréhension #tourment #découragement #monitrice #tristesse #colonie #incompréhension