close
  • +18 chevron_right

    Le plan anti-pédopornographie de l’UE s’annonce calamiteux

    news.movim.eu / Numerama · Thursday, 4 August - 06:05

pc ordinateur

Les instances européennes chargées de la protection de la vie privée ont sabré sans ménagement l'initiative de la Commission en matière de lutte contre la pédopornographie. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • chevron_right

    DSA et DMA : l’Europe a maintenant de quoi soumettre les géants du net

    news.movim.eu / Numerama · Tuesday, 5 July - 13:31

Thierry Breton

Les parlementaires européens ont validé deux textes concernant la régulation du numérique. Le DSA et le DMA fixent des règles plus dures pour les géants du net, afin de limiter leur influence dans le numérique. Ils sont aussi contraints d'assumer des obligations nouvelles. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • chevron_right

    Amazon Prime arrête enfin de rendre la résiliation pénible

    news.movim.eu / Numerama · Friday, 1 July - 16:26

Amazon a fini par accepter d'arrêter de mettre des bâtons dans les roues des internautes qui veulent résilier Amazon Prime. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • chevron_right

    Accusé de manigance avec Apple, Qualcomm échappe à une amende d’un milliard d’euros

    news.movim.eu / Numerama · Wednesday, 15 June - 12:20

La Commission européenne avait fait condamner Qualcomm en 2018 pour abus de position dominante. L'amende s'élevait à un milliard d'euros. Quatre ans plus tard, cette décision est annulée. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • chevron_right

    L’Europe n’est toujours pas contente de WhatsApp

    news.movim.eu / Numerama · Monday, 13 June - 12:08

La Commission européenne exige de la clarté dans la manière dont WhatsApp actualise ses conditions d'utilisation. Et de la transparence autour de son futur modèle économique, surtout s'il implique les données des internautes. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • chevron_right

    La Commission européenne met la pression sur WhatsApp

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Sunday, 12 June - 09:00

sans-titre-14-158x105.jpg

WhatsApp, la messagerie appartenant à Meta (Facebook), est sous la loupe de la Commission européenne. Bruxelles exige de l’application qu’elle informe mieux ses utilisateurs de la manière dont elle exploite les données personnelles.

La Commission européenne met la pression sur WhatsApp

  • +18 chevron_right

    La stratégie de l’UE contre les contenus pédopornographiques menace la vie privée des internautes

    news.movim.eu / Numerama · Wednesday, 11 May - 16:33

Ordinateur PC

L'Union européenne souhaite actualiser la réglementation concernant la protection des mineurs. Parmi les mesures envisagées figure une nouvelle consigne qui rend obligatoire l'analyse de tous les messages, y compris chiffrés, pour traquer les contenus pédopornographiques. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Hu chevron_right

    Guerre en Ukraine: l'Union européenne propose un embargo progressif sur le pétrole russe

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 4 May - 09:46 · 3 minutes

L'Union européenne propose un embargo progressif sur le pétrole russe. (photo d'illustration) L'Union européenne propose un embargo progressif sur le pétrole russe. (photo d'illustration)

GUERRE EN UKRAINE - Bruxelles entend amplifier ses sanctions contre la Russie entrée en guerre contre l’Ukraine , fin février. L’UE propose d’arrêter d’ici six mois les importations européennes de pétrole russe et d’exclure la plus grosse banque russe, Sberbank, du système financier international Swift , a annoncé, ce mercredi 4 mai, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen .

“Nous renoncerons progressivement aux livraisons russes de pétrole brut dans les six mois et à celles de produits raffinés d’ici à la fin de l’année”, dans le cadre d’un sixième paquet de sanctions contre Moscou visant à tarir le financement de la guerre contre l’Ukraine, a-t-elle déclaré devant les eurodéputés à Strasbourg.

Selon Ursula von der Leyen, ’il s’agira d’une interdiction complète des importations de tout le pétrole russe, transporté par voie maritime ou par oléoduc, brut et raffiné [...] de façon ordonnée, d’une manière qui nous permettra de mettre en place d’autres voies d’approvisionnement”.

Deux pays européens exemptés d’embargo

Le pétrole russe représente environ un quart des importations de pétrole de l’UE. De leur côté, les États-Unis, moins dépendants, avaient interdit dès début mars l’importation de pétrole et de gaz russes.

Selon plusieurs responsables et diplomates européens, le projet de la Commission ―soumis dans la nuit aux États membres― prévoit une exemption pour la Hongrie et la Slovaquie. Ces deux pays, enclavés et totalement dépendants des livraisons par l’oléoduc Droujba, pourront continuer leurs achats à la Russie en 2023, a précisé l’un de ces responsables.

Reconnaissant que “ce ne sera pas facile”, parce que “certains États sont fortement dépendants du pétrole russe”, la présidente de la Commission européenne a indiqué que l’UE devra “tout simplement y travailler. L’objectif est pour Ursula von der Leyen d’exercer “une pression maximale sur la Russie, tout en réduisant au minimum les dommages collatéraux pour nous et nos partenaires”.

Trois nouvelles banques russes bientôt exclues du système Swift?

Bruxelles propose également d’exclure trois banques russes supplémentaires, dont Sberbank, de loin le plus gros établissement du pays (environ un tiers du secteur bancaire), du système financier international Swift.

Dans le cadre des sanctions de l’UE, sept établissements russes ont été privés d’accès à Swift, plateforme de messagerie sécurisée permettant des opérations cruciales comme le transit d’ordres de paiement et d’ordres de transferts de fonds entre banques.

“Nous frappons des banques d’une importance systémique essentielle pour le système financier russe et la capacité de destruction de Poutine, a assuré Ursula von der Leyen. Cela renforcera l’isolement total du secteur financier russe.”

Autre secteur visé, les médias russes. La Commission propose de bloquer l’accès aux ondes européennes à trois grands radiodiffuseurs d’État russes, qui se verraient interdits de distribuer leurs contenus dans l’UE par câble, satellite, internet ou applications sur smartphone.

“Nous avons identifié le rôle d’organes de propagande de ces chaînes de télévision, qui amplifient d’une manière agressive les mensonges de Poutine. Nous ne devons plus leur laisser le champ libre pour les répandre”, a affirmé la présidente de la Commission, sans plus de précisions.

À voir également sur le HuffPost : Au gala de la presse à Washington, quelques vannes entre Biden et Trevor Noah, et beaucoup de Russie