close
  • chevron_right

    C’est déjà beaucoup d’être là. Pas besoin d’en rajouter - Émilie Franceschin

    CRANE lab · Wednesday, 28 July, 2021 - 22:49

« Rencontres Art Action 2021 »

20 & 21 août 2021 @ CRANElab

Émilie Franceschin :

(…) si aujourd’hui je me retrouve à faire de l’art action/performance c’est justement pour ne pas parler.

Justifier. encore et encore.

Je préfère faire, être là, en avance parfois, ne pas rater le rendez-vous, anticiper, préparer, ne jamais répéter. AGIR. ACTIONS, c’est maintenant.

Oui y’a du dialogue mais faut pas se mentir y’a aussi une prise de position, celle qu’on défend, celle qu’on assume envers et contre tout. Un face à face.

Oui je suis là, Présente comme la main qu’on lève quand on cite votre nom. Alors on essaye de la lever le plus haut possible, de crier le plus fort possible, de courir le plus vite possible, de se taire le plus longtemps possible.

C’est déjà beaucoup d’être là. Pas besoin d’en rajouter.

#cranelab #ArtAction #ArtPerformance #raa2021 #rencontres #performance #art #action #PerformanceArt #ActionArt #Bourgogne #Burgundy #France

  • chevron_right

    Rapprocher des choses qui ne l'avaient jamais été - Jean Voguet

    CRANE lab · Sunday, 25 July, 2021 - 13:47

« Rencontres Art Action 2021 » 20 & 21 août 2021 @ CRANElab

Jean Voguet :

L' Art Action serait-il, comme d’autres types d'écritures non « langagières » (écriture musicale, gestes des ouvriers, lignes de codes …) une hypomnémata (en quelque sorte une aide-mémoire) ?

Cet objet (engendré par l'hypomnésis) devenant l'anamnèse de ce qui " rapproche des choses qui ne l'avaient jamais été " (dixit Jean-Luc Godard).

#cranelab #ArtAction #ArtPerformance #raa2021 #rencontres #performance #art #action #PerformanceArt #ActionArt #Bourgogne #Burgundy #France

  • chevron_right

    Faire une performance, c'est un peu comme ouvrir une cage et lâcher ses démons - Catherine Méziat

    CRANE lab · Wednesday, 21 July, 2021 - 10:29

« Rencontres Art Action 2021 » 20 & 21 août 2021 @ CRANElab

Catherine Méziat :

Faire de la performance, effectivement pourquoi… Peut-on dire parce que cela nous apporte la sensation d’être vivant ?

Faire une performance, c'est un peu comme ouvrir une cage et lâcher ses démons, les démons des autres, se lâcher soi-même au beau milieu d'un espace choisi et investi, le temps d'une rencontre avec les autres, ceux qui regardent. Partager un instant de vie.

Le corps, le temps et l’espace utilisés comme matériaux, dixit Wikipédia

Et par des circuits parallèles, une sensation fugace d’échapper au marché de l’art, à tous les marchés, une sorte de « non-marchandise » ?

Donc un don qui appellerait un contre-don…

#cranelab #ArtAction #ArtPerformance #raa2021 #rencontres #performance #art #action #PerformanceArt #ActionArt #Bourgogne #Burgundy #France

  • chevron_right

    Est-ce qu’on peut oser se le dire ? - Julien Bouissou

    CRANE lab · Thursday, 15 July, 2021 - 10:31 · 1 minute

« Rencontres Art Action 2021 » 20 & 21 août 2021 CRANElab

Julien Bouissou aka Æ :

(…) pourquoi on fait ça. Pourquoi on fait cette pratique, pourquoi on fait de l’art, si tant est que c’est ce qu’on parvient à faire ? Pourquoi chacun d’entre nous est-il engagé là-dedans ? Sommes nous capables de le dire ? Est-ce qu’on peut oser se le dire ? Pour moi ce qu’on va discuter sur l’art action comme pour toute discussion doit commencer par ça. C’est pas une affaire mentale, c’est l’ancrage dans le réel. Si on est capable de se le dire, alors on peux passer à la suite. Et la suite c’est : Qu’est-ce que chacun d’entre nous voit et connaît de l’art action aujourd’hui. Pas ce qu’on sait, ce qu’on expérimente nous-même quand on pratique et quand on voit les autre pratiquer. (…)

Ma conviction me dit que c’est important d’enlever les intentions. Que c’est important de désaffecter les choses. C’est important encore plus d’abandonner. Je crois que nous devons nous appeler. Choisir des endroits comme ça en réunissant des conditions pour vivre des situations. Oui c’est ça, mettre en place des situations pour vivre.

#cranelab #ArtAction #ArtPerformance #raa2021 #rencontres #performance #art #action #PerformanceArt #ActionArt #Bourgogne #Burgundy #France

  • Ac chevron_right

    Programme des Vèmes « Rencontres Acousmatiques » @ CRANE lab

    CRANE lab · pubsub.movim.eu / acousmatic-events · Tuesday, 22 June, 2021 - 10:38

Vendredi 2 juillet

  • 15h - table ronde

« Narrations sonores et visuelles : interactions, articulations, métamorphose » modération : Yukao Nagemi

  • 20h30 - présentations & diffusions

Yuko KATORI, Isabelle de MULHENHEIM, Yukao NAGEMI

Samedi 3 juillet

  • 11h - table ronde

« Listening VS Mimèsis » modération : Gilles Malatray

  • 16h - table ronde

« Immersivité VS Spacialisation » modération : Jean Voguet

  • 20h - présentations & diffusions

Gilles MALATRAY & Nathalie BOU, Frédéric MAINTENANT, Jean VOGUET

#cranelab #musique #acousmatique #immersivité #ra2021 #Bourgogne #France

  • chevron_right

    « Poser une oreille attentive aux ambiances environnantes nous apprend à écouter » - Gilles Malatray

    CRANE lab · Friday, 4 June, 2021 - 13:22 · 1 minute

« Rencontres Acousmatiques 2021 » 2 & 3 juillet 2021 @ CRANElab

Gilles Malatray :

Se plonger dans les sons des centres villes comme dans ceux de forêts, de montagnes, de bords de mer, sentir les sons bouger autour de nous, nous envelopper, nous dessiner tout un paysage auriculaire lorsque nous fermons les yeux (cinéma pour l’oreille) sont des façon de se trouver dans un bain sonore sans cesse en mouvement, en transformation.

Je penserai ici aux Listenings de Max Neuhaus.

De même, la notion de point d’ouïe, d’arrêt sur son, de poste d’écoute, nous proposent de mettre notre écoute au cœur des ambiances acoustiques, paysagères, que nos marches ponctuées d’arrêts nous font pénétrer de plain-pied, de pleine oreille oserais-je dire. Cette immersion paysagère est donc esthétique, mais aussi écologique, voire écosophique. Poser une oreille attentive aux ambiances environnantes nous apprend à écouter, à nous entendre, à mieux, à bien nous entendre, peut-être à nous ré-entendre avec nos milieux, vivant et non vivant compris. On pourra y percevoir les aménités qui nous feront apprécier les musiques des lieux, tout comme les désagréments, les frictions, les dysfonctionnements, entre saturation et paupérisation.

Plus l’immersion sera profonde, plus la conscience d’un milieu acoustique superposant et alternant moult ambiances nous réjouira, nous inquiétera, peut-être nous alarmera.

#cranelab #musique #acousmatique #immersivité #ra2021 #Bourgogne #France

  • chevron_right

    Il y a, probablement, deux types d' « immersivité » - Yuko Katori

    CRANE lab · Friday, 4 June, 2021 - 13:17 · 1 minute

« Rencontres Acousmatiques 2021 » 2 & 3 juillet 2021 @ CRANElab

Yuko Katori :

Il y a, probablement, deux types d' « immersivité ».

Puisqu'il s'agit de la musique acousmatique, il est probablement conseillé de se concentrer sur elle. Mais pour réfléchir sur les morceaux de musique en tant qu'œuvres d'art (qu'ils soient acousmatiques ou autres), je pense qu'il vaut la peine de poser une question sur ce qu'une immersivité, en quoi que ce soit, peut réellement signifier pour nous. Ou, en d'autres termes, que fait-elle réellement ?

Il est possible de s'immerger dans n'importe quoi, qu'il s'agisse du simple espace d'une pièce, de tout type d'environnement naturel, des ruines d'un temple antique ou d’un théâtre. De plus, il est possible d'imaginer un autre type de cadre auditif. Il peut s'agir d'un silence presque total. Ou bien il y a un son qui existe organiquement. Ou il y a de la musique qui est composée. Ou bien il y a des voix humaines, des gens qui parlent. Ou bien c'est le théâtre, il y a des monologues et des dialogues. Ou encore, il peut s'agir d'une peinture ou d'une installation.

Et je peux personnellement classer toutes ces « immersivités » en deux catégories. La première est celle qui évoque quelque chose en nous. L'autre est une sorte qui n'a pas lieu d'être.

Dans la création musicale, la première catégorie est la question fondamentale. Pourquoi et comment cela peut se produire. Derrière le voile de toute technicité matérielle, c'est ce qu'il faut faire pour les artistes qui sont, dans la catégorie des " êtres humains ", puisque les " trans-humains " hautement évolués peuvent avoir une approche différente de la question.

#cranelab #musique #acousmatique #immersivité #ra2021 #Bourgogne #France