close
  • chevron_right

    Une technologie révolutionnaire, mobile et peu gourmande en énergie, pour dessaler l’eau de mer

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Sunday, 21 August - 14:00

sans-titre-5-49-158x105.png

À l'heure où on s'inquiète du niveau des rivières et de l'accès à l'eau potable, cette invention pourrait bien changer la donne. Des chercheurs du MIT ont mis au point un appareil de dessalement de l'eau de mer qui tient dans une mallette, et qui consomme très peu d'énergie.

Une technologie révolutionnaire, mobile et peu gourmande en énergie, pour dessaler l’eau de mer

  • Hu chevron_right

    Des microplastiques dans les bouteilles d'eau? Cette étude alerte

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 21 July - 14:01 · 3 minutes

C'est l'eau de la bouteille Vittel Kids, destinée aux enfants, qui contient le plus de microplastiques selon l'enquête d'Agir pour l'environnement. C'est l'eau de la bouteille Vittel Kids, destinée aux enfants, qui contient le plus de microplastiques selon l'enquête d'Agir pour l'environnement.

PLASTIQUE - “Nous buvons du plastique!”, interpelle, dès le début de son enquête, l’association Agir pour l’Environnement, qui vient de publier un rapport sur la présence de microparticules de plastique dans les eaux embouteillées . Une alerte qui fait écho à l’un des chiffres de l’enquête: 78% des eaux en bouteille analysées sont contaminées par des microplastiques .

Pour ce faire, l’enquête, révélée ce jeudi 21 juillet par RTL et franceinfo et réalisée par le laboratoire breton Labocea, a analysé le contenu des neuf bouteilles d’eau en plastique les plus vendues en France. Parmi les marques étudiées, on retrouve Badoit, la marque de grande surface Carrefour, Cristaline, Evian, Perrier, Vittel et Volvic. Pour Evian et Vittel, des bouteilles en plastique vierge et plastique recyclé ont été étudiées.

“Plusieurs rapports et études sont déjà sortis sur le sujet, comme celle de l’OMS en 2019, on ne vient que le confirmer mais on a voulu tester des marques françaises, et les plus vendues, pour rendre ça concret”, souligne au HuffPost Magali Ringoot, coordinatrice des campagnes de l’association. En Europe, la France est en effet le sixième pays le plus consommateur d’eau en bouteille, rappelle l’association.

La marque Cristaline est l'eau minérale en bouteille la plus consommée en France. La marque Cristaline est l'eau minérale en bouteille la plus consommée en France.

121 microplastiques dans Vittel Kids

Au-delà du chiffre de 78% d’eaux en bouteille contaminées, l’enquête souligne que “le nombre de microplastiques détectés est très variable, allant de 1 à 121 microparticules”. Avec ses 121 microplastiques par litre, la Vittel Kids, destinée aux enfants , se distingue en effet des autres eaux analysées. “C’est la Vittel Kids qui détient le triste record du nombre de microplastiques”, appuie l’association.

“À raison d’une moyenne de 131 litres d’eau embouteillée consommés par an, un enfant est donc susceptible d’ingérer, pour ce simple usage, près de 16.000 microparticules de plastique chaque année”, complète-t-elle.

En deuxième position, l’eau plate Cristaline arrive loin derrière avec huit microplastiques détectés et la Vittel classique, troisième, en contient cinq. Les autres bouteilles détiennent moins de quatre microparticules de plastique. Seuls l’eau Carrefour et l’eau Volvic en détiennent zéro. L’écart est donc remarquable.

“On a une hypothèse à ce sujet. C’est la seule bouteille en plastique qui a un capuchon et un embout qui ressemblent à une tétine. Cela viendrait donc de l’ouverture de ce capuchon, plus fréquente et qui conduit le plastique à davantage se fragmenter, et à créer plus de microplastique, d’autant plus que l’enfant peut le mâchouiller”, explique Magali Ringoot. “C’est aussi le seul capuchon en polypropylène. Tous les autres sont en polyéthylène”, ajoute-t-elle.

Une présence sous-estimée

Pour la coordinatrice des campagnes d’Agir pour l’environnement, ces résultats sont alarmants, d’autant plus que les résultats de l’enquête sont certainement sous-estimés. “Notre enquête s’est faite avec des conditions très strictes autour des bouteilles analysées. Elles n’ont été ouvertes qu’une fois et n’ont pas été exposées à la chaleur”. Or, ces facteurs peuvent favoriser l’apparition de microplastiques, selon les scientifiques. “Le laboratoire n’a également pas détecté les nanoparticules”, complète Magali Ringoot.

Pour lutter contre ce phénomène, l’association demande un contrôle des microplastiques dans les eaux embouteillées ainsi que l’interdiction des bouteilles en plastique d’ici 2027. Magali Ringoot le rappelle: si la pollution microplastique est peu visible, elle reste très “contaminante”.

À voir également sur Le HuffPost: “Elle crée un tampon géant pour que les marques de protection intime arrêtent le plastique”

  • Hu chevron_right

    Il n'y a pas de bonnes raisons d'acheter votre eau en bouteille

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 6 July - 04:15 · 3 minutes

ENVIRONNEMENT - L’eau potable coule de notre robinet et pourtant, un Français sur deux continue d’acheter de l’eau en bouteille, selon le baromètre 2021 du Centre d’Information sur l’Eau . Le choix de l’eau reste souvent une question de goût, mais pour la planète et votre porte-monnaie, l’avantage de l’eau du robinet coule de source. Pour en avoir le cœur net, l’Envert du décor , le podcast environnement du service du HuffPost, a mené son enquête.

L’ eau en bouteille est au moins 100 fois plus chère que celle du robinet et son impact environnemental est 450 fois plus important, révèle une étude suisse parue en 2015. Sans parler de la pollution plastique générée par le million de bouteilles en plastique vendues chaque minute dans le monde, selon les chiffes d’ Euromonitor International .

L’équivalent plastique d’une carte de crédit avalée par semaine

Une pollution plastique qui contamine nos océans et dont les animaux marins en sont les premières victimes: certains meurent étouffés, d’autres ingèrent des micro-particules. Des micro-plastiques qui remontent la chaine alimentaire et se retrouvent directement dans nos estomacs. Une étude de l’Université de New Castle a même calculé que nous ingérions l’équivalent plastique d’une carte de crédit par semaine.

Malgré ses dégâts écologiques, nous sommes beaucoup à préférer l’eau en bouteille et à bouder celle du robinet. Certains n’en supportent pas le goût, d’autres s’en méfient pour des raisons sanitaires. Les accidents existent, comme dernièrement à Châteauroux, où l’eau a été contaminée à la bactérie E.coli . Mais ces épisodes de pollution restent rares et plus de 95% des Français ont une eau respectant en permanence les critères de qualités microbiologiques en 2020, selon le ministère de la Santé .

L’eau de Paris est la plus sûre

Si la qualité de l’eau est très bonne en France, certains sont mieux lotis que d’autres. L’eau de Paris demeure de loin la plus sûre. Le taux de conformité, qui indique la qualité microbiologique de l’eau, y est de 99.9%. Mais en campagne, l’eau est moins contrôlée, surtout dans les petits réseaux de distribution des communes de moins de 500 habitants. Pour savoir si votre eau est conforme, vous pouvez consultez les cartes interactives publiées sur les sites des Agences régionales de Santé (ARS).

D’un point de vue sanitaire, aucun danger donc pour boire l’eau directement au robinet. Mais est-ce que ce sera toujours le cas? Le pollution des pesticides ne menace-t-elle pas sa qualité? Quid des contaminations chimiques liées aux résidus de nos médicaments ou de nos cosmétiques? Pour savoir où en est la science sur ces questions, écoutez notre podcast en tête d’article.

Sources utilisées pour cet épisode:

  • Hu chevron_right

    En pleine canicule, 25.000 habitants de Châteauroux privés d'eau du robinet

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 17 June - 22:22 · 1 minute

À Châteauroux, l'eau de la ville est polluée et inconsommable en pleine canicule. (photo d'illustration) À Châteauroux, l'eau de la ville est polluée et inconsommable en pleine canicule. (photo d'illustration)

CANICULE - Cela ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment. L’eau du robinet de Châteauroux est impropre à la consommation pour 25.000 habitants du nord de la ville, après une contamination par la bactérie Escherichia coli en pleine canicule , a annoncé ce vendredi 17 juin Châteauroux Métropole.

La consommation d’eau est désormais interdite jusqu’à au moins dimanche 18h, a-t-elle précisé.

Les habitants des quartiers Nord ne peuvent plus consommer l’eau potable pour l’usage alimentaire (boisson, préparation des aliments, brossage de dents). Les nourrissons ne doivent pas non plus être lavés avec cette eau.

Des centres de distribution de packs d’eau en bouteilles

La ville de 43.000 habitants a déclenché son plan communal de sauvegarde et mis en place, avec le gestionnaire du réseau d’eau Saur, quatre centres de distribution de packs d’eau en bouteilles.

Des livraisons sont prévues pour les personnes âgées, a indiqué Châteauroux Métropole dans un communiqué.

Ce vendredi en début de soirée, aucune victime, ni aucune hospitalisation n’était signalée, selon la ville.

De nouvelles analyses sont attendues dimanche soir.

Météo France a placé l’Indre en vigilance orange canicule pour les journées de vendredi et samedi. Jusqu’à 40 degrés sont attendus samedi après-midi à Châteauroux.

À voir également sur Le HuffPost : Face à la canicule, les astuces pour se rafraîchir sans impacter le climat

  • Hu chevron_right

    Inflation: Cristaline augmente ses prix pour la première fois en 20 ans

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 1 June - 10:54 · 2 minutes

Le prix de la Cristaline va augmenter pour la première fois en 20 ans Le prix de la Cristaline va augmenter pour la première fois en 20 ans

CONSOMMATION - Le prix du pack de Cristaline va augmenter, une première en vingt ans. Le groupe Alma, propriétaire de la marque créée en 1992, a décidé d’augmenter son prix de vente aux enseignes, rapporte BFMTV . Une information confirmée par le groupe au HuffPost . La hausse du prix sera de l’ordre de 10%. Sa dernière augmentation était en 2002, lors du passage à l’euro.

La Cristaline est le leader français des eaux en bouteilles , le produit le plus vendu chaque année en France en grande distribution. Son prix est en moyenne de 1 euro pour le pack de six bouteilles de 1,5L. Ce dernier s’est d’ailleurs écoulé à plus de 33 millions d’exemplaires en 2021 dans l’Hexagone selon l’agence de statistiques NielsenIQ, cité par BFMTV . Ce qui équivaut à plus de sept packs de Cristaline chaque seconde dans le pays.

Le prix varie selon les enseignes, entre 0,97 euro chez Leclerc et 1,16 euro chez Casino. Avec ces 10% supplémentaires, le prix de ce pack pourrait donc passer à plus d’un euro chez Leclerc, 1,07 euro, explique le site spécialisé Rayon Boissons .

Hausse du prix du plastique et inflation

L’inflation est en cause dans cette augmentation : qui dit prix du pétrole en forte hausse dit hausse du coût du plastique. Ce dernier a grimpé de plus de 39% entre octobre et mai selon le baromètre des matières premières de Polyvia . Ceci sans compter le coût du carburant pour les transports entre les sources, les usines d’embouteillage et les points de vente.

Cette hausse du prix de vente se répercutera sur le porte-monnaie du consommateur, mais “qui répercutera le premier? Et quelle part de la hausse?”, s’interroge Olivier Dauvers , spécialiste de la consommation qui a révélé l’information.

Pour Leclerc , qui a lancé début mai un bouclier anti-inflation pour 120 produits, dont le pack de Cristaline, la situation est délicate. Le distributeur s’est en effet engagé à rembourser en bon d’achat les hausses de prix de ces produits. “Dans tous les cas, Leclerc en sera de sa poche. Répercuter le nouveau tarif, c’est s’obliger à rembourser les clients. Ne pas le faire, c’est ‘manger sa marge’, analyse Olivier Dauvers qui conclut: À tous les coups on perd”.

À voir également sur Le HuffPost: Les 3 attitudes vraiment utiles pour le climat selon le GIEC

  • Hu chevron_right

    Le cycle de l'eau est en train de changer, et c'est inquiétant

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 2 May - 12:31 · 3 minutes

Le cycle de l Le cycle de l'eau est en train de s'intensifier à cause du réchauffement climatique.

DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE - La nouvelle n’augure rien de bon. Selon de nouvelles données satellitaires, le cycle de l’eau est en train de s’intensifier. Schématiquement, les eaux douces deviennent plus fraîches et les eaux salées deviennent plus salées, à un rythme de plus en plus rapide partout dans le monde.

Tel est l’inquiétant constat de chercheurs européens et de l’Institut des Sciences Marines de Barcelone, publié le 15 avril dernier dans la revue Scientific reports . Ces résultats font écho à une étude précédente publiée dans Nature , et relevant des changements radicaux et très rapides dans le cycle de l’eau.

Conséquence de cela, les sécheresses, les tempêtes et les inondations vont voir leur fréquence et leur intensité augmenter. Cette étude rejoint dans ce sens l’estimation de l’Onu selon laquelle le monde pourrait connaître d’ici 2030 environ 560 catastrophes par an .

Le mouillé devient plus mouillé et le sec devient plus sec

Pour analyser le cycle de l’eau, cette nouvelle étude se base sur des données satellitaires mondiales, alors que généralement les chercheurs recueillent des informations par le biais de bouées de salinité (mesurant le taux de sel) dans les océans . C’est ce qui leur a permis de confirmer une forte accélération du cycle global de l’eau.

Concrètement, à mesure que les températures mondiales augmentent, les climatologues s’attendent à une plus grande évaporation à la surface de l’océan, ce qui rendra la couche supérieure de la mer plus salée et ajoutera de l’humidité à l’atmosphère. Ceci, à son tour, augmentera les précipitations dans d’autres parties du monde, diluant certaines masses d’eau pour les rendre encore moins salées. Résultat, le mouillé devient plus mouillé et le sec devient plus sec.

Le cycle de l Le cycle de l'eau est perturbé par le réchauffement climatique.

Quelles conséquences ?

Si le réchauffement climatique se poursuit, le cycle de l’eau se verra profondément modifié, entrainant d’importantes conséquences pour nos sociétés. Les sécheresses et pénuries d’eau augmenteront en gravité, de même que les tempêtes et autres inondations .

Certains écosystèmes seront plus durement touchés que d’autres, comme l’a clairement indiqué le rapport du GIEC du 28 février dernier . Par exemple, les pays méditerranéens ou l’Amérique centrale deviendront tous plus secs, tandis que les régions de mousson verront les pluies augmenter.

Ce changement du cycle de l’eau pourrait également avoir commencé à accélérer la fonte des neiges . En effet, les précipitations ont augmenté dans les régions polaires. Or, comme l’explique Estrella Olmedo, mathématicien de l’Institut des sciences marines de Barcelone, “le fait qu’il pleuve au lieu de neiger accélère la fonte”.

Il est possible de limiter les dégâts

Selon le GIEC, même si les gouvernements du monde atteignent leur objectif de maintenir le réchauffement climatique à un plafond de 2℃, les évènements extrêmes vont s’intensifier de 14% (par rapport à 1900). Alors que près d’un quart de la planète connait déjà des pénuries d’eau, les conséquences de ce changement risquent de s’avérer désastreuses.

Mais il ne s’agit là que du meilleur scénario, et le pire peut encore être évité. Pour ce faire, il est urgent de limiter le réchauffement climatique. En effet, des décennies de recherche scientifique ont montré la relation extrêmement claire entre les émissions de gaz à effet de serre et la hausse des températures mondiales, qui à son tour entraîne l’intensification du cycle de l’eau.

À voir également sur le HuffPost: Canicule extrême en Inde, un incendie ravage une décharge de Delhi et étouffe ses habitants