close
  • Hu chevron_right

    Ces cadeaux de fin d'année qui marqueront ma carrière d'enseignante - BLOG

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 07:43 · 4 minutes

On ne peut oublier tous ces derniers jours, parce que ce sont les derniers échanges, les derniers sourires, les derniers rires, les dernières larmes, les derniers regards. On ne peut oublier tous ces derniers jours, parce que ce sont les derniers échanges, les derniers sourires, les derniers rires, les dernières larmes, les derniers regards.

VACANCES - Et voilà on y est, ce soir c’est le grand soir. Celui où les salles de classe vont se vider dans un grand mouvement digne des grandes marées. Les CM2, ceux qui sentent les boutons pointer sous leur peau douce, se sentent prêts à affronter le monde, tandis que les GS, sont déjà des presque grands et rêvent à leur cartable de CP.

Et tous les ans, le dernier jour de l’année scolaire , aussi sûrement que les chocolats de Pâques arrivent dans les rayons entre les derniers chocolats de Noël et les premières merguez, c’est la grande tournée. La tournée des cadeaux de fin d’ année .

Le fameux cadeau à la maîtresse ou au maître

Le truc traditionnel qui fait ressembler le placard de la cuisine au rayon “mug” de chez Carrouf , ou le salon à la boutique de Jocelyne, la fleuriste du quartier. Ce qui avait pu être une marque de reconnaissance du travail accompli auprès de Choupinet se transforme ces dernières années en opération commerciale, digne de la fête des grands-mères ou du mois du blanc. Mais c’est aussi une tradition qui disparaît aussi vite qu’apparaissent les comédons. Comme si l’acné rendait l’attachement à son enseignant aussi honteux que le plaisir coupable d’une crème glacée un soir de régime.

Vous avez envie de raconter votre histoire? Un événement de votre vie vous a fait voir les choses différemment? Vous voulez briser un tabou? Vous pouvez envoyer votre témoignage à temoignage@huffpost.fr et consulter tous les témoignages que nous avons publiés. Pour savoir comment proposer votre témoignage, suivez ce guide !

Alors un beau matin ce qui n’est pas officiellement attendu devient l’objet de toutes les attentes. Combien de mugs cette année? Plus de boîtes de chocolat que l’an dernier? Ou plus de fleurs?

Mais au milieu de tous ces cadeaux qui font plaisir, combien nous touchent au plus profond de nous-mêmes, combien donnent du sens à notre présence au quotidien auprès de nos oiseaux? Cela se mesure à l’originalité du truc, ou plutôt au prix du bazar?

Pourtant, parfois, il y a des pépites, des “Waouhhhh”

Comme ce dernier jour où l’on repart avec une courgette et un plant de tomates dans le sac, parce que c’est la première courgette du potager et que Papy il en a plein des plants de tomates.

Comme ce dernier jour, où la classe a complètement disparu, volatilisée, avec une seule chaise au milieu de la classe et un petit mot version Alice in the wonderland, “Assieds-toi”, et dans un vrai silence d’école, celui qu’on n’arrive jamais à obtenir dans la vraie vie, 26 petits moineaux , qui sur la pointe des pieds, viennent un par un offrir une simple rose, à la maîtresse plus du tout digne et qui a flingué son rimmel waterproof à la 3e fleur.

Comme ce dernier jour où vous avez la surprise de voir leurs frimousses chanter sur du Julien Doré leurs petits plaisirs, leurs grandes rigolades, leurs chouettes souvenirs sur une vidéo, enregistrée en secret. Et eux sont là, vous observant, impatients de voir votre réaction.

Comme ce dernier jour, après 3 ans de présence dans la classe, Mr Don’touchme , élève à handicap, qui 3 ans a frôlé les murs, évité les regards, éloigné l’autre, tenu à distance les mots, les gestes. Et qui ce dernier jour, au bout de quelques pas se retourne et vous prend dans ses bras, renifle tous les pores de votre peau, colle son gros cœur contre le vôtre, cœur de maîtresse tellement secoué qu’il se cabre et essaie de sortir de sa cage, colle son ventre contre votre ventre. Ventres qui se gonflent et dégonflent à l’unisson pour éviter d’éloigner l’autre dans un spasme involontaire. Et puis qui repart sans un mot, sans un regard et vous laisse vide de toute énergie, les bras ballants, mais tellement remplie d’émotions fortes.

Les derniers et vrais cadeaux

On ne peut oublier tous ces derniers jours, parce que ce sont les derniers échanges, les derniers sourires, les derniers rires, les dernières larmes, les derniers regards.

Mais c’est aussi parfois le dernier jour, c’est le premier merci tout juste chuchoté, mais qui résonne tellement fort.

Bref ce sont les derniers et vrais cadeaux. Ceux qui touchent, ceux qui donnent du sens à notre présence auprès d’eux.

Comme ce dernier jour où l’on repart avec une courgette et un plant de tomates dans le sac, parce que c’est la première courgette du potager et que Papy, il en a plein des plants de tomates.

Alors oui on ne dit pas non à un cadeau, mais que l’humanité fait du bien quand elle vient de l’intérieur!

Et je me tiens prête pour de nouveaux derniers jours à la hauteur de ce dernier jour.

À voir également sur Le HuffPost: Cet élève a offert le cadeau de ses rêves à son professeur

  • Hu chevron_right

    Dans les fournitures scolaires, attention aux produits chimiques, alerte l'Anses

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Yesterday - 22:05 · 3 minutes

Les crayons, correcteurs ou encore les colles contiennent des substances nocives si elles sont inhalées ou ingérées. Les crayons, correcteurs ou encore les colles contiennent des substances nocives si elles sont inhalées ou ingérées.

SANTÉ - Des produits toxiques dans nos stylos, colles et cahiers? Dans une expertise publiée ce jeudi 7 juillet, l’Anses (Agence nationale de sécurité Sanitaire) révèle la présence de plusieurs familles de substances chimiques dans les fournitures utilisées à l’école, à la maison ou au bureau. Des substances qui peuvent être néfastes pour la santé, en particulier quand elles sont inhalées, ingérées ou en contact avec la peau.

Ce qui était un secret de polichinelle -oui, on se doutait qu’ingérer du blanco serait dangereux pour la santé- est désormais officiel. Les enfants, qui ont la mauvaise habitude de mettre les objets dans leurs bouches, sont les premiers concernés.

Pour en arriver à cette conclusion, l’agence s’est basée sur la littérature scientifique existante et des études menées par l’agence de protection de l’environnement danoise (EPA), l’Ademe, l’UFC-Que Choisir ou encore 60 Millions de consommateurs. Elle a ensuite échangé avec les associations de consommateurs et les fédérations professionnelles des fabricants et distributeurs pour lister une grosse dizaine de produits nocifs.

Phtalates, bisphénol A, plomb...

Les substances le plus souvent identifiées sont:

  • les phtalates,

  • les composés organiques volatiles (COV) dont le formaldéhyde, le chloroforme, le toluène,

  • des nitrosamines,

  • le benzène,

  • les métaux lourds comme le chrome hexavalent, le cadmium, le nickel ou le plomb,

  • les perfluorés ( PFAS ),

  • les colorants,

  • le bisphénol A ,

  • les isothiazolinones et autres conservateurs,

  • les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

  • les substances parfum

Appliquer aux fournitures la même réglementation qu’aux jouets

Ces découvertes posent de gros problèmes en termes de santé publique. Les colles, cahiers, stylos, crayons et autres correcteurs sont des objets du quotidien. L’agence précise que les peintures, feutres et les crayons de couleurs ne sont pas concernés car ils sont considérés comme des jouets selon les normes européennes. Par conséquent, les substances cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction sont interdites lors de la fabrication.

C’est pourquoi l’Anses appelle à appliquer à l’ensemble des fournitures scolaires la réglementation européenne relative à la sécurité des jouets.

En attendant la mise en place de cette évolution réglementaire, Céline Dubois, coordinatrice de cette expertise à l’Anses, demande aux consommateurs de “privilégier les fournitures ne contenant ni substances parfumantes, ni paillettes ou autre artifice pouvant induire des comportements détournés par les enfants, tels que le ‘machouillage’, voire l’ingestion.”

Quant aux fabricants, l’agence leur demande clairement de prendre les mesures nécessaires afin de retirer les substances toxiques de leurs fournitures indépendamment de toute réglementation. Mais aussi de prendre en compte les comportements et usages prévisibles (encore le fameux “machouillage”) pour s’assurer de l’innocuité de ces produits.

Des tests plus poussés vont être réalisés sur les fournitures les plus fréquemment utilisées afin d’évaluer les risques réels pour la santé. Rendez-vous fin août pour les traditionnels et très plaisants achats de fournitures scolaires .

À voir également sur Le HuffPost: Une machine à écrire en guise en pinceau pour cet artiste londonien

  • Hu chevron_right

    Pap Ndiaye, son programme et ses "points d'inflexion" pour l'Éducation

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 26 June - 09:58 · 3 minutes

Salaire des profs, Parcoursup, concertation... Pap Ndiaye dévoile son programme et ses Salaire des profs, Parcoursup, concertation... Pap Ndiaye dévoile son programme et ses "points d'inflexion" pour l'Éducation

POLITIQUE - C’est la première fois qu’il s’exprime aussi longuement depuis sa nomination. Pap Ndiaye , le nouveau ministre de l’Éducation nationale dévoile son ambition et ses priorités dans un entretien fleuve publié le samedi 25 juin par Le Parisien.

Le successeur de Jean-Michel Blanquer , couvert de critiques par l’extrême droite lors de son arrivée rue de Grenelle , dit vouloir sortir de cette “alternative simpliste qui serait soit la continuité parfaite, soit le virage à 180° et la rupture” avec le premier quinquennat d’Emmanuel Macron.

S’il explique qu’il ne touchera pas à certains totems comme le système Parcoursup ou la réforme du bac, l’historien promet malgré tout davantage de concertations et des “points d’inflexion” sur le “bien-être à l’école”, l’écologie dans les programmes ou la lutte contre les inégalités. En somme, explique-t-il, comme point de départ à son action, “l’école française ne réussit pas sur tout (...) elle se débrouille très mal avec les enfants défavorisés. Cette situation n’est pas acceptable.”

Quel salaire pour les profs?

Première confirmation: le salaire des professeurs débutants va être significativement revalorisé, comme Emmanuel Macron l’avait promis au cours de son premier quinquennat, pour passer à 2000 euros net par mois. Une mesure très attendue par le monde de l’éducation pour rendre plus attractif un métier qui peine à recruter, en témoigne l’affaire du recrutement en “speed dating” à l’académie de Versailles.

À l’heure actuelle, un enseignant stagiaire, en début de carrière, plafonne en moyenne autour des 1500 euros, un titulaire gagne environ 1800. “La hausse de rémunération sera composée de deux parts. La première sera non conditionnée et s’appliquera à tous les enseignants. Ce qui implique de passer le salaire de départ des jeunes au-dessus des 2000 euros net”, indique ainsi Pap Ndiaye, en fixant cette hausse à l’horizon 2023.

Reste malgré tout plusieurs zones d’ombre sur la question épineuse de la rémunération. Le nouveau ministre de l’Éducation nationale ne parle pas des enseignants en milieu de carrière, mal payés eux aussi quand on les compare aux standards des pays de l’OCDE. Il ne donne pas davantage de détails quant aux contours de son futur système de bonus pour les professeurs les plus impliqués, un procédé qui irrite les syndicats.

Pap Ndiaye explique au Parisien qu’une “part salariale” sera “conditionnée à des tâches nouvelles”, en plus de l’augmentation annoncée. En clair, “il s’agit de mieux rémunérer les enseignants, et d’ajouter un bonus pour ceux qui voudront aller plus loin”. Comprendre: travailler plus.

Parcoursup, maths au lycée, bien-être à l’école

Dans son entretien, le ministre a promis un enseignant “devant chaque classe à la rentrée”. Tout en faisant vœu de moins de “verticalité” que son prédécesseur et en plaidant pour que l’école réduise davantage les inégalités scolaires, Pap Ndiaye revendique une certaine continuité avec son prédécesseur. Il annonce par exemple qu’il ne reviendra pas sur Parcoursup, la plateforme d’orientation honnie par les bacheliers, et la réforme du lycée.

Sur le retour pour l’instant facultatif d’au moins 1h30 de maths pour tous dans le tronc commun de première, l’historien de formation, devrait rendre ce volume horaire “obligatoire en 2023”. “C’est l’hypothèse la plus probable”, explique-t-il.

Le nouvel homme fort de la rue de Grenelle assure également qu’il veut par exemple verdir l’école, les bâtiments comme les programmes, et insister sur le “bien-être des élèves et des personnels”.

Le ministre lâche également ses coups à l’égard de l’extrême droite, qui l’a largement critiqué dès sa nomination. Pour lui, n’y a “pas de compromis” à avoir avec le parti de Marine Le Pen, telle est sa “boussole politique”: “Le Rassemblement national a une longue histoire qui s’ancre profondément dans l’anti-républicanisme. Ce n’est pas parce que le Front national parle de République, qu’il est républicain”.

À voir également sur Le HuffPost: Emmanuel Macron explique pourquoi il a choisi Pap Ndiaye à l’Éducation

  • Hu chevron_right

    Fusillade au Texas: L'école d'Uvalde, où 19 enfants ont été tués, va être détruite

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 22 June - 12:45 · 2 minutes

Joe et Jill Biden devant l'école primaire Robb d'Uvalde, au Texas, après la tuerie du 24 mai 2022 qui a fait 21 morts dont 19 enfants. Joe et Jill Biden devant l'école primaire Robb d'Uvalde, au Texas, après la tuerie du 24 mai 2022 qui a fait 21 morts dont 19 enfants.

ÉTATS-UNIS - “Vous ne pouvez pas demander à un enfant ou à un enseignant de retourner dans cette école, jamais.” Le maire d’ Uvalde , cette ville du Texas 19 enfants et deux maîtresses ont été tués en mai par un jeune de 18 ans, a exprimé mardi 21 juin son intention de démolir l’établissement où s’est déroulé le drame.

Don McLaughlin a fait cette annonce lors d’une réunion avec les habitants qui voulaient des réponses après la fusillade, notamment autour de la gestion de la fusillade par la police accusée d’avoir trop attendue avant d’intervenir. “De ce que je sais -et j’ai eu cette discussion avec la police- l’école sera démolie”, a-t-il déclaré lors de ce conseil, sans préciser la date.

Sur la chaîne de télévision MSNBC, le sénateur démocrate de l’État du Texas Roland Gutierrez avait déjà évoqué cette idée fin mai. “Il est hors de question qu’ils reviennent dans cette école” qui accueille 600 enfants, avait-il déclaré. “Le président [ Joe Biden ] a dit qu’il allait travailler sur un financement [pour détruire et reconstruire l’école]. C’est ça la tristesse de la situation: nous avons un fonds fédéral pour les écoles qui connaissent ce type de dévastation”, avait-il pointé, désabusé.

L’école Sandy Hook aussi reconstruite

Ce n’est pas la première fois qu’une école où s’est déroulée une fusillade est détruite. L’école élémentaire Sandy Hook, où 20 élèves entre 6 et 7 ans ainsi que 6 membres du personnel ont été tués en 2012, a également été démolie. Un nouveau bâtiment a été reconstruit au même endroit.

Le 24 mai dernier, Salvador Ramos, qui venait de fêter ses 18 ans, a tiré sur sa grand-mère avec un AR-15 qu’il venait d’acheter avant de se rendre dans l’école d’Uvalde. Il s’est barricadé dans une salle de classe pendant 77 minutes et a tué 19 enfants âgés de 9 à 11 ans ainsi que deux professeures. Il avait annoncé son passage à l’acte sur les réseaux sociaux .

Cette fusillade, qui s’est déroulée 10 jours après une autre tuerie dans un supermarché de l’État de New-York , a ému le monde entier et ranimé le débat autour du port d’arme aux États-Unis. Pour la première fois depuis 30 ans, les sénateurs au Congrès ont réussi à se mettre d’accord sur une proposition de loi bi-partisane visant à restreindre l’accès aux armes. La Chambre des Représentants doit à son tour s’en saisir d’ici à la fin de semaine afin que Joe Biden signe la loi.

À voir également aussi sur le Huffpost: Tuerie au Texas: ces fois où le gouvernement américain a voulu dire stop

  • Hu chevron_right

    Alerte rouge canicule: écoliers et collégiens de 12 départements pourront rester chez eux

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 16 June - 15:20 · 1 minute

Écoliers et collégiens des départements en vigilance rouge canicule pourront rester chez eux ce vendredi (photo d'illustration). Écoliers et collégiens des départements en vigilance rouge canicule pourront rester chez eux ce vendredi (photo d'illustration).

MÉTÉO - Alors que la France traverse une canicule précoce, les écoliers et les collégiens des 12 départements placés en vigilance rouge canicule pourront rester chez eux ce vendredi 17 juin, a annoncé dans un communiqué le ministère de l’Éducation nationale.

“Dans ces départements, du fait des températures très élevées, les parents qui le souhaitent et qui sont en mesure de le faire pourront garder leurs enfants à domicile et ne pas les envoyer à l’école ou au collège demain vendredi”, annonce le ministère de l’Education nationale. Il précise également que l’accueil des élèves sera toutefois assuré sous réserve “d’éventuelles décisions de fermeture prises par les autorités préfectorales”.

Charente, Charente-Maritime, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Deux-Sèvres, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vendée et Vienne sont les 12 départements placés en vigilance rouge, le niveau le plus élevé du “plan national canicule”, à partir de ce vendredi. Vingt-cinq autres départements ont été placés en vigilance orange.

A Marseille, qui n’est pas concernée par la vigilance rouge, plus de 30°C ont été enregistrés dans les salles de classe. Cette vague de chaleur précoce est particulièrement difficile à supporter dans ces nombreuses écoles marseillaises vétustes.

À voir également sur Le HuffPost : Face à la canicule, les astuces pour se rafraîchir sans impacter le climat

  • Hu chevron_right

    Uvalde: Le témoignage poignant d'une élève rescapée de la tuerie devant le Congrès

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 8 June - 19:53 · 5 minutes

Uvalde: Le témoignage poignant d'une élève rescapée de la tuerie devant le Congrès (Miah Cerrillo, rescapée de la tuerie d'Uvalde, a témoigné par vidéo devant le Congrès le 8 juin 2022. Par Andrew Harnik/Pool via REUTERS) Uvalde: Le témoignage poignant d'une élève rescapée de la tuerie devant le Congrès (Miah Cerrillo, rescapée de la tuerie d'Uvalde, a témoigné par vidéo devant le Congrès le 8 juin 2022. Par Andrew Harnik/Pool via REUTERS)

FUSILLADE - “Je ne veux pas que ça se reproduise ”: Miah Cerrillo, une fillette qui s’est recouverte du sang de son amie pour échapper à l’auteur d’une tuerie dans une école du Texas , a témoigné ce mercredi 8 juin devant le Congrès américain, plus que jamais sous pression pour adopter des mesures d’encadrement des armes à feu.

Le 24 mai, un lycéen de 18 ans porteur d’un fusil d’assaut a tué 19 écoliers et deux enseignantes dans un établissement scolaire d’Uvalde , une ville à l’ouest de San Antonio.

Le tireur “a dit ‘bonne nuit’ à mon institutrice et il lui a tiré dans la tête. Ensuite, il a tiré sur certains de mes camarades et sur le tableau”, a témoigné la fille de 11 ans, lors d’une audition au Capitole sur l’”épidémie de la violence par armes à feu”.

“Les écoles ne sont plus sûres”

“Quand je me suis rapprochée des sacs à dos, il a tiré sur mon amie qui était juste à côté de moi et j’ai pensé qu’il allait revenir dans la pièce”, a raconté la petite fille à lunettes dans des propos retransmis par vidéo, comme vous pouvez le voir ci-dessus.

“Donc j’ai pris un peu de sang et je me le suis étalé partout... Je suis restée silencieuse, puis j’ai attrapé le téléphone de mon institutrice et j’ai appelé (le numéro d’urgence) 911”. Miah Cerrillo a assuré qu’elle ne se sentait plus en sécurité à l’école. “Je ne veux pas que ça se reproduise”, a-t-elle imploré.

Présent lors de l’audition, son père Miguel a affirmé en larmes que Miah n’était “plus la même petite fille avec qui il avait l’habitude de jouer”. “Les écoles ne sont plus sûres, quelque chose doit vraiment changer”, a-t-il supplié.

“Miguel Cerrillo, le père de Miah Cerrillo, survivante de la fusillade à l’école primaire d’Uvalde, donne un témoignage émouvant aux législateurs de la Chambre: ‘J’aurais pu perdre ma petite fille. Ce n’est plus la même petite fille... Les écoles ne sont plus sûres. Quelque chose doit vraiment changer’”.

Des corps d’enfants “pulvérisés”, “décapités”, “déchiquetés” par les balles

Le Congrès américain, qui débat en ce moment même d’un encadrement limité des armes à feu après des décennies d’inaction, a aussi été confronté au témoignage de Roy Guerrero, pédiatre d’Uvalde, qui a décrit des corps d’enfants “pulvérisés”, “décapités”, “déchiquetés” par les balles. “Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est si nos politiciens nous laissent tomber par entêtement, par passivité, ou les deux”, a-t-il fustigé.

Zeneta Everhart, dont le garçon de 21 ans a survécu à la tuerie raciste d’un supermarché de Buffalo le mois dernier, a aussi interpellé les élus.

“Mon fils Zaire a un trou sur le côté droit de son cou, deux sur son dos, et un autre sur sa jambe gauche, causés par l’impact d’une balle de (fusil d’assaut) AR-15. En nettoyant ses blessures je peux encore sentir des morceaux de balle dans son dos”, a-t-elle assuré.

“Maintenant je veux que vous imaginiez ce scénario exact pour un de vos enfants.”

Le président américain Joe Biden a maintes fois promis d’agir contre cet effroyable fléau que les gouvernements successifs ont jusqu’à présent été incapables d’endiguer. Mais dans un pays où près d’un adulte sur trois possède au moins une arme à feu , les conservateurs s’opposent vivement à toute mesure qui pourrait aller à l’encontre des droits “des citoyens respectueux de la loi”.

L’étroite majorité du parti de Joe Biden au Congrès ne lui permettant pas d’adopter seul une loi sur les armes, tout le défi est donc de trouver des mesures qui pourraient obtenir l’aval de républicains.

Négociations au Sénat

Des discussions au Sénat tournent pour le moment autour de propositions limitées, comme la vérification des antécédents judiciaires ou psychologiques des acheteurs d’armes individuelles, ce que des associations réclament depuis des années.

Son chef démocrate Chuck Schumer a indiqué jeudi que la chambre haute voterait sur “des mesures d’encadrement des armes à feu”, sans donner plus de détails.

En parallèle, la Chambre des représentants débat d’un autre grand projet de loi qui interdirait entre autres la vente de fusils semi-automatiques aux moins de 21 ans et celle des chargeurs à grande capacité.

Ces mesures seront soumises à un vote mercredi soir, mais sont vivement critiquées par l’opposition républicaine . Il paraît donc impossible qu’elles puissent passer l’étape du Sénat, où le soutien de 10 conservateurs est nécessaire en raison des règles de majorité qualifiée .

À voir également sur Le HuffPost: À Uvalde, des chiens tentent de réconforter les Texans après la fusillade ayant fait 21 morts

  • Hu chevron_right

    Harry Styles s'engage contre les tueries de masse aux États-Unis

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 28 May - 10:30 · 2 minutes

Harry Styles, ici le 19 mai 2022, s'engage avec l'association de lutte contre les armes à feu Everytown après le drame dans l'école d'Uvalde. Harry Styles, ici le 19 mai 2022, s'engage avec l'association de lutte contre les armes à feu Everytown après le drame dans l'école d'Uvalde.

ÉTATS-UNIS - “Mettez fin à la violence par armes.” Dans un post Instagram, le chanteur britannique Harry Styles a annoncé s’engager avec l’association “ Everytown ” lors de sa tournée nord-américaine, en réponse à la tuerie d’Uvalde, au Texas , qui a fait 21 morts dont 19 enfants mardi 24 mai.

“Comme vous tous, j’ai été dévasté par les tueries de masse à la chaîne en Amérique, dont le point culminant est celle à l’école élémentaire Robb à Uvalde, au Texas”, a-t-il écrit sur le réseau social. Les fusillades sont tristement nombreuses aux États-Unis. Deux semaines avant Uvalde, un jeune de 18 ans a ouvert le feu dans un supermarché de Buffalo , dans l’État de New-York, tuant dix personnes.

C’est pourquoi, poursuit-il, “pour notre tournée en Amérique du Nord, nous avons conclu un partenariat avec Everytown, qui travaille afin de mettre fin à la violence par armes, en faisant des dons pour soutenir leur effort et partager leurs idées qui permettraient d’agir”. L’ex-membre des One Direction , qui vient de sortir son troisième album Harry’s House , est attendu à partir d’août aux États-Unis.

Un don d’un million de dollars

Une deuxième photo choc suit ce premier message. Sur fond noir, il est écrit: “Les armes à feu sont la première cause de mort pour les enfants et adolescents américains”. Les fusillades dans les milieux scolaires sont en effet un fléau dans le pays. D’après le groupe Education Week , 27 fusillades ont eu lieu à l’école en 2022 aux États-Unis, 119 depuis 2018.

Et malgré les drames de Columbine en 1999, Sandy Hook en 2012 ou encore Parkland en 2018, la législation sur les armes à feu peine à avancer. Les Républicains, attachés au deuxième amendement de la Constitution, préfèrent armer les enseignants plutôt que d’accepter des vérifications d’antécédents avant l’achat d’une arme.

L’entreprise qui organise les concerts Live Nations rejoint également Harry Styles dans son engagement. Sur Twitter, elle promet de donner “plus d’un million de dollars à Everytown”.

À voir également aussi sur le Huffpost: Devant la NRA, Donald Trump appelle à armer enseignants et citoyens après la tuerie au Texas

  • Hu chevron_right

    Tuerie au Texas: la police a pris une "mauvaise décision", concède un responsable

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 27 May - 18:39 · 4 minutes

Tuerie au Texas: la police a pris une Tuerie au Texas: la police a pris une "mauvaise décision", concède un responsable (Steven McCraw, directeur du département de la sécurité publique du Texas le 27 mai 2022. REUTERS/Marco Bello)

TEXAS - La police a pris une “mauvaise décision” en n’entrant pas rapidement dans l’école d’Uvalde, où s’était retranché dans une classe un tireur qui y a commis un massacre, a affirmé ce vendredi 27 mai Steven McCraw, directeur du département de la sécurité publique du Texas.

“Avec le recul, maintenant, bien sûr que ce n’était pas la bonne décision. C’était la mauvaise décision, point final”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, interrogé sur le délai d’intervention des forces de l’ordre , très critiqué. “Si je pensais que ça pouvait aider, je m’excuserais”, a-t-il dit, très ému.

Dix-neuf agents sur place ont attendu une unité d’intervention de la police aux frontières , environ une heure après que le tireur, Salvador Ramos, se fut introduit mardi dans le bâtiment. L’adolescent d’à peine 18 ans a tué 19 enfants et deux enseignantes.

“S’il vous plaît, envoyez la police maintenant”

Pressé par les journalistes d’expliquer ce délai d’intervention, très critiqué, le responsable a affirmé que les forces de l’ordre pensaient “qu’il n’y avait peut-être plus de survivant”.

La police a néanmoins reçu de nombreux appels de plusieurs personnes se trouvant dans les deux salles de classe touchées, dont un d’une enfant à 12H16, plus d’une demi-heure avant l’intervention de la police à 12H50, prévenant que “huit à neuf élèves étaient vivants”, a déclaré Steven McCraw.

Lors d’un de ses premiers appels, cette élève, qui avait prévenu qu’il y avait plusieurs morts, a demandé: “s’il vous plaît, envoyez la police maintenant”.

La NRA maintient sa convention annuelle et se dédouane de toute responsabilité

À quelques heures de route de là, le premier lobby américain des armes, la National Rifle Association, tenait sa convention annuelle à Houston, secouée par une polémique due au timing de l’événement, ce qui a poussé des politiciens et des stars de la musique country à annuler leur venue.

La NRA a promis que cette grand-messe serait l’occasion de “réfléchir” à ce qui s’est produit à Uvalde - un drame à propos duquel l’organisation s’était dédouanée de toute responsabilité.

Si l’ancien président Donald Trump sera bien présent , tout comme le sénateur conservateur de l’État, Ted Cruz, le gouverneur républicain, Greg Abbott, donnera à la place une conférence de presse à Uvalde.

Greg Abbott, grand défenseur du droit à détenir une arme à feu et candidat à sa réélection cette année, s’exprimera tout de même devant les membres de la NRA, dans une vidéo pré-enregistrée, a précisé un de ses porte-parole au journal Dallas Morning News.

Son adjoint, Dan Patrick, ne se montrera pas non plus afin d’éviter “d’ajouter à la douleur des familles”, a-t-il dit dans un communiqué.

“J’ai des armes à feu dans chaque pièce de ma maison”

En fin de matinée, des milliers d’amateurs d’armes à feu déambulaient déjà dans le vaste palais des congrès rempli de stands de fabricants, exposant fusils semi-automatiques et équipements de chasse. “J’ai des armes à feu dans chaque pièce de ma maison”, répondait en riant un sexagénaire, quand on lui demandait si le fusil qu’il envisageait d’acheter serait son premier.

Signe du malaise, plusieurs stars de la country ont aussi choisi de ne pas venir. Parmi elles, le chanteur Don McLean, connu pour sa chanson “American Pie”, qui a jugé qu’il serait “irrespectueux” pour lui de s’y produire.

L’artiste Lee Greenwood, dont le tube patriotique “God Bless the USA” rythme les meetings de Donald Trump, a lui aussi préféré annuler son concert. Autre absent notable, le fabricant du fusil semi-automatique AR-15 utilisé par l’auteur de la fusillade.

La NRA, qui revendique 5 millions de membres, a d’ailleurs précisé que pour assurer la sécurité de Donald Trump - à qui l’organisation a donné des dizaines de millions de dollars lors de ses deux campagnes présidentielles -, les armes à feu seraient interdites dans la salle.

“Arrêtez de tuer des enfants”

A l’extérieur du bâtiment, des manifestants se sont rassemblés avec des pancartes appelant à l’interdiction des fusils d’assaut ou demandant “arrêtez de tuer des enfants”.

Le démocrate Beto O’Rourke, qui affrontera Greg Abbott aux élections pour le poste de gouverneur en novembre, devrait se joindre à eux.

Dans une scène inhabituelle, signe de la tension grandissante sur la question des armes, il avait interrompu le gouverneur mercredi, en pleine conférence de presse, l’accusant d’être responsable du drame .

La fusillade, qualifiée de “nouveau Sandy Hook” dans la presse américaine, en référence à l’effroyable massacre dans une école primaire du Connecticut en 2012, a réveillé les traumatismes de l’Amérique.

Les visages des très jeunes victimes, âgées de 11, 10, 9 et ans, diffusés en boucle à la télévision, et les témoignages de leurs proches effondrés ont ému le pays, relançant une vague d’appels à mieux réguler les armes à feu.

Ce mouvement a peu de chances de se traduire en actes, étant donné l’absence d’espoir d’une adoption par le Congrès d’une loi nationale ambitieuse sur la question.

À voir également sur Le HuffPost: Meghan Markle rend visite au mémorial des victimes de la fusillade au Texas