close
  • chevron_right

    Vous pouvez entendre les aurores boréales, même lorsqu’elles ne sont pas visibles

    news.movim.eu / Numerama · 2 days ago - 13:06

De nouvelles études suggèrent que les sons produits par les aurores boréales peuvent être entendus très haut dans l'atmosphère, même lorsque nous ne pouvons pas voir ces aurores. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Hu chevron_right

    Élisabeth Borne peut-elle réussir à Matignon là où elle a échoué à la Transition écologique?

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 12:47 · 4 minutes

Elisabeth Borne photographiée à l'Élysée le 16 mai, après sa nomination comme cheffe de gouvernement. Elisabeth Borne photographiée à l'Élysée le 16 mai, après sa nomination comme cheffe de gouvernement.

POLITIQUE - “La politique que je mènerai dans les cinq ans à venir sera écologique ou ne sera pas”. Durant l’entre-deux tours à Marseille, le candidat Emmanuel Macron annonçait la couleur: verte. Lui réélu, il mettrait la défense de l’environnement au cœur de son action politique, en donnant le mandat à Matignon de piloter la “planification écologique” . C’est donc à Élisabeth Borne , nommée Première ministre ce lundi 16 mai, que revient cette charge.

Ce qu’elle a évoqué d’emblée, affirmant lors de son premier discours en qualité de cheffe de gouvernement qu’il fallait “agir plus vite et plus fort” face au “défi climatique et écologique”. Son passage au ministère de la Transition écologique faisait d’ailleurs partie des signes qui annonçaient sa nomination, puisqu’il était admis que le chef de l’État cherchait un candidat affichant un profil ”écolo” pour le poste.

Pourtant, son bilan à l’Hôtel de Roquelaure (où elle était en poste de juillet 2019 à juillet 2020) a fait l’objet de critiques. En cause, les difficultés propres à ce ministère compliqué (qui ont poussé Nicolas Hulot à la démission en 2018) qui ont fortement limité ses marges de manœuvre.

Arbitrages défavorables face à Bruno Le Maire

Le recul de deux ans de l’interdiction du glyphosate? C’est sous Élisabeth Borne qu’il a été acté. La baisse du budget alloué à la rénovation énergétique? Sous Élisabeth Borne. Le courroux du Conseil d’État contre le gouvernement au sujet de la baisse (insuffisante) de la pollution de l’air? C’est (aussi) sous Élisabeth Borne. Entre 2018 et 2019, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 0,9%. Insuffisant pour tenir la trajectoire... fixée par le gouvernement. Des difficultés expliquées à cette époque par son incapacité à gagner des arbitrages face à Bercy, avec la bénédiction du Premier ministre d’alors.

“Elle était à la Transition écologique sous Édouard Philippe, ce n’était pas facile. L’écologie, ce n’était pas vraiment son truc”, souffle au HuffPost un conseiller ministériel, rappelant que le maire du Havre a un temps officié comme lobbyiste pour le groupe nucléaire Areva. “C’était compliqué pour elle de peser face à Bruno Le Maire. Elle s’est retrouvée dans des contradictions qui montrent bien que l’on reste dans la politique des petits pas, comme l’avait dénoncé Nicolas Hulot. Elle a fait ce qu’elle a pu”, analysait à cette époque Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, cité par Le Monde .

Un bilan contrebalancé par son passage au ministère des Transports, au cours duquel elle a lancé le “ plan vélo ” en décembre 2017. “Quand on sait que 75% des déplacements font moins de 5 km, il faut arrêter de regarder le vélo avec condescendance en considérant que c’est un sujet mineur”, avait-elle déclaré en clôture des Assises nationales de la mobilité. Trois ans plus tard, alors au ministère de la Transition écologique, Élisabeth Borne triplait le budget de ce plan, perçu par certains acteurs comme une réussite.

Le boulet de l’inflation

Désormais cheffe du (futur) gouvernement, Élisabeth Borne peut-elle désormais réellement aller “plus fort et plus vite” vers la transition écologique? “La différence maintenant, c’est qu’elle est Première ministre. C’est elle qui aura des arbitrages à donner”, veut croire une source ministérielle, précisant que l’intéressée “connaît, comme Jean Castex, la machine de l’État sur le bout des doigts, ce qui lui confère une bonne marge de manœuvre sur la conduite des politiques publiques et qui lui permettra d’agir à différentes échelles”.

En outre, elle aura à conduire une équipe gouvernementale qui devrait compter de nouveaux ministères aux périmètres justement redéfinis pour intégrer la dimension écolo dans leurs politiques, dont deux qui lui spécialement rattachés. Une position stratégique qui lui donnerait donc toutes les cartes pour aller plus loin que lors de son passage à la Transition écologique.

À la condition que le chef de l’État la soutienne pleinement, dans un contexte économique fragilisé par la crise sanitaire et la guerre en Ukraine. “Elle va mécaniquement être tiraillée entre la maîtrise de l’inflation et l’investissement dans l’écologie. Ça risque donc de bagarrer fort avec Bercy. Si Macron pousse pour la planification écologique avec la foi des convertis, ça peut le faire. Dans le cas inverse, ça s’annonce compliqué pour elle sur ce sujet”, note un conseiller.

Si Élisabeth Borne est désormais libérée des contraintes (lourdes) qui pèsent sur un ministre de la Transition écologique, elle devrait rester toutefois confrontée à des impératifs qui devraient limiter, encore, ses marges de manœuvre. Jusqu’à quel point? Tout dépendra de l’ambition du président de la République en termes de “planification écologique”. Laquelle reste particulièrement floue à ce stade.

À voir également sur Le HuffPost: Les 3 questions que soulève la nomination d’Élisabeth Borne à Matignon

  • Hu chevron_right

    Canicule en Asie: Passé ce seuil on meurt de chaud, voici pourquoi

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 12:17 · 3 minutes

CANICULES - Sécheresse précoce en France, 43°C prévu à Séville (Espagne) la semaine prochaine, et le thermomètre qui explose en Asie du Sud. Avec plus de 50°C à l’ombre, le record mondial des températures pour 2022 a même été franchi le vendredi 13 mai. U ne vague de chaleur extrême que l’Organisation météorologique mondiale (OMM) juge “cohérente” avec le changement climatique.

Ces épisodes exceptionnels de chaleur sont extrêmement inquiétants alors que les températures en Inde et au Pakistan ont franchi la limite mortelle pour l’homme . Ce seuil, les scientifiques l’évaluent à 35 degrés au “thermomètre humide” (TW) pour les personnes en bonne santé. Cette valeur prend en compte la température ambiante et l’humidité de l’air, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l’article.

Un coup de chaleur mortel

Plus l’air est humide, plus l’air est saturé d’eau, et plus l’efficacité de notre transpiration diminue. Lorsque l’humidité est trop élevée, les gouttelettes d’eau sur votre peau due à la transpiration ne s’évaporent plus. Résultat: le corps n’arrive plus à se refroidir.

Pour survivre, notre thermostat corporel doit rester à 37°C. Mais quand les températures sont trop élevées et que le corps ne peut plus évacuer la chaleur par la transpiration, la chaleur s’accumule.

Notre organisme se réchauffe d’environ 1 degré toutes les 45 minutes. En moins de 4h, la température corporelle “atteindra 42°C, seuil au-delà duquel le corps subit des dommages irréversibles”, explique Thibault Laconde, ingénieur spécialiste des risques climat dans un article publié en juillet 2021 sur le site Energie, Climat et Développement.

À 42°C, le corps s’embrase: d’abord c’est la déshydratation, puis viennent les crampes, la syncope, le coup de chaleur puis la mort. Un coup de chaleur est mortel dans 15 à 25% des cas.

En résumé, à 35°TW, il faut moins de 4h au corps pour succomber. Mais l’hyperthermie est possible même à des températures plus basses, notamment lorsqu’on travaille en plein cagnard. “Les activités physiques intenses sont déconseillées à partir de 28 degrés wbt (températures humides NDLR)”, écrit Thibault Laconde sur Twitter.

Des canicules humides beaucoup plus nombreuses

Le meilleur exemple, qui prouve que les températures humides tuent même en dessous des 35°TW, est la canicule de 2003 . Lors de cet extrême climatique, en France, la chaleur humide n’a pas excédé les 28°TW. Et pourtant, avec plus de 70.000 morts, cet épisode de chaleur est historiquement le plus mortel.

La fréquence des canicules humides a déjà doublé en 40 ans. Et selon les scientifiques, les températures humides dépasseront régulièrement les 35°TW si la planète se réchauffe de plus 2°C d’ici la fin du siècle. C’est pourquoi des chercheurs appellent à ce que cet indicateur soit pris en compte pour mesurer le danger des canicules dans les années à venir.

“Une canicule, ce n’est pas juste la température, c’est aussi l’humidité qui compte”, détaille la chercheuse au CNRS Sarah Safiedine sur TF1 . Selon elle, la canicule de la côte ouest américaine en juin 2021 a été très meurtrière à cause de cette combinaison. Un constat qui se confirme en ce moment en Inde et au Pakistan.

À voir aussi sur Le HuffPost: La France n’est pas le seul pays à être touché par des températures élevées

  • chevron_right

    Qu’a fait Élisabeth Borne pour l’environnement ?

    news.movim.eu / Numerama · 2 days ago - 10:14

Élisabeth Borne a été nommée Première ministre, le 16 mai 2022. Elle est la deuxième femme à ce poste. Ses compétences concernent notamment les sujets écologiques. Mais avait-elle été efficace au poste de ministre de la Transition écologique ? [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Hu chevron_right

    Élisabeth Borne face au défi d'une "planification écologique" encore floue

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 04:15 · 3 minutes

ENVIRONNEMENT - C’est officiel, Élisabeth Borne a été nommée Première ministre par Emmanuel Macron ce lundi 16 mai. Sa première tâche sera donc de former un nouveau gouvernement dans lequel deux nouveaux ministres délégués devraient faire leur apparition: l’un chargé de la planification énergétique, l’autre de la planification écologique territoriale.

Deux ministres pour l’environnement, c’est une première. Mais plus globalement, Élisabeth Borne sera chargée de la “ planification écologique ”. Expression empruntée à Jean-Luc Mélenchon , c’était l’une des promesses d’Emmanuel Macron lors de l’entre-deux-tours. Une mission qui comprend de nombreux défis, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l’article.

Un premier quinquennat mitigé

En ligne de mire: la neutralité carbone à atteindre d’ici à 2050 et inscrite dans la “ Stratégie nationale bas carbone ” (SNBC). Elle comprend plusieurs objectifs :

  • Décarboner complètement l’énergie à l’horizon 2050 notamment grâce au renouvelable
  • Réduire de moitié les consommations d’énergie avec
    • des équipements plus efficaces
    • des modes de vie plus sobres (ex : prendre votre vélo si vous habitez en ville)
  • Réduire fortement les émissions de gaz à effet de serre
    • du secteur agricole (-46% par rapport à 2015)
    • du secteur industriel (-81% par rapport à 2015)
  • Permettre l’absorption des gaz à effet de serre
    • en limitant l’artificialisation des sols
    • en développant nos forêts
    • en ayant recours à des technologies de capture et stockage du carbone

Le problème c’est que lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, les politiques publiques mises en place n’ont pas été à la hauteur. Dans son rapport de juin 2021 , le Haut Conseil pour le Climat “constate une amélioration mitigée du rythme de baisse des émissions de gaz à effet de serre et du suivi des politiques publiques. Ces dernières sont encore insuffisamment alignées sur la trajectoire de réduction des émissions prévue par la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC), alors que les objectifs européens vont demander un rehaussement des efforts au niveau national.”

Pour Benoît Leguet, directeur général de l’Institut économique pour le climat (I4CE), “il va falloir répondre à cette question très concrète: comment les Français vivent-ils dans une France neutre en carbone et adaptée au changement climatique ? Ce n’est pas le seul ministère de la Transition écologique qui doit être en charge de la planification écologique, c‘est l’ensemble de ministères: Finances, Agriculture, Logement, etc.”

La planification écologique au cœur du nouveau gouvernement

Afin de respecter les objectifs de la SNBC, Emmanuel Macron veut changer de stratégie pour ce nouveau quinquennat . C’est pour cette raison que la nouvelle Première ministre sera en charge de la planification écologique. Le problème, c’est que l’on ne connaît pas encore les enjeux précis qui seront définis par le nouveau gouvernement. Par ailleurs, durant la campagne présidentielle, le Shift Project avait analysé le programme du candidat Macron et si celui-ci va dans le bon sens, les promesses faites restent floues, notamment concernant leur financement permettant d’atteindre les objectifs fixés.

“Il faut agir plus vite et plus fort” face au “défi climatique et écologique”, a d’ailleurs reconnu Elisabeth Borne dans son allocution de Première ministre à l’issue de la passation de pouvoir avec Emmanuel Macron. C’est désormais sa mission.

À voir également sur Le HuffPost: “Un certain malaise démocratique”: les mots de Fabius à Emmanuel Macron

  • Hu chevron_right

    Kylian Mbappé a rejoint le PSG au Qatar pour un aller-retour tout sauf écolo

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 3 days ago - 16:53 · 2 minutes

PLANÈTE - C’est une aberration écologique. Plusieurs joueurs parisiens parmi lesquelles Kylian Mbappé , Gianluigi Donnarumma, Nuno Mendes ou encore Marquinhos ont effectué un aller-retour express entre la France et le Qatar. En avion.

Alors que se tenait le 15 mai au soir la cérémonie des Trophées UNFP , qui attribue ses traditionnelles récompenses individuelles , plusieurs de leurs coéquipiers parisiens étaient déjà à Doha. Alors dans la foulée, ils ont pris un avion pour les rejoindre ce lundi 16 mai sur place avant de rentrer quelques heures plus tard ( selon RMC Sport ) en France.

Au programme de ce séjour aussi bref que couteux pour la planète, deux jours consacrés à la rencontre avec des sponsors. De quoi susciter de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux alors que l’avion est un transport au coût environnemental particulièrement élevé. C’est ce que nous expliquons dans le 50e épisode de l’ Enver(t) du décor , le podcast environnement du service du HuffPost.

Une banalité dans le monde du football

Plus pratique que le train (on imagine la cohue de voir Mbappé dans son wagon), et plus rapide que le bus, l’avion est le moyen de transport privilégié, l’avion est le moyen de transport le plus utilisé dans le monde du football.

En 2020, la LFP (Ligue de Football professionnelle) avait réalisé une étude auprès des 40 clubs professionnels français . Sur l’ensemble des matchs de la saison 2019-2020 de Ligue 1 et de Ligue 2, 65 % des trajets ont été effectués en avion, 31 % en bus et seulement 4 % en train.

L’argument de l’organisation et du confort (notamment du repos entre les matchs) est régulièrement avancé par les clubs, mais il n’empêche pas de s’interroger lorsqu’un club comme le Paris Saint Germain effectuer un vol de 20 minutes pour aller à Bruges, comme ce fut le cas en septembre dernier. Le trajet en bus aurait duré un peu plus de 3 heures.

“Ce type d’habitude doit changer pour être en phase avec les enjeux écologiques de notre société. Sinon, à terme le football n’existera plus”, regrette Antoine Miche pour OuestFrance , président de l’association Football écologie France.

À voir également sur le HuffPost: Jour de la Terre: le changement climatique s’emballe, la preuve en cinq animations

  • chevron_right

    Il fait 30°C en mai, mais certains pensent encore qu’on peut ignorer le changement climatique

    news.movim.eu / Numerama · 3 days ago - 15:05

La France s'apprête à connaître un important épisode de chaleur au mois de mai 2022. Ce pic de température s'annonce assez exceptionnel pour la période, prévient Météo France. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • chevron_right

    Cet ordinateur a fonctionné rien qu’avec l’énergie des algues pendant 6 mois

    news.movim.eu / Numerama · 5 days ago - 08:39

Des scientifiques ont réussi à alimenter un microprocesseur pendant des mois grâce à l'énergie générée par des algues. Ce genre de progrès, encore à la marge, est très encourageant un monde dépendant en énergies polluantes. Et si demain, des petits objets connectés du quotidien étaient alimentés par des plantes ? [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/