close
  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 50

    Angélique Andthehord · Tuesday, 18 January, 2022 - 04:53

- Non, j'peux pas, ma maman a dit que j'ai pas l'droit d'sortir du bâtiment avant qu'èe vienne me chercher. »

La dame de service insista et insista encore. Peut-être pourrais-je retrouver en moi le contenu de cette conversation afin de vous décrire ce qui, des paroles et du comportement de cette dame, me convainquit que je devais la suivre mais je m'en garderai car je ne voudrais surtout pas que quelque méchant utilise ces informations pour enlever un petit enfant. Le fait est qu'après mûre réflexion, la sagesse, en mon for intérieur, m'indiqua que je devais obéir à la dame de service.

Je quittai donc cette belle bâtisse qui aurait dû être mon école et la dame de service me mena… sur le chantier en pas-fini qui était à côté de chez moi.


extrait de : Résurgence démoniaque


#restriction #école #séparation #nécessité #discussion #déception #explication

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 49

    Angélique Andthehord · Monday, 17 January, 2022 - 04:50

La population augmentait tant à Courbevoie que l'école maternelle était devenue trop petite pour accueillir tous les enfants. Du coup, la municipalité venait de construire une annexe. Les gens de l'école avaient décidé que les enfants de trois ans et de quatre ans resteraient dans le bâtiment principal tandis que ceux de cinq ans iraient à l'annexe. D'ailleurs, ils y étaient déjà. C'est ce que m'expliqua la dame en blouse bleue après s'être présentée à moi comme étant une dame de service et avoir cherché mon nom sur des listes.

« Bon ben tu vas venir avec moi, j'vais t'y emmener.


extrait de : Résurgence démoniaque


#restriction #école #séparation #nécessité #explication

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 46

    Angélique Andthehord · Thursday, 13 January, 2022 - 07:03

Nous continuâmes à discuter gentiment de choses et d'autres en manipulant les cubes en plastique. À la base, je ne voyais aucune utilité à ces objets mais la fille, en face de moi, m'expliqua qu'elle discutait mieux quand elle avait les mains occupées.

Soudain, elle se tut et alla à la porte, regarda dehors et me dit :

« Faut y aller. Viens ! ys s'en vont. Faut les rejoindre.

- J'croyais qu't'aimais pas la foule ?

- Ben non mais faut suivre, répondit-elle en laissant tomber ses bras sur le côté, en signe de résignation. Tu viens !

- Non, moi, j'viens pas à l'école pour suivre. C'est pas dans mon caractère. »


extrait de : La grande porte


#école #foule #cohue #écolière #jouets #discussion #tempérament #explication

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 45

    Angélique Andthehord · Wednesday, 12 January, 2022 - 05:52

Alors que je regardais paisiblement tout autour de moi pour prendre possession de la pièce, une fille de ma taille y entra. Sans doute connaissait-elle déjà ce lieu parce qu'elle se dirigea droit vers un tiroir, qu'elle ouvrit, et en sortit des cubes en plastique de couleurs vives, qu'elle posa devant moi, sur une tablette, comme pour les partager avec moi.

« Je m'appelle Sylvie. Et toi, comment tu t'appelles ?

- Angélique mais d'habitude, c'est les grandes personnes qui disent tout l'temps ça en premier. T'aimes bien, toi, parler d'prénoms ?

- Non mais on m'a appris à faire comme ça.

- T'es déjà venue à l'école, alors ?

- Mouais, l'année dernière.

- Ça a l'air de t'rendre triste. Moi, c'est mon premier jour d'école et ça m'rend heureuse. Par contre, la foule, j'aime pas du tout. J'préfère être au calme. C'est pour ça qu'chuis venue là.

- Moi non plus, j'aime pas la foule. J't'ai vue partir alors chuis venue te rejoindre… »


extrait de : La grande porte


#entrée #école #foule #cohue #calme #tranquillité #fille #écolière #jouets #discussion #tempérament #bonheur #tristesse #explication

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 44

    Angélique Andthehord · Tuesday, 11 January, 2022 - 06:29

Je décidai d'en faire mon chez moi. En effet, dans mon idée de l'école, une pièce était allouée à chaque enfant pour qu'il en fît son chez soi. C'était pour moi une évidence étant donné qu'un corps de chair et un espace personnel, c'est le minimum vital. L'homme habite un corps et le corps habite un espace. Sans cela, on n'existe pas vraiment. C'est une connaissance instinctive que possèdent même les animaux dans la nature. Tout le monde à sa maison. Il ne saurait en être autrement dans une école propice au bon développement de la personne parmi ses semblables.


extrait de : La grande porte


#école #calme #tranquillité #écolière #nécessité #bonheur #explication

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 43

    Angélique Andthehord · Monday, 10 January, 2022 - 06:07

Le vacarme me tapait dans la tête, ce n'était plus tenable. Il fallait que je sortisse de là. Je décidai donc de partir visiter le reste du bâtiment.

Je me frayai un chemin jusqu'à un couloir, le longeai et vis une porte sur la droite. Je l'ouvris et découvris une pièce déserte, dans laquelle je pénétrai.

Le calme, enfin !


extrait de : La grande porte


#école #foule #monde #cohue #bruit #calme #tranquillité #visite #explication

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 41

    Angélique Andthehord · Friday, 7 January, 2022 - 08:23

Le grand jour tant attendu arriva enfin. Je franchis, avec Maman, la grande et lourde porte bleu foncé et pénètrai à l'intérieur de l'école maternelle.

Nous voici dans le vaste hall peuplé d'enfants. Après renseignements pris, Maman m'indiqua une dame qui était la maîtresse vers qui je devais me tourner en cas de besoin. Du moins, c'est ce que je crus comprendre.

En tout cas, l'instruction que ma mère s'acharna à rendre très claire dans ma tête, c'est celle selon laquelle je ne devais sous aucun prétexte quitter ce bâtiment avec quelqu'un d'autre qu'elle-même. Quoiqu'il pût arriver, je devais impérativement attendre ici qu'elle revînt me chercher.

Sur ce, nous nous embrassâmes et elle s'en alla.


extrait de : La grande porte


#entrée #école #séparation #maîtresse #tranquillité #visite #bonheur #explication

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 110

    Angélique Andthehord · Monday, 16 August, 2021 - 08:40 edit · 1 minute


J'étais sur le point de baisser ma culotte mais Éric tourna la tête à sa droite - à ma gauche, donc - et fit des grands signes, l'air mécontent.

« Quoi ? »

Sur ma gauche, au loin, il y avait une rangée d'arbres. Il y en avait une autre devant moi et une autre derrière moi. Je voyais des arbres tout autour de moi, ce qui me faisait penser que la clairière était au milieu du bois. Nous étions sortis de la partie du bois qui était derrière moi donc, selon moi, l'aire de jeux était de l'autre côté de cette portion de bois. Sur la gauche, ce qu'il y avait derrière les arbres, c'était l'inconnu, pour moi. Pourquoi donc Éric y regardait en faisant des grands signes ?

Y regardant à mon tour, il me sembla y distinguer des silhouettes. On aurait dit… qu'il y avait des grandes silhouettes qui s'occupaient de déloger des petites silhouettes cachées derrière les arbres.

« Qu'est-ce qu'y y a, là-bas ?

- Mais non, c'est rien, t'inquiète pas. »

me répondit Éric d'un air contrarié.

J'y regardais toujours mais n'y voyais plus aucune silhouette. Avais-je rêvé ? Les enfants de la colonie, en principe, ils étaient tous loin derrière. Étaient-ce d'autres gens, des promeneurs qui étaient passés au-delà des limites de la colonie ?


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#explication #inquiétude #colonie #amour #papafe #incompréhension