close
  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 128

    Angélique Andthehord · Wednesday, 20 April - 14:51

Nani, ayant remarqué mon égarement, était restée auprès de moi. Elle me mena sur le devant de la scène où nous attendaient notre père, notre mère et notre frère ; sous les applaudissements du public devant lequel nous nous donnâmes la main.

C'est à mon père que revint la fierté de dire :

« La pièce que nous avons eu l'honneur d'interpréter devant vous ce soir est d'Eugène Labiche et s'intitule "La fille bien gardée". »

Nous saluâmes sous les applaudissements nourris d'un public conquis, au réveillon du jour de l'an chez tonton Frédéric, sur le plus beau sommet du bonheur.

Désormais, il ne me restait plus qu'à descendre de la montagne à cheval.

Youpi ! Youpi ! Yé !


extrait de : Réveil au sommet


#théâtre #spectacle #père #mère #sentiments #émotion #fête #réveillon #public #frère #sœur #joie #bonheur #gratitude #famille #confiance #sommet #réussite

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 124

    Angélique Andthehord · Friday, 15 April - 09:01

Je restais là, troublée, croyant pouvoir gérer seule cet aléa quand, soudain, mon grand frère mit ses mains autour de ma taille.

« Qu'est-ce que tu fais ? demandai-je.

- C'est à nous. Vite !

- J'croyais qu'tu voulais pus l'faire. »

Sans rien répondre, Caki me souleva, me hissa sur ses épaules et se dirigea vers la scène en entonnant notre chanson d'une voix forte et entraînante.

C'est mon Caki !

Le public applaudit l'entrée en scène du nouveau comédien et éclata d'un rire joyeux en me voyant reparaître, tant ma prestation, lors des scènes précédentes, l'avait amusé.

Cette fois, je pouvais me laisser aller à sourire de bonheur sans être en désaccord avec le contexte.


extrait de : En coulisses


#théâtre #spectacle #envie #sentiments #comique #jeu #interprétation #émotion #fête #public #frère #coulisses #joie #bonheur #gratitude

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 123

    Angélique Andthehord · Thursday, 14 April - 07:48 · 1 minute

À un moment donné, Berthe fausse compagnie aux domestiques et part se promener toute seule dans la nuit. C'est là que je découvris la face cachée du théâtre : les coulisses. Elles avaient un étrange air de ressemblance avec la cuisine de tata Lili. J'y retrouvai Caki et Nani. Caki ronchonnait et Nani, me voyant arriver, maugréa :

« J'y suis pour rien, moi. T'as qu'à voir ça avec Angélique »

et elle sortit dans le couloir.

« Qu'est-ce qui s'passe ? demandai-je à mon grand frère.

- J'ai jamais dit que j'voulais bien, moi. On n'a pas l'droit d'm'obliger à monter sur scène, si chuis pas d'accord.

- Ben nan, le fais pas, si tu veux pas. C'est pas grave. »

Normalement, il était prévu que je retourne sur scène sur les épaules à Caki, chantant tout deux, en chœur, une chanson grivoise. Ça devait être drôle mais si Caki ne voulait pas, tant pis. J'allais retourner sur scène le moment venu, toute seule, et puis j'allais dire mes répliques qui suivaient le passage dans lequel il aurait dû y avoir Caki. Mes parents allaient bien voir que Caki n'était pas là, ils allaient répondre à mes répliques et l'histoire allait se poursuivre ainsi. C'est ça, quand il y a un imprévu, le spectacle doit continuer coûte que coûte.


extrait de : En coulisses


#théâtre #spectacle #envie #père #mère #sentiments #comique #jeu #sérieux #réveillon #public #frère #sœur #coulisses #confiance

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 121

    Angélique Andthehord · Tuesday, 12 April - 07:29 · 1 minute

Par contre, qu'est-ce qu'il était indiscipliné, notre public ! Je m'étais préparée à faire abstraction de ses rires, afin de garder mon sérieux même aux moments les plus comiques mais je n'avais pas prévu qu'il parlerait aussi fort que nous. Il faut dire que le réveillon, c'est plutôt ambiance cotillon et puis, en principe, tonton Frédéric était toujours celui qui parlait le plus fort. Quant à la grosse dame, elle ne faisait pas plus de différence entre le public et la scène que lorsque c'était elle qui était face au public. Alors, à eux deux, ils entraînaient tout le monde à parler fort.

Papa, Maman et moi continuâmes à tenir nos rôles inébranlablement.

Vint le passage de la robe rose à petits volants. Le public parlait tellement fort que je ne sais même pas s'il entendit que je réclamais à mettre une robe. N'importe ! Je m'avançai, comme prévu, sur le devant de la scène et me tins face au public. L'effet visuel de ma posture attira si bien l'attention que c'est dans un silence presque total que je prononçai mon poignant :

« Je vais pleurer ! »


extrait de : Le lever de rideau


#théâtre #spectacle #envie #père #mère #sentiments #comique #jeu #sérieux #ton #interprétation #émotion #trouble #fête #réveillon #public #frère #famille #confiance

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 89

    Angélique Andthehord · Friday, 4 March, 2022 - 16:43 · 1 minute

Et Caki et Nani, dans tout ça ? Je ne voulais pas qu'ils fussent en reste, les pauvres ! C'est pourquoi j'avais absolument tenu à les faire participer. Mon pauvre Caki ! il ne faisait qu'une courte apparition sur la fin et n'avait que trois ou quatre répliques. J'avais peur qu'il en fût vexé et attristé.

Aussi, j'insistai vivement pour le faire venir. Après tout, si petit son rôle fût-il, il devait bien le répéter aussi. Maman l'appela et il descendit de sa chambre.

« J'ai jamais dit que j'voulais faire du théâtre, rouspéta-t-il. J'ai pas dit qu'j'étais d'accord.

- Oh ! mais ça fait plaisir à ta p'tite sœur, répondit Maman. Juste un quart d'heure, j'te demande qu'un quart d'heure. »

Finalement, une fois sur l'estrade, Caki tint très bien son rôle. Il savait son texte. Il avait l'air d'y prendre plaisir. Pourtant, il arriva un moment où, Maman nous ayant invités à reprendre le passage encore une fois, il lui mit sa montre sous le nez :

« Le quart d'heure est passé »

et remonta s'enfermer dans sa chambre.


extrait de : Cœurs obscurs


#projet #talent #théâtre #spectacle #envie #volonté #choix #frère #sœur #répétition #répétitions #apprentissage

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 87

    Angélique Andthehord · Wednesday, 2 March, 2022 - 09:09 · 1 minute

La plupart des scènes se jouaient entre mon père, ma mère et moi. Ce sont celles que nous répétâmes en premier. Caki et Nani n'y assistèrent pas. J'y appris toutes les règles de l'interprétation théâtrale.

Quand on répète un passage, il est rarement bien joué du premier coup. Pour autant, il ne faut jamais s'interrompre avant la fin de la dernière réplique du passage qu'on a choisi de travailler, même si on se trompe de paroles, de ton ou de gestes ; ceci afin de s'habituer à enchaîner quoiqu'il arrive. Si on s'aperçoit que quelque chose doit être amélioré, ce n'est pas grave, on poursuit. Ce n'est que quand on a terminé de jouer le passage en question qu'on discute de ce qui n'allait pas et qu'on recommence, autant de fois qu'il le faut, jusqu'à ce que ce soit bien interprété.

Ma mère, qui me connaissait bien pour m'avoir souvent aidé à faire mes devoirs, me disait parfois :

« Si t'en as marre, on laisse de côté…

- Non ! J'veux recommencer. Cette fois, ce sera parfait. »

Je ne me reconnaissais pas moi-même. Je n'en avais jamais marre. On aurait dit qu'une fée m'avait donné un coup de baguette magique sur la tête.


extrait de : Premières répétitions


#projet #talent #théâtre #spectacle #envie #volonté #énergie #choix #parents #père #mère #frère #sœur #répétition #répétitions #apprentissage #passionnés #amateurs

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 86

    Angélique Andthehord · Tuesday, 1 March, 2022 - 05:52 · 1 minute

Quelques semaines avaient passé et je me donnais toujours à fond dans l'apprentissage du texte de la pièce. Alors, mes parents me rejoignirent et invitèrent mon grand frère et ma grande sœur à en faire de même, fixant un objectif intermédiaire : que tout le monde connaisse son texte pour les vacances de la Toussaint, afin de les consacrer aux répétitions.

Afin d'avoir plus d'espace, nous passâmes ces vacances à Cesson. Une estrade fut montée au fond du salon, un décor succinct fut installé, quelques accessoires furent regroupés et les premières scènes furent répétées.

Cette fois, il n'était plus question de faire les choses à ma guise parce que les répétitions ne peuvent se faire que sous la direction d'un metteur en scène et ça, ça ne pouvait pas être moi parce que je n'y connaissais rien en la matière. Il fut convenu d'un commun accord que ce serait Maman.

Le metteur en scène décida que les répétitions dureraient deux heures par jour avec une pause de dix minutes, voire plus si j'en éprouvais le besoin. Il s'avéra très vite que j'éprouvais effectivement un besoin au sujet de cette pause : la faire sauter parce que j'avais envie de répéter et répéter encore. Je ne voulais rien faire d'autre, n'avais que cela dans la tête, ne ressentais aucune fatigue et ne voulais pas perdre de temps. La pose n'ayant été prévue que pour moi parce que j'étais petite et que deux heures, ça risquait de me faire long, il n'y en eut jamais.


extrait de : Premières répétitions


#projet #théâtre #spectacle #envie #volonté #énergie #choix #parents #père #mère #frère #sœur #répétition #répétitions #apprentissage #amour