close
  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 116

    Angélique Andthehord · 2 days ago - 09:25

« Ah non ! pas moi. »

se défendit Muriel avec un sourire malicieux, comme ayant déjoué un mauvais tour que j'aurais voulu lui faire.

« Pas toi quoi ? Qu'est-ce qu'y y a ? Qu'est-ce que t'as vu ? C'est qu'une balle !

- Non, non, pas moi. J'la toucherai pas. »

continua-t'elle, taquine.

Voulant comprendre, j'insistai mais, bientôt, Muriel changea d'attitude, comme inquiète par le jouet que j'avais ramassé et tenais entre mes mains, dans cette arrière-cour où elle se sentit soudain coincée, apparemment.

« Non, pas moi ! Me touche pas avec la balle ! La lance pas ! Faut pas qu'ce soit moi ! J'peux pas ! »

Face à son affolement, je dus renoncer à lui demander plus ample explication et la balle retourna dans la caisse à jouets.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #ennui #balle #vision #magie #amie #sorcellerie #bêtise #incrédulité #rationnel #copine #incompréhension #inquiétude #folie

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 115

    Angélique Andthehord · 3 days ago - 09:04 · 1 minute

Le tantôt, Muriel vint sonner à mon portail. Je la fis entrer et la menai dans l'arrière-cour.

« C'est pas souvent qu'tu viens chez moi ! C'est qu'tu t'es dit qu'j'avais rencontré l'grand sorcier d'Cesson et qu'tu veux savoir c'qui s'est passé ?

- Non, non. Ça m'regarde pas, qui tu rencontres. Juste, s'y reste kek'chose que tu veux m'dire, chuis là mais c'est pour toi. Moi, y a rien qu'j'ai besoin d'savoir.

- Ben non, moi, j'vois rien à dire. Tu m'apprends à jouer à la balle ?

- Ouais, s'tu veux. »

Je courus à la salle de jeux, repris la fameuse balle, revins me placer à une distance raisonnable de Muriel et la lui lançai.

Contrairement à moi, Muriel était très sportive et jouait très bien au ballon. D'un geste habituel, elle plaça ses mains devant elle, observa la trajectoire de la balle… mais l'expression de son regard se transforma en voyant arriver sur elle le projectile, qu'elle esquiva finalement, comme si elle y avait vu un danger.

Et ma pauvre balle, une fois de plus, tomba sur le sol sans qu'aucune main ne l'eût rattrapée.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #balle #magie #amie #confidences #sorcellerie #personnage #rencontre #vacances #jeu #adresse #copine #incompréhension #inquiétude

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 113

    Angélique Andthehord · 5 days ago - 16:51 · 1 minute

Vous trouvez pas qu'y a kek'chose qui cloche, là ? J'en ai marre, de ces histoires, à la fin ! C'est qu'une balle.

C'était l'été. C'était les grandes vacances, je les passais dans la maison, à Cesson, paisiblement, entre la maison, la télé, le jardin, le portique et la salle de jeux et là, je retombais toujours sur cette vieille balle de tennis soi-disant ensorcelée qui revenait à chaque fois assombrir le tableau de mes vacances. Je ne voulais plus voir là qu'une balle ordinaire.

Elle a jamais été ensorcelée, cette balle. C'est des bêtises. Comment ça s'pourrait ? Moi, j'avais déposé un baiser dessus mais c'était pour porter bonheur, pas pour faire faire des cauchemars (c'est juste que j'pouvais pas dire ça à Olivier parce que chuis timide). Et mon cadeau m'a été rendu, c'est qu'Olivier voulait pas d'mon amour. Alors, sur le chemin du retour, j'étais tellement triste que j'ai vu dans mon imagination des serpents qui voulaient dévorer ma balle. C'était le reflet des tourments qui voulaient dévorer mon cœur et puis c'est tout. Y a jamais eu d'serpents. C'est juste des histoires que j'me suis inventées pour combattre mes tourments mais, maintenant, c'est fini. Une balle, c'est qu'une balle.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #ennui #Cesson #solution #balle #désagrément #vision #magie #sorcellerie #vacances #bonheur #bêtise #incrédulité #rationnel #incompréhension #inquiétude #folie #amour

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 115

    Angélique Andthehord · Saturday, 21 August, 2021 - 06:51 · 1 minute

« Mais alors, qui c'était, les silhouettes, hier, à qui tu faisais des grands signes ?

- Ben… y a eu des bêtises, au début.

- C'était tes copains ?

- C'était au début de la colonie. Je savais pas. Tu pardonnes ?

- Moi aussi, j'ai fait une bêtise, dans le car, à l'aller, concédai-je.

- Tu vois ! Mais maintenant, faut pus qu'y ait de bêtises.

- D'façon, les moniteurs, ys ont dit qu'ys veilleraient à c'qu'y y ait pas de bêtises.

- Alors, ça veut dire que tu m'montreras plus ?

- Si. Ça, c'est pas une bêtise puisque j'ai dit qu'j'étais amoureuse de toi. D'façon, les moniteurs, ys sont d'accord.

- Ys t'ont dit ça, les monos ?!

- Enfin… pas tout à fait. Heum… »

Comment dire ? Comment expliquer ce que j'avais compris de ce que les moniteurs m'avaient dit ?

« Les moniteurs, c'est pas des vrais adultes, ys ont vingt ans. Alors, ys veulent bien qu'y ait des histoires d'amour pendant les vacances. »

Éric hocha lentement la tête pour montrer qu'il avait compris le concept, un peu admiratif que je fusse parvenue à négocier cela avec les moniteurs.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #bêtise #amour #amoureuse #vacances #colonie #enfants #discussion

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 114

    Angélique Andthehord · Friday, 20 August, 2021 - 09:58

Après que je lui eusse montré, il m'invita à le suivre et m'emmena jusqu'à la rangée d'arbres qui était à gauche. Je me disais que ça nous éloignait de la colonie et que nous risquions de nous perdre mais, en définitive, il s'avéra que juste derrière une fine rangée d'arbres, il y avait… l'aire de jeux. En fait, l'aire de jeux et la clairière n'étaient pas séparés par le sous-bois comme je l'avais toujours cru. Le sous-bois et la clairière étaient côte à côte, le long de l'aire de jeux. Chaque jour, Éric m'avait fait tourner en rond dans le sous-bois pour me faire croire à un chemin compliqué que je ne pouvais pas retrouver seule alors que l'aire de jeux avait toujours été là, juste à côté de la clairière.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #bêtise #amour #colonie

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 113

    Angélique Andthehord · Thursday, 19 August, 2021 - 05:35

Finalement, pour couper court à mes questionnements, Éric me dit :

« Si tu m'aimes, tu dois m'faire confiance.

- Bon, d'accord.

- Dis-le !

- Je t'aime, Éric.

- Alors, Montre ! »


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #amour #amoureuse #discussion

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 112

    Angélique Andthehord · Wednesday, 18 August, 2021 - 07:43

Le lendemain, quand Éric m'emmena une fois encore au milieu de la clairière, je regardai la rangée d'arbres qu'on voyait, au loin, sur la gauche. Elle recelait un mystère qui me tracassait.

« Qu'est-ce qu'y y a, là-bas ?

- Mais rien. C'est fini. T'inquiète pas.

- Qu'est-ce qu'est fini ? Et pourquoi, hier, t'as dit qu'y y avait pus que toi qui pouvais me voir parce que l'herbe est haute ? Et pourquoi, le jour où je pouvais pas te montrer, tu m'avais remmenée dans le sous-bois en disant que, là, on n'était que tous les deux ? »


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #amour

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 111

    Angélique Andthehord · Tuesday, 17 August, 2021 - 05:30

« T'inquiète pas, insista Éric. L'herbe est haute, maintenant. Y a plus que moi qui peux te voir. »

Bref, rassurée, je montrai… à Éric et nous repartîmes par le sous-bois, du côté où nous étions venus. C'est à partir de cette période que, par pudeur, Éric voulut qu'on disse que je lui montrais… sans dire la suite.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#inquiétude #colonie