close
  • Hu chevron_right

    Laura Pausini a été la star de l'Eurovision pour ces spectateurs

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 15 May - 08:43 · 2 minutes

Laura Pausini a été la star de l'Eurovision pour ces spectateurs (REUTERS/Yara Nardi) Laura Pausini a été la star de l'Eurovision pour ces spectateurs (REUTERS/Yara Nardi)

EUROVISION - L’Ukraine n’est visiblement pas la seule à avoir gagné l’édition 2022 du concours Eurovision de la chanson samedi 14 mai. La chanteuse italienne Laura Pausini, qui animait l’émission aux côtés d’Alessandro Cattelan et du chanteur Mika , a ravi le cœur de nombreux téléspectateurs et internautes avec ses prestations époustouflantes.

La star italienne de 48 ans a en effet offert au public un medley de ses plus grandes chansons en introduction, changeant de tenue et de couleur à chaque titre. Avec toute sa puissance, elle a notamment interprété Io canto, La solitudine et Le cose che vivi .

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la star a convaincu son public. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux à estimer qu’elle est la grande gagnante de cette soirée.

Laura Pausini victime d’une “chute de tension” pendant la finale

Et il semblerait que sa prestation flamboyante n’a pas été sans conséquences pour elle puisque la chanteuse a disparu des écrans pendant près d’une heure. “Elle a eu un malaise”, a suggéré Stéphane Bern sur France 2. Laura Pausini est toutefois réapparue à la fin du décompte des voix des jurés internationaux, déclarant qu’elle a eu un “surplus d’émotions”.

Elle s’est par la suite davantage expliquée dans un post sur Instagram ce dimanche matin, tenant à rassurer ses fans.

“Je voulais vous rassurer et vous dire que je vais bien. Lors de cette finale j’ai eu une chute de tension et pour cette raison j’ai dû m’arrêter une vingtaine de minutes sur les conseils des médecins qui m’ont aidé et que je remercie infiniment. Les 6 derniers mois ont été bien remplis de travail et j’ai succombé au stress... mais je suis contente d’avoir clôturé la soirée avec mes chers compagnons de voyage Alessandro Cattelan et Mika”.

À voir également sur Le HuffPost: Eurovision 2022: derrière “Fulenn”, d’Alvan & Ahez, la légende de Katell Gollet

  • chevron_right

    Italie : pourquoi les villes de Naples et Rome s’affaissent autant ?

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Sunday, 8 May - 09:00

sans-titre-4-7-158x105.jpg

Ça ressemble à un mauvais film catastrophe. Plusieurs villes italiennes subissent des affaissements spectaculaires de leurs sous-sols ! Les fondations, composées de tuf volcanique, sont fragiles.

Italie : pourquoi les villes de Naples et Rome s’affaissent autant ?

  • Hu chevron_right

    Guerre en Ukraine: un yacht pouvant appartenir à Poutine immobilisé en Italie

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 7 May - 08:35 · 2 minutes

Un bateau de patrouille de la police financière italienne devant le méga yacht de plusieurs millions de dollars Un bateau de patrouille de la police financière italienne devant le méga yacht de plusieurs millions de dollars "Scheherazade", amarré au port toscan de Marina di Carrara, le 6 mai 2022, après la réinondation de son bassin.

GUERRE EN UKRAINE - Un mystérieux méga-yacht d’une valeur estimée à environ 700 millions de dollars (soit 636 millions d’euros) dont le nom du propriétaire n’a pas été rendu public et qui semblait sur le départ, a été immobilisé en Italie ce vendredi 6 mai par les autorités du pays.

L’enquête des autorités italiennes “a permis d’établir des liens significatifs, économiques et d’affaires, entre la personne qui possède officiellement le navire Shéhérazade et d’éminentes personnalités du gouvernement russe ” ainsi que des personnalités russes sanctionnées par l’Occident à la suite de l’ invasion de l’Ukraine , indique un communiqué du ministère italien de l’Economie et des Finances.

Suite à cette enquête “le ministre de l’Economie et des Finances Daniele Franco a signé un décret d’immobilisation ” du navire, ajoute le communiqué. En cale sèche depuis plusieurs mois dans la région italienne de Toscane, le navire a été mis à l’eau et semblait prêt à partir, a constaté vendredi un photographe de l’AFP.

Sorti des chantiers navals allemands Lürssen en 2020, le “Shéhérazade”, de 140 mètres de long, dispose de deux plateformes pour hélicoptère, une piscine, un cinéma et une batterie anti-drones, croient savoir les administrateurs du site SuperYachtFan, qui se présentent comme des journalistes d’investigation.

La propriété de Vladimir Poutine?

La grande question reste: à qui appartient le “Shéhérazade”? Un oligarque russe ou quelqu’un encore plus haut placé? Pour autant qu’il s’agisse d’un Russe... Le communiqué du ministère italien ne précise pas l’identité du propriétaire.

L’équipe du dissident russe Alexeï Navalny attribue ce monstre des mers à Vladimir Poutine . Elle se fonde notamment sur une liste d’hommes d’équipage comportant plusieurs membres du FSO, le service fédéral russe de protection des personnalités. Faux, rétorque The Italian Sea Group qui s’est occupé dans son chantier de la maintenance du navire.

“La propriété du ‘Shéhérazade’ ne peut être attribuée au président russe Vladimir Poutine”, a réagi dans un communiqué l’entreprise, qui dit s’appuyer sur “la documentation en sa possession et les résultats des vérifications menées par les autorités compétentes”.

À voir également sur Le HuffPost: Ce yacht de luxe en construction va battre tous les records en 2024

  • Hu chevron_right

    L'Italie s'excuse pour l'état des vestiaires du barrage du Mondial

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 28 March - 21:55 · 1 minute

L

FOOTBALL - Roberto Mancini n’a pas masqué ce lundi 28 mars son envie de “repartir” à la tête de l’équipe d’Italie , malgré le fiasco de la non-qualification pour le prochain Mondial , même s’il se donne encore quelques jours pour y réfléchir.

À ses côtés, le vice-capitaine Leonardo Bonucci a assuré que “continuer avec le sélectionneur est seulement dans la logique pour nous”. “Ce que nous a apporté le sélectionneur depuis plus de trois ans, c’est quelque chose d’unique”, a ajouté le défenseur de la Juventus.

Bonucci en a aussi profité pour s’excuser pour l’état dans lequel les joueurs italiens avaient laissé le vestiaire du stade de Palerme jeudi soir après leur élimination. Des photos avaient montré le vestiaire jonché de détritus en tous genres (voir ci-dessous) .

“C’était un moment de grande déception et nous n’avons pas fait attention à ces détails qui font la différence, on demande pardon pour l’erreur”, a-t-il souligné.

À voir également sur Le HuffPost: Alphonso Davies en larmes après la qualification du Canada à la Coupe du Monde

  • Hu chevron_right

    Mondial-2022: l'Italie éliminée par la Macédoine du Nord en barrages

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 24 March - 22:39 · 4 minutes

L

FOOTBALL - Le Qatar va rester un mirage pour l’Italie: malgré son sacre à l’Euro et quatre étoiles de championne du monde sur le maillot, la Nazionale ratera la Coupe du monde pour la deuxième fois de suite, du jamais vu, après sa défaite surprise contre la Macédoine du Nord (0-1) ce jeudi 24 mars à Palerme.

Les Azzurri, incapables de marquer malgré une avalanche d’occasions (32 tirs), ont été crucifiés dans le temps additionnel par l’attaquant macédonien Aleksandar Trajkovski (90+2e), un ex-joueur de... Palerme.

La Macédoine, globalement inoffensive pendant 90 minutes, a gagné le droit d’aller en finale de barrage au Portugal pour tenter un nouvel exploit: aller pour la première fois de son histoire à la Coupe du monde.

Très loin de sa légèreté de l’été dernier, quand elle avait séduit l’Europe et triomphé de l’Angleterre à Wembley , la Nazionale de Roberto Mancini a buté pendant 95 minutes sur la courageuse équipe macédonienne.

Voilà l’Italie revenue quatre ans en arrière, au creux de la vague où l’avait laissée la défaite, en barrages aller/retour, contre la Suède (0-1, 0-0), privée de Coupe de monde en 2018 pour la première fois depuis 60 ans.

Cette “apocalypse” qui a longtemps hanté le football italien, et que les “Nuits magiques” de Wembley semblaient enfin avoir chassée, aura sans doute pesé dans les têtes italiennes, qui ont joué trop “petit bras” comme le redoutait mercredi le capitaine Giorgio Chiellini, entré en fin de match et qui n’aura plus l’occasion de jouer de Coupe de monde.

Trop de frénésie

Pour tenter d’alléger la pression, l’Italie avait pourtant mis le cap au sud, en quête de la chaleur de la Sicile et du public de Palerme, et avait obtenu une dérogation pour pouvoir jouer devant un stade plein (33.000 spectateurs), une première en Italie depuis le début de la pandémie de coronavirus il y a deux ans.

Mais c’est finalement la petite colonie de quelques centaines de supporters de Macédoine qui a fait la fête au coup de sifflet final, tout là-haut dans les tribunes.

Les tifosi n’ont pourtant pas épargné leur soutien mais des hurlements de déception ont conclu chacune des incursions des Italiens.

Il y avait chez ces Azzurri sous pression, rattrapés pas leurs fantômes de 2017, beaucoup d’envie mais aussi trop de frénésie.

Ils ont forcé trop de frappes, comme Marco Verratti au-dessus (25e) imité par Niolo Barella à côté (28e), quand ils n’ont pas buté sur la compacte défense macédonienne comme Ciro Immobile (20e, 38e) ou sur le gardien comme Lorenzo Insigne (33e).

Donnarumma devra attendre

La plus grosse occasion italienne de la première période a été pour Domenico Berardi, en jambes sur le côté droit, mais qui n’a pas suffisamment appuyé sa frappe devant le but vide, après une relance totalement ratée du gardien Stole Dimitrievski (29e)!

Trop heureux de voir arriver la mi-temps sur ce 0-0, la Macédoine, globalement inoffensive, a même pris peu à peu confiance: Alessandro Florenzi a dû revenir à toutes jambes sur Darko Churlinov qui filait au but (39e) et Gianluigi Donnarumma s’est bien couché sur la première frappe macédonienne du match, signée Aleksandar Trajkovski (45e).

Comme rattrapée par ce “petit bras” que redoutait la veille Chiellini, l’Italie a tenté de nouveau par tous les moyens après la pause, avec un Verratti actif à la manœuvre mais un Berardi si maladroit: il a cadré sans danger (53e) puis raté la cible d’un rien (54e), tiré au-dessus en bonne position (58e) puis a été contré à cinq mètres de la ligne (63e). Quand ça ne veut pas...

Les remplaçants -Giacomo Raspadori entré à la place d’un Insigne transparent, Lorenzo Pellegrini et Joao Pedro- n’ont pas fait mieux, voyant toujours un pied repousser leur frappe.

Et alors que Roberto Mancini a lancé Chiellini dans le bain pour lancer l’assaut final, c’est la Macédoine qui a frappé. Donnarumma n’a rien pu cette fois-ci. Le gardien du PSG devra encore attendre pour découvrir le plaisir de jouer un match de Coupe du monde.

À voir également sur Le HuffPost : Mbappé livre un indice sur son avenir au PSG

  • Hu chevron_right

    Galles-Italie, Six Nations: Le geste plein de classe de Josh Adams malgré la défaite

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 19 March - 20:39 · 1 minute

RUGBY - Sensation ce samedi 19 mars dans le Tournoi des Six Nations : l’ Italie a battu sur le fil le Pays de Galles (22-21) pour remporter sa première victoire depuis 2015 dans la compétition.

Les “Azzurri” en ont pleuré de joie après la transformation dans la dernière minute de l’ouvreur Paolo Garbisi, qui leur a permis de coiffer au poteau les champions 2021, dépités.

Et de quelle manière! Alors qu’il restait 2 minutes à jouer, Edoardo Padovani a transmis à Ange Capuozzo qui s’est envolé sur l’aile droite, a placé un cadrage-débordement et joué parfaitement le deux-contre-un avec Padovani après une course de 50 mètres, qui avait réussi à le suivre, pour un essai derrière les poteaux.

Josh Adams, qui avait été désigné quelques secondes plus tôt, “joueur du match”, est allé donner très sportivement le trophée à Ange Capuozzo, grand artisan de la victoire italienne, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous .

Ci-dessous, regardez le résumé de la rencontre

À voir également sur Le HuffPost : Pour le VI Nations, ce test de métavers par France TV n’a pas convaincu

  • Hu chevron_right

    Ces réfugiés ukrainiens acclamés par 200 écoliers italiens

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 14 March - 16:39 · 2 minutes

UKRAINE - Dimitri et Victoria se souviendront longtemps de leur premier jour d’école en Italie. Ces deux réfugiés, âgés de 8 et 10 ans, ont fui l’Ukraine en raison de l’invasion russe . Tout juste arrivés, ils ont eu droit début mars à une haie d’honneur et une ovation de la part de leurs nouveaux camarades, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Pour l’occasion, les 200 élèves de l’institut Don Milani de Pomigliano d’Arco ont agité des drapeaux ukrainiens et italiens pour tenter de redonner du baume au cœur des deux enfants qui ont dû fuir leur pays en bus il y a quelques jours en raison de la guerre. Les deux nouveaux élèves ont été pris par la main par leurs camarades afin de leur présenter leur nouvel établissement.

Dimitri et Victoria ont rejoint leur grand-mère Dana, qui réside dans la banlieue de Naples depuis 20 ans, comme l’ont expliqué nos confrères de La Repubblica . La mère des deux enfants, Tatiana, souhaite rentrer le plus vite possible en Ukraine, où est resté son mari.

D’ici là, Dimitri et Victoria pourront poursuivre leur scolarité. Ils vont apprendre les bases de l’italien à l’école. Face à l’urgence, cette librairie située dans la même localité a décidé de donner des cours d’italien tous les samedis pour les réfugiés ukrainiens, mais aussi afghans et pakistanais.

Près de 3 millions d’Ukrainiens ont fui le pays

Près de trois millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe lancée le 24 février, selon le dernier décompte publié ce lundi 14 mars par l’ONU. L’Europe n’avait pas connu de flot aussi rapide de réfugiés depuis la Deuxième guerre mondiale, selon le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi.

Avant ce conflit, l’Ukraine était peuplée de plus de 37 millions de personnes dans les territoires contrôlés par Kiev, qui n’incluent donc pas la Crimée annexée par la Russie, ni les zones sous contrôle des séparatistes pro-russes.

Quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre, selon les premières prévisions de l’ONU.

À voir également sur Le HuffPost:En Ukraine, La pianiste Irina Maniukina joue dans sa maison bombardée

  • Hu chevron_right

    À la frontière ukrainienne, Matteo Salvini humilié publiquement

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 8 March - 20:27 · 3 minutes

Ce mardi 8 mars, Matteo Salvini a vécu un moment difficile, se faisant ridiculiser par un maire polonais auprès de qui il espérait s

CRISE UKRAINIENNE - Un coup de comm’ qui tombe à l’eau. Ce mardi 8 mars, alors qu’il espérait profiter de la crise ukrainienne pour s’offrir une tribune internationale, l’ancien ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a en réalité vécu un échec brutal.

À quelques kilomètres de la ville ukrainienne de Lviv, du côté polonais de la frontière par laquelle ont transité des centaines de milliers d’Ukrainiens chassés par la guerre, le dirigeant identitaire devait rencontrer le maire de Przemyśl pour une déclaration commune à la presse. De manière surprenante au vu de ses prises de position habituelles contre les migrants et les réfugiés , il espérait prononcer un discours de soutien aux déplacés ukrainiens.

Mais quelle n’a pas été la surprise de Matteo Salvini lorsque son interlocuteur, Wojciech Bakun, l’a humilié devant les caméras de télévision, lui reprochant vertement son admiration pour Vladimir Poutine.

L’élu local a effectivement proposé, en polonais, à Matteo Salvini de l’accompagner dans un camp de réfugiés ukrainiens à la frontière toute proche. Et cela pour “voir de ses yeux ce que son ami Poutine a fait”, à la condition qu’il porte un “cadeau” un peu particulier...

“Bouffon, clown!”

Car c’est ce moment qu’a choisi Wojciech Bakun pour brandir un t-shirt notamment porté par Matteo Salvini en 2014 sur la place rouge, à Moscou, comportant un portrait du président russe et la mention “Armée de Poutine”.

Tout penaud face à cette mise en scène, et sous les cris de “bouffons” et de “clown” lancés par des photographes et journalistes italiens, le dirigeant de la Lega a alors tourné les talons sans avoir pris la parole.

Une séquence désastreuse qui s’est accompagnée, en Italie, d’une série de sorties moqueuses sur la scène politique. À commencer par celle de l’ancien Premier ministre Matteo Renzi, qui a raconté avoir demandé à son confrère sénateur de rentrer au plus vite au pays. “Je lui ai expliqué que ce dont nous avons besoin en ce moment, c’est de politique, pas de cabrioles.”

D’autant qu’un peu plus tôt dans son discours, Wojciech Bakun ne s’était pas privé de marquer la distinction entre son hôte du jour et le reste de la classe politique italienne. “Nous voulons dire notre profonde estime pour toutes les organisations italiennes, toutes les entreprises d’Italie qui nous soutiennent”, avait-il ainsi déclaré.

Eurosceptique notoire et fervent admirateur de Vladimir Poutine, Matteo Salvini traverse un moment politique particulièrement ardu. Ses détracteurs rappellent notamment à l’envie ses déclarations laudatrices pour le président russe (”Des hommes comme lui, qui ont à cœur l’intérêt de leurs propres citoyens, il en faudrait des dizaines” ou encore “J’échangerais bien deux présidents Mattarella contre un demi-Poutine”) et les photos où il s’affichait avec des vêtements à l’effigie du maître du Kremlin, jusqu’au sein du parlement européen. Un passif qui a fini par sérieusement écorner son image ce mardi.

À voir également sur le HuffPost : À 97 ans, le plus vieux tennisman du monde ne veut pas quitter l’Ukraine