close
  • chevron_right

    Sur Facebook et Instagram, les utilisateurs pourront faire disparaître le nombre de "likes"

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 26 May, 2021 - 16:14 · 2 minutes

Les logos de Facebook (à gauche) et d

RÉSEAUX SOCIAUX - Cachez ces “likes” que je ne saurais voir: ce sera bientôt possible sur Facebook et Instagram , qui vont donner le choix aux utilisateurs de masquer le nombre de “cœurs” sans trancher le débat sur les effets potentiellement délétères de la quête de validation sur les réseaux .

Les usagers des deux plateformes du groupe vont avoir l’option de désactiver l’affichage du nombre de “likes” sous tous les contenus qui s’affichent sur leur fil, et ainsi réagir, ou non, sans se laisser influencer par l’avis des autres. Ils pourront aussi suspendre cet indicateur de popularité pour les images et messages qu’ils postent en ligne.

“Il y a le côté des consommateurs qui lisent et voient les contenus, et celui du partage. Vous pouvez contrôler des deux côtés”, a résumé Adam Mosseri, le patron d’Instagram, lors d’une conférence de presse. Il sera aussi toujours possible de voir qui a donné un “cœur” à quel contenu - et donc de compter manuellement.

La quête effrénée des “likes” inquiète de nombreux psychologues, notamment pour la santé mentale des adolescents, exposés au quotidien, souvent sans recul, à une vision enjolivée ou complètement artificielle de leur environnement et de leur entourage. Sans compter les risques de harcèlement en ligne.

“Des choses néfastes se passent sur Instagram, on les voit”, a reconnu Adam Mosseri. “Avec un milliard de personnes (sur l’application), nous avons toute l’humanité, des bons, des brutes et des truands (...) C’est notre responsabilité d’amplifier le bien et de réduire le mauvais autant que possible”.

Inquiétude chez les petits créateurs

Mais le géant des réseaux sociaux n’a finalement pas décidé de supprimer le compte de “likes”, car les recherches menées depuis 2019 sur des groupes tests n’ont pas été concluantes dans un sens ou dans l’autre, selon la société basée à San Francisco.

“Les créateurs étaient très divisés”, a expliqué Adam Mosseri. “Les petits créateurs étaient globalement plus inquiets parce qu’ils cherchent à déterminer ce qui intéresse leur audience. (...) Les influenceurs déjà bien établis étaient plus ouverts à cette idée, parce qu’ils ont moins besoin de prouver leur valeur”.

La nouvelle option ne change rien au fonctionnement de l’algorithme qui choisit quels messages apparaissent sur les fils personnalisés. Le système prédit quels contenus sont susceptibles d’intéresser chaque utilisateur en fonction de nombreux critères, y compris le nombre de “likes”, mais aussi leurs goûts, leurs habitudes, etc.

À voir également sur Le HuffPost: Comment les réseaux sociaux se sont approprié les faits divers, grand classique de la télé

  • chevron_right

    Do you like it?

    debacle · Sunday, 24 January, 2021 - 13:24 edit · 1 minute

Some random ideas about how likes should work in a social network, e.g. #Movim #Salutatoi #Libervia in the long run.

I'm referring to postings only, not chat.

Social networks are all getting high by the alternation of Adrenaline and Dopamine, intensified by the occasional dose rate of Caffeine, when geting #likes.

  1. On Movim, I can get information about recent likes in the notifications, but I would like to have an overview about all likes I ever got.
  2. Also, I'm missing an overview about all postings, that I liked at some point.
  3. In social networks one can find like-minded people. How about notifying me, when posting I liked or commented on, get more likes or comments by others? #Diaspora does this.
  4. Movim only allows for a like, but not for any other reaction. Message Reactions OTOH, allow for multiple, different #reactions, which I find more interesting.
  5. If a network becomes larger, fraud and abuse will be quick to follow. I'll post "vi is great", wait for some likes, and the correct the post to "Emacs is great". My likers will not even get a notification, nor is there a change history. Diaspora "solves" this by not allowing changes of posts, which is horrible - I can't even fix my typos. #Mastodon seems to replace the orginal post with a complete new one on change - losing answers and likes (favourites). Therefore:
    1. Likers must be notified, if a posting they liked has been altered, so that they can decide to remove their reaction.
    2. A change history should be visible.
  6. When talking about fraud and abuse: At some point, it should be possible to digitally sign postings, e.g. using #OX, so that everybody can verify the authenticity of a posting. This is esp. important in a federated network, where fake sites might appear. Likewise, reactions should be optionally signed, too.