close
  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 110

    Angélique Andthehord · Monday, 16 August - 08:40 edit · 1 minute


J'étais sur le point de baisser ma culotte mais Éric tourna la tête à sa droite - à ma gauche, donc - et fit des grands signes, l'air mécontent.

« Quoi ? »

Sur ma gauche, au loin, il y avait une rangée d'arbres. Il y en avait une autre devant moi et une autre derrière moi. Je voyais des arbres tout autour de moi, ce qui me faisait penser que la clairière était au milieu du bois. Nous étions sortis de la partie du bois qui était derrière moi donc, selon moi, l'aire de jeux était de l'autre côté de cette portion de bois. Sur la gauche, ce qu'il y avait derrière les arbres, c'était l'inconnu, pour moi. Pourquoi donc Éric y regardait en faisant des grands signes ?

Y regardant à mon tour, il me sembla y distinguer des silhouettes. On aurait dit… qu'il y avait des grandes silhouettes qui s'occupaient de déloger des petites silhouettes cachées derrière les arbres.

« Qu'est-ce qu'y y a, là-bas ?

- Mais non, c'est rien, t'inquiète pas. »

me répondit Éric d'un air contrarié.

J'y regardais toujours mais n'y voyais plus aucune silhouette. Avais-je rêvé ? Les enfants de la colonie, en principe, ils étaient tous loin derrière. Étaient-ce d'autres gens, des promeneurs qui étaient passés au-delà des limites de la colonie ?


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#explication #inquiétude #colonie #amour #papafe #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 109

    Angélique Andthehord · Saturday, 14 August - 06:29

Arrivés au milieu de la clairière, Éric se mit devant moi, face à moi, et me demanda :

« Tu m'aimes toujours ? »

« Oui » ? « Non » ? « Je sais pas » ? « C'était pas pour de vrai » ? Que répondre ? J'avais envie de clarifier la situation mais ce n'était pas le moment. Il ne fallait pas que la dernière image de l'histoire fût l'image moche. Je sentais en Éric le besoin de retrouver ce qui était beau pour effacer très vite ce qui avait été moche. Alors, tant pis pour mes interrogations, il valait mieux les remettre à plus tard.

« Oui.

- Dis-le !

- Je t'aime, Éric.

- Alors, montre ! »


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#explication #compréhension #amoureux #amour #papafe #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 108

    Angélique Andthehord · Friday, 13 August - 04:12

Alors, voilà. Attendre la fin, c'était tout ce qui me restait à faire. Je m'assis donc auprès de mon tube et… reçus la visite d'Éric.

« T'as changé tes vêtements ?

- Ben oui, tu vois bien.

- Alors, tu veux bien recommencer à venir avec moi ?

- Oui. »

Je me levai et suivis Éric dans les bois pour… lui montrer mon papafe ? Quelle histoire absurde, quand on y pense ! Pourquoi faire ?


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#découragement #colonie #amoureux #amour #papafe #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 83

    Angélique Andthehord · Thursday, 15 July, 2021 - 05:49

Éric détourna le regard jusqu'à ce que je fusse rhabillée et ne ria pas du tout.

« Tu t'moques pas d'moi ?

- Ben non. Pourquoi j'me moquerais d'toi ? C'est pas d'ta faute. C'est d'la faute des monos. C'est eux qui sont cons. Ys devraient pas être comme ça avec toi. Avec moi, c'est pas grave, j'leur rends la monnaie d'leur pièce mais qu'ys soient aussi cons avec toi, c'est pas normal. Ys devraient pas faire ça.

- Toi, tu t'moques pas d'moi mais les autres, si tu leur dis, ys vont tous se moquer d'moi.

- J'leur dirai pas. J'le dirai à personne. Ce s'ra un secret entre toi et moi. Personne le saura. Alors, c'était pour ça, qu'tu voulais pas m'montrer ?

- Ben oui.

- J'avais pas compris. J'croyais qu'c'était parce que tu voulais plus être mon amoureuse. Si j'avais su, j'aurais pas insisté. »


extrait de : L'ÉPREUVE DE MI-PARCOURS


#enfance #tristesse #colonie #tourment #catastrophe #honte #humiliation #amour #papafe #moniteurs #compréhension #sérieux #explication #dialogue

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 80

    Angélique Andthehord · Monday, 12 July, 2021 - 11:39

Ce n'est pas bien. Pourquoi n'est-ce pas bien ? Cela ne m'avait jamais été clairement expliqué et moi, j'aime bien que les choses soient claires. Un jour, quand j'avais six ans, j'avais vu un garçon de maternelle baisser la culotte d'une petite fille de son âge et ça m'avait beaucoup surpris. Ce petit avait fait preuve, devant moi, d'un grand désir dont je n'avais jamais soupçonné l'existence. Qu'était-ce ? De l'amour ?

Les grandes personnes, dans leurs chansons, leurs poèmes, nous apprennent qu'un homme qui aime une femme est attiré par la vue de ses yeux et de son sourire. J'en avais déduit que pour devenir adulte et apprendre à faire l'amour à la façon des adultes, il faut se désintéresser du papafe et focaliser sur les yeux et le sourire.

Moi, ça ne me parlait pas tellement, peut-être parce que j'étais trop petite. J'avais du mal avec la poésie des adultes. Moi, avant de grandir, je voulais connaître l'amour d'un petit garçon.


extrait de : L'ÉPREUVE DE MI-PARCOURS


#enfance #amour #papafe

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 79

    Angélique Andthehord · Saturday, 10 July, 2021 - 03:31

Aimer, c'est facile, tant que ça consiste à se montrer belle pour être admirée. En temps normal, j'aimais bien qu'Éric me regardât. Il ne voulait pas voir seulement mon papafe. Il voulait toujours regarder d'abord devant, ce qui n'a pas de nom. Moi, j'étais debout, au milieu de la clairière, la culotte baissée. Éric s'accroupissait pour regarder d'en bas, entre mes jambes, longtemps. J'aimais voir son regard de garçon transgresser ma pudeur. Après, il faisait le tour et regardait mon papafe, longtemps. J'aimais me sentir dévorée de son regard.

J'aimais les garçons.


extrait de : L'ÉPREUVE DE MI-PARCOURS


#enfance #amoureux #amour #papafe

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 78

    Angélique Andthehord · Friday, 9 July, 2021 - 04:50

- Dans la clairière aussi, on n'était que tous les deux. Ça n'a rien à voir. J't'ai dit jeudi.

- Pourquoi jeudi ?

- Parce que j'peux pas t'dire.

- Parce que y a pas d'raison. Si tu veux plus m'montrer, c'est qu't'es plus amoureuse de moi.

- Alors, tant pis. T'as qu'à m'perdre dans les bois. Moi, j'peux pas t'montrer mon papafe avant jeudi. C'est pas d'ma faute.

- J'vais pas t'perdre. J'te ramènerai à l'aire de jeux, quoiqu'il arrive. C'que j'veux savoir, c'est si tu m'aimes.

- Oui, je t'aime.

- Alors, montre !

- Jeudi.

- Pourquoi ?

- J'peux pas t'dire.

- Si tu m'aimes, tu dois tout m'dire. »

Pour le meilleur et pour le pire !


extrait de : ÉRIC


#enfance #tourment #amoureux #honte #amour #papafe #bois

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 77

    Angélique Andthehord · Thursday, 8 July, 2021 - 05:11

Nous repartîmes dans le sous-bois et Éric nous fraya de nouveau un passage au milieu des broussailles. Il se donnait du mal à trouver un chemin praticable, s'emmêlait dans les branches et se faisait un peu mal parfois, mais il veillait toujours à ce qu'aucune ronce ne me touchât.

Le sentier n'ayant pas trop de branchages à cet endroit, Éric s'y arrêta, se tourna vers moi et me dit :

« Ici, on n'est que tous les deux. Montre-moi !


extrait de : ÉRIC


#enfance #colonie #amoureux #catastrophe #papafe #bois