close
  • Hu chevron_right

    Grâce aux repas virtuels organisés par cet Américain, vous ne mangerez plus seul

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 25 May - 07:33 · 1 minute

TIKTOK - Alors que le télétravail s’est largement répandu, il doit certainement vous arriver de manger seul de temps en temps, comme près des trois-quarts des Français depuis le premier confinement . Si lire un livre ou regarder une série peuvent combler le vide un moment, rien ne vaut une discussion autour d’un bon repas .

C’est ce que propose l’Américain Summer Clayton. Sur son compte TikTok , il propose des repas virtuels à ses abonnés, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus . Il cuisine toujours pour deux: une assiette pour lui, et une autre pour l’internaute qui regarde la vidéo. Ce concept s’intitule “Dîner avec ton père”, car le jeune homme de 27 ans se présente comme une figure paternelle vis-à-vis des très jeunes utilisateurs de TikTok. “Comment vas-tu?”, “Comment s’est passée ta journée ?”, “Que ressens-tu face à cet événement?”... Summer Clayton pose des questions bienveillantes aux internautes afin qu’ils se sentent moins seuls.

@yourprouddad

Happy Sunday❤️. Is school out for you??

♬ gymnopédie no.1 - Edits

En plus des repas virtuels, il enseigne aussi des gestes du quotidien comme nouer une cravate, raser sa barbe ou placer correctement une serviette hygiénique . Si le concept peut surprendre, Summer Clayton comptabilise déjà plus de 2.5 millions d’abonnés!

À voir également sur Le HuffPost : Carrefour fait passer des entretiens d’embauche dans le métavers

  • Hu chevron_right

    Trois recettes de tartes aux légumes et au fromage pour se réchauffer en hiver

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 21 December, 2021 - 07:00 · 8 minutes

Facile à faire à la maison, la tarte se décline à l

FOOD - Le froid était déjà là, mais c’est désormais officiel, nous sommes en hiver ce mardi 21 décembre. Pour se réchauffer, un bon repas est souvent le meilleur allié. Entre pot-au-feu, bœuf bourguignon ou raclette , on ne sait plus quoi choisir.

Léa Delmas et Jeanne Baliteau, respectivement blogueuse culinaire et photographe culinaire, nous partagent 3 recettes de tarte de saison saines et équilibrées contenus dans leur livre Quiches, tourtes et tartes à index glycémique bas , paru le 21 septembre 2021.

Avec du butternut, du beaufort, du potimarron, de la fourme d’Ambert ou encore du fromage à raclette, ces tartes ne demandent qu’à être réalisées.

Tourte étoilée aux oignons confits, butternut et beaufort

L

Pour la pâte à tourte:

Ingrédients

  • 150 g de farine de blé intégral bio (T150)
  • 250 g de farine de blé kamut
  • 14 à 18 cl d’eau
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 1 c. à c. de sel fin

Préparation

Dans un grand saladier, mélanger les farines et le sel.

Ajouter 14 cl d’eau, l’huile d’olive et malaxer jusqu’à obtenir une texture homogène. Si besoin, ajouter les 4 cl d’eau supplémentaires.

Étaler la pâte au rouleau à pâtisserie entre deux feuilles de silicone, afin de pouvoir l’étaler plus finement, en lui donnant la forme voulue selon le moule utilisé.

Foncer un moule à tarte, ou plusieurs moules individuels, et réaliser la recette souhaitée.

Pour la tourte:

Ingrédients

  • 2 boules de pâte à tourte
  • 150 g de beaufort
  • 1 grande courge butternut bio
  • 3 oignons jaunes
  • 3 oignons rouges
  • 2 à s. de beurre
  • 1 jaune d’œuf
  • 3 c. à s. de vinaigre balsamique de Modène (bien vérifier la composition, il doit être fabriqué de manière traditionnelle, surtout pas avec du glucose ajouté)
  • 2 à c. de sucre de bouleau (xylitol)
  • 2 à c. d’herbes de Provence
  • Un peu de poivre du moulin

Préparation

Préchauffer le four à 180 degrés.

Graisser et fariner un moule à tarte profond. Le foncer de pâte à tarte, piquer le fond de tarte avec une fourchette.

Éplucher les oignons, puis les émincer assez finement.

Faire fondre le beurre dans une sauteuse. Réserver une cuillère à soupe de beurre dans un petit bol. Ajouter les oignons émincés dans la sauteuse et les faire revenir à feu vif avec le reste du beurre pendant environ 5 minutes.

Lorsqu’ils deviennent transparents, ajouter le vinaigre balsamique et le sucre de bouleau. Mélanger. Couvrir et laisser mijoter pendant une quinzaine de minutes, en remuant de temps en temps.

Laver la courge butternut. Séparer le haut et le bas. Réserver le bas, rond et contenant les graines, pour une autre préparation (un velouté, une purée, des gnocchis…). Émincer finement (de préférence à la mandoline) le haut.

Étaler ces tranches sur une à deux plaques de cuisson. Badigeonner les tranches du reste de beurre fondu à l’aide d’un pinceau. Enfourner pour une précuisson de 15 minutes.

Râper le beaufort.

Étaler la première pâte à tarte et la disposer dans un moule à tarte profond, beurré et fariné.

Alterner dans le moule des couches d’oignons confits, de rondelles de butternut et de beaufort. Saupoudrer d’herbes de Provence et de poivre à votre goût.

Étaler la seconde pâte à l’aide d’un emporte-pièce, réaliser des trous en forme d’étoile dans la pâte. Recouvrir la tourte de cette pâte, en soudant bien les bords.

Dorer la tourte au jaune d’œuf. Enfourner pour environ 40 minutes de cuisson

Servir bien chaud avec une grande salade.

Quiche festive au potimarron, poitrine fumée et fromage à raclette

Une quiche à réserver aux jours de fête, car elle est un peu grasse et assez salée avec le combo poitrine fumée et raclette.

Pour la pâte au blé kamut et au vin blanc:

Ingrédients

  • 200 g de farine de sarrasin bio
  • 50 g de poudre de noisettes
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 10 cl d’eau tiède
  • 1 à c. de sel fin

Préparation

Dans un grand saladier, mélanger la farine de sarrasin, le sel et la poudre de noisettes.

Ajouter l’eau, puis incorporer l’huile petit à petit en mélangeant avec les doigts jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. La pâte ne doit pas coller.

Réserver la boule 30 minutes au frais, elle sera ainsi plus facile à étaler.

Étaler la pâte au rouleau à pâtisserie, pas trop finement pour éviter qu’elle ne craquelle (les pâtes sans gluten se fendillent plus facilement au cours de la cuisson), en lui donnant la forme voulue selon le moule utilisé.

Foncer un moule à tarte, ou plusieurs moules individuels, et réaliser la recette souhaitée.

Pour la quiche:

Ingrédients

  • 1 boule de pâte au blé kamut et au vin blanc
  • 1 petit potimarron bio
  • 200 g de poitrine fumée, en tranches assez épaisses
  • 80 g de bon fromage à raclette (environ 4 tranches)
  • 2 c. à s. bombées de crème fraîche épaisse (crue, de préférence)
  • 4 œufs
  • 10 à 15 noisettes décortiquées
  • 2 c. à s. de son d’avoine
  • 1 c. à s. d’huile de colza
  • 1 c. à s. de thym
  • 1 c. à s. de paprika
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • Poivre du moulin

Préparation

Préchauffer le four à 180 degrés.

Graisser et fariner un moule à tarte assez profond.

Le foncer de pâte à tarte, piquer le fond de tarte avec une fourchette, réserver au frais.

Brosser le potimarron sous un filet d’eau. Couper les extrémités, le couper en deux dans le sens de la longueur et retirer les graines. Couper la chair du potimarron en cubes de même taille.

Verser l’huile de colza et saupoudrer d’herbes de Provence, de thym, de poivre et de paprika. Bien brasser le tout avec les doigts et verser les cubes de potimarron sur une plaque allant au four recouverte d’un tapis de cuisson.

Enfourner pour environ 20 minutes. Le potimarron doit être tendre et doré.

Pendant la cuisson du potimarron, couper la poitrine fumée en gros lardons, en retirant le surplus de gras et les morceaux de cartilage. Les faire revenir dans une sauteuse jusqu’à ce qu’ils dorent. Réserver.

Couper les noisettes en deux dans le sens de la hauteur et les toaster à sec dans une poêle.

Battre les œufs et la crème fraîche au fouet.

Saupoudrer le son d’avoine sur le fond de tarte (pour que le potimarron, qui est un légume assez aqueux, ne risque pas de le détremper). Répartir les tranches de raclette au fond, puis les dés de potimarron et les lardons de poitrine fumée, puis verser l’appareil à quiche. Terminer par les noisettes.

Enfourner pour 35 minutes de cuisson.

Déguster dès la sortie du four, avec le fromage bien coulant. Vous pouvez l’accompagner d’une salade aux noisettes par exemple.

Tarte soleil au chabichou et à la fourme d’Ambert, épinards et noix

Préparés frais, les épinards n

Pour la pâte à tarte:

Ingrédients

  • 200 g de farine de sarrasin bio
  • 50 g de poudre de noisettes
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 10 cl d’eau tiède
  • 1 c. à c. de sel fin

Préparation

Dans un grand saladier, mélanger la farine de sarrasin, le sel et la poudre de noisettes.

Ajouter l’eau, puis incorporer l’huile petit à petit en mélangeant avec les doigts jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. La pâte ne doit pas coller.

Réserver la boule 30 minutes au frais, elle sera ainsi plus facile à étaler.

Étaler la pâte au rouleau à pâtisserie, pas trop finement pour éviter qu’elle ne craquelle (les pâtes sans gluten se fendillent plus facilement au cours de la cuisson), en lui donnant la forme voulue selon le moule utilisé.

Foncer un moule à tarte, ou plusieurs moules individuels, et réaliser la recette souhaitée.

Pour la tarte:

Ingrédients

  • 1 boule de pâte sarrasin- noisettes (à laquelle vous pouvez ajouter 2 à s. de graines de pavot au moment de mélanger les farines)
  • 400 g d’épinards frais (si vous ne pouvez pas vous en procurer, choisissez des feuilles d’épinards surgelées)
  • 50 g de chabichou
  • 50 g de fourme d’Ambert
  • 2 petits-suisses
  • 10 noix
  • 1 à c. d’huile d’olive
  • 1 petite gousse d’ail
  • 2 pincées de poivre du moulin

Préparation

Préchauffer le four à 180 degrés.

Laver les épinards et les sécher dans un grand

Retirer la nervure centrale.

Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse, ajouter les épinards et la gousse d’ail pressée. Laisser réduire à feu moyen pendant environ 10 minutes, en mélangeant régulièrement.

Laisser les épinards refroidir, bien les égoutter en les pressant avec le dos d’une cuillère en bois dans une passoire, puis les mélanger avec les petits-suisses et le poivre.

Mettre la boule de pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé, et l’étaler finement au rouleau à pâtisserie. La transvaser sur une plaque en laissant la feuille de papier sulfurisé du dessous.

Couper les fromages en dés, décortiquer et concasser les noix.

Couper 8 triangles dont la pointe arrive au centre de la pâte, sans aller jusqu’au bord et sans découper le côté vers le bord.

Étaler le mélange aux épinards sur tout le tour du bord de la pâte. Répartir les dés de fromage et les noix concassées.

Replier les triangles au-dessus de la garniture, vers le bord de la pâte.

Enfourner pour 25 minutes de cuisson.

Déguster tiède avec une belle salade de pousses d’épinards par exemple.

Disponible en librairie.

À voir également sur Le HuffPost: Pour votre prochaine raclette, remplacez les pommes de terre par de l’omelette

  • Ko chevron_right

    Mon process pour faire la bouffe dans la joie et la bonne humeur

    news.movim.eu / Korben · Sunday, 24 October, 2021 - 07:00 · 2 minutes

Parmi les nombreuses activités qui occupent ma journée, y’a un truc que j’aime bien faire, c’est cuisiner. Pas de choses trop complexes ni trop longues, mais je trouve l’activité à la fois relaxante et gratifiante.

Par contre, un truc que je déteste faire c’est préparer les menus et faire les courses. C’est compliqué pour mon petit cerveau.

Alors jusqu’à maintenant, j’utilisais une application baptisée Youmiam qui permet de générer des menus en fonction de nos goûts et d’ingrédients qu’on aurait déjà. Ça générait ensuite une belle liste de courses qu’il fallait alors recréer dans l’application de votre Auchan Drive ou Carrefour Drive. Donc ça prenait un peu de temps, mais c’était mon process.

Sauf que voilà, Youmiam rencontre des problèmes dernièrement et donc je me suis retrouvé dépourvu. Après une semaine sans manger, j’ai alors décidé de prendre les choses en main en me plaignant sur Twitter comme je sais bien le faire.

Et là, l’un d’entre vous m’a gentiment indiqué l’existence d’une autre application : JOW (10 balles offerts sur vos courses en passant par ce lien affilié avec le code 2LE2QR ).

J’étais de retour dans le game !

Donc je vous en parle, car ça peut aussi vous aider. En gros, vous indiquez le matériel dont vous disposez à la maison (micro-ondes, mixeur, four…etc), le nombre d’adultes, le nombre d’enfants (et leur âge) et les trucs que vous trouvez dégueu (ou pour lesquels vous êtes allergique).

JOW va alors générer un nombre de repas pour la semaine, que vous pouvez bien sûr changer si ça ne vous convient pas et SURTOUT, il va pondre une belle liste de course.

Et comme JOW s’interface avec les services de la grande distrib : Auchan, Carrefour, Monoprix, Intermarché, Chronodrive et E.Leclerc Drive.

Ensuite, je fais évidemment un petit tri. J’enlève les trucs que j’ai déjà, je remplace les trucs trop chers par des produits plus abordables, j’enlève les ingrédients qui ne servent à rien et je rajoute les trucs qui manquent genre du chocolat ou du shampoing.

Et voilà.

C’est donc mon nouveau process pour la gestion des repas. En tout cas, ce qu’il me propose convient bien à la famille (les zenfants difficiles), ça ne me demande pas trop de temps et ça allège ma charge mentale.

Du coup, je prends plaisir à cuisiner, mon casque sur les oreilles, en dandinant devant mon four en sirotant une petite fraise à l’eau. Quel plaisir !

Vous pouvez télécharger JOW i ci (10 balles offerts sur vos courses en passant par ce lien affilié ou avec ce code : 2LE2QR ).

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=3Xrz0KUs4c4:QLxJPT3pQNQ:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=3Xrz0KUs4c4:QLxJPT3pQNQ:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=3Xrz0KUs4c4:QLxJPT3pQNQ:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Hu chevron_right

    Partager un repas avec les étudiants pendant le Covid, il raconte pourquoi c'est important

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 3 March, 2021 - 01:21 · 3 minutes

ÇA MARCHE - Partager le repas et briser la solitude des personnes démunies. À la fin du mois de janvier, après avoir vu la détresse étudiante dans les médias et sur les réseaux sociaux, Marwen a eu envie d’agir. Ce chargé de partenariats vivant à Montpellier a publié un tweet dans lequel il invitait les étudiants, et les personnes dans le besoin, à le contacter. Il leur offre son aide pour leur permettre de se restaurer correctement .

Un mois plus tard et plus de 1000 retweets sous ce message, Marwen est malgré lui à la tête d’un petit mouvement solidaire sur Twitter. Des milliers de personnes ont repartagé son idée en invitant les étudiants à partager le repas ou à faire un plein de courses à leurs côtés. Sous le hashtag #PartagerLeRepas , les posts se multiplient, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus .

Depuis ce message, Marwen a eu une quinzaine de réponses. Il s’agit la plupart du temps d’étudiants mais aussi d’intérimaires ou encore de personnes travaillant dans la restauration . Si l’argent leur manque pour manger convenablement, ils souffrent aussi pour certains de solitude. “La détresse des étudiants dépassent la simple crise alimentaire. Il peut y avoir une détresse psychologique, un isolement. C’est plus à ce niveau-là que les échanges se sont faits. On a discuté de tout et rien et que ça a aussi cassé ce sentiment de solitude”, précise au HuffPost LIFE Marwen.

Mais les réponses à ces messages restent peu nombreuses. Contacté par le Huffpost LIFE , certains auteurs de ces tweets nous répondent que personne ne les encore sollicités. Ce n’est pas étonnant pour Marwen. ”Ça peut être vu comme quelque chose d’indigne d’aller demander de l’aide. […] Je pense que c’est ça qui explique que peut-être il y a un certain nombre de tweets proposant leur aide et pas autant de personnes qui sautent le pas”, confie Marwen.

En parallèle de cette initiative, d’autres voient le jour. La cagnotte sur Leetchi #OnRemplitLeFrigo a été lancée pour récolter des fonds afin d’aider un maximum d’étudiants. Plus de 55.000 euros ont déjà pu être réunis. Plus récemment, le site StudHelp vise à “mettre en relation des donateurs et étudiants en précarité alimentaire dans toute la France.”

À voir également sur Le HuffPost: 5 idées de smoothie avec des légumes et fruits de saison

  • Hu chevron_right

    Précarité étudiante: ces députés proposent un ticket restaurant dédié

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 10 February, 2021 - 20:34 · 1 minute

La députée qui a fait cette proposition de loi plaide pour “un système qui permette à tous les étudiants de se restaurer à tarif social

SOCIAL - Une solution pour tous, chaque jour ? Face à la précarité étudiante , une soixantaine de députés, principalement d’opposition mais aussi quelques membres de la majorité, ont apporté leur soutien à une proposition de loi LR visant à créer un “ticket restaurant étudiant”.

La députée LR Anne-Laure Blin, qui a déposé cette proposition de loi ce mardi 9 février, considère que “les repas à un euro” lancés par l’exécutif dans les restos U “n’auront qu’un temps” et ne “résolvent pas la totalité des problèmes” durant la crise sanitaire.

Elle plaide pour “un système qui permette à tous les étudiants de se restaurer à tarif social, quel que soit leur statut, chaque jour et toute l’année”.

Son texte réclame la création de tickets restaurants étudiants , sur le modèle du titre restaurant des salariés, d’une valeur de 6,60 euros, dont la moitié prise en charge par l’Etat.

Il a reçu le soutien d’élus de différents bords, surtout des LR, mais aussi d’autres groupes, dont les LREM Danièle Hérin ou Patrick Vignal.

Emmanuel Macron avait promis le 21 janvier deux repas par jour à un euro le repas dans les restos U, qui restent actuellement ouverts avec des repas à emporter.

Depuis la rentrée de septembre, les Crous avaient mis en place un repas par jour à un euro (contre 3,30 euros normalement) mais pour les boursiers uniquement.

Pour répondre à la détresse psychologique qui semble gagner de plus en plus de jeunes, il avait aussi confirmé la création d’un “chèque psy”, pour pouvoir consulter un psychologue et suivre des soins.

À voir également sur Le HuffPost: Ces élèves remercient leurs profs sur Zoom, et c’est adorable

  • Hu chevron_right

    Avec le couvre-feu, ces restaurants proposent de dîner dès 18 heures

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 20 October, 2020 - 14:59 · 3 minutes

La Poule au Pot accueille ses clients à partir de 18 heures.

RESTAURATION - Depuis le mercredi 14 octobre, les restaurateurs de huit grandes villes et de la région Île-de-France doivent s’adapter au couvre-feu .

Certains restaurants ont pris le parti de réaménager leurs horaires et de proposer un service à partir de 18 heures. C’est le cas du restaurant La Poule au Pot situé dans le 1er arrondissement de Paris et tenu par Jean-François Piège a adapté ses horaires pour ses clients.

“Nous proposons un service à partir de 18 heures. Les gens viennent entre 18h15 et 18h30. Aujourd’hui j’ai des réservations pour 18h30”, selon le restaurant, contacté par Le HuffPost.

“Les clients quittent le restaurant entre 20h30 et 20h45”. Malgré une baisse de sa clientèle, le restaurant a seulement réajusté ses horaires. Un autre restaurant du chef est lui ouvert 7 jours sur 7.

Rdv 19h 🍽🍷 @lapouleaupot_paris

A post shared by Jean François Piège (@jeanfrancoispiege) on Oct 19, 2020 at 7:41am PDT

Il n’est pas le seul. Le Rosé situé au Novotel Porte de Versailles a servi ses premiers couverts à 18h30 dès samedi 17 octobre, la première soirée de couvre-feu. Le restaurant a proposé une soirée à thème “dîner avec les poules” selon 20 Minutes .

Un menu à 59 euros qui comprend le repas au restaurant et une nuit d’hôtel incluse étaient également proposés aux clients. Une alternative pour qu’ils puissent terminer leur repas dans leur chambre et profiter de leur soirée sans se presser.

De son côté le chef Jean Imbert, propriétaire du restaurant Mamie, situé dans le 16ème arrondissement de la capitale a lui aussi réadapté ses horaires et accueille ses clients à partir de 18h30 au sein de son restaurant.

Quant à la cheffe Stéphanie Le Quellec, elle a décidé de maintenir l’ouverture de son restaurant gastronomique, La Scène, situé dans le 8ème arrondissement de Paris. Depuis le lundi 19 octobre, son menu est servi aux clients de 19 heures à 20h30. “J’ai eu de nombreuses interactions avec nos clients. Ils nous soutiennent, nous voulons être là pour eux et leur montrer qu’une nouvelle fois, nous arrivons à nous adapter”, a affirmé Stéphanie Le Quellec au Figaro .

Le “dîner des lève-tôt”

Dans les pays anglo-saxons et scandinaves ces horaires de repas “précoces” sont monnaie courante. En Angleterre comme aux Etats-Unis, cette pratique le “early bird dinner”, qui signifie “le dîner des lève-tôt” donne lieu à des offres spéciales dans les restaurants (ou “early bird specials”), et souvent des réductions par rapport aux plats servis aux horaires classiques.

Ce type d’offres a fait son apparition notamment aux Etats-Unis dans les années 1920 quand les restaurants cherchaient à attirer une nouvelle clientèle.

Une pratique commerciale qui s’appuie aussi sur une habitude dans le nord de l’Europe. Entre 18h30 et 20 heures, voilà l’heure moyenne à laquelle le Royaume-Uni a coutume de dîner quand les Norvégiens ont l’habitude de dîner entre 16 et 17 heures, rappelle le site Insider . Selon The Guardian l’horaire de repas des Danois tourne aux alentours de 18h30.

Des horaires très différents des nôtres. Dans l’hexagone, le dîner a lieu plus tard dans la soirée. Les Français ont l’habitude de manger selon l’INSEE vers 20h15 en moyenne. Mais peut-être que le couvre-feu sur une partie

À voir également sur Le HuffPost : Ce restaurant étoilé propose un kebab de céleri