close
  • Hu chevron_right

    Je suis une femme, une mère, et je n'en peux plus de devoir me battre au quotidien en 2021 - BLOG

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 30 December - 08:00 · 4 minutes

On ne me protège pas mon triple statut de mère. Je dis triple, car je suis femme, je suis mère, et je suis <a href=noire. Croyez-moi, on m’a reproché toute ma vie, ces faits, et contre ces discriminations successives, je me suis trop souvent, tue. On ne me protège toujours pas assez lorsque je gagne bien moins que mon époux, alors que nous avons le même niveau d’études. On ne me protège pas dans la rue, ni au quotidien, lorsque je me fais agresser par des hommes, qui, protégés par un système juridique patriarcal bien ficelé, s’en sortent au pire, avec du sursis." data-caption="On ne me protège pas mon triple statut de mère. Je dis triple, car je suis femme, je suis mère, et je suis noire. Croyez-moi, on m’a reproché toute ma vie, ces faits, et contre ces discriminations successives, je me suis trop souvent, tue. On ne me protège toujours pas assez lorsque je gagne bien moins que mon époux, alors que nous avons le même niveau d’études. On ne me protège pas dans la rue, ni au quotidien, lorsque je me fais agresser par des hommes, qui, protégés par un système juridique patriarcal bien ficelé, s’en sortent au pire, avec du sursis." data-rich-caption="On ne me protège pas mon triple statut de mère. Je dis triple, car je suis femme, je suis mère, et je suis noire. Croyez-moi, on m’a reproché toute ma vie, ces faits, et contre ces discriminations successives, je me suis trop souvent, tue. On ne me protège toujours pas assez lorsque je gagne bien moins que mon époux, alors que nous avons le même niveau d’études. On ne me protège pas dans la rue, ni au quotidien, lorsque je me fais agresser par des hommes, qui, protégés par un système juridique patriarcal bien ficelé, s’en sortent au pire, avec du sursis." data-credit="@alexandramurciaphotographe" data-credit-link-back="" />

FEMMES - Chers Adrien Taquet, Marlène Schiappa et Elisabeth Moreno.

Je m’appelle Anaïs, je suis mère, et chaque jour, mes espoirs d’ équité et de renforcement de la protection des femmes, s’amenuisent. Je me bats au quotidien, vous savez, contre mon idéal de mère qui assure sur tous les fronts.

Celle à qui l’on demande de travailler comme si elle n’avait pas d’enfant, et à qui l’on demande aussi d’élever son enfant , comme si, elle n’avait pas d’emploi. Pourquoi n’en demandons-nous pas autant, aux hommes?

On ne me protège pas mon triple statut de mère. Je dis triple, car je suis femme, je suis mère, et je suis noire Anaïs G.

Je me bats contre des injonctions dont je suis consciente, mais qui malgré tout, polluent mon cerveau au quotidien. Je me bats, parce qu’on me demande tous les jours d’aller au front, alors que le gouvernement ne me donne, que des armes factices, pour me défendre.

On ne me protège pas

Je suis donc mère et je suis vulnérable. Je porte des armes factices au quotidien, alors que j’ai besoin d’être armée, pour affronter les challenges de notre pays gangrené, par les inégalités.

Je suis vulnérable, car on ne me protège pas lorsque j’allaite en public pour nourrir mon enfant. On ne me protège pas au travail, lorsque mon employeur, a la possibilité et la liberté, de me discriminer, en toute impunité.

Vous avez envie de raconter votre histoire? Un événement de votre vie vous a fait voir les choses différemment? Vous voulez briser un tabou? Vous pouvez envoyer votre témoignage à temoignage@huffpost.fr et consulter tous les témoignages que nous avons publiés. Pour savoir comment proposer votre témoignage, suivez ce guide !

On ne me protège pas mon triple statut de mère. Je dis triple, car je suis femme, je suis mère, et je suis noire . Croyez-moi, on m’a reproché toute ma vie, ces faits, et contre ces discriminations successives, je me suis trop souvent, tue. On ne me protège toujours pas assez lorsque je gagne bien moins que mon époux, alors que nous avons le même niveau d’études. On ne me protège pas dans la rue , ni au quotidien, lorsque je me fais agresser par des hommes, qui, protégés par un système juridique patriarcal bien ficelé, s’en sortent au pire, avec du sursis.

Ce que je désire, ce n’est pas une box pour bébé, mais bel et bien la box de la liberté. Celle qui m’informe de mes droits et qui me protège des discriminations, car sur ces aspects-là, chers membres du gouvernement, vous avez un poids, et surtout, un devoir. Je suis une femme, je suis une mère, et je souhaite que le gouvernement devienne l’arsenal, dont ont besoin les femmes et les mères, pour combattre le patriarcat, dans toutes les sphères.

À voir également sur Le HuffPost: Ces manifestantes #NousToutes font le bilan de la “grande cause du quinquennat” de Macron

  • Jo chevron_right

    Discrimination : Riot Games règle une affaire grâce à ses (nombreux) dollars

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Tuesday, 28 December - 14:30

template-jdg-2021-12-28t145421-343-158x105.jpgRiot Games discrimination sexisme

Un accord final a pu être trouvé entre les plaignantes et Riot Games dans un recours collectif. Le montant de cet accord est de plusieurs millions de dollars.

Discrimination : Riot Games règle une affaire grâce à ses (nombreux) dollars

  • Jo chevron_right

    Le Metaverse n’échappe pas au racisme et au sexisme

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Monday, 20 December - 16:30

template-jdg-2021-12-20t153511-153-158x105.jpgHorizon waolrds dans le metaverse

Il n’aura pas fallu longtemps au Metaverse de Mark Zuckerberg pour connaître ses premiers drames.

Le Metaverse n’échappe pas au racisme et au sexisme

  • Nu chevron_right

    Surprise (non), il y a déjà du harcèlement sexuel dans le métaverse

    news.movim.eu / Numerama · Friday, 17 December - 11:30

Une femme s'est plainte d'avoir vécu une agression sexuelle dans le métaverse de Meta, l'ex-Facebook. Un événement qui rappelle les potentiels danger de ce monde virtuel, surtout pour les femmes. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/

  • Nu chevron_right

    Elon Musk est accusé d&amp;#8217;aggraver le sexisme au sein de ses entreprises

    news.movim.eu / Numerama · Thursday, 16 December - 07:01

Des accusations de harcèlement sexiste et sexuel touchent Tesla et SpaceX, deux compagnies dirigées par Elon Musk. Si le PDG n'est pas directement incriminé, il est revanche accusé d'avoir permis à une ambiance sexiste de se propager au sein de ses sociétés — et de la faire perdurer à coup de tweets. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/

#Metoopolitique: trois élues locales sur quatre disent subir du sexisme selon une enquête

#METOO - Une semaine après la diffusion d’accusations d’agressions sexuelles et de viol visant l’ancien ministre Nicolas Hulot , les récits d’agressions sexuelles et sexistes en politique vont-ils se multiplier? “On en est encore à un tout petit stade de dévoilement”, affirme le collectif #MeTooPolitique , alors qu’une enquête du réseau Élues Locales dévoile ce vendredi 3 décembre que les trois quarts des élues des collectivités territoriales ont déjà subi des remarques ou comportements sexistes.

“Le monde politique est gangrené par cette question-là”, a expliqué l’élue EELV Alice Coffin lors d’une conférence de presse ce même jour. La majorité de ces comportements interviennent en effet dans les locaux où ces élues exercent leurs fonctions, lors des conseils municipaux, pendant les permanences, au sein de leurs équipes ou sur le terrain. La plupart du temps, il s’agit d’interruption de parole, de remarques paternalistes ou de “blagues” sexistes. Et la quasi-totalité de ces comportements sont le fait d’autres collègues élus, révèle l’enquête.

Près de mille témoignages dans 99 départements

Pour obtenir ces résultats éloquents, 966 représentantes politiques ont été interrogées dans 99 départements et 81% d’entre elles sont élues à l’échelle communale. L’ampleur des chiffres recueillis dépeint un environnement hostile pour ces femmes engagées en politique. La fondatrice du réseau n’en est pas surprise. Au Parisien , Julia Mouzon explique que “cela fait dix ans qu’elles nous livrent ces témoignages. Il s’agissait aujourd’hui de quantifier le phénomène”. “Désormais”, ajoute-t-elle, “cette étude doit être un électrochoc pour les collectivités locales”.

Les témoignages de ces femmes élues qui dénoncent des propos sexistes et patriarcaux se succèdent ces derniers mois sur les réseaux sociaux. Preuve que peu à peu, ces élues locales, le plus souvent invisibilisées et isolées, osent prendre la parole sur le sujet.

La publication de la tribune de 300 femmes appelant dans Le Monde à ”écarter les auteurs de violences sexuelles et sexistes” de la vie politique et à mettre fin à “l’omerta” a permis de démuseler la parole.

Exemple parlant cette année, la maire de Paimpol avait rendu public en février le comportement sexiste d’un membre de l’opposition à son égard. ”“Maîtresse”, “ma cocotte”, tutoiement... “On en est encore là en 2021”, avait-elle dénoncé exaspérée, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessous .

À voir également sur Le HuffPost #MeTooPolitique: pourquoi la parole peine à se libérer

  • Nu chevron_right

    (Vidéo) Les cyberviolences sont des violences : des femmes streameuses racontent leur calvaire

    news.movim.eu / Numerama · Thursday, 25 November - 09:25

Pour la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, organisée le 25 novembre, Numerama a laissé la parole à des streameuses. Victimes de raids de cyberharcèlement et de messages d'insultes de la part de nombreux hommes, elles sont souvent les premières confrontées aux violences sur Internet. Elles nous ont raconté leur quotidien. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article (Vidéo) Les cyberviolences sont des violences : des femmes streameuses racontent leur calvaire est apparu en premier sur Numerama .

  • Nu chevron_right

    Une plainte accuse PlayStation de discriminer les femmes employées dans le groupe

    news.movim.eu / Numerama · Wednesday, 24 November - 07:50

Sony Interactive Entertainment est visé par une plainte l'accusant de discriminer les femmes travaillant en son sein. L'ancienne salariée à l'origine de cette action en justice affirme que les femmes n'ont pas accès aux même promotions que les hommes chez PlayStation. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Une plainte accuse PlayStation de discriminer les femmes employées dans le groupe est apparu en premier sur Numerama .