close
  • chevron_right

    … Et y’a jamais person qui y répond.

    comics.movim.eu / BouletCorp · Wednesday, 12 May - 22:27








  • chevron_right

    Le numéro de portable de Boris Johnson traîne sur Internet depuis 15 ans et c'est potentiellement grave

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 30 April - 10:00 · 2 minutes

Le Premier ministre britannique Boris Johnson le 25 août 2019 au G7.

TÉLÉPHONE - Le numéro de téléphone portable personnel du Premier ministre britannique Boris Johnson se trouve en accès libre sur internet depuis 15 ans, rapportent vendredi 30 avril des médias britanniques, soulevant des inquiétudes pour la sécurité nationale au Royaume-Uni .

Ce numéro, qui figure sur un communiqué de presse datant de 2006 quand Boris Johnson était un député de l’opposition, semble être celui que le dirigeant conservateur utilise actuellement, selon la BBC.

Composé par l’ AFP , il aboutissait vendredi matin à un message automatique indiquant que le téléphone est déconnecté.

Cette révélation intervient alors que Boris Johnson est sous un feu croissant d’attaques sur son intégrité, notamment pour des échanges de SMS qu’il a eus avec l’industriel James Dyson.

Dans ces échanges datant du début de la pandémie en mars 2020, Boris Johnson avait promis de “régler” le statut fiscal des salariés du fabricant d’électroménager devant venir au Royaume-Uni pour produire des respirateurs.

Liens entre le pouvoir conservateur et des intérêts privés

Cette affaire a mis en exergue les lien très proches entre le pouvoir conservateur et des intérêts privés et sa grande disponibilité à répondre directement aux communications des hommes d’affaires.

Le fait que le numéro personnel du Premier ministre soit dans domaine public “importe” car “c’est une denrée très précieuse”, a commenté Peter Ricketts, ancien conseiller à la sécurité nationale du Royaume-Uni, sur la radio BBC.

Il a estimé qu’il était “dans le propre intérêt” du dirigeant d’assurer sa sécurité en ligne: “je parle surtout des hommes politiques de haut rang dans des postes sensibles, dont les conversations téléphoniques sont susceptibles de contenir des éléments sensibles, des informations commerciales sensibles, des gens essayant de faire pression sur eux pour obtenir des faveurs ou des avantages fiscaux, ou des discussions avec des dirigeants étrangers”.

Parmi les autres scandales secouant le gouvernement, la Commission électorale, régulateur des comptes des partis politiques, a annoncé mercredi l’ouverture d’une enquête sur le financement de la rénovation de l’appartement que Boris Johhson occupe à Downing Street.

Selon les médias, le coût de la rénovation a atteint 200.000 livres (230.000 euros), soit bien plus que les 30.000 livres couverts par les fonds publics.

A voir également sur Le HuffPost: Boris Johnson visé par une enquête concernant son appartement de Downing Street

  • chevron_right

    Google Messages quittera certains smartphones Android en avril

    news.movim.eu / Numerama · Thursday, 21 January, 2021 - 13:06

Google Messages

Une future mise à jour de l'application Google Messages indique que certains smartphones n'y auront plus droit. Mais dans les faits, rares seront les terminaux exclus. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Google Messages quittera certains smartphones Android en avril est apparu en premier sur Numerama .

  • chevron_right

    Android : attention à ce faux SMS du gouvernement, c’est un malware !

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Monday, 7 December, 2020 - 10:16 · 2 minutes

Crédits : JDG

Vous vous souvenez du SMS du gouvernement reçu à la mise en place du premier confinement, en mars dernier ? Le gouvernement a procédé de la même manière il y a une grosse semaine, afin d’annoncer aux Français que les commerces avaient rouvert et de les inviter à télécharger l’application TousAntiCovid . Sauf que voilà, il semblerait que l’initiative ait donné des idées à des personnes malintentionnées. Numerama alerte en effet sur une importante opération d’hameçonnage sur les smartphones Android. Les hackers ont répliqué le SMS du gouvernement invitant à télécharger TousAntiCovid et ont remplacé le lien pour télécharger l’app par un lien renvoyant vers un site malveillant, destiné à dérober les informations personnelles de ses victimes, voire ses informations bancaires.

Les hackers ont fait croire aux destinataires que leur SMS était envoyé par « gouv.fr « , message qui ne se distingue du véritable SMS du gouvernement que par le lien qui s’y trouve. Un internaute a par exemple posté une capture d’écran de ce SMS malveillant sur Twitter, où l’on peut effectivement voir que l’URL gouv.fr a ici été remplacé par un raccourcisseur d’URL « bit.ly « . Le lien contenu dans ce faux SMS du gouvernement renvoyait par la suite vers un mini-site (depuis mis hors ligne) qui imite le site officiel de TousAntiCovid , et invite l’utilisateur à télécharger directement l’application sans passer par le Play Store de Google. Évidemment, l’application n’est autre qu’un malware qui permet aux hackers d’espionner les moindres faits et gestes d’un utilisateur sur son smartphone. Par exemple, ce malware est capable d’enregistrer ce qu’un utilisateur tape sur son clavier, et donc, par extension, récupérer ses identifiants et mots de passe dès qu’il se connecte à l’un de ses comptes.

Le gouvernement a été mis au courant de cette escroquerie et a alerté les Français sur Twitter, indiquant qu’il y a une « tentative d’hameçonnage en cours sur Android » et précisant que la vraie campagne de SMS est terminée depuis mercredi dernier. Par sécurité, n’ouvrez jamais un lien depuis un SMS dont vous ignorez la provenance, et encore moins quand l’URL se présente sous la forme « bit.ly « .

Android : attention à ce faux SMS du gouvernement, c’est un malware !