close
  • Hu chevron_right

    "La Casa de Papel": Netflix imagine la réunion des deux Corée dans son remake

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Yesterday - 15:15 · 1 minute

SÉRIE - La version coréenne de La Casa de Papel se dévoile un peu plus. Netflix a dévoilé ce mercredi 20 mai une bande-annonce de Money Heist: Korea que vous pouvez retrouver en tête d’article . Dans la série , les deux Corée mettent fin à la guerre et la Corée du Nord adopte le capitalisme.

Une réunification économique qui profite uniquement aux riches qui augmentent encore plus leur fortune. Les plus pauvres peinent à s’en sortir et Le Professeur coréen, joué par Yoo Ji-tae, veut lui profiter de cette nouvelle ère économique en Corée unifiée. Il monte alors une équipe pour “réaliser le plus gros casse de l’histoire”: braquer le Mint Bureau situé dans l’actuelle zone neutre où est créée la nouvelle monnaie unique.

Ils prendront en otage le personnel du Mint Bureau et seront engagés dans des affrontements avec la police coréenne, qui cherchera à arrêter le braquage. Une intrigue qui ressemble à celle de La Casa de Papel originale sortie en 2017, bien que les motivations soient différentes.

Les personnages porteront les mêmes noms de ville que dans la version originale. Un casting dans lequel on pourra retrouver Park Hae-soo qui interprétera Berlin. L’acteur est déjà connu pour avoir incarné Cho Sang-woo dans Squid Game , une autre série à gros succès de Netflix.

Cette nouvelle version de La Casa de Papel sera disponible sur nos écrans à partir du 24 juin prochain.

À voir également sur Le HuffPost : “Avatar 2” se dévoile dans une première bande-annonce

  • Hu chevron_right

    Dans "Quotidien", Marie-Sophie Lacarrau avertit les utilisateurs de lentilles de contact

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Yesterday - 10:14 · 2 minutes

Marie-Sophie Lacarrau, ici en février 2021, sur TF1. Marie-Sophie Lacarrau, ici en février 2021, sur TF1.

OPHTALMOLOGIE - Marie-Sophie Lacarrau est de retour, après cinq mois d’absence au JT de 13h sur TF1. Ce jeudi 19 mai, la présentatrice était invitée dans l’émission Quotidien de Yann Barthes, durant laquelle elle a expliqué la raison de son départ précipité.

Marie-Sophie Lacarrau affirme avoir été victime d’une “infection dite rare et sévère” à cause de ses lentilles de contact . Elle avertit alors ceux qui en portent. “Je profite de ce qui m’est arrivé pour passer un message de prévention”, continue-t-elle.

La présentatrice est catégorique: lentilles de contact et eau du robinet font très mauvais mélange. Même si c’est un fait bien connu, “je connais plein de personnes qui portent des lentilles, et qui se douchent avec”. Or, “il suffit d’une fois où une goutte d’eau passe entre la lentille et votre cornée, et les amibes présentes dans l’eau notre robinet peuvent alors rentrer dans votre œil”, avertit-elle.

Et c’est exactement ce qui lui est arrivé. “Des parasites présents dans l’eau sont rentrés dans mon œil et ont attaqué ma cornée”, raconte-t-elle. Cette maladie, nommée kératite amibienne, ne touche que 100 personnes par an en France.

“Il a fallu réhabituer mon œil à la lumière”

“Je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut pas porter de lentilles, mais si vous en portez, faites vraiment attention”, rappelle-t-elle aux téléspectateurs. Même lorsque les utilisateurs de lentilles de contact se lavent les mains avant de les mettre, il ne faut surtout pas qu’ils oublient de les essuyer: “s’il reste une goutte sur votre doigt, vous prenez un risque”, prévient la présentatrice.

Marie-Sophie Lacarrau a désormais décidé de ne plus porter de lentilles, décision compréhensible après cette mésaventure, qui l’handicapent dans son travail.

Myope, elle a choisi de ne plus se servir du prompteur pour le JT, comme son prédécesseur Jean-Pierre Pernaut . “J’ai fait des essais. C’est assez confortable”, a-t-elle affirmé au Parisien le 12 mai. Sur le plateau de Quotidien, comme celui du JT, les équipes ont également dû baisser l’intensité de la lumière, afin de préserver l’œil de la journaliste, très affaibli.

Visiblement, cela n’a rien de définitif, mais un retour à la normale demande du temps: “Il a fallu réhabituer mon œil à la lumière, le rééduquer. Au départ je portais des lunettes de soleil puis j’ai commencé à les enlever. Mon œil a repris ses habitudes avec une lumière environnante. Il l’accepte désormais”, a-t-elle assuré le 12 mai.

À voir également sur Le HuffPost : Mort de Jean-Pierre Pernaut: à quoi ressemblait la télé française lors de son 1er JT

  • Hu chevron_right

    Dans "Top Chef" sur M6, le dressage de ce plat a nourri les esprits mal placés

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 08:21 · 2 minutes

Le vol-au-vent de Mickaël a inspiré les internautes. Le vol-au-vent de Mickaël a inspiré les internautes.

TOP CHEF - “Les esprits mal placés, c’est le moment de vous manifester”. Ce mercredi 18 mai avait lieu le 14e épisode de Top Chef sur M6. Un épisode bien particulier puisque l’emblématique Jean Imbert , ancien gagnant de l’émission, faisait son retour. Le chef cuisinier tout juste étoilé, qui accueillait les candidats encore en lice au Plaza Athénée, leur a confié une épreuve, le vol-au-vent.

Ceux-ci devaient ainsi revisiter la célèbre charcuterie pâtissière, tout en gardant les fondamentaux que sont la pâte feuilletée, la sauce et la garniture. Un exercice qui a permis à Mickaël , poulain de Philippe Etchebest , de se démarquer, mais pas forcément de la manière dont vous l’imaginez.

Comme vous pouvez le voir dans les tweets ci-dessous , le dressage en forme phallique de son plat n’a pas échappé aux internautes, qui s’y sont donné à cœur joie.

Pas de quoi décontenancer Jean Imbert. “C’est un dressage haute-couture (...) c’est très beau”, a félicité l’ancien acolyte de Norbert Tarayre. Si Mickaël a finalement terminé deuxième de cette épreuve, cela ne l’a pas empêché, à la surprise générale, d’éviter l’élimination en fin d’épisode, au grand dam du public.

À voir également sur Le HuffPost: “Top Chef”: la lettre de Matthias Marc à Philippe Etchebest 8 ans avant l’émission

  • Hu chevron_right

    Législatives 2022: le candidat RN Gérard Vollory se défend d'extrémisme avec la photo de sa femme noire

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 06:51 · 3 minutes

Gérard Vollory, candidat Rassemblement national aux législatives, brandi la photo de sa femme noire en plein débat le 18 mai 2 Gérard Vollory, candidat Rassemblement national aux législatives, brandi la photo de sa femme noire en plein débat le 18 mai 2

POLITIQUE - Moment de malaise sur le plateau de France 3 mercredi 18 mai. Lors d’une émission de débat pour les législatives entre les candidats de la 3e circonscription du Rhône , le représentant du Rassemblement national Gérard Vollory a brandi une photo de sa femme noire sur le plateau. La séquence a fait le tour des réseaux sociaux.

Comme l’explique France 3, cette circonscription plutôt favorable à la gauche était représentée par Jean-Louis Touraine depuis 2007. Ce dernier, socialiste passé à la République en Marche en 2017, n’a pas l’intention de se représenter. Les candidats à sa succession présents sur le plateau étaient donc Gérard Vollory ainsi que les candidates de la NUPES Marie-Charlotte Garin, de Renaissance (majorité présidentielle) Sarah Peillon, et des Républicains Béatrice de Montille.

Pendant l’émission, cette dernière se défend de toute supériorité de la gauche dans la circonscription, bien que Jean-Luc Mélenchon soit arrivé en première position lors du 1er tour de l’élection présidentielle. “On a perdu du bon sens et du pragmatisme. J’ai envie qu’on retrouve de la liberté et que les Français se sentent représentés, sinon on fait monter les extrêmes”, affirme Béatrice de Montille.

″Ça s’adresse à vous, Monsieur Vollory?”, rebondit l’animateur. “Je ne suis pas un extrême”, répond l’intéressé. “N’êtes-vous pas pour la préférence nationale? Ça pour moi c’est de l’extrémisme!”, pointe Marie-Charlotte Garin. Qui poursuit: “La dédiabolisation du Rassemblement national ne dupe personne. On peut dire autant qu’on veut qu’on n’est pas un extrême mais à partir du moment où on appartient à un parti extrémiste, ça restera un extrême.”

“Pourquoi montrez-vous une photo de votre femme?”

Sa phrase à peine terminée, Gérard Vollory sort une photo de sa femme noire et la brandit devant les candidates. “Une photo de ma femme, merci”, dit-il sans plus de commentaire. De quoi rendre circonspectes les personnes présentes sur le plateau. “Pourquoi vous montrez une photo de votre femme?”, demande le journaliste. Sarah Peillon met fin à la gêne en déclarant que “la vie privée doit rester dans le domaine privé”.

Après l’émission, la candidate de la NUPES Marie-Charlotte Garin a évoqué sur Twitter un “moment crispant”. De son côté, le candidat du RN a assuré à France 3 que le geste n’était pas préparé. “Je suis très fier de ma femme et de son parcours”, justifie-t-il, regrettant que l’accusation de racisme était “sous-entendue”, ce qui l’a “agacé”. Il reconnaît toutefois: “C’était peut-être une mauvaise réaction de ma part (...). Ma femme aurait préféré que je ne le fasse pas.”

Gérard Vollory présente sur son CV une carrière d’ambulancier et de gardien d’immeuble, précise France 3. Ancien de l’UMP, il est passé par le Parti chrétien-démocrate puis a fait campagne pour Éric Zemmour et Reconquête! lors de la présidentielle. Mais c’est bien pour le Rassemblement national qu’il se présente aux législatives.

À voir également aussi sur Le Huffpost: Le naufrage de cette candidate RN aux législatives n’est pas passé inaperçu

  • Hu chevron_right

    “Top Chef 2022”: Mickaël Braure réagit à son élimination

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 3 days ago - 21:42 · 5 minutes

Mickaël Braure, le candidat éliminé de la compétition de Top Chef réagit. Mickaël Braure, le candidat éliminé de la compétition de Top Chef réagit.

TÉLÉVISION - Une élimination aux portes des quarts de finale. Après avoir remporté un grand nombre d’épreuves au sein de la brigade bleue de cette treizième saison de Top Chef , Mickaël Braure a définitivement quitté le concours ce mercredi 18 mai.

Lors de ce quatorzième prime diffusé sur M6, les cinq candidats encore en lice se sont affrontés dans les cuisines de Jean Imbert, au sein du Plaza Athénée.  Ils devaient séduire l’ancien vainqueur de Top Chef en revisitant le vol-au-vent. Arrivé en seconde place de l’épreuve, Mickaël a dû défendre sa place sur une épreuve autour de la tomate où il a été épaulé par le chef Alexandre Gauthier. En ballottage à l’issue de cette deuxième épreuve, il s’est retrouvé en dernière chance face à Sébastien pour une épreuve sur l’agneau. Et si les quatre jurés ont été interpellés par son assiette totalement noire, son tartare d’agneau à l’encre de seiche ne lui a pas permis de garder sa place dans le concours.

Passé par de prestigieuses maisons du Nord de la France, Mickaël Braure a décidé de voler de ses propres ailes. À 25 ans, il ouvre son premier restaurant le Bistrot du “Witloof” où il revendique une cuisine paysanne et sexy. Sa devise : “Le gras, c’est la vie”.

Après son élimination, il a accepté de répondre à quelques questions posées par Le HuffPost :

Vous quittez les cuisines de Top Chef aux portes des quarts de finale. Qu’est-ce qui vous a manqué cette semaine pour aller plus loin?

C’est quand même dommage de partir maintenant, aussi proche des quarts de finale. Je dirais qu’il m’a simplement manqué 30 secondes pour réussir la cuisson de mon ris de veau sur la première épreuve. Ça m’aurait permis de me qualifier directement. C’était une bonne expérience et les autres ont été meilleurs, c’est tout.

On voit que Philippe Etchebest est très touché par votre départ. Comment se sont passées ces quatorze semaines de compétition à ses côtés?

C’était magnifique d’être aux côtés de ce super chef. Je ne sais pas si j’aurais pu aller aussi loin dans l’aventure si je n’avais pas évolué à ses côtés. C’était un peu comme un papa parce qu’il était tout le temps présent quand on avait un problème ou des questions. Il y avait un lien très paternel entre lui et ses candidats. Il est très touché par mon départ et ça me fait mal au coeur de quitter Top Chef car je savais que j’allais arrêter plus ou moins cette relation avec le chef Etchebest. On est toujours en contact et il m’appelle très souvent pour prendre des nouvelles.

Que vous a-t-il apporté?

Il m’a apporté une assurance, une stabilité et une confiance dans ma cuisine. Il a su me faire confiance à chaque épreuve, en me donnant de bons conseils. Donc je ne pouvais qu’y arriver correctement.

"Je pense que Pascal va devenir un très grand chef”

Si vous aviez été qualifié, vous seriez passé chez les violets. Auriez-vous eu du mal à quitter votre brigade d’origine?

Je n’avais pas pensé à ça. Franchement j’aurais été partagé. J’aurais été content de gagner ma place mais déçu de quitter le chef Etchebest. Je n’ai rien contre Paul Pairet mais mon chef c’est Philippe Etchebest. Je me voyais aller au bout de l’aventure avec lui et personne d’autre.

Et avec Pascal, quel lien avez-vous eu avec lui?

J’ai eu un lien très protecteur avec Pascal. J’ai voulu le protéger pendant les épreuves et même à l’extérieur. J’avais envie qu’il soit bien et rassuré. Il y avait un lien un peu paternel. Je suis hyper surpris de sa capacité et de son talent. Je pense très sincèrement qu’il va devenir un très grand chef.

Quelles ont été vos motivations pour participer à l’aventure?

Je voulais me dépasser et montrer qu’on peut faire une cuisine bistronomique dans la vie de tous les jours et prétendre à faire une cuisine de haute voltige comme dans Top Chef . Pour l’anecdote, c’est un ami et ancien candidat qui m’a inscrit: Damien Laforce , candidat de la saison 10.

Vous faites partie des candidats tatoués de la saison. Racontez-nous l’histoire derrière votre tatouage commun?

Il a été fait dans une chambre très tard la nuit (rires). C’est Louise qui nous les a faits. Ce n’était pas la meilleure idée qu’on ait eu ce jour-là, mais c’est très drôle et je ne regrette pas du tout de l’avoir fait.

Avez-vous une anecdote de tournage à partager?

J’ai adoré les moments où l’on se retrouvait tous ensemble dans le petit salon, avant le début des épreuves. On faisait les cons et on essayait de se détendre les uns et les autres. C’était des moments de pression mais en même temps on essayait tellement de passer ça à la rigolade. On a donc fait beaucoup de conneries (rires). Top Chef c’était une véritable colonie de vacances. En même temps, on a tous le même humour, on aime les mêmes choses et on a été confinés tous ensemble pendant 2 mois et demi. Donc forcément ça crée des liens.

“Un concept autour de la saucisse ne pouvait que fonctionner”

Comment se passe votre restaurant de la guerre des restos: Philo Saucisses?

Ça cartonne, les gens sont très contents et le cadre est magnifique. C’est vraiment un super outil de travail.

Vous attendiez-vous à remporter cette épreuve?

Un concept autour de la saucisse, ça ne pouvait que fonctionner (rires).

Quels sont aujourd’hui vos futurs projets?

Je suis en train d’ouvrir un nouvel établissement. Il sera situé juste à côté de là où j’ai déjà mon premier établissement, le bistrot de Witloof. En fait, on est en train de rénover un corps de ferme. Il y aura une micro brasserie où on fera notre propre bière. Il y aura également un bar à tapas autour de la saucisse et une partie restauration. Il y a beaucoup de travaux à réaliser donc l’ouverture est prévue pour 2023.

Un petit prono?

Au début de Top Chef , je ne misais sur aucun des quatre encore en lice (rires). Maintenant, je dirais Louise et Pascal, car ils ont les capacités pour y arriver.

À voir également sur Le HuffPost : On a testé le restaurant de la “guerre des restos” dans “Top Chef”

  • Hu chevron_right

    Contre l'homophobie, "Heartstopper" sur Netflix fait mieux que beaucoup de campagnes de prévention

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 4 days ago - 04:00 · 3 minutes

Nick et Charlie, héros de Nick et Charlie, héros de "Heartstopper" sur Netflix.

SÉRIES - Exit les clichés. À l’heure de la journée mondiale contre l’homophobie , la transphobie et la biphobie, qui se tient ce mardi 17 mai, une série pour ados mise en ligne sur Netflix au mois d’avril dernier est particulièrement de circonstance. Elle s’intitule Heartstopper.

L’histoire est celle d’un jeune garçon du nom de Charlie (Joe Locke), un collégien britannique en classe de 3ème, un brin gringalet et ouvertement homosexuel. Le jour de la rentrée, il fait la rencontre Nick (Kit Connor). Contrairement au premier, Nick est populaire, costaud et est le capitaine de l’équipe de rugby.

Entre les deux ados, c’est un “match” amical. Et ce, d’entrée de jeu. Ils ne se quittent plus et ne manquent pas d’attentions l’un envers l’autre. De quoi laisser espérer à Charlie qu’une belle histoire d’amour avec Nick puisse être possible. Que lui aussi, peut-être, aime les garçons.

Des conversations tardives dans la nuit aux rapprochements, en passant par le premier baiser. Heartstopper laisse à voir une comédie romantique sensible, délicate et touchante, loin du trash, des drogues, des scènes de sexe et des personnages queers bodybuildés de beaucoup d’autres productions pour ados.

Un scénario réaliste

L’intrigue n’est pas très originale, mais elle n’est pas tirée par les cheveux. Ce n’est pas niais, c’est juste, notamment dans sa représentation du harcèlement à l’école, des difficultés à trouver sa place quand on est gay ou lesbienne, du sentiment de solitude et de la difficile acceptation de son homosexualité face aux stigmatisations et l’intolérance des autres. La série du réalisateur britannique Euros Lyn ne donne pas de leçons, elle est réaliste.

Découvrez ci-dessous la bande-annonce de Heartstopper :

Cette nouvelle production Netflix est d’ailleurs une adaptation d’un webcomic à succès, écrit par l’autrice britannique queer Alice Oseman. Aujourd’hui âgée de 27 ans, cette dernière a déjà publié quatre romans et deux courtes histoires à destination des jeunes adultes. Ses personnages sont attachants, ses histoires simples et sincères. On s’y reconnaît.

Et d’ailleurs, sur Netflix, Heartstopper est un phénomène. D’après le New York Times , il s’agit d’un des dix shows anglophones les plus regardés dans le monde sur la plateforme depuis qu’il a été mis en ligne. Il n’a pas seulement ému sa cible, les ados. “De nombreux millenials queer plus âgés ont été éblouis par la série”, raconte le journaliste et auteur Owen Jones dans un édito du Guardian.

Une “bouée de sauvetage”

“Cependant, ils ont également un fort sentiment de deuil à l’égard de ce qu’ils n’ont, eux, jamais eu: l’acceptation par nos pairs hétéros ou une représentation aussi assumée sur nos écrans, précise-t-il. [...] Pour quelqu’un qui n’a fait son coming out qu’à 20 ans, ce qui était si terrifiant à l’adolescence, c’était la solitude pure et simple du placard.” À la télé, les programmes mettant en scène des homosexuels étaient si mauvais que cela a aggravé son sentiment de solitude.

“Les jeunes LGBT+ ont maintenant une série avec des personnages tendres et adorables qui font face à des difficultés, mais qui ont aussi la possibilité d’être heureux, ajoute le journaliste. Cette série a des chances d’être une bouée de sauvetage pour beaucoup.”

Ce lundi, un rapport du ministère de l’Intérieur indique que les plaintes pour crimes et délits commis envers les personnes LGBT+ ont augmenté de 28% en France, en 2021. Ce rapport rappelle que la lutte contre l’homophobie, la lesbophobie, la transphobie et la biphobie n’est pas terminée. Même si, à elle seule, Heartstopper ne va pas endiguer le problème, la série a le mérite de mettre un peu de baume au cœur et de contribuer à l’effort de sensibilisation.

À voir également sur Le HuffPost : Censuré par son principal, ce lycéen gay ne s’est pas laissé intimider pour terminer son discours

  • Hu chevron_right

    Dans "Fort Boyard", Clémence Castel de "Koh-Lanta" sera une guerrière mystère

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 5 days ago - 10:22 · 1 minute

Clémence Castel de Clémence Castel de "Koh-Lanta" interprètera le personnage d'une mystérieuse guerrière dans l'émission "Fort Boyard".

TÉLÉVISIONS - Un nouveau personnage arrive dans Fort Boyard . Clémence Castel , qui est la seule candidate à avoir remporté deux éditions de Koh-Lanta , va rejoindre le programme selon les informations de Télé-Loisirs . Dans les épisodes qui sont déjà en cours de tournage, elle y incarnera une guerrière mystère.

Les candidats à la quête des boyards devront l’affronter au cours de cinq défis. Si l’identité de la légende de Koh-Lanta est totalement inconnue au début de l’épreuve, le Père Fouras donnera des indices pour aider à découvrir qui est cette mystérieuse guerrière en cas de victoire dans les jeux. Si Clémence Castel est démasquée, les candidats se verront attribuer un bonus pour la suite de l’émission.

D’autres aventuriers de Koh-Lanta ont déjà débarqué sur le fort en tant que candidats depuis le début du tournage de cette nouvelle saison qui a commencé le 7 mai. C’est le cas de Freddy Boucher et Moussa Niangane qui font partie des meilleurs aventuriers de l’histoire de l’émission présentée par Denis Brogniart . Cette 33e saison sera diffusée entre fin juin et début septembre sur France 2.

Elle se fera sans les tigres , animaux emblématiques de l’émission. “Nous avons décidé d’avancer le retrait des tigres dans Fort Boyard dès la saison 2022. Nous sommes très soucieux et attentifs au bien-être des tigres, mais également des autres animaux présents sur le fort. Nous sommes tout aussi attentifs à nos téléspectateurs et nous avons constaté une évolution des mentalités quant à la présence des tigres dans Fort Boyard ”, avait annoncé Adventure Line Productions dans un communiqué de presse le 24 février dernier.

À voir également sur Le HuffPost : En route pour Fort Boyard, Nabilla s’improvise contrôleuse SNCF

  • Hu chevron_right

    Marie-Sophie Lacarrau de retour au 13h sur TF1, ce lundi 16 mai

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 5 days ago - 09:55 · 2 minutes

Marie-Sophie Lacarrau, ici en février 2021, sur TF1. Marie-Sophie Lacarrau, ici en février 2021, sur TF1.

TÉLÉVISION - L’heure du grand retour au direct a sonné. Ce lundi 16 mai, la présentatrice du 13h de TF1 Marie-Sophie Lacarrau revient à l’antenne après presque cinq mois d’absence à cause d’une infection de l’œil droit .

C’est dans les colonnes du Parisien , jeudi 12 mai, que la journaliste avait livré cette information, interview dans laquelle elle était aussi revenue sur ses mois de convalescence et son retour attendu sur TF1. “J’ai juste envie de retrouver les téléspectateurs, de retrouver le lien que j’avais commencé à créer avec eux. Et qui a été stoppé net”, a-t-elle confié au quotidien.

Concernant son état de santé et ses soucis ophtalmiques, Marie-Sophie Lacarrau, se veut rassurante. “Je vais tellement mieux! Enfin, je regarde devant et plus derrière. Savoir que je reprends l’antenne suffit à mon bonheur. Pendant mes 4 mois et demi d’absence, j’ai attendu de reprendre une vie normale et mon travail.”

De quoi réjouir ses collègues par ailleurs. “Le temps a été long pour nous et pour toi, confie son collègue Gilles Bouleau, dans une vidéo face caméra partagée par la chaîne, ce dimanche 15 mai. [...] Je suis tellement heureux que tu sois là, que tu reviennes pleine d’énergie, pleine d’envie pour mille aventures. Ça va être formidable.”

Avec ou sans lunettes?

Dans son interview pour Le Parisien , la journaliste a évoqué en détails les raisons de cette longue absence, après avoir repris les rênes du 13h début 2021 en remplacement de Jean-Pierre Pernaut . Fin décembre, elle a expliqué ressentir des difficultés avec ses lentilles de contact. Après un premier mauvais diagnostique, le professeur Éric Gabison lui a diagnostiqué “une kératite amibienne”. “C’est une infection de la cornée par des amibes, des parasites présents dans l’eau du robinet”, a-t-elle détaillé.

“La combinaison fatale a été: lentille et eau du robinet [...], cette maladie de l’œil est classée comme rare et sévère. Il y aurait moins de cent cas par an en France, on peut se dire que je n’ai pas eu beaucoup de chance!”, relativise la présentatrice avec humour.

En février, elle avait déjà donné de ses nouvelles en vidéo après “deux mois très compliqués”. Celle qui avoue avoir “beaucoup souffert” s’était alors présentée avec des lunettes teintées pour remercier des nombreux messages de soutien reçus durant ces longs mois.

Après cette expérience, c’est donc sans lentilles de contact qu’elle retrouvera les téléspectateurs de TF1 dès lundi 16 mai. “Les lentilles, c’est terminé. Plus jamais. Je ne veux plus prendre aucun risque. Reste la question des lunettes, moi qui suis myope. Sans, ça voudrait dire sans prompteur, comme Jean-Pierre. J’ai fait des essais. C’est assez confortable. Vous verrez bien lundi”, lâche enfin Marie-Sophie Lacarrau.

À voir également sur Le HuffPost : Mort de Jean-Pierre Pernaut: à quoi ressemblait la télé française lors de son 1er JT