close
  • Hu chevron_right

    Harry Styles s'engage contre les tueries de masse aux États-Unis

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Yesterday - 10:30 · 2 minutes

Harry Styles, ici le 19 mai 2022, s'engage avec l'association de lutte contre les armes à feu Everytown après le drame dans l'école d'Uvalde. Harry Styles, ici le 19 mai 2022, s'engage avec l'association de lutte contre les armes à feu Everytown après le drame dans l'école d'Uvalde.

ÉTATS-UNIS - “Mettez fin à la violence par armes.” Dans un post Instagram, le chanteur britannique Harry Styles a annoncé s’engager avec l’association “ Everytown ” lors de sa tournée nord-américaine, en réponse à la tuerie d’Uvalde, au Texas , qui a fait 21 morts dont 19 enfants mardi 24 mai.

“Comme vous tous, j’ai été dévasté par les tueries de masse à la chaîne en Amérique, dont le point culminant est celle à l’école élémentaire Robb à Uvalde, au Texas”, a-t-il écrit sur le réseau social. Les fusillades sont tristement nombreuses aux États-Unis. Deux semaines avant Uvalde, un jeune de 18 ans a ouvert le feu dans un supermarché de Buffalo , dans l’État de New-York, tuant dix personnes.

C’est pourquoi, poursuit-il, “pour notre tournée en Amérique du Nord, nous avons conclu un partenariat avec Everytown, qui travaille afin de mettre fin à la violence par armes, en faisant des dons pour soutenir leur effort et partager leurs idées qui permettraient d’agir”. L’ex-membre des One Direction , qui vient de sortir son troisième album Harry’s House , est attendu à partir d’août aux États-Unis.

Un don d’un million de dollars

Une deuxième photo choc suit ce premier message. Sur fond noir, il est écrit: “Les armes à feu sont la première cause de mort pour les enfants et adolescents américains”. Les fusillades dans les milieux scolaires sont en effet un fléau dans le pays. D’après le groupe Education Week , 27 fusillades ont eu lieu à l’école en 2022 aux États-Unis, 119 depuis 2018.

Et malgré les drames de Columbine en 1999, Sandy Hook en 2012 ou encore Parkland en 2018, la législation sur les armes à feu peine à avancer. Les Républicains, attachés au deuxième amendement de la Constitution, préfèrent armer les enseignants plutôt que d’accepter des vérifications d’antécédents avant l’achat d’une arme.

L’entreprise qui organise les concerts Live Nations rejoint également Harry Styles dans son engagement. Sur Twitter, elle promet de donner “plus d’un million de dollars à Everytown”.

À voir également aussi sur le Huffpost: Devant la NRA, Donald Trump appelle à armer enseignants et citoyens après la tuerie au Texas

  • Hu chevron_right

    Après la tuerie d'Uvalde, Trump veut armer enseignants et citoyens

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Yesterday - 02:15 · 2 minutes

À la convention pro-armes, Trump somme d'armer enseignants et citoyens contre les fusillades (photo du 26 avril 2019 lors de la convention de la NRA) À la convention pro-armes, Trump somme d'armer enseignants et citoyens contre les fusillades (photo du 26 avril 2019 lors de la convention de la NRA)

ÉTATS-UNIS - L’ancien président Donald Trump a appelé vendredi à “ armer les citoyens ” pour combattre le “mal dans notre société”, à l’origine selon lui de l’effroyable tuerie dans une école primaire au Texas.

Le milliardaire républicain s’exprimait devant la NRA, premier lobby américain des armes, qui hasard du calendrier, tenait sa convention annuelle à quelques centaines de kilomètres de la ville texane où a eu lieu la fusillade qui a coûté la vie à 19 enfants et deux enseignantes .

“L’existence du mal dans notre société n’est pas une raison pour désarmer des citoyens respectueux de la loi”, a déclaré l’ancien président. “L’existence du mal est la raison pour laquelle il faut armer les citoyens respectueux de la loi”, a-t-il assuré, appelant aussi à armer les enseignants (vidéo ci-dessous).

Donald Trump a accusé son successeur Joe Biden et le parti démocrate d’exploiter politiquement “les larmes des familles” endeuillées en essayant de faire adopter des lois sur les armes à feu.

Aux appels à limiter le nombre d’armes à feu, les conservateurs opposent l’argument de mieux traiter les problèmes de santé mentale aux États-Unis, un point sur lequel Donald Trump a particulièrement insisté vendredi.

Le tireur était un “lunatique hors de contrôle” a ainsi estimé l’ancien locataire de la Maison Blanche. “Il brûlera en enfer”, a-t-il promis. L’ancien magnat de l’immobilier a aussi appelé à renforcer la sécurité dans les écoles américaines, suggérant d’installer des “clôtures robustes” et des détecteurs de métaux devant les établissements et d’armer les instituteurs.

Quelques minutes plus tôt, lors de la même convention de la National Rifle Association (NRA), le sénateur du Texas Ted Cruz avait jugé qu’une confiscation ou une interdiction des armes aux États-Unis mènerait à une hausse de la criminalité. “Beaucoup plus de mères célibataires seraient agressées, violées ou assassinées dans le métro”, a-t-il martelé.

“Au final, nous savons que ce qui arrête un criminel armé, c’est un bon citoyen armé”, a assuré Ted Cruz qui est l’un des trois sénateurs ayant reçu le plus de dons d’associations défendant le port d’arme, près de 750.000 dollars au cours de sa carrière d’après le site Open Secrets.

À voir également sur Le HuffPost: Après la tuerie d’Uvalde au Texas, le sénateur Ted Cruz fuit les questions sur les armes à feu

  • Hu chevron_right

    Tuerie au Texas: la police a pris une "mauvaise décision", concède un responsable

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 18:39 · 4 minutes

Tuerie au Texas: la police a pris une Tuerie au Texas: la police a pris une "mauvaise décision", concède un responsable (Steven McCraw, directeur du département de la sécurité publique du Texas le 27 mai 2022. REUTERS/Marco Bello)

TEXAS - La police a pris une “mauvaise décision” en n’entrant pas rapidement dans l’école d’Uvalde, où s’était retranché dans une classe un tireur qui y a commis un massacre, a affirmé ce vendredi 27 mai Steven McCraw, directeur du département de la sécurité publique du Texas.

“Avec le recul, maintenant, bien sûr que ce n’était pas la bonne décision. C’était la mauvaise décision, point final”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, interrogé sur le délai d’intervention des forces de l’ordre , très critiqué. “Si je pensais que ça pouvait aider, je m’excuserais”, a-t-il dit, très ému.

Dix-neuf agents sur place ont attendu une unité d’intervention de la police aux frontières , environ une heure après que le tireur, Salvador Ramos, se fut introduit mardi dans le bâtiment. L’adolescent d’à peine 18 ans a tué 19 enfants et deux enseignantes.

“S’il vous plaît, envoyez la police maintenant”

Pressé par les journalistes d’expliquer ce délai d’intervention, très critiqué, le responsable a affirmé que les forces de l’ordre pensaient “qu’il n’y avait peut-être plus de survivant”.

La police a néanmoins reçu de nombreux appels de plusieurs personnes se trouvant dans les deux salles de classe touchées, dont un d’une enfant à 12H16, plus d’une demi-heure avant l’intervention de la police à 12H50, prévenant que “huit à neuf élèves étaient vivants”, a déclaré Steven McCraw.

Lors d’un de ses premiers appels, cette élève, qui avait prévenu qu’il y avait plusieurs morts, a demandé: “s’il vous plaît, envoyez la police maintenant”.

La NRA maintient sa convention annuelle et se dédouane de toute responsabilité

À quelques heures de route de là, le premier lobby américain des armes, la National Rifle Association, tenait sa convention annuelle à Houston, secouée par une polémique due au timing de l’événement, ce qui a poussé des politiciens et des stars de la musique country à annuler leur venue.

La NRA a promis que cette grand-messe serait l’occasion de “réfléchir” à ce qui s’est produit à Uvalde - un drame à propos duquel l’organisation s’était dédouanée de toute responsabilité.

Si l’ancien président Donald Trump sera bien présent , tout comme le sénateur conservateur de l’État, Ted Cruz, le gouverneur républicain, Greg Abbott, donnera à la place une conférence de presse à Uvalde.

Greg Abbott, grand défenseur du droit à détenir une arme à feu et candidat à sa réélection cette année, s’exprimera tout de même devant les membres de la NRA, dans une vidéo pré-enregistrée, a précisé un de ses porte-parole au journal Dallas Morning News.

Son adjoint, Dan Patrick, ne se montrera pas non plus afin d’éviter “d’ajouter à la douleur des familles”, a-t-il dit dans un communiqué.

“J’ai des armes à feu dans chaque pièce de ma maison”

En fin de matinée, des milliers d’amateurs d’armes à feu déambulaient déjà dans le vaste palais des congrès rempli de stands de fabricants, exposant fusils semi-automatiques et équipements de chasse. “J’ai des armes à feu dans chaque pièce de ma maison”, répondait en riant un sexagénaire, quand on lui demandait si le fusil qu’il envisageait d’acheter serait son premier.

Signe du malaise, plusieurs stars de la country ont aussi choisi de ne pas venir. Parmi elles, le chanteur Don McLean, connu pour sa chanson “American Pie”, qui a jugé qu’il serait “irrespectueux” pour lui de s’y produire.

L’artiste Lee Greenwood, dont le tube patriotique “God Bless the USA” rythme les meetings de Donald Trump, a lui aussi préféré annuler son concert. Autre absent notable, le fabricant du fusil semi-automatique AR-15 utilisé par l’auteur de la fusillade.

La NRA, qui revendique 5 millions de membres, a d’ailleurs précisé que pour assurer la sécurité de Donald Trump - à qui l’organisation a donné des dizaines de millions de dollars lors de ses deux campagnes présidentielles -, les armes à feu seraient interdites dans la salle.

“Arrêtez de tuer des enfants”

A l’extérieur du bâtiment, des manifestants se sont rassemblés avec des pancartes appelant à l’interdiction des fusils d’assaut ou demandant “arrêtez de tuer des enfants”.

Le démocrate Beto O’Rourke, qui affrontera Greg Abbott aux élections pour le poste de gouverneur en novembre, devrait se joindre à eux.

Dans une scène inhabituelle, signe de la tension grandissante sur la question des armes, il avait interrompu le gouverneur mercredi, en pleine conférence de presse, l’accusant d’être responsable du drame .

La fusillade, qualifiée de “nouveau Sandy Hook” dans la presse américaine, en référence à l’effroyable massacre dans une école primaire du Connecticut en 2012, a réveillé les traumatismes de l’Amérique.

Les visages des très jeunes victimes, âgées de 11, 10, 9 et ans, diffusés en boucle à la télévision, et les témoignages de leurs proches effondrés ont ému le pays, relançant une vague d’appels à mieux réguler les armes à feu.

Ce mouvement a peu de chances de se traduire en actes, étant donné l’absence d’espoir d’une adoption par le Congrès d’une loi nationale ambitieuse sur la question.

À voir également sur Le HuffPost: Meghan Markle rend visite au mémorial des victimes de la fusillade au Texas

  • Hu chevron_right

    Oui, il est possible de "mourir de chagrin" comme le mari de cette prof tuée au Texas

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 14:11 · 6 minutes

Des messages de condoléances pour Irma Garcia, enseignante tuée au Texas lors de la tuerie d'Uvalde. Des messages de condoléances pour Irma Garcia, enseignante tuée au Texas lors de la tuerie d'Uvalde.

ÉTATS-UNIS - Son deuil l’a littéralement tué. Joe Garcia, le mari d’Irma Garcia, une enseignante tuée dans la fusillade survenue mardi 24 mai dans une école d’Uvalde , au Texas, est décédé d’une crise cardiaque jeudi matin après s’être rendu à un mémorial en hommage à sa femme, selon les explications données par son neveu, John Martinez.

Il semble que le couple se soit formé au lycée avant 24 ans de mariage, et John Martinez a d’abord déclaré que Joe Garcia était mort “de chagrin”. “Je crois vraiment que Joe est mort d’un cœur brisé et que perdre l’amour de sa vie depuis plus de 30 ans était trop difficile à supporter”, a aussi écrit Debra Austin, qui a dit être la cousine d’Irma Garcia, sur une page GoFundMe lancée en soutien pour la famille.

En réaction à cette information, des lecteurs du HuffPost se sont demandé, en commentaire sous notre post Facebook -très commenté- si on pouvait vraiment “mourir de chagrin”. Certains s’échangeant la page Wikipédia du “syndrome de tako-tsubo”, également appelé “syndrome des cœurs brisés”, qui caractérise “une sidération myocardique survenant après un stress émotionnel”.

Des causes médicales identifiées

Il s’avère que oui, on peut mourir dans de telles circonstances, après un choc émotionnel dévastateur. Le chagrin a par exemple été la raison invoquée lorsque, quelques heures après le décès de l’actrice de “Star Wars” Carrie Fisher d’une crise cardiaque en 2016, sa mère, l’actrice Debbie Reynolds, a aussi été victime d’un AVC fatal. Le stress de la mort de sa fille ”était trop fort”, avait expliqué le fils de Debbie Reynolds, Todd Fisher.

Bien qu’il soit impossible de dire avec certitude si la détresse aiguë est la seule cause de ces deux tragiques décès, il est médicalement possible que des événements stressants de la vie déclenchent des issues fatales pour la santé.

“Le deuil est une expérience très intime”, expliquait à l’édition américaine du HuffPost , en 2016, le Dr Jose Biller, professeur et président du centre de traitement des accidents vasculaires cérébraux de l’université Loyola de Chicago et porte-parole des associations américaines des accidents vasculaires cérébraux et du cœur.

Le deuil suite au décès d’une personne très proche est associé à une augmentation immédiate du risque d’affections cardiovasculaires, indiquait le Dr Biller. En effet, d’importantes recherches ont été menées sur ce que l’on appelle “ l’effet veuvage ”, selon lequel le décès d’un conjoint augmente les risques de décès du partenaire vivant.

Prenez, par exemple, une étude de 2014 publiée dans la revue médicale JAMA Internal Medicine , qui a comparé des adultes âgés de 60 à 89 ans au Royaume-Uni ayant connu le décès de leur partenaire, avec d’autres n’ayant pas connu ce drame, entre 2005 et 2012.

Les chercheurs ont constaté que dans le mois suivant le décès de leur partenaire, les hommes et les femmes endeuillés couraient un risque accru d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque par rapport à leurs pairs qui n’avaient pas perdu leur partenaire. Ce risque accru de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral est ensuite retombé après 30 jours.

Syndrôme Tako-Tsubo

Il existe également un phénomène connu sous le nom de syndrome du “cœur brisé”, ou cardiomyopathie tako-tsubo, qui imite les symptômes d’une crise cardiaque et se caractérise par des douleurs thoraciques et un essoufflement à la suite d’un stress émotionnel ou physique important. Ce phénomène se produit malgré l’absence de signes d’obstruction des artères coronaires, selon le Harvard Women’s Health Watch .

“Le syndrome du cœur brisé” est toutefois rarement mortel, selon la même source, et la plupart des personnes qui en font l’expérience se rétablissent rapidement, sans que l’hypotension, les douleurs thoraciques ou l’essoufflement qui en résultent ne causent de dommages à long terme.

Et bien que les événements négatifs de la vie soient beaucoup plus susceptibles de déclencher une cardiomyopathie tako-tsubo que les événements positifs, il s’avère que le stress positif (comme une fête d’anniversaire surprise, par exemple) peut déclencher des problèmes cardiaques similaires, selon une étude publiée en mars 2016 dans l’European Heart Journal .

Les syndromes du cœur brisé et du cœur heureux surviennent en revanche presque exclusivement chez les femmes et, bien que les chercheurs n’en connaissent pas la raison avec certitude, ils pensent qu’il pourrait y avoir un lien entre la baisse du taux d’œstrogènes chez les femmes ménopausées et la cardiomyopathie tako-tsubo.

“Pas que de la chair”

Bien que les décès dus au syndrome du cœur brisé soient exceptionnellement rares, les lésions cardiaques dues au deuil peuvent causer des dommages à long terme, surtout si vous présentez déjà un risque d’événements cardiovasculaires. Selon une étude publiée dans la revue de la American Heart Association en 2012, le risque de crise cardiaque a augmenté de 21% dans les 24 heures suivant le décès d’un être cher, et est resté six fois supérieur à la normale pendant la semaine suivante.

Pour le Dr Biller, l’une des principales leçons à tirer de la mort de Debbie Reynolds est la démonstration que le cerveau et le cœur sont tous deux altérés par le deuil. “Il n’y a aucun doute sur cette connexion délicate et multidimensionnelle entre le cerveau et le cœur”, expliquait-il en 2016, notant que des recherches supplémentaires restaient à être menées sur cette connexion.

“Après tout, nous ne sommes pas que de la chair”, a-t-il ajouté. “Les émotions. La maladie mentale. La vie spirituelle. Nous sommes des organismes très complexes.”
―-

Cet article est une traduction, réalisée par Le HuffPost , d’un article initialement publié sur l’édition américaine du HuffPost. Une première version de l’article américain avait été publiée en 2016 après le décès de l’actrice Debbie Reynolds. Il a été mis à jour en mai 2022 suite aux événements survenus au Texas. C’est cette dernière version que nous avons traduite.

À voir également sur Le HuffPost : Après la tuerie d’Uvalde au Texas, le sénateur Ted Cruz fuit les questions sur les armes à feu

  • Hu chevron_right

    Après la tuerie d'Uvalde au Texas, le sénateur Ted Cruz fuit les questions sur les armes à feu

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 10:49 · 3 minutes

ÉTATS-UNIS - Il ne fallait surtout pas écorner “l’exceptionnalisme américain” face au sénateur républicain du Texas, Ted Cruz. Après la mort de 21 personnes dans une tuerie à l’école primaire d’Uvalde au Texas, mardi 24 mai , le débat sur le contrôle des armes à feu est inévitablement reparti de plus belle aux États-Unis.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article , Ted Cruz , fervent opposant à un resserrement de la législation sur les armes, a été interrogé sur le sujet par un journaliste de la chaîne britannique Sky news, à l’occasion d’un hommage aux victimes, le 25 mai. Et l’ex-candidat à l’investiture républicaine en 2016, rallié finalement à Donald Trump , n’a pas du tout apprécié l’insistance de nos confrères.

“Pourquoi ça se produit uniquement dans votre pays? Pourquoi cet exceptionnalisme américain si affreux?”, a demandé le journaliste Mark Stone , provoquant le départ du sénateur. “Je suis désolé que vous trouviez l’exceptionnalisme américain si affreux. Vous avez votre agenda politique. Dieu vous aime”, a répliqué Ted Cruz, piqué au vif. Malgré plusieurs relances sur le sujet, l’homme politique a refusé de considérer le manque de contrôle des armes à feu comme une partie du problème.

“C’est de votre faute!”

Lors de ce même hommage, le sénateur a aussi été pris à partie par son rival démocrate Beto O’Rourke , qui l’affrontera lors des prochaines élections pour le poste de gouverneur, en novembre prochain.

“C’est de votre faute!”, a crié ce dernier, dans une scène symptomatique des tensions aux États-Unis sur la question des armes. Le gouverneur du Texas, le républicain Greg Abbott, venait de finir de raconter comment un jeune homme de 18 ans, qui “portait le mal dans son cœur”, avait tiré sur sa grand-mère avant de se rendre dans l’école, où il a tué 21 personnes, dont 19 enfants.

Beto O’Rourke s’est levé et s’est avancé vers la scène, où était assis Greg Abbott, entouré d’une nuée d’officiels, dont les sénateurs républicains et pro-armes Ted Cruz et John Cornyn, dans un auditorium de la ville texane endeuillée. “Vous dites que cela n’était pas prévisible, c’était complètement prévisible à partir du moment où vous avez décidé de ne rien faire”, a fustigé le démocrate de 49 ans. “Je défends les enfants de cet État pour que cela ne se reproduise plus”, a-t-il ajouté.

Depuis la tuerie commise par un tireur d’extrême droite dans un supermarché de sa ville natale El Paso (23 morts), en 2019, Beto O’Rourke a fait de la lutte contre les armes à feu un de ses grands marqueurs politiques. “Pourquoi laissons-nous cela se produire dans ce pays? Pourquoi cela se produit-il dans cet État, année après année, ville après ville?”, a demandé le démocrate, un temps candidat à la primaire pour la présidentielle de 2020.

“Vous voulez une solution? Arrêtez de vendre des (fusils semi-automatiques) AR-15 au Texas. Vous voulez une solution? Mettez en place des vérifications d’antécédents” pour toutes les transactions d’armes, a-t-il ajouté.

À voir également sur Le HuffPost : Après la tuerie au Texas, Joe Biden partage sa peine et son expérience de père endeuillé

  • Hu chevron_right

    Fusillade au Texas: le mari d'Irma Garcia, morte dans la tuerie, décède "de chagrin"

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 10:11 · 2 minutes

Un croix pour la professeure Irma Garcia devant l'école Robb d'Uvalde, au Texas. Un croix pour la professeure Irma Garcia devant l'école Robb d'Uvalde, au Texas.

UVALDE - Peut-on mourir d’avoir le cœur brisé? C’est la conviction de la famille de Joe Garcia, mort deux jours après sa femme Irma tuée mardi 25 mai dans la fusillade de l’école d’ Uvalde au Texas . Cette tuerie, l’une des pires des États-Unis , a fait 21 morts dont 19 enfants.

Irma Garcia enseignait à l’école d’Uvalde lorsque Salvador Ramos , un jeune de 18 ans, est entré dans une salle de classe et a tué la professeure de 48 ans. Un drame pour la nation ainsi que pour Joe Garcia, le mari d’Irma depuis 24 ans. Il aurait même avoué à sa famille que la tristesse le rendait malade, rapporte son neveu, John Martinez.

J’ai le coeur brisé. Je vous annonce avec une profonde tristesse que le mari de ma tante Irma, Joe Garcia, est décédé à de chagrin, je suis vraiment à court de mots pour dire ce que nous ressentons tous, VEUILLEZ PRIER POUR NOTRE FAMILLE, que Dieu ait pitié de nous, ce n’est pas facile”

Ce dernier explique dans le Washington Post que Joe Garcia s’est rendu jeudi 26 mai au mémorial de l’école Robb, où s’est déroulé le drame, pour déposer des fleurs en hommage à sa femme, mais aussi à l’ autre enseignante décédée Eva Mireles , et aux 19 enfants tués. De retour chez lui, l’homme de 50 ans a eu une crise et est tombé sur le sol.

Leurs quatre enfants désormais orphelins

La mère de John, sœur de Joe Garcia, était dans la maison. Elle a tenté de faire un massage cardiaque le temps que les secours arrivent et le transportent à l’hôpital. Il n’a pas survécu. Le couple avait quatre enfants désormais orphelins: Cristian, 23 ans; Jose, 19 ans; Lyliana, 15 ans; et Alysandra, 12 ans.

Après ces deux drames consécutifs, une cousine d’Irma Garcia, Debra Austin, a lancé une cagnotte. “Elle aimait sa classe, les enfants, et est morte en essayant de les protéger. S’il-vous-plaît, donnez ce que vous pouvez pour aider sa famille”, écrit-elle sur le site Go Fund Me.

“Je suis tout aussi dévastée de vous annoncer la mort du mari d’Irma, Joe, qui est tragiquement décédé ce matin (jeudi 26 mai) après une urgence médicale. (...) Je pense sincèrement que Joe est mort d’avoir le cœur brisé après avoir perdu l’amour de sa vie de plus de 25 ans. C’était trop dur pour lui”, ajoute-t-elle.

En une journée, 1,8 million de dollars ont été récoltés.

À voir également sur le HuffPost : Meghan Markle rend visite au mémorial des victimes de la tuerie au Texas

  • Hu chevron_right

    Meghan Markle rend visite au mémorial des victimes de la tuerie au Texas

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 09:44 · 1 minute

ÉTATS-UNIS - Deux jours après la fusillade dans une école primaire d’Uvalde dans le Texas qui a tué 19 enfants et deux adultes, Meghan Markle s’est rendue au mémorial des victimes ce jeudi 26 mai, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

L’épouse du prince britannique Harry , habillée de la plus simple des manières en t-shirt et avec une casquette, s’est recueillie et a déposé des fleurs devant des croix blanches sur lesquelles étaient inscrits le nom des victimes . Une initiative qu’elle a prise à titre personnel, en tant que mère, afin de présenter ses condoléances et offrir son soutien à la communauté endeuillée, selon un porte-parole à l’AFP.

Salvador Ramos , un jeune garçon de 18 ans ayant été scolarisé dans la ville avait fait irruption dans l’école primaire équipé d’un fusil semi-automatique. Le meurtrier s’était ensuite barricadé dans la classe et avait abattu 19 élèves et deux enseignantes avant de se faire tuer par une équipe d’intervention de la police.

Le prince Harry et Meghan Markle, qui s’étaient mis en retrait de la couronne d’Angleterre il y a deux ans, vivent désormais à plus de 2000 kilomètres d’Uvalde, dans la ville de Montecito en Californie, avec leurs deux enfants: Archie et Lilibet.

Ce dimanche 29 mai, ce sera au tour de Joe Biden de se rendre au mémorial d’Uvalde situé sur la place centrale de la ville composée en grande partie d’hispaniques. Le président des États-Unis y est attendu avec sa femme pour “partager le deuil de la communauté” de cette petite ville bouleversée par l’un des pires massacres par arme à feu des dernières années dans le pays.

À voir également sur Le HuffPost : Après la tuerie au Texas, Joe Biden partage sa peine et son expérience de père endeuillé

  • Hu chevron_right

    Après la tuerie au Texas, le lobby des armes cible des manifs étudiantes

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 08:58 · 4 minutes

Des membres de Des membres de "Youth Over Guns" manifestent après la tuerie à Uvalde, le 24 mai 2022.

UVALDE - Deux jours après la tuerie dans une école du Texas, à Uvalde, qui a fait 21 morts dont 19 enfants , les étudiants ont exprimé leur colère. En Californie , dans le Vermont, le Michigan ou encore en Caroline du Sud... à travers tous les États-Unis, les jeunes Américains ont exprimé leur tristesse et leur ras-le-bol jeudi 26 mai.

Les manifestations ont été organisées par l’association Student demand action (“les étudiants demandent d’agir”), qui appelait les jeunes à sortir de cours et à se rassembler pour dénoncer les tueries en série et surtout demander à limiter l’accès aux armes à feu.

Car les massacres se succèdent dans le pays. Le drame d’Uvalde, perpétré par Salvador Ramos qui venait de fêter ses 18 ans, s’est déroulé seulement deux semaines après un autre drame dans un supermarché de Buffalo , dans l’État de New-York. Dix personnes sont décédées, tuées par un suprémaciste blanc du même âge.

Le T-shirt orange, symbole du mouvement anti-armes

Alors jeudi, plusieurs dizaines de jeunes ont répond à l’appel des associations. Sur les pancartes, des slogans comme “encore combien d’enfants”, “maintenant ça suffit” ou encore “va te faire foutre, NRA [National Rifle Association, nom du lobby pro-armes, NDLR ]”. Certains portaient T-shirt orange, couleur symbole du mouvement anti-armes.

“Les lycéens de l’école Mustang et les écoliers de l’école élémentaire Mary Ellen Henderson dehors pour soutenir les lois sur les armes. Je suis tellement fière de nos étudiants.”

“Cinq élèves ont été abattus et deux tués au lycée de Saugus en 2019. C’est le #walkout là-bas aujourd’hui. Remarquez le grand panneau fait maison que montre l’élève.”

″Ça se passe maintenant: l’association “les étudiants demandent” dans le Piedmont, en Californie, et à travers tout le pays, en a marre. Mettez fin à la violence par arme.”

“Maintenant ça suffit. Le Congrès doit voter des lois sur la sécurité des armes à feu et mettre fin à cette épidémie de violence par armes dans notre pays, maintenant”, écrit le sénateur du Massachusetts Ed Markey.

“Plus de 200 adolescents sont rassemblés devant le lycée Ridgewood pour protester contre la violence des armés à feu après le massacre à l’école Uvalde qui a tué 19 enfants et deux professeures”, rapporte une journaliste du New Jersey.

“Je ne pourrais pas être plus fier de nos élèves qui ont parlé avec éloquence des horreurs des fusillades dans les écoles aujourd’hui. Je sens que nous sommes entre de bonnes mains avec cette jeune génération”, félicite le principal du lycée Columbia, dans le New Jersey

“Le lycée Charlottesville organise une marche dans le cadre de Students Demand Action. Ils marchent pour les victimes de la fusillade de l’école primaire du Texas à Uvalde”, rapporte encore une reporter de Virginie.

La tuerie de Uvalde, au Texas, est l’une des pires de ses dernières années. Si des voix s’élèvent pour limiter l’accès aux armes à feu, l’ opposition des Républicains freine les actions. Attachés au deuxième amendement de la Constitution qui garantit le droit de posséder une arme, ces derniers veulent plutôt répondre à la menace en armant les personnels de sécurité, voire les professeurs.

À voir également aussi sur le Huffpost: Après la tuerie au Texas, Joe Biden partage sa peine et son expérience de père endeuillé