close
  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 98

    Angélique Andthehord · Friday, 9 September - 16:20

Le midi, je pris toute seule le chemin pour rentrer chez moi, tenant dans ma main la balle, mon cadeau refusé, et me mis à broyer du noir.

Comment cette fichue balle avait-elle bien pu générer des cauchemars pour de vrai alors que moi, j'avais dit ça juste pour rire ? Je ne serais pas allée dire ça à un petit de quatre ans, pour ne pas lui faire peur mais à dix ans, en principe, on n'a plus peur des cauchemars.

Et je rapportais chez moi cette balle ténébreuse parce que tout en moi était ténèbres. Quand les enfants de Cesson passaient leur temps à rire et à jouer tous ensemble joyeusement, moi, la fille de Courbevoie, je venais des ténèbres, je restais imprégnée de ténèbres et tout ce qui venait de moi portait malheur.

Toutes les pensées qui me venaient à l'esprit étaient tristes et maussades. Plus j'avançais en direction de chez moi, plus le poids de la balle maudite m'écrasait dans l'angoisse et le cafard.


extrait de : Malédiction


#contrariété #angoisse #solitude #traumatisme #tristesse #balle #cadeau #blague #balivernes #malédiction #rejet #chagrin #cafard #ténèbres

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 97

    Angélique Andthehord · Thursday, 8 September - 11:41

Le lendemain matin, quand j'arrivai à l'école, dans la cour de récréation, Olivier vint à ma rencontre, la vieille balle de tennis dans la main, et m'annonça gravement :

« J'ai mis la balle dans ma chambre pour dormir et j'ai fait des cauchemars. Elle est ensorcelée. Reprends-la !

- Mais ! ça s'peut pas, pour de vrai. J'disais ça pour rigoler.

- Je sais pas. J'ai peur. Reprends-la, s'il te plaît ! »

Devant son insistance, je repris la balle, blessée que mon cadeau me fût retourné et Olivier me demanda :

« Tu vas la ramener chez toi ?

- Ben oui. »

Pourquoi y m'demande ça ?


extrait de : Malédiction


#contrariété #ennui #peur #cauchemar #mystère #école #tristesse #balle #cadeau #blague #balivernes #malédiction

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 95

    Angélique Andthehord · Tuesday, 6 September - 17:41

Pourtant, le midi, en sortant de l'école, je vis Olivier escalader le portail du voisin, tandis que ses copains étaient à côté, sur le trottoir.

Faut tout l'temps qu'y fasse les choses à l'envers et, après, il est tout l'temps puni !

« Monsieur Tourbeux, il a dit qu'faut sonner au portail et pas l'escalader »

lui réexpliquai-je.

Olivier s'empressa de redescendre et me demanda plus ample explication au sujet de l'obéissance.

« J'ai sonné mais ça répond pas. Comment j'fais ?

- Tu reviendras sonner tout à l'heure.

- Ça répond jamais. Comment j'fais ? »

Il partit sans insister, laissant sa balle dans le jardin et moi avec cette énigme sur les bras. Comment résoudre le problème de la balle de tennis tout en restant dans l'obéissance ? Je devais trouver la clef pour Olivier, pour qu'il fît attention à moi.


extrait de : Malédiction


#contrariété #ennui #Cesson #solution #école #tristesse #balle #désagrément #maladresse #désobéissance #obéissance #aide #amour #attention #instituteur #enseignement

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 95

    Angélique Andthehord · Tuesday, 6 September - 17:38

Pourtant, le midi, en sortant de l'école, je vis Olivier escalader le portail du voisin, tandis que ses copains étaient à côté, sur le trottoir.

Faut tout l'temps qu'y fasse les choses à l'envers et, après, il est tout l'temps puni !

« Monsieur Tourbeux, il a dit qu'faut sonner au portail et pas l'escalader »

lui réexpliquai-je.

Olivier s'empressa de redescendre et me demanda plus ample explication au sujet de l'obéissance.

« J'ai sonné mais ça répond pas. Comment j'fais ?

- Tu reviendras sonner tout à l'heure.

- Ça répond jamais. Comment j'fais ? »

Il partit sans insister, laissant sa balle dans le jardin et moi avec cette énigme sur les bras. Comment résoudre le problème de la balle de tennis tout en restant dans l'obéissance ? Je devais trouver la clef pour Olivier, pour qu'il fît attention à moi.


extrait de : Malédiction


#contrariété #ennui #Cesson #solution #école #tristesse #balle #désagrément #maladresse #désobéissance #obéissance #aide #amour #attention #instituteur #enseignement

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 93

    Angélique Andthehord · Saturday, 3 September - 15:26

Au début de chaque récréation, je restais toujours dans mon coin, timidement, tête baissée, n'osant pas me joindre aux autres mais toujours une voix m'appelait, toujours la même. À qui donc appartenait cette voix ?

M'étant posé la question, au début de la récréation suivante, j'allai me placer, comme d'habitude, en marge du terrain, tête baissée, et j'attendis mais dès que le rituel : « Angélique, viens ! » se fit entendre, je levai les yeux en direction de la voix, rapidement parce que ça bouge, sur le terrain, et vis Olivier détourner le regard précipitamment.


extrait de : La Courbevoisienne de Cesson


#Cesson #solution #mystère #appel #école #gentillesse #ambiance #timidité #ballon #récréation #jeu #solitude #tristesse #balle #maladresse #amour #attention

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 92

    Angélique Andthehord · Saturday, 3 September - 08:29 · 1 minute

Petit à petit, les enfants de la classe se mirent à jouer tous ensemble au ballon. C'était sympa, comme ambiance, mais moi, je ne savais pas jouer au ballon ; je ne savais d'ailleurs pas jouer du tout dans une cour de récréation.

J'avais quitté les débats politiques de la ville pour les jeux de ballon de la campagne et je me sentais bien incapable d'y participer. Je n'étais pas sportive et j'avais la vue abîmée par les traumatismes que j'avais subis quand j'avais cinq ans. Je n'étais pas au niveau pour jouer avec les autres et j'étais bien trop timide pour oser entrer dans le groupe mais, toujours, du milieu du terrain, une voix appelait mon prénom et il n'y avait pas d'autre Angélique. Alors, je venais me placer dans le groupe et je restais là, debout. Je ne jouais pas, je ne savais pas. Je me sentais incapable de jouer et j'étais pétrifiée par la timidité mais j'étais là, au milieu des autres qui jouaient, au lieu d'être toute seule dans mon coin.


extrait de : La Courbevoisienne de Cesson


#Cesson #solution #peur #angoisse #appel #école #gentillesse #ambiance #timidité #ballon #récréation #jeu #solitude #traumatisme #tristesse #balle #maladresse #attention #chagrin

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 91

    Angélique Andthehord · Thursday, 1 September - 19:05 · 1 minute

… par un instituteur qui, lui, n'intervenait jamais pour empêcher que je fusse victime de violences à l'école. Pourtant, en classe, il me traitait comme si j'étais sa chouchoute, faisant preuve, continuellement, d'une injustice grossière en ma faveur. Moi, la chouchoute de l'instit ? Non mais c'est le monde à l'envers, sans déconner ! On aurait dit qu'il faisait ça exprès pour tenter de monter les enfants de Cesson contre moi. J'avais honte ! D'autant que, quand il me regardait, il m'a déjà semblé voir de la haine dans ses yeux mais jamais de tendresse. Même qu'au début de l'année, il m'avait rejetée dédaigneusement par un :

« Toi, j't'apprendrai rien. T'en sais déjà trop. »

alors que tout ce que l'école et lui-même étaient supposés connaître de moi, c'était mon bulletin scolaire de l'année précédente, lequel était tellement moyen que la directrice de l'école de Courbevoie m'avait prévenue que mon passage en CM2 n'allait peut-être pas être accepté dans ma nouvelle école.

Mon maître du CM2, lui aussi, était nouveau à l'école de Cesson, tout comme le directeur qui, d'ailleurs, m'avait aussi dit des trucs bizarres à l'oreille, le jour de la rentrée, avant de m'envoyer dans l'autre classe de CM2 : il m'avait dit qu'il attendait de moi mieux que la perfection.


extrait de : La Courbevoisienne de Cesson


#ennui #Cesson #peur #mystère #angoisse #école #ambiance #timidité #solitude #traumatisme #tristesse #désagrément #balivernes #rejet #dédain #instituteur #enseignement #favoritisme

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 75

    Angélique Andthehord · Saturday, 13 August - 19:37

Entre l'épouvante et l'insistance sous laquelle on me mettait à regarder, je les vis quand même, à travers la paroi de la poubelle et j'en fus terrifiée. Alors, je dus avouer tout le mensonge.

« Y a mon nounours, dans la poubelle !

- Qu'est-ce qu'y fait dans la poubelle, ton nounours ?

- Il est tombé. »

Et je vis, à travers l'écran de la paroi de la poubelle, les serpents attaquer mon nounours. Le pauvre petit nounours se faisait chahuter dans tous les sens mais il riait parce qu'il ne comprenait pas qu'il était agressé, dévoré. Et moi, je pleurais.

Je ne pouvais que regarder. Mon nounours se faisait déchiqueter par les méchants serpents. Il était nu, c'était obscène et il riait. Mon pauvre petit nounours mourait dans la honte et moi, je pleurais. J'étais tétanisée.


extrait de : Les serpents de Cesson


#contrariété #personnage #problème #rêve #ennui #nounours #poubelle #peur #serpents #cauchemar #agression #tristesse #chagrin #souvenir #épouvante