close
  • Hu chevron_right

    Loi climat: l'Assemblée vote un "paquet d'aides" à l'achat de vélos

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 3 days ago - 02:49 · 2 minutes

Un homme fait du vélo devant le Parlement européen à Strasbourg, dans l

POLITIQUE - Unanime, l’Assemblée nationale a voté ce vendredi 9 avril une série d’aides à l’achat de vélos, dont l’élargissement de la prime à la conversion aux vélos à assistance électrique (VAE): une aide à l’achat en cas de mise au rebut de véhicules polluants.

Lors de l’examen en première lecture du projet de loi climat, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a défendu un “paquet d’aides” pour le vélo, en plein “essor” après le “premier confinement” de 2020.

L’amendement gouvernemental prévoit une prime à la conversion élargie “aux personnes souhaitant remplacer un vieux véhicule” polluant “par un vélo à assistance électrique”, ainsi qu’un “bonus vélo” notamment pour “l’acquisition de vélos cargo plus onéreux mais qui permettent des usages beaucoup plus variés”, a-t-elle détaillé.

La mesure vise aussi à majorer le bonus à l’achat de véhicules lourds à très faibles émissions quand ils sont équipés de détecteurs d’angles morts, afin de protéger les piétons ou les cyclistes.

L’absence du vélo dans le projet de loi climat avait suscité un certain désarroi chez les députés avec une tribune transpartisane dans le quotidien Libération au mois de mars.

500.000 vélos électriques vendus en 2020

L’un des signataires de ce texte, Guillaume Gouffier Cha (LREM) s’est réjoui dans l’hémicycle de “réelles avancées”.

Interrogée par des députés LR sur le budget attribué pour ces aides, Barbara Pompili a assuré que des crédits étaient déjà disponibles, des sommes fléchées pour la prime à la conversion mais pas encore utilisées à ce stade.

Le marché français du vélo a bondi en 2020 de 25% sur un an, propulsé par la crise du Covid-19 et des mesures gouvernementales, selon l’Union Sport & Cycle, qui représente la filière.

Si le nombre de vélos vendus est resté stable, à 2,6 millions d’exemplaires, le chiffre d’affaires a dépassé les trois milliards d’euros, dopé par les ventes de vélos électriques, vendus 2079 euros en moyenne.

“L’aide à la réparation de vélos (le “Coup de pouce vélo”) a largement contribué à la remise en selle des Français en sortie de confinement”, selon l’organisation.

Avec plus de 500.000 unités écoulées en 2020, les vélos à assistance électrique (VAE) représentent désormais un vélo sur cinq vendu en France (+29% sur un an). Les ventes de VTT électriques ont notamment explosé.

Mais l’hexagone reste loin derrière ses voisins belge, allemand, et hollandais.

À voir également sur Le HuffPost : Aurélien Fontenoy a grimpé une tour de La Défense... à vélo !

  • Hu chevron_right

    La course cycliste Paris-Roubaix reportée en octobre prochain

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 1 April - 15:46 · 1 minute

ROUBAIX, FRANCE - APRIL 14:  Alexander Kristoff of Norway from UAE Team Emirates during the 117th Paris-Roubaix on April 14, 2019 in Roubaix, France. (Photo by Jorge Luis Alvarez Pupo/Getty Images)

CYCLISME - Coup dur pour Paris-Roubaix. La “reine des classiques” a été reportée du 11 avril au 3 octobre en raison de la situation sanitaire , a annoncé ce jeudi 1er avril l’Union cycliste internationale (UCI).

L’an dernier, l’épreuve avait déjà été reportée à l’automne et finalement annulée, pour le même motif. Tant la course messieurs créée en 1896 que la version féminine qui devait avoir lieu pour la première fois.

Depuis la première édition à la fin du XIXe siècle, seules les deux guerres mondiales ont eu raison de Paris-Roubaix, entre 1915 et 1918 puis entre 1940 et 1942 avant que le covid-19 fasse son œuvre.

Les nouvelles dates, le 2 octobre pour la course dames et le 3 octobre pour la course messieurs, ont été ratifiées à l’unanimité par le Conseil du cyclisme professionnel (CCP), réuni jeudi par le président de l’UCI David Lappartient.

Une semaine après le championnat du monde

L’hypothèse d’un report ou d’une annulation avait pris corps dès le début de la semaine dernière quand le préfet des Hauts-de-France Michel Lalande l’avait publiquement évoquée.

Dans la continuité du tour de vis décidé mercredi 31 mars par le président de la République Emmanuel Macron, au vu de la situation sanitaire, le préfet a tranché jeudi, à dix jours du rendez-vous qui devait être donné à Compiègne (Oise), lieu traditionnel du départ.

La “reine des classiques”, dont la dernière édition a été remportée en avril 2019 par le Belge Philippe Gilbert, prendra donc place dans le calendrier une semaine après le championnat du monde prévu à Louvain (Belgique).

A voir également sur Le HuffPost: Tour de France : à quoi ressemblait le monde lors de la dernière victoire d’un Français

  • Hu chevron_right

    Dernier jour pour profiter du "Coup de pouce vélo" de l'État

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 30 March - 17:16 · 1 minute

50 euros offerts pour faire réparer son vélo lors du déconfinement (photo prétexte).

CYCLISME - Plus que quelques heures pour en profiter. Le “Coup de pouce vélo”, mis en place par le gouvernement en mai 2020. Le “coup de pouce” , lancé au moment du déconfinement par le ministère de la Transition écologique et solidaire, est un forfait de 50 euros (hors taxes) pris en charge par l’État et permettant de faire réparer sa bicyclette d’occasion (changer des freins, des lumières, des pneus...). Vous avez jusqu’à mercredi 31 mars pour en profiter.

Les réparateurs sont référencés sur le site de la fédération française des usagers de la bicyclette (www.fub.fr)

“C’est un coup de boost au vélo pendant la période de déconfinement pour inciter à choisir ce mode de déplacement. Nous voulons que cette période fasse franchir une étape dans la culture vélo, et que la bicyclette soit la petite reine du déconfinement en quelque sorte”, avait expliqué en avril 2020 la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, dans un entretien au Parisien .

Fréquentation des pistes cyclables en hausse

En septembre dernier, lorsque cette opération avait été prolongée, 620.000 vélos avaient déjà été réparés, grâce notamment à l’engouement pour le vélo en cette période de pandémie. La fréquentation des pistes cyclables a ainsi progressé de 29% depuis la fin du confinement par rapport à la même période de 2019.

Le plan de relance présenté début septembre prévoit une enveloppe de 200 millions d’euros en faveur du vélo, dont 100 millions seront délégués aux régions, afin notamment d’équiper 1000 gares en stationnement sécurisées et de réaliser 600 projets de pistes cyclables en deux ans.

À voir également sur Le HuffPost: Vous allez au travail à vélo ? Ces gestes simples peuvent vous aider quand il fait très chaud

  • Hu chevron_right

    Maxoo, nouvelle mascotte du Tour de France pour 2021

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 18 March - 23:43 · 1 minute

Maxoo, nouvelle mascotte du Tour de France pour 2021

SPORT - Un maillot jaune géant de plus de sept mètres de hauteur a été installé sur la façade de l’hôtel de ville de Brest ce jeudi 18 mars, à cent jours du Grand départ du Tour de France programmé le 26 juin.

Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional, François Cuillandre, maire de Brest, et Christian Prudhomme, directeur du Tour, ont déclenché le compte à rebours pour les quatre étapes en Bretagne du Grand départ 2021.

Autre opération symbole du J-100, la Dictée du Tour, mise en place en 2017, a été reconduite avec un record de participants, environ 26.000 élèves (contre 17.000 en 2019, l’édition 2020 ayant été annulée en raison de la pandémie).

ASO, organisateur du Tour , a annoncé également la création d’une nouvelle mascotte, plus particulièrement à destination des enfants, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Ce nouveau personnage appelé “Maxoo” viendra à leur rencontre “par exemple sur les zones de départ et d’arrivée si les conditions sanitaires le permettent”, a précisé l’organisateur du Tour.

A voir également sur Le HuffPost: 4 erreurs à éviter quand on roule à vélo à la nuit tombée

  • Hu chevron_right

    Tirreno-Adriatico: Simon Carr a pu finir l'étape malgré sa chute spectaculaire

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 16 March - 03:40 · 1 minute

CYCLISME - Plus de peur que de mal pour Simon Carr lors de la sixième étape de la course Tirreno-Adriatico ce lundi 15 mars.

Le cycliste franco-britannique de l’équipe EF Education-Nippo a en effet percuté de plein fouet , à 45 km/h, un panneau sur un îlot de circulation à un peu moins de 60 kilomètres de l’arrivée.

Malgré tout, le cycliste a pu rapidement reprendre ses esprits et remonter sur son vélo pour terminer l’étape.

Dans la soirée, Simon Carr a donné des nouvelles rassurantes sur son compte Instagram. “Je suis un peu meurtri sur le côté droit et je ne pourrai pas réaliser un bon contre-la-montre demain comme c’était mon intention. Mais après avoir vu l’accident, je suis content d’être de retour sur mon vélo et d’aller relativement bien”, a-t-il écrit.

À voir également sur Le HuffPost : 4 erreurs à éviter quand on roule à vélo à la nuit tombée

  • Hu chevron_right

    Pourquoi le Tour de France 2020 a été une belle réussite

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 20 September, 2020 - 01:52 · 9 minutes

Le peloton du Tour de France 2020 sur la 14e étape entre Clermont-Ferrand et Lyon le 12 septembre 2020.

TOUR DE FRANCE - “Personne ne sait ce qui va arriver, mais on va essayer d’arriver à Paris”, résumait avant le départ du 107e Tour de France Dave Brailsford, le patron de l’équipe Ineos Grenadier. Trois semaines plus tard, ce dimanche 20 septembre, le peloton arrivera bien sur les Champs-Élysées au terme de la 21e étape entre Mantes-la-Jolie et Paris, qui devrait sacrer -sauf chute ou blessure- la révélation slovène Tadej Pogačar (UAE Emirates) , qui fêtera ses 22 ans lundi.

Pour les différentes raisons listées ci-dessous , pari réussi donc pour cette Grande Boucle 2020, disputée hors vacances scolaires et en temps de Covid-19. Deux nouveauté et contraintes qui avaient suscité de nombreuses craintes avant le grand départ donné à Nice le 29 août.

La “bulle course” n’a jamais été percée

La principale inquiétude résidait dans celle de voir des coureurs ou équipes exclus de l’épreuve après des tests PCR positifs. Les équipes restaient en effet à la merci d’une exclusion pour deux cas de Covid dans leur effectif , encadrement compris -ce qui représente une trentaine de personnes par équipe.

Résultat: sur les quatre vagues de tests avant et pendant le Tour, aucun des coureurs n’a été positif. Lors de la première journée de repos le 7 septembre, seulement quatre personnes issues de l’encadrement de quatre équipes différentes (AG2R La Mondiale, Cofidis, Ineos, Mitchelton) ont obtenu un résultat positif et ont dû partir.

Testé positif (asymptomatique), le directeur du Tour, Christian Prudhomme, a lui aussi quitté l’épreuve au début de la deuxième semaine pour s’isoler durant sept jours. Il a pu reprendre sa place le 15 septembre après avoir subi un test négatif. Au final, seulement 5 cas positifs connus ont été enregistrés sur environ 2700 tests effectués sur 650 à 700 personnes dans la “bulle course”.

L’éloignement des médias, du public qui a été privé de selfies et d’autographes ou encore les protocoles de podiums avec distanciation physique sont des mesures semblent donc avoir été suffisantes.

Les spectateurs ont respecté les consignes

C’était l’une des autres grandes craintes de ce Tour: voir trop de monde sur le bord des routes sans masque sanitaire. Finalement, au gré des images diffusées par France Télévisions sur ces trois semaines, le port du masque, qui était de toute façon obligatoire suivant les différents arrêtés préfectoraux, a été très bien respecté par les spectateurs, même si on a pu voir par moments quelques personnes le visage nu, notamment dans les grands cols.

Des spectateurs sur la 14e étape du Tour de France entre Clermont-Ferrand et Lyon le 12 septembre 2020.

Par ailleurs, l’accès avait été restreint sur plusieurs grandes ascensions dans les Alpes, afin d’éviter des regroupements de public. Des restrictions là encore bien respectées comme on a pu le voir sur les images de France Télévisions.

Plusieurs étapes dans des départements en “zone rouge” (Rhône, Ain et Isère entre autres) ont aussi dû être adaptées, avec une présence limitée de spectateurs dans les zones de départ ou d’arrivée. Ce sera aussi le cas à Paris ce dimanche, département également en “zone rouge”, avec une présence limitée à 5000 spectateurs sur les Champs-Élysées .

Entre autres mesures, le paddock des équipes situé près de la place de la Concorde ne sera pas accessible et le public ne sera pas autorisé sur la partie du circuit final empruntant la rue de Rivoli, juste avant la ligne droite d’arrivée.

Les Français se sont (un peu) montrés

Les coureurs français avaient particulièrement été en vue lors de l’édition 2019: Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) avait passé 14 jours en jaune, Romain Bardet avait décroché le maillot à pois et 5 Français avait terminé dans le top 15. Cette année, cela ne s’est pas passé exactement de la même façon pour le cyclisme tricolore. Le premier français, Guillaume Martin (Cofidis) finit 11e à près de 17 minutes du maillot jaune. Warren Barguil (Team Arkea - Samsic) est, lui, 14e à 31 minutes.

On a quand même connu quelques satisfactions, même si Thibaut Pinot a déçu et termine “un tour tracé pour ses qualités de grimpeur” relégué à la 29e place à près de 2 heures de Tadej Pogačar. Le leader français de la Groupama - FDJ a eu le malheur de chuter dès la première étape à Nice . Julian Alaphilippe a de nouveau endossé le maillot jaune, mais pour trois jours seulement. Il a aussi remporté la deuxième étape à Nice , tandis que Nans Peters (AG2R La mondiale) a lui pris celle de Loudenvielle dans les Pyrénées .

Julian Alaphilippe, ici maillot jaune après la 4e étape entre Sisteron et Orcières-Merlette le 1er septembre 2020.

Un tour très montagneux avec une belle découverte

Huit étapes de montagne, 3 étapes “accidentées”, 29 cols et 4 arrivées au sommet... Le tracé particulier de cette 107e édition, qui a fait râler les sprinteurs , a permis de dynamiter la course dans les massifs montagneux, délivrant un beau duel entre les Slovènes Primoz Roglic (Jumbo Visma) et Tadej Pogacar jusqu’à l’avant dernier jour, saupoudré de coups de panache des coureurs colombiens comme Daniel Felipe Martinez (EF Pro Cycling) ou Miguel Angel Lopez (Astana), tous les deux vainqueurs d’étape.

Lors de la 18e étape du Tour de France entre Méribel et La Roche-sur-Foron, le 17 septembre 2020.

Mais c’est bien le col savoyard de la Loze, qui a secoué les favoris dans les proportions espérées, qui a beaucoup fait parler de lui le 16 septembre. Avec le spectacle offert et la victoire de Miguel Angel Lopez, l’attraction a pris rendez-vous pour d’autres éditions.

Convaincu de sa trouvaille -21,4 km de montée avec une pente moyenne de 7,8%- avant même la 17e étape, le directeur du Tour Christian Prudhomme l’avait annoncé: “Le col de la Loze, qui est extraordinaire, prendra sa place assez régulièrement dans le Tour de France.”

Les organisateurs ont peut-être trouvé la clef au verrouillage de la course par les armadas du peloton avec un cadenas qui tenait toujours de plus en plus près de l’arrivée sur les étapes traditionnelles.

Mercredi, le groupe de favoris, qui s’étire d’ordinaire façon collier de perles jusqu’aux derniers 500 mètres, a cassé cette fois à 4 kilomètres de la ligne. Pour plus d’un quart d’heure de montée à grand spectacle entre coureurs éparpillés comme des billes sur un toboggan géant.

Des audiences télé qui ont cartonné

Habitués aux après-midis de juillet, les téléspectateurs du Tour ont dû se familiariser avec celles de septembre. Ce nouveau calendrier a très bien fonctionné: au 15 septembre, France 2 réunissait 3,4 millions de téléspectateurs en moyenne pour 36% de part d’audience chaque après-midi. Pour les débuts d’étape, France 3 captivait 2,2 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 20% de part d’audience. La première semaine du Tour a été la meilleure première semaine en audiences depuis l’édition 2013, notait L’Équipe le 9 septembre .

De belles audiences qui s’expliquent par plusieurs critères, selon Laurent-Eric Le Lay, patron des sports de France Télévisions, interviewé par Europe 1 : “L’ensemble des Français aiment le Tour de France et pour eux, de revoir le Tour de France, c’était une forme de renaissance. Et de voir cet événement vivant passer tout au long des routes françaises était une manière de voir le pays revivre”, estime-t-il, mettant aussi en avant “la période du mois de septembre (...) extrêmement favorable” pour les audiences et la bonne première semaine des coureurs français. Le Tour de France et le cyclisme ne restent cependant pas au goût de tout le monde .

Une belle note d’espoir pour l’avenir du sport sous Covid-19

“Le Tour de France doit être le signe que nous pouvons continuer à vivre, c’est le signe de la résilience de la société”, avait déclaré Olivier Véran avant l’épreuve. Le message du ministre de la Santé trouve donc un bel écho trois semaines plus tard, ce Tour 2020 inédit ayant démontré qu’une compétition d’envergure mondiale, de longue durée, avec du public, pouvait se tenir et se terminer sans accroc en temps de pandémie.

Malgré l’accélération du virus, les grands rendez-vous sportifs et culturels doivent se tenir à chaque fois que c’est possible, a lui plaidé Emmanuel Macron en visite sur le Tour le 15 septembre. “Il était extrêmement important dans ce contexte de montrer qu’il faut vivre avec le virus (...) Pendant des mois le virus sera là. Cela veut dire que tout ce qu’on peut faire avec de bonnes règles on doit essayer de le tenir”, a-t-il martelé.

Désormais, tous les regards se portent à nouveau sur la France avec le tournoi de Roland-Garros qui débute le 27 septembre. Un nouveau gros test pour une compétition d’envergure mondiale, qui, on l’espère, obtiendra le même succès sanitaire et populaire que le 107e Tour de France.

À voir également sur Le HuffPost : À 21 ans, il collectionne les vignettes Panini du Tour de France

  • Hu chevron_right

    Tour de France: plus de Français dans le top 10

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 11 September, 2020 - 19:50 · 3 minutes

Romain Bardet, ici lors de l

TOUR DE FRANCE - Le feu jailli de l’ancien volcan du Puy Mary a anéanti les espoirs des Français au classement général.

Ni Guillaume Martin, ni Romain Bardet n’ont participé à l’éruption finale. Les deux tricolores, vite lâchés, ont été rejetés hors du top 10 du Tour de France , si bien qu’au soir de ce vendredi 11 septembre, aucun cycliste français ne figure dans ce top 10.

“Je suis très loin maintenant.” Dépité, Romain Bardet se retrouve désomais 11e du classement, relégué à 3 minutes du maillot jaune Primoz Roglic.

“C’est dommage parce que tout se déroulait bien jusqu’ici”, se mord les doigts le leader d’AG2R La Mondiale, diminué par une chute brutale en milieu d’étape.

Dès le col de Neronne, l’avant-dernière montée de la journée, le grimpeur français, deux fois sur le podium du Tour (2e en 2016, 3e en 2017), a été décroché quand se sont présentés les pourcentages les plus brutaux.

Encore quatrième au matin, à 30 secondes du leader slovène, l’Auvergnat, sur ses terres, nourrissait d’autres plans. “Mon rêve est de porter le maillot jaune”, avait annoncé Romain Bardet deux jours avant le Grand départ du Tour à Nice. “J’ai fait cinq fois dans les dix premiers du Tour de France. Hormis les podiums (en 2016 et 2017), personne ne s’en souvient”.

L’occasion d’enfiler l’étoffe dorée, il l’a peut-être laissé passer à Laruns dimanche où il a concédé 8 secondes sur ‘Rogla’ qui a en plus grapillé 11 secondes de bonifications.

“J’ai été maudit”

Déjà mis en difficulté par une chute, le vice-champion du monde 2018 a subi un nouveau coup du sort sur la route vers le Puy Mary: il a été projeté à terre à 90 kilomètres de l’arrivée, dans une courbe en descente.

″Ça ne pouvait pas plus mal se passer aujourd’hui, je suis tombé à 65 km/h, détaille-t-il. J’ai buté et j’ai tapé la tête. J’ai eu du mal à retrouver mes esprits sur le coup. J’ai des grosses douleurs à la jambe droite. J’ai perdu toutes mes sensations dans ma chute, j’ai été maudit aujourd’hui”.

Pas question pour lui désormais de lutter pour une place d’honneur, dont “personne ne se souvient”: “Je vais récupérer et revenir pour des victoires d’étape”, affiche-t-il.

“C’est un débours qui ne se rattrape pas”, confirme son équipier Mikaël Cherel, désabusé surtout par la chute de son leader.

“Quand je suis arrivé sur l’arrière du peloton, il était par terre, raconte-t-il. J’ai eu très peur de le voir se relever et retomber. Il me semblait qu’il ne réussissait pas à tenir debout. C’est déjà compliqué de lutter contre ces avions à l’avant...”

La vitesse de croisière des Jumbo a aussi été fatale à Guillaume Martin. Podium surprise du Tour de France jusqu’à vendredi, le leader de Cofidis (3e) a été distancé lui aussi dans le col de Neronne.

“J’étais occis”

“L’avant-dernière montée m’a été fatale, le tempo était vraiment trop élevé pour moi, livre le Normand. J’ai été lâché”.

Isolé, il a laissé beaucoup d’énergie dans les six kilomètres de transition avant les dernières pentes: “J’ai fait toute la vallée en prise à 15 ou 20 secondes du premier groupe. Du coup dans la montée finale, j’étais occis”, confie le grimpeur, lui aussi tombé sur ce Tour, mardi lors de l’étape des îles.

“Une chute n’est jamais anodine. Le lendemain de l’étape, ça l’a gêné un petit peu mais sans plus”, évacue son équipier Nicolas Edet.

“Trois minutes sur un Grand tour, ce n’est pas grand-chose non plus”, préfère relativiser Guillaume Martin, qui, à la différence de Romain Bardet, ne s’est jamais hissé dans le top 10 du Tour. Son meilleur résultat est sa 12e place en 2019.

“Je ne vais pas d’un coup abandonner le classement général”, annonce-t-il, “déçu mais certainement pas abattu”.

À voir également sur Le HuffPost : À 21 ans, il collectionne les vignettes Panini du Tour de France

  • Hu chevron_right

    Une triathlète agressée par un automobiliste en pleine rue

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 11 September, 2020 - 13:21 · 2 minutes

AGRESSION - Alors qu’elle roulait à vélo, Wendy Bru, une jeune triathlète de 18 ans, a été agressée par un automobiliste le 8 septembre. La scène a été filmée par un témoin. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article , l’homme descend subitement et s’en prend à la jeune sportive. Il met un violent coup de pied dans son vélo et la menace. Wendy Bru ne se laisse pas faire et se défend. Le conducteur lui serre alors le cou en plein trafic.

“Il s’est mis juste en face de moi pour me mettre la pression. Je lui ai fait remarquer qu’il n’avait pas de masque et je lui ai demandé de reculer, vu les circonstances actuelles. Là, il s’est énervé et m’a mis un coup de pied dans mon vélo. Le guidon m’a tapé le genou et fait un gros hématome.” a-t-elle confié à ActuBordeaux .

Le conducteur lui “a coupé la route puis serré contre le terre-plein” précise la jeune athlète sur Instagram. Elle est alors dans “l’obligation de hurler pour (se) faire remarquer avant de (se) faire renverser.” Ce cri c’est l’élément déclencheur de cette altercation. “Il n’a pas aimé qu’une fille lui crie dessus. Il n’a pas arrêté de me répéter : ‘Ton père ne t’a pas éduqué, toi !’”, explique Wendy Bru à ActuBordeaux .

La vidéo a suscité de nombreuses réactions de la part de cyclistes qui n’ont pas hésité à montrer leur mécontentement. “C’est vraiment devenu monnaie courante d’être à 2 doigts de se faire renverser en vélo et derrière de se faire insulter, voir violenter par les chauffeurs!” commente l’un d’entre eux. La cohabitation entre cyclistes et automobilistes n’a jamais été aussi tendue.

Pour sécuriser les parcours en deux-roues, à Bordeaux, toujours en Gironde, le maire écologiste Pierre Hurmic envisage des zones 20 km/h, dans lesquelles les piétons et cyclistes seraient prioritaires au détriment des automobilistes.

En juillet dernier, 29 cyclistes ont été tués sur les routes de France.

À voir également sur Le HuffPost : Vous allez au travail à vélo ? ces gestes simples peuvent vous aider quand il fait très chaud