• chevron_right

      GriddyCode – Codez comme un boss avec ce nouvel éditeur survolté !

      news.movim.eu / Korben · Saturday, 15 June - 07:00 · 1 minute

    Ras le bol des éditeurs de code tout mous du genou ? Si vous rêvez de coder comme un vrai killer, avec la classe et l’efficacité d’un ninja du clavier, ne cherchez plus, GriddyCode est là pour vous !

    Cet IDE nouvelle génération est open-source et cross-platform , ce qui veut dire que vous pouvez l’utiliser sur votre Linux, votre Mac ou même votre Windows si vous avez perdu un pari. Et le meilleur dans tout ça, c’est qu’il est entièrement personnalisable ! Comme c’est comme c’est développé en Godot , vous pouvez le modifier assez simplement via l’éditeur Godot et le compiler comme bon vous semble sur votre plateforme, même si c’est un peu plus rock n roll.

    Vous pouvez mettre le thème de votre choix mais également créer le vôtre en deux coups de cuillère à pot grâce aux fichiers de config en Lua . D’ailleurs, Lua c’est le cœur GriddyCode puisque ça permet de faire des plugins afin d’ajouter des fonctionnalités de ouf, comme de la coloration syntaxique pour votre langage préféré ou de l’autocomplétion.

    En parlant de fonctionnalités, GriddyCode en a à la pelle : Il dispose comme je le disais, d’une interface minimaliste mais super efficace, avec juste ce qu’il faut où il faut. Il supporte une chiée de langages et de formats de fichiers , et il a même un mini terminal intégré pour lancer vos commandes sans quitter l’éditeur.

    Y’a plein de petits détails dedans qui font la différence comme la barre de progression hyper classe en bas de l’éditeur ou encore les commentaires façon réseaux sociaux quand on fait Ctrl+L dans le logiciel.

    Si vous êtes développeur ou simplement bidouilleur et que vous cherchez un éditeur de code qui en a dans le ventre, allez jeter un oeil à GriddyCode . C’est gratuit et ça marche bien.

    • chevron_right

      OpenCat – Le framework open source des animaux de compagnie robotiques

      news.movim.eu / Korben · Friday, 14 June - 07:00 · 1 minute

    Aujourd’hui, j’aimerai vous parler OpenCat , un framework open source qui va vous aider à créer vos propres robots animaux de compagnie, c’est à dire des quadrupèdes hyper réalistes et Ô surprise parfaitement abordables. Pour cela, OpenCat permet de piloter des servomoteurs haute performance utilisés comme articulations, une structure de corps optimisée et des contrôleurs low-cost comme Arduino, ESP32 ou Raspberry Pi.

    Vous pouvez également ajouter plein de modules trop cools comme une caméra intelligente , des capteurs IoT ou encore une commande vocale . Avec le code de contrôle open source hyper efficace, vos robots vont littéralement prendre vie !

    OpenCat, c’est pas non plus juste un délire de geek barbu puisque ça a déjà été déployé sur des robots commerciaux comme le chat Nybble et le chien Bittle de Petoi. Ces petites merveilles de technologie peuvent courir, marcher et même s’auto-équilibrer comme de vrais animaux.

    Les créateurs d’OpenCat partagent tout ça en open source pour une bonne raison : Ils veulent favoriser la collaboration dans le développement de la robotique, de l’IoT et de l’IA sur des robots quadrupèdes abordables. Ils veulent également diffuser des ressources éducatives sur la robotique au plus grand nombre et inspirer les étudiants, les ados et même les enfants. C’est beau quand même !

    Bref, si vous aussi vous rêvez de construire vos propres robots animaux de compagnie, foncez sur OpenCat ! C’est le moment de mettre les mains dans le cambouis, d’apprendre en s’amusant et de participer à cette aventure.

    • chevron_right

      01 – L’appareil open-source basé sur un modèle de langage IA

      news.movim.eu / Korben · Thursday, 13 June - 07:00 · 1 minute

    Imaginez un appareil qui comprend tout ce que vous lui dites, qui répond à vos questions avec intelligence et s’adapte à vos besoins… Et bien c’est exactement ce que propose le projet 01 , un framework open-source qui allie intelligence artificielle et interface vocale.

    Inspiré par l’iconique ordinateur de Star Trek, et développé par les mêmes personnes que ceux qui ont créé Open Interpreter que j’adore, 01 ambitionne de devenir le GNU/Linux des assistants vocaux. Son écosystème ouvert et modulaire permet aux développeurs de créer des applications innovantes et de personnaliser l’expérience utilisateur. Comme ça, que vous soyez maker ou un néophyte curieux, vous allez pouvoir construire votre propre appareil 01 en suivant les instructions détaillées fournies sur le dépôt GitHub .

    Le modèle 01 Light , basé sur un ESP32, est un excellent point de départ pour découvrir cette technologie fascinante. Évidemment, tout est open source et vous pouvez créer votre propre device ou le faire tourner sur un appareil existant.

    Pour une expérience optimale, 01 fonctionne de pair avec un serveur qui s’exécute sur votre ordinateur personnel ou votre NAS et qui grâce à des outils comme Whisper pour la reconnaissance vocale et GPT pour la génération de réponses, permet des interactions naturelles et pertinentes.

    Tout cela est rendu possible notamment grâce au format LMC (Language Model Computer) , inspiré par le concept de « LLM OS » d’Andrej Karpathy. 01 utilise donc un modèle de langage qui interprète du code pour réagir à des événements système. Les messages LMC sont donc une extension du format d’OpenAI en ajoutant un rôle « ordinateur » qui exécute du code Python directement dans les instructions système.

    Son architecture flexible permet de l’intégrer à une multitude d’objets du quotidien, de l’assistant vocal au robot domestique en passant par la voiture intelligente. Les possibilités sont infinies et ne demandent qu’à être explorées.

    En tant que projet open-source, 01 compte sur une communauté dynamique de contributeurs pour se développer et s’améliorer et y’a même un serveur Discord pour échanger avec d’autres enthousiastes du projet.

    • chevron_right

      RaspRover – Le kit robot 4×4 pour Raspberry Pi 4 et 5

      news.movim.eu / Korben · Wednesday, 12 June - 07:00 · 1 minute

    Vous rêvez de vous initier au monde de la robotique et de l’intelligence artificielle ?

    Ca tombe bien puisque ce kit RaspRover va vous permettre de réaliser ce doux rêve ! Ce petit robot 4×4 hyper versatile est le compagnon idéal pour partir à l’aventure car il embarque un Raspberry Pi dernière génération (modèles 4 ou 5) ce qui va vous permettre de laisser libre cours à votre créativité en le programmant vous-même.

    Et pas besoin d’être un crack en informatique pour dompter ce robot puisque tout est pensé pour faciliter sa prise en main. En effet, sous le capot, vous trouverez un double contrôleur avec d’un côté le Raspberry Pi qui gère les fonctions IA de haut niveau pendant que de l’autre, un microcontrôleur se charge des opérations basiques à haute fréquence. Comme ça, chaque action que vous lui demandez est précise et fluide.

    Côté perception, le RaspRover a du flair grâce à sa caméra mobile grand angle qui lui offre une vision périphérique à 160°. Couplée à l’IA de reconnaissance d’images de OpenCV, cette caméra détecte et piste les visages ou les objets. Bref, de quoi lui permettre d’interagir avec son environnement sans souci.

    Et ce n’est pas tout puisqu’il dispose d’une panoplie de capteurs (IMU 9 axes, télémètre laser…) qui décuplent ses talents : cartographie, évitement d’obstacles, localisation précise… et son architecture modulaire et ses nombreuses interfaces (GPIO, USB, I2C, UART…) lui permettent d’accueillir une foule d’accessoires : bras robotique, capteurs environnementaux, module 4G/5G… De quoi l’adapter à une infinité de scénarios comme de l’agriculture de précision, l’inspection de sites industriels, de la télé-surveillance, pour l’éducation, la recherche…

    Et bien sûr, il carbure à l’open source ce qui veut dire que vous pouvez personnaliser son code et ajouter vos propres fonctionnalités. De plus, grâce au protocole ESP-NOW , plusieurs RaspRover peuvent même communiquer et collaborer entre eux ! Imaginez l’escouade de robots que vous allez pouvoir programmer avec ce truc.

    Si ça vous dit, y’a un super Wiki qui vous explique comment monter et programmer tout ça .

    • chevron_right

      Devika – Votre ingénieur logiciel personnel

      news.movim.eu / Korben · Tuesday, 11 June - 07:00 · 2 minutes

    Si vous voulez passer à la vitesse supérieur en terme de développement, voici un projet qui va vous intéresser. Cela s’appelle Devika et c’est un outil qui agit comme un véritable pair programmer, c’est à dire un « collègue » IA capable de comprendre des instructions complexes en langage naturel, de les décomposer en étapes, de rechercher les informations pertinentes et de générer du code fonctionnel pour atteindre l’objectif. Cela vient directement concurrencer le service Devin qui a buzzé y’a quelques temps sauf que c’est totalement open source.

    Grâce à ses capacités avancées de traitement du langage naturel, cette « IA » peut interpréter vos instructions de haut niveau et les transformer en un plan d’action concret. Une fois le plan établi, elle se met au travail et utilise ses connaissances en programmation et ses capacités de recherche web pour trouver les informations dont elle a besoin pour mener à bien votre projet : Snippets de code, exemples de bonnes pratiques ou explications détaillées… A partir de ça, elle peut alors générer du code dans le langage de programmation de votre choix.

    Pour l’installer, il vous faudra ollama, uv, bun et suivre le tuto suivant :

    ollama serve
    git clone https://github.com/stitionai/devika.git
    cd devika/
    uv venv
    source .venv/bin/activate
    uv pip install -r requirements.txt
    playwright install --with-deps
    cd ui/
    bun install
    bun run dev

    Puis en parallèle :

    python3 devika.py

    Vous devrez ensuite vous connecter à http://localhost:3000/ et remplir toutes les clés API, de votre clé OpenAI, en passant par votre clé API Google / Bing…etc. Et ensuite vous pourrez commencer à bosser les agents de Devika.

    L’un des aspects les plus impressionnants de Devika, c’est sa capacité à s’améliorer constamment grâce notamment à ses algorithmes d’apprentissage automatique. Elle apprend de chaque interaction avec les développeurs et de chaque projet sur lequel elle travaille, ainsi, plus elle est utilisée, plus elle devient efficace.

    Bien sûr, comme toute technologie émergente, c’est pas encore parfait et surtout, ça soulève des questions : Comment s’assurer que le code généré par l’IA est sécurisé et sans bugs ? Comment l’intégrer dans des workflows de développement existants ? Est-ce qu’il faut licencier les développeurs qui passent plus de temps sur le site de Korben qu’à bosser ? Des questions existentielles, comme vous pouvez le voir…

    Si vous êtes intéressé par ce projet et que vous souhaitez l’essayer par vous-même, rendez-vous sur le dépôt GitHub du projet .

    Merci à Emrik pour le partage !

    • chevron_right

      Myth Maker AI – Plongez dans des récits interactifs époustouflants

      news.movim.eu / Korben · Monday, 10 June - 07:00 · 1 minute

    Myth Maker AI est un jeu créé par les passionnés de Story Tools Studio, qui vous plonge dans un univers fantastique où vous êtes le héros de votre propre aventure. Grâce au moteur MUSE (Modular User Story Engine), chaque choix que vous faites a un impact réel sur le déroulement de l’histoire grâce à l’IA qui s’adapte à vos décisions en temps réel.

    Lorsque vous débutez une partie, vous choisissez votre personnage principal puis l’IA prend le relais et tisse une intrigue sur mesure, riche en rebondissements et en défis à relever.

    Ce qui rend Myth Maker AI si spécial, c’est surtout sa capacité à créer un contenu multimodal d’une richesse inégalée. Et des images saisissantes aux animations fluides en passant par une bande-son envoûtante, chaque élément contribue à vous immerger totalement dans cet univers enchanteur. Vous aurez réellement l’impression d’être le héros d’un film d’aventure épique dont vous êtes le seul maître à bord.

    Il ouvre également aussi la voie à de nouvelles expériences multijoueurs où chacun peut laisser libre cours à sa créativité dans monde partagé où les histoires s’entremêlent et où vos choix ont des répercussions sur les aventures des autres joueurs. Bref, vous l’aurez compris, les possibilités sont infinies !

    Si ça vous dit de tester, rendez-vous sur https://mythmaker.ai/ .

    • chevron_right

      Starship – L’invite de commande personnalisable

      news.movim.eu / Korben · Sunday, 9 June - 07:00 · 1 minute

    Starship est un outil de personnalisation d’invite de commande ultra-rapide, totalement configurable et qui fonctionne avec tout, que vous utilisiez Bash , Zsh , Fish , PowerShell …etc. Cet outil s’intègre en un clin d’œil à votre Shell et vous permettra d’en tirer le meilleur.

    Une fois Starship installé, vous serez vite bluffé par ses capacités de personnalisation puisque vous pourrez configurer chaque aspect de votre shell afin de l’adapter à vos besoins et à vos goûts. Couleurs, symboles, informations affichées… tout est modifiable via le fichier de configuration starship.toml .

    Et si vous travaillez sur plusieurs projets en même temps, pas de problème, Starship affichera « intelligemment » le nom du répertoire courant, la branche Git et l’état de votre dépôt. Et si vous avez besoin d’informations sur la version de Node.js, Python ou Ruby que vous êtes en train d’utiliser, Starship les détectera automatiquement et les intègrera naturellement dans votre prompt.

    Mais Starship ne s’arrête pas là puisqu’il prend en charge une multitude de plugins pour étendre ses fonctionnalités. Ça permet par exemple d’afficher l’état de vos tests , le niveau de batterie de votre ordinateur portable, ou même la météo .

    Et si vous êtes du genre power user, vous apprécierez la rapidité de Starship car contrairement à d’autres outils qui peuvent ralentir votre terminal, il est optimisé pour offrir des performances optimales, sans latence perceptible, même si vous avez poussé la personnalisation à fond !

    L’installation est également un jeu d’enfant. Sur la plupart des systèmes, il vous suffira d’exécuter une simple commande pour télécharger et configurer automatiquement cet outil. Par exemple, sur macOS vous pouvez utiliser Homebrew :

    bash brew install starship

    Et sur Linux, la commande est tout aussi simple :

    bash curl -sS https://starship.rs/install.sh | sh

    Si ça vous dit de tester, le site officiel starship.rs est là. Et si vous êtes à la recherche d’inspiration pour personnaliser votre invite de commande, je vous recommande également de jeter un œil au site Awesome Starship Prompts . Vous y trouverez une multitude d’exemples de configurations partagées par la communauté.

    • chevron_right

      Slidev – Vous ne ferez jamais aussi bien avec Powerpoint

      news.movim.eu / Korben · Saturday, 8 June - 07:00 · 1 minute

    Hier, je vous parlais de mdBook , avec un petit reminder de Deckset et aujourd’hui, je suis tombé sur Slidev , un outil très sympa pour vous aider à concevoir vos présentations style Powerpoint.

    Sauf qu’avec cet outil, fini les heures perdues à galérer sur la mise en forme et la disposition de vos slides. Grâce à sa syntaxe intuitive basée sur Markdown , vous pourrez vous concentrer vraiment sur le contenu et laisser Slidev s’occuper du reste. En plus de son éditeur intégré, Slidev propose même une extension pour VS Code qui vous permettra de profiter d’une expérience de développement optimale, avec tous les avantages de votre IDE préféré.

    Mais attention, Slidev ne se contente pas d’être un simple convertisseur Markdown vers des slides. Il propose des tas de fonctionnalités super cools comme une coloration syntaxique impeccable, et même la possibilité d’exécuter du code, peu importe le langage, en direct pendant votre présentation. Je vous invite à regarder cet exemple pour vous rendre compte du délire. Il y en a plein des comme ça .

    Slidev vous offre également un choix de thèmes varié et professionnels, que vous pourrez personnaliser à votre guise ou même créer de toutes pièces. Votre présentation aura alors un look unique qui reflètera votre style personnel. ! Il offre également des fonctionnalités avancées comme le mode présentateur, l’enregistrement vidéo, l’exportation vers différents formats (PDF, PNG, SPA), et bien plus encore

    Et grâce à son intégration parfaite avec Vue.js , vous pourrez même créer des composants interactifs directement dans vos slides pour afficher par exemple des graphiques dynamiques, des quiz, des sondages en temps réel, et bien plus encore. Bref, vous l’aurez compris, c’est un super projet open source, totalement hackable qui vous fera gagner bien du temps.

    Pour démarrer un nouveau projet Slidev, utilisez la commande :

    npm init slidev@latest

    Et si vous préférez utiliser l’interface en ligne, rendez-vous sur sli.dev .

    Je suis sûr que ça vous plaira !

    A vous de jouer maintenant et n’oubliez pas, la seule limite est votre créativité !

    • chevron_right

      Créez facilement des livres électroniques avec mdBook

      news.movim.eu / Korben · Friday, 7 June - 07:00 · 1 minute

    Vous rêvez de créer votre propre livre électronique ou une bonne grosse documentation technique mais vous ne savez pas par où commencer ?

    Ne cherchez plus, mdBook est là pour vous !

    Il s’agit d’un outil codé en Rust, qui a l’aide de quelques commandes simples, vous permettra d’initialiser la structure de votre ouvrage, de rédiger votre contenu en Markdown , de personnaliser le rendu et de le mettre en ligne. Voici un exemple de ce que ça peut donner comme rendu .

    Pour démarrer votre aventure avec mdBook, rien de plus simple. Installez l’outil en suivant les instructions sur le site officiel , puis lancez la commande suivante dans un terminal :

    mdbook init mon-premier-livre

    Et voilà, le squelette de votre chef-d’œuvre est prêt et vous n’avez plus qu’à rédiger !

    mdBook regorge de fonctionnalités pour mettre en forme votre contenu. Vous pouvez organiser vos chapitres dans le fichier SUMMARY.md , ajouter une page d’introduction dans README.md , créer votre propre template, et même inclure des images et autres ressources. Et une fois votre prose finalisée, vous pourrez donner vie à votre livre à l’aide de la commande :

    mdbook serve

    Celui-ci va alors générer une version web interactive accessible via un serveur web, avec une navigation et moteur de recherche intégré, de vos écrits. Et la commande

    mdbook build

    … vous permettra de générer une version HTML de votre bouquin.

    Je trouve ça très satisfaisant de passer par le markdown pour la rédaction et la mise en forme. Je le faisais pour des prez style Powerpoint mais full markdown à l’époque où je faisais des confs, et c’était un vrai gain de temps.

    Mais le véritable atout de mdBook, c’est sa capacité à automatiser la publication de votre livre. Grâce à l’intégration continue, chaque modification que vous apportez peut être instantanément mise en ligne. Comme ça, fini les mises à jour manuelles bien reloues !

    Bref, vous l’aurez compris, mdBook est un excellent outil pour les auteurs qui aiment partager leur travail avec leur communauté. Ah, j’allais oublier ! Si vous avez besoin d’inspiration, n’hésitez pas à explorer la documentation officielle de mdBook. Vous y trouverez des astuces, des exemples et même des témoignages d’auteurs conquis.