• chevron_right

      Face à la canicule, qu'est-ce que l'hyponatrémie, sur laquelle le gouvernement alerte

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 18 July, 2022 - 14:05 · 3 minutes

    L’hyponatrémie est L’hyponatrémie est "la conséquence d’un apport excessif d’eau par rapport au sodium (sel)" présent dans le corps.

    SANTE - “La consommation excessive d’eau peut-être source d’hyponatrémie”, alerte curieusement le Ministère des Solidarités et de la Santé ce lundi 18 juillet sur ses réseaux sociaux. À côté des risques de déshydratation ou de coups de chaleur , existe en effet lors d’ épisodes caniculaires le risque d’hyponatrémie, bien moins connu.

    L’hyponatrémie se définit par une “diminution de la concentration de sodium (sel) dans le sang”. “C’est la conséquence d’un apport excessif d’eau par rapport au sodium (sel) ou d’un excès de perte de sel par rapport à l’élimination en eau”, explique le Ministère. Dans un article de Santé Magazine , le docteur Alexandre Decourt précisait qu’une hyponatrémie avait lieu lorsque la natrémie [taux de sodium dans le sang] avait “une valeur inférieure à 135 mmol/l”.

    • Quelles sont les personnes à risque?

    “Il faut, effectivement, faire attention aux messages des pouvoirs publics qui recommandent de boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif, car ces messages de prévention s’adressent aux personnes bien portantes, qui ne souffrent pas de maladies chroniques ”, soulignait ainsi Alexandre Decourt à Santé Magazine en juillet 2020.

    Parmi les personnes à risque, on trouve en effet les patients atteints de maladies chroniques -insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, cancers, diabète- et les personnes âgées. En ce qui concerne les personnes âgées, ces dernières ne peuvent pas “compenser un apport trop important en eau, d’autant qu’à partir d’un certain âge la transpiration est altérée voire absente”, éclaire le Ministère.

    Plusieurs médicaments peuvent par ailleurs favoriser une hyponatrémie comme les diurétiques (souvent prescrits pour une hypertension artérielle, des problèmes cardiaques ou rénaux) ou les psychotropes (neuroleptiques et antidépresseurs), ajoute le Ministère.

    • Quels sont les symptômes?

    Une fatigue anormale, des vomissements, une apparition récente de gonflements ou des nausées peuvent être les signes d’une hyponatrémie, et conduisent à un dosage de la natrémie. “Les symptômes neuropsychiatriques (léthargie, l’état confusionnel, convulsions et coma)” apparaissent, quant à eux,  pour des “hyponatrémies aiguës sévères”, précise le Ministère.

    • Comment s’en protéger?

    Celui-ci indique également les recommandations pour les populations à risque: ne pas boire plus d′un litre et demi d’eau par jour en plus des aliments déjà riches en eau, garder une alimentation équilibrée pour maintenir un apport de sel suffisant et adapter les traitements médicamenteux avec son médecin.

    Il recommande par ailleurs de “mouiller régulièrement la peau et la ventiler” et d’ ”éviter les sorties à l’extérieur aux heures les plus chaudes”.

    Si l’hyponatrémie sévère est toujours une urgence, Le Manuel MSD , qui reflète l’état des informations médicales aux États-Unis, indique qu’une “hyponatrémie légère peut être traitée en diminuant la prise de liquide à moins de 1 litre par jour”. “Elles [les personnes touchées] ne doivent pas boire plus de 500 ml par jour ″, estimait Alexandre Decourt à Santé Magazine.

    À voir également sur Le HuffPost: “Canicule ou vague de chaleur, comment faire la différence?”

    • chevron_right

      Sur l'Île d'Ouessant en Bretagne, la température dépasse les 30 degrés pour la première fois

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 18 July, 2022 - 13:38 · 2 minutes

    Sur l'île d'Ouessant, la température dépasse pour la première fois les 30 degrés Sur l'île d'Ouessant, la température dépasse pour la première fois les 30 degrés

    CANICULE - Une “apocalypse de chaleur” et des records de températures qui tombent. Pour la première fois depuis le début des relevés météo , la barre des 30°C a été dépassée sur l’île d’Ouessant, au large de la Bretagne , ce lundi 18 juillet. Il faisait 31,5°C à l’aérodrome et à l’ombre à 14h30.

    “C’est officiel. Ouessant vient d’atteindre les 30°C sous abri. Il fait actuellement 31,5°C à l’aérodrome”, a déclaré dans un tweet Gaétan Heymes, ingénieur prévisionniste pour Météo-France. Comme le pointe son collègue Thibault Guinaldo, “c’était la seule station à ne jamais avoir dépassé cette barre”. L’ancien record absolu datait du 4 août 2003 avec 29.3°C.

    Des records à Brest, Lannion et Nantes

    Record battu également à Brest , à la pointe du Finistère. En début d’après-midi, 35,8°C ont été relevés contre 35,2°C en 1949, précédent record, a annoncé Météo-France sur Twitter. La température devrait continuer d’augmenter au fil de la journée.

    Plus de 42°C localement dans l’Ouest

    À 14h30, la plus haute chaleur jamais enregistrée à Lannion a aussi été enregistrée. “Le record de la station de Lannion (ouverte en 2003) est battu à 14h30 de 1,5°C…”, rapporte Thibault Guinaldo. Il fait plus de 37,7°C dans cette ville des Côtes-d’Armor.

    Un peu plus au sud, en Loire-Atlantique, record aussi pour la ville de Nantes avec 40,5°C à 15 heures ce lundi. Le précédent record datait aussi de 1949, avec 40,3°C. La préfecture du département alertait dès dimanche que les 42°C pourraient être atteints localement.

    La façade atlantique, pourtant habituellement relativement protégée des vagues de chaleur, est particulièrement touchée par cette canicule. Quinze départements sont placés en vigilance rouge , dont les quatre de la Bretagne: Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan et Côtes-d’Armor. 51 autres sont en vigilance orange.

    À voir également aussi sur le Huffpost: Canicule ou vague de chaleur, comment faire la différence?

    • chevron_right

      Canicule: ces médicaments peuvent empêcher notre thermorégulation

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 18 July, 2022 - 10:17 · 3 minutes

    Certains médicaments peuvent Certains médicaments peuvent "majorer les effets de la canicule sur l’organisme", souligne l'Assurance maladie.

    CANICULE - “En cas de fortes chaleurs, certains médicaments peuvent empêcher ou gêner la thermorégulation du corps”, prévient sur son site l’Assurance maladie, en citant le syndrome d’épuisement-déshydratation et le coup de chaleur , les deux principales conséquences d’une thermorégulation insuffisante.

    “Certains médicaments augmentent l’élimination d’eau au niveau des reins et peuvent donc majorer une déshydratation liée à une température élevée [...]. D’autres médicaments peuvent empêcher le fonctionnement normal des mécanismes de refroidissement du corps [...]”, explique également l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé .

    “Certains médicaments peuvent aussi aggraver les effets de la chaleur, en abaissant la tension artérielle ou en altérant la vigilance”, ajoute l’ANSM. Quels sont alors les médicaments concernés et auxquels il faut prêter attention?

    Aspirine et paracétamol déconseillés

    En cas de fortes chaleurs, l’Assurance maladie déconseille “fortement” de prendre de l’ aspirine ou du paracétamol pour traiter la fièvre ou les maux de tête. “Le paracétamol est inefficace en cas de coup de chaleur, et l’aspirine peut perturber la thermorégulation de l’organisme”, indique l’organisation.

    D’autres traitements peuvent “majorer les effets de la canicule sur l’organisme, ou gêner l’adaptation du corps à la chaleur”, poursuit-elle. Parmi eux, l’Assurance maladie cite notamment :

    • les médicaments pouvant provoquer ou aggraver une déshydratation “en augmentant les pertes d’eau au niveau du rein”, comme les diurétiques

    • les médicaments susceptibles de perturber le fonctionnement rénal: anti-inflammatoires non stéroïdiens , aspirine, certains antihypertenseurs, antibiotiques, antidiabétiques, antiviraux, etc.

    • les médicaments pouvant aggraver des problèmes de thermorégulation: certains neuroleptiques , antiparkinsoniens, antidépresseurs , etc.

    • “les médicaments qui limitent l’augmentation du débit cardiaque comme les diurétiques et les bêta-bloquants”

    • les antimigraineux , “qui quelquefois empêchent la vasodilatation [augmentation de la taille des vaisseaux sanguins] ou réduisent la transpiration”

    • les somnifères ou les anxiolytiques, “médicaments qui diminuent la vigilance et la capacité à adapter son comportement pour lutter contre la chaleur”

    L’Assurance maladie indique par ailleurs que l’action de certains médicaments peut être modifiée en cas de forte chaleur . “De façon générale, il faut faire attention aux dispositifs transdermiques (patchs), dont l’efficacité peut être modifiée par la transpiration”, précise-t-elle. L’élimination des antiépileptiques ou des antidiabétiques oraux peut aussi être modifiée par la déshydratation.

    Sur son site Internet, l’ANSM énumère plus en détail la liste des médicaments pouvant amplifier les effets de la canicule sur le corps.

    “Cela ne justifie pas d’arrêter de sa propre initiative un traitement”

    “Même si certains médicaments peuvent jouer un rôle dans l’aggravation des problèmes liés aux fortes chaleurs, cela ne justifie jamais d’arrêter un traitement de sa propre initiative, ni même de le réduire ou de l’interrompre quelques jours”, appuie néanmoins l’Assurance maladie. Il revient en effet à son médecin traitant d’évaluer la situation au cas par cas.

    L’ANSM souligne par ailleurs que des études menées sur les facteurs de risque de décès suite à la canicule d’août 2003 ont montré que si des traitements médicamenteux pouvaient “favoriser la survenue d’un coup de chaleur”, elles ne concluaient pas pour autant à “l’existence d’un lien de causalité entre la prise d’un médicament et le décès”.

    “Dans la plupart des cas, un médicament ne représente pas un risque à lui tout seul, surtout s’il est bien utilisé. D’autres facteurs de risque, comme la maladie ou le grand âge, doivent être pris en considération”, rappelle en ce sens l’ANSM.

    À voir également sur Le HuffPost: “Canicule ou vague de chaleur, comment faire la différence?”

    • chevron_right

      Météo: Une "apocalypse de chaleur" et des records de température attendus ce lundi

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 18 July, 2022 - 02:47 · 3 minutes

    Une Une "apocalypse de chaleur" et des records de température sont attendus ce lundi 18 juillet en France.

    CANICULE - Ce lundi 18 juillet sera-t-il le jour le plus chaud? La carte de France a viré au cramoisi sur une large partie de la façade atlantique, avec 15 départements en vigilance rouge canicule , dont la Gironde, où le feu a regagné en intensité dimanche soir.

    “Dans certaines zones du Sud-Ouest, ce sera une apocalypse de chaleur”, prédit même François Gourand, prévisionniste à Météo-France, auprès de l’AFP.

    Nul n’est plus à l’abri: le pic de cette 45e vague de chaleur recensée en France depuis 1947 est attendu sur la façade ouest, notamment dans une Bretagne jusqu’ici protégée par les entrées océaniques.

    La multiplication de ces phénomènes météorologiques extrêmes est une conséquence directe du réchauffement climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

    La chaleur intense attise les feux, qui se sont multipliés ces derniers jours, des forêts de Gironde aux champs des agriculteurs, qui travaillent parfois de nuit pour éviter qu’une étincelle surgie des lames de la moissonneuse viennent embraser leur récolte.

    Dimanche soir, le brasier qui a dévoré en six jours 13.000 hectares de végétation en Gironde a regagné du terrain à la faveur de vents tourbillonnants, entraînant de nouvelles évacuations dans le secteur de Landiras. Selon les pompiers, au total, 16.200 vacanciers ont dû plier bagages en urgence depuis mardi.

    L’enfer n’est pas terminé sur la façade ouest, qui sera frappée ce lundi à la mi-journée par le pic caniculaire.

    Peut-être jusqu’à 40°C à Brest

    L’alerte “rouge” émise dimanche, qui recommande aux habitants des zones concernées d’observer une “vigilance absolue” face à des “phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle”, concerne les départements suivants: Charente, Charente-Maritime, Côtes-d’Armor, Dordogne, Finistère, Gers, Gironde, Ille-et-Vilaine, Landes, Loire-Atlantique, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Morbihan, Deux-Sèvres et Vendée.

    Cinquante-et-un départements sont par ailleurs en vigilance orange (ce qui signifie “soyez très vigilants”) et le reste de la France - à l’exception de la Corse-du-Sud - est en jaune (“soyez attentifs”).

    La journée de ce lundi pourrait être l’une des plus chaudes jamais enregistrées à l’échelle de la France. Les températures maximales seront partout supérieures à 30°C, et entre comprises entre 38 et 40°C dans une moitié de la France, de l’Ouest à la vallée du Rhône.

    Météo-France s’attend à de nombreux records, comme “en Bretagne, avec peut-être jusqu’à 40°C à Brest”, ce qui serait un record absolu, mais aussi dans les Landes, où “la forêt landaise sera au-dessus des 42°C”, selon le prévisionniste Olivier Proust.

    La nuit de lundi à mardi sera brûlante dans tous les départements en rouge: “On va avoir une nuit vraiment torride”, avec des minimales ne descendant pas en-dessous de 25/26°C au plus frais de la nuit, a-t-il ajouté.

    Cette vague rouge brique va refluer aussi vite qu’elle a frappé la façade ouest, poussée vers l’Est par des vents soutenus. La vigilance rouge canicule devrait être levée dès 6h mardi. Mercredi, “les fortes chaleurs ne concerneront plus que le quart sud-est avec des nuits toujours très chaudes”, selon Météo-France.

    Corollaire de cette vague de chaleur, des pics de pollution de l’air pourraient apparaître. Une dégradation est attendue ce lundi concernant les concentrations d’ozone, déjà soutenues, notamment sur l’arc Atlantique et la Provence-Alpes-Côte d’Azur, selon Prev’air, la plateforme nationale de prévision de la qualité de l’air.

    À voir également sur Le HuffPost : Canicule ou vague de chaleur, comment faire la différence?

    • chevron_right

      Canicule: Quelles restrictions pour les départements en vigilance rouge?

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 17 July, 2022 - 20:33 · 4 minutes

    Quelles restrictions pour les départements en vigilance rouge en raison de la canicule? Quelles restrictions pour les départements en vigilance rouge en raison de la canicule?

    CANICULE - Quinze départements ont été placés en vigilance rouge en raison de la canicule , ce dimanche 17 juillet. Ce troisième et dernier niveau sur l’échelle des vigilances météo recommande aux habitants des zones concernées d’observer une “vigilance absolue” face à des “phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle”.

    “La chaleur prend de l’ampleur, la canicule s’étend sur le pays”, a prévenu l’établissement public de météorologie, qui s’attend à voir de nombreux records de températures battus, notamment dans l’ouest et le sud-ouest. La journée de lundi pourrait être l’une des plus chaudes jamais enregistrées en France.

    Les manifestations publiques sportives interdites dans le Morbihan

    Le service de météorologie prévient que “dans certaines zones du sud-ouest, ce sera une apocalypse de chaleur” qui pourrait atteindre 44°C par endroits lundi, suivie d’une “nuit torride”. C’est pourquoi, il recommande aux habitants des départements concernés (Charente, Charente-Maritime, Côtes-d’Armor, Dordogne, Finistère, Gers, Gironde, Ille-et-Vilaine, Landes, Loire-Atlantique, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Morbihan, Deux-Sèvres et Vendée) de suivre ses conseils.

    Plusieurs préfectures ont pris des mesures spécifiques après le placement en vigilance rouge de leur territoire. En Dordogne pour éviter les incendies , les autorités interdisent l’usage de feux d’artifices jusqu’à mardi minuit.

    De son côté, la préfecture du Morbihan interdit les manifestations publiques sportives sur la journée du 18 juillet 2022 et l’accès aux bois, forêts et landes de 35 communes du département “particulièrement exposées au risque feu de forêt”.

    Dans le département de l’Ille-et-Vilaine, la “tenue de toute manifestation publique, revendicative, festive, culturelle, sportive ou commémorative, en extérieur ou dans des établissements non climatisés recevant du public, est interdite du lundi 18 juillet 2022 à 00h00 et jusqu’au mardi 19 juillet 2022 à 24h00”. Les tirs de feux d’artifices sont également prohibés durant la même période.

    Dans un communiqué, publié ce dimanche, la Première ministre Élisabeth Borne indique que les préfectures ont activé, depuis le début de la semaine, les dispositions du plan ORSEC “gestion sanitaire des vagues de chaleur” sont activées par les préfets. Il s’agit d’un programme d’organisation des secours à l’échelon départemental, en cas de catastrophe.

    “La Première ministre assurera un suivi régulier de la situation pour garantir l’entière mobilisation des services de l’État”, peut-on également lire dans le communiqué.

    Hydratation, port de vêtements légers, etc.: les conseils face à la canicule

    Par ailleurs, Météo France rappelle à la population, et plus particulièrement aux habitants concernés par les vigilances orange et rouge, de continuer à boire de l’eau plusieurs fois par jour et à manger normalement. Les personnes sont également invitées à se mouiller le corps “plusieurs fois par jour à l’aide d’un brumisateur, d’un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains tièdes”. Météo France recommande de ne pas sortir entre 11h et 21, les heures les plus chaudes. Pour les personnes qui n’ont d’autres choix que de se déplacer, il est recommandé de porter un chapeau et des vêtements légers”.

    Parmi les consignes rappelées par Météo France, les habitants des départements touchés par la vague de chaleur intense sont invités à rester “dans un endroit frais ou climatisé deux à trois heures par jour, tout en continuant de respecter la distanciation physique et les gestes barrière” face au Covid-19. Il est aussi recommandé de limiter les activités physiques et sportives. L’aération des lieux de vie est conseillée durant la nuit, tandis que dans la journée, les volets, rideaux et fenêtres doivent rester fermés.

    Il est aussi demandé à la population d’être particulièrement vigilante envers les personnes âges et fragiles, en prenant de leurs nouvelles. Par ailleurs, pour éviter les feux de végétation, il est aussi demandé d’éviter les “comportements pouvant favoriser les départs de feux (cigarette, barbecue, etc.)”.

    À voir également sur Le HuffPost : Face à la canicule et aux feux de forêts, la mise en garde de Macron

    • chevron_right

      Canicule ou vague de chaleur, comment faire la différence ?

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 17 July, 2022 - 02:54 · 3 minutes

    MÉTÉO - Depuis plusieurs jours, les températures sont anormalement élevées dans l’Hexagone. Ce lundi 18 juillet, elles pourraient même dépasser allègrement les 40°C dans le Sud-Ouest. Mais lorsque vous prenez votre portable ou allumez la télé pour regarder les informations, on parle tantôt de “vague de chaleur” , tantôt de “canicule” , et vous ne comprenez pas la différence entre les deux. Rassurez-vous, c’est normal, la différence n’est pas si évidente, comme on vous l’explique dans la vidéo en tête d’article.

    C’est quoi une vague de chaleur ?

    Les vagues de chaleur correspondent à des températures anormalement élevées, observées pendant plusieurs jours consécutifs”, explique Météo-France . Cependant, “il n’existe pas de définition universelle du phénomène”, puisque les conditions climatiques sont différentes d’une région du monde à l’autre. Les critères tels que le seuil de température et la durée de l’épisode varient donc en fonction des territoires. En France métropolitaine, on parle de “vague de chaleur” l orsqu’il fait plus de 23,4°C pendant au moins trois jours et que la température atteint ou dépasse les 25,3°C.

    La température n’est pas le seul critère pour une canicule

    Pour la canicule, le principe reste le même, mais les seuils de températures sont un peu différents. Premièrement, c’est une période avec une moyenne de températures élevées de jour comme de nuit. Par exemple, “ si la température descend sous le seuil le temps d’une nuit mais qu e le lendemain il fait de nouveau chaud, ça ne suffira pas à baisser la moyenne générale sur la période en question”, et l’épisode sera toujours considéré comme caniculaire, explique au HuffPost , le météorologue Gaétan Heymes. A contrario, une vague de chaleur s’arrête dès que les seuils de température ne sont plus atteints.

    Autres critères: les seuils de températures d’une canicule sont définis au niveau départemental. Et pour cause: vos habitudes et votre rapport à la chaleur n’est pas le même en fonction du département dans lequel vous habitez.

    “Ce qui compte, ce n’est pas de savoir s’il fait plus chaud dans un département ou un autre, mais si les températures observées dans ce département vont conduire ou non à des impacts sur le plan sanitaire. Ça va être de la surmortalité sur les personnes les plus fragiles, des malaises, des gens qui ne se sentent pas bien, des coups de chaud, de la déshydratation, etc.”, énumère Gaétan Heymes. En plus de la chaleur, les conditions sanitaires peuvent également être dégradées par d’autres facteurs comme la pollution, ou encore le Covid-19, comme observé l’année dernière.

    Comment se protéger en cas de fortes chaleurs ?

    Face à cet épisode de canicule, Santé publique France rappelle qu’il est important de boire de l’eau plusieurs fois par jour; de mouiller son corps régulièrement à l’aide d’un brumisateur, d’un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains tièdes; de limiter ses activités physiques ou encore de rester au frais. Pour cela, vous pouvez vous rendre dans des endroits climatisés comme un musée ou fermer les volets de votre logement le jour et aérer la nuit. Et surtout, n’oubliez pas de prendre des nouvelles de vos proches, notamment les plus fragiles, pour vous assurer qu’ils vont bien.

    Les consignes à respecter pour se protéger lors de fortes chaleurs Les consignes à respecter pour se protéger lors de fortes chaleurs

    À voir aussi sur Le HuffPost: Face à la canicule, comment se rafraîchir sans réchauffer la planète

    • chevron_right

      Face à la canicule, une chaîne de cinémas britannique offre des places gratuites aux clients roux

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 16 July, 2022 - 22:21 · 1 minute

    Face à la canicule, une chaîne de cinémas britannique offre des places gratuites aux clients roux. (photo d'illustration) Face à la canicule, une chaîne de cinémas britannique offre des places gratuites aux clients roux. (photo d'illustration)

    ROYAUME-UNI - En raison des températures caniculaires à venir au Royaume-Uni , l a chaîne de cinémas Showcase offre l’entrée gratuite aux personnes aux cheveux roux, ces lundi 18 et mardi 19 juillet.

    La raison avancée? Selon des études , ces personnes sont plus sensibles au soleil et à la chaleur que les autres.

    Elles pourront donc retirer un billet par jour, sur ces deux jours, dans n’importe quel cinéma Showcase du Royaume-Uni, rapporte The Independent .

    “Alors que le Royaume-Uni bénéficie d’un temps ensoleillé bien nécessaire, nous savons à quel point certaines personnes peuvent trouver la chaleur difficile à supporter”, explique Mark Barlow, le directeur général de Showcase Cinemas.

    “C’est pourquoi, pour faire face à la canicule, nous offrons aux roux l’accès gratuit à nos écrans de cinéma ce lundi et mardi, afin qu’ils puissent profiter de quelques-uns des films proposés dans le confort de nos salles climatisés, et qu’ils restent protégés du soleil”, ajoute-t-il.

    Les températures pourraient atteindre 40 degrés la semaine prochaine pour la première fois de l’histoire du Royaume-Uni.

    À voir également sur Le HuffPost : Les feux et la canicule frappent aussi l’Espagne et le Portugal

    • chevron_right

      Canicule: 38 départements désormais placés en vigilance orange

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 16 July, 2022 - 14:24

    38 départements placés en vigilance orange pour la canicule 38 départements placés en vigilance orange pour la canicule

    METEO - La vague de chaleur s’intensifie et s’étend. Météo France a placé, ce samedi 16 juillet, 38 départements en vigilance orange canicule , tandis que des records de température devraient être enregistrés ces prochains jours .

    Conséquence très concrète du réchauffement climatique, cette onde de chaleur fait craindre le pire sur le front des incendies. Selon le dernier bilan de la préfecture de la Gironde, ce samedi 16 juillet, plus de 10.000 hectares de forêt sont partis en fumée depuis mardi, dans un contexte de canicule généralisée prévue tout au long du week-end.

    Plus d’informations à venir...

    À voir également sur Le HuffPost: Face à la canicule et aux feux de forêts, la mise en garde d’Emmanuel Macron

    • chevron_right

      Canicule: Début d'un week-end de chaleur généralisée sur l'Hexagone

      news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 16 July, 2022 - 07:29 · 3 minutes

    Un pompier lutte contre l'incendie près de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône, ce vendredi 15 juillet. Un pompier lutte contre l'incendie près de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône, ce vendredi 15 juillet.

    CANICULE - Touchée par les incendies de forêt , la France se prépare à vivre un week-end de canicule généralisée , avant un pic de chaleur attendu en début de semaine prochaine. Météo-France prévoit qu’à compter de ce samedi 16 juillet dans l’après-midi, “les températures commenceront à remonter doucement sur la moitié nord”, tout en restant “très élevées” sur la moitié sud.

    Cette hausse se poursuivra dimanche, en particulier dans le Sud-Ouest , “où les 40°C seront plus souvent atteints”. Des “niveaux exceptionnels” de température devraient même être enregistrés dimanche et lundi dans les régions de l’Ouest, avec de nombreux records absolus attendus, surtout lundi, selon Olivier Proust, prévisionniste pour Météo-France.

    Pour cette deuxième vague de chaleur de l’année, 16 départements ont été placés en vigilance orange canicule par Météo-France jusqu’à dimanche, des Alpes-de-Haute-Provence à Bordeaux. Le mercure a déjà atteint les 35 degrés à Toulouse et les 39,6 degrés à Apt (Vaucluse) vendredi après-midi.

    Des incendies en cours

    Conséquence très concrète du réchauffement climatique, cette onde de chaleur fait craindre le pire sur le front des incendies. Selon le dernier bilan de la préfecture de la Gironde, ce samedi 16 juillet, plus de 9000 hectares ont brûlé dans les forêts du département.

    Les deux incendies, qui ont mobilisé 1.000 pompiers vendredi, “ne sont pas encore fixés”, et la superficie brûlée “va encore augmenter”, a prévenu la préfète Fabienne Buccio mercredi soir, alors que le parquet privilégie la piste criminelle pour le feu de Landiras. Pour cet incendie, les surfaces brûlées ont “fortement augmenté” cette nuit, indique la préfecture.

    Dans les Bouches-du-Rhône, quelque 900 soldats du feu restaient eux mobilisés face à l’incendie qui frappe depuis jeudi le massif de la Montagnette, au sud d’Avignon, le vent venant compliquer leur travail. Si ce brasier a été un temps fixé, le mistral soufflant à 50 km/h en rafales a favorisé deux reprises de feu vendredi et la surface parcourue est désormais de 1.276 hectares.

    Les événements ont par ailleurs pris une tournure judiciaire avec l’ouverture d’une enquête pour incendie involontaire , ce feu ayant visiblement été déclenché par un train de marchandises.

    “Mobilisation”

    Après avoir salué dans la journée la “mobilisation” des services de l’État, Emmanuel Macron a salué vendredi soir sur Twitter le “courage” et “l’engagement” des “3.000 pompiers venus de toute la France” pour lutter “contre les incendies qui frappent le sud du pays”.

    À voir également sur Le HuffPost: Face à la canicule et aux feux de forêts, la mise en garde d’Emmanuel Macron