close
  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 113

    Angélique Andthehord · 6 days ago - 16:51 · 1 minute

Vous trouvez pas qu'y a kek'chose qui cloche, là ? J'en ai marre, de ces histoires, à la fin ! C'est qu'une balle.

C'était l'été. C'était les grandes vacances, je les passais dans la maison, à Cesson, paisiblement, entre la maison, la télé, le jardin, le portique et la salle de jeux et là, je retombais toujours sur cette vieille balle de tennis soi-disant ensorcelée qui revenait à chaque fois assombrir le tableau de mes vacances. Je ne voulais plus voir là qu'une balle ordinaire.

Elle a jamais été ensorcelée, cette balle. C'est des bêtises. Comment ça s'pourrait ? Moi, j'avais déposé un baiser dessus mais c'était pour porter bonheur, pas pour faire faire des cauchemars (c'est juste que j'pouvais pas dire ça à Olivier parce que chuis timide). Et mon cadeau m'a été rendu, c'est qu'Olivier voulait pas d'mon amour. Alors, sur le chemin du retour, j'étais tellement triste que j'ai vu dans mon imagination des serpents qui voulaient dévorer ma balle. C'était le reflet des tourments qui voulaient dévorer mon cœur et puis c'est tout. Y a jamais eu d'serpents. C'est juste des histoires que j'me suis inventées pour combattre mes tourments mais, maintenant, c'est fini. Une balle, c'est qu'une balle.


extrait de : Magie indélébile


#contrariété #ennui #Cesson #solution #balle #désagrément #vision #magie #sorcellerie #vacances #bonheur #bêtise #incrédulité #rationnel #incompréhension #inquiétude #folie #amour

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 89

    Angélique Andthehord · Tuesday, 30 August - 21:28 · 1 minute

Véronique, de son côté, ne resta pas seule. Elle eut tout de suite une copine. Tant mieux pour elle et, au vu de son tempérament extraverti, ça n'avait rien d'étonnant mais on aurait dit que cette fille, une blondasse, mettait le grappin sur Véronique pour l'éloigner de moi, exactement comme Muriel faisait avec moi pour m'éloigner de Véronique.

Plus bizarre encore, Véronique avait une petite sœur au CE2. Au moment même où Véronique devint copine avec la blondasse, sa petite sœur devint copine avec la petite sœur de la blondasse, elle aussi au CE2. Véronique et sa petite sœur se réjouirent de cette coïncidence qui devait souder des liens très forts entre les deux paires de sœurs amies mais moi, je me demandais si ce n'était pas un coup monté.

J'avais vécu quelque chose de similaire, un an plus tôt, quand mon grand frère et ma grande sœur avaient rencontré ceux de Françoise et étaient devenus amis. Nous avions passé de super vacances tous ensemble. Muriel était au courant de cela, elle connaissait l'histoire. Alors, aurait-elle été reproduite sciemment ?

Les enfants de Cesson s'étaient-ils concertés pour séparer volontairement les deux nouvelles ? Qu'avaient-ils derrière la tête ?

En tout cas, Dieu intervint pour nous réunir à nouveau, Véronique et moi, car nous fûmes affectées au même groupe de catéchisme. Nous passâmes donc tous nos mardis soir ensemble, tenant toutes deux à faire le trajet ensemble. Pour le reste, suivant le point de vue de Véronique, nous acceptâmes tout simplement les amitiés qui nous étaient offertes.


extrait de : Drôle de Cesson !


#contrariété #ennui #Cesson #solution #mystère #bonheur #gentillesse #ambiance #discussion #cercle #projet #rencontre #copine #amie #rentrée #méfiance #manigances #tempérament

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 88

    Angélique Andthehord · Monday, 29 August - 14:22

Sur ce, la porte s'ouvrit et le nouveau directeur de l'école, qui se trouvait être aussi notre instituteur, nous fit entrer.

En plus, Véronique habitait juste à côté de chez moi. Décidément, Cesson, c'était le paradis des enfants heureux !

Manque de bol, le nouveau directeur décida de refaire les classes et je fus transférée, dès le lendemain, dans l'autre CM2. Je fus donc séparée de Véronique et me retrouvai avec Muriel et le troisième nouveau : Olivier.

Ça ne m'empêchait pas de retrouver Véronique en récréation, en principe. Cependant, Muriel insistait pour que je restasse avec elle. Je n'allais pas me plaindre d'être aussi aimablement sollicitée mais j'avais la curieuse impression que Muriel cherchait intentionnellement à me séparer de Véronique ; alors qu'elle connaissait tout le monde et était copine avec tout le monde. Elle n'avait pas besoin de moi.


extrait de : Drôle de Cesson !


#contrariété #ennui #Cesson #mystère #appel #bonheur #école #gentillesse #ambiance #copine #amie #rentrée #méfiance #manigances

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 87

    Angélique Andthehord · Saturday, 27 August - 15:38 · 1 minute

Juste à côté de moi, il y avait une jolie fille brune aux cheveux longs avec une frange. Quand ses grands yeux bruns croisèrent les miens, je crus voir au fond d'eux ma sœur de toujours. Le pire, c'est qu'elle se mit à me parler avec désinvolture, exactement comme si nous nous connaissions depuis toujours, genre :

« Hé ! t'as vu l'autre, là, patati, patata… » comme si j'étais sa confidente.

Sidérée, j'objectai :

« Mais ! tu m'connais pas.

- Comment tu t'appelles ?

- Angélique.

- Ben voilà, maintenant, j'te connais. Moi, c'est Véronique. T'es nouvelle ?

- Oui.

- Moi aussi. J'me suis renseignée : on est trois nouveaux au CM2, moi, toi et un garçon qu'est dans l'autre classe mais on s'en fiche, c'est un garçon.

- T'aimes pas les garçons ?

- Mais si, j'plaisante.

- On vient tout juste d'arriver à l'école et t'es déjà au courant qu'on est trois nouveaux au CM2 ?!

- Ben ouais, vaut mieux. À la fin d'l'année, l'information s'ra plus vraiment d'actualité. J'veux être journaliste, quand ch's'rai grande. »


extrait de : Drôle de Cesson !


#Cesson #solution #mystère #bonheur #école #gentillesse #ambiance #discussion #rencontre #copine #rentrée #tempérament

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 85

    Angélique Andthehord · Thursday, 25 August - 11:22

Déjà, à Cesson, l'école primaire était mixte et moi, je voulais être avec les garçons. Un environnement exclusivement féminin ne convenait pas mon tempérament. Et puis, j'avais dix ans, après tout. Il était temps pour moi de trouver un amoureux, choisi par moi-même, pour vivre une belle histoire.

Et puis, j'avais déjà demandé à Françoise comment ça se passait en récréation, à l'école de Cesson. Elle m'avait répondu que c'était pareil que dans la rue, étant donné qu'on y retrouvait les mêmes enfants qui étaient habitués à jouer tous ensemble.

Pour finir, les mercredis après-midi, à Courbevoie, je les passais toute seule dans ma chambre alors qu'à Cesson, j'allais avoir le droit d'aller jouer dehors, pareil que pendant les vacances.


extrait de : Cesson pour de vrai


#ennui #Cesson #bonheur #école #ambiance #projet

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 84

    Angélique Andthehord · Wednesday, 24 August - 12:16 edit

De retour à l'école, en récréation, les filles reprirent l'habitude de se regrouper entre copines mais ce n'était plus pareil. Nous nous connaissions pour avoir vécu un truc chouette toutes ensemble.

Et puis, dans la cour de récréation, il y eut un sujet de conversation qui fut lancé par Anne et orchestré par Sylvie. Passant par là, je pris la parole et donnai mon avis sur la question. L'une après l'autre, toutes les filles de la classe se joignirent à la conversation ; si bien qu'à la fin, toute la classe venait, à chaque récréation, se grouper en cercle autour de ce seul et même sujet de discussion de grandes personnes que nous refusions à notre sauce : la politique.

Mieux encore, la maîtresse nous annonça qu'elle reprendrait notre classe au CM2. Toutes mes camarades s'en réjouirent mais moi, à la fin du CM1, je déménageais pour partir vivre à Cesson ; sans regret malgré tout.


extrait de : Cesson pour de vrai


#Cesson #bonheur #école #maîtresse #gentillesse #ambiance #discussion #cercle #projet #copine #amie

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 83

    Angélique Andthehord · Tuesday, 23 August - 17:53

Ma maîtresse du CM1, à Courbevoie, était une jeune fille très belle, super gentille et juste avec toutes ses élèves.

Elle nous emmena en classe de neige. Au départ, je n'étais pas très emballée à l'idée de ce séjour. Un mélange de classe et de colonie, ça ne me disait rien de bon, même si la maîtresse était gentille.

Je fus très agréablement surprise. Un matin, notamment, j'étais assise avec toutes les filles de ma classe autour de la grande table du petit-déjeuner. Tout le monde souriait, rigolait ; tout le monde se parlait, comme si nous étions en famille.


extrait de : Cesson pour de vrai


#ennui #bonheur #école #maîtresse #gentillesse #ambiance #projet

  • chevron_right

    chapitre 16 On ne peut vivre qu'une destinée à la fois extrait 82

    Angélique Andthehord · Monday, 22 August - 14:37

Mon troisième mystère de Cesson, j'ignore quel âge j'avais quand il se produisit. C'était du temps où nous habitions à Courbevoie, c'était donc au cours des dix premières années de ma vie.

Nous étions, ce jour-là, à Cesson, dans notre maison de campagne et, encore une fois, après le déjeuner, mes parents voulurent faire une promenade. Avions-nous des invités, ce jour-là ? Aucune idée. Toujours est-il que j'étais à vélo et mes parents étaient loin derrière. Alors, je freinai et mis pied à terre pour les attendre.

Regardant paisiblement le paysage qui s'offrait à moi, j'entendis Cesson me parler, me demander si je voulais faire partie de lui, de sa terre, de son histoire. Mon Cesson, ma campagne adorée, m'appelait, moi, Angélique, à devenir Cessonaise et je lui répondis un grand :

« Oui ! »


extrait de : Cesson pour de vrai


#Cesson #mystère #appel #bonheur