close
  • chevron_right

    Après 3 ans d’absence, Black Mirror revient sur Netflix avec une saison inédite

    news.movim.eu / JournalDuGeek · 2 days ago - 07:00

template-jdg-2022-05-16t172253-086-158x105.jpg black mirror saison 6

Black Mirror est de retour pour nous jouer de mauvais tours. Que savons-nous de la sixième saison qui s'annonce ?

Après 3 ans d’absence, Black Mirror revient sur Netflix avec une saison inédite

  • Hu chevron_right

    Contre l'homophobie, "Heartstopper" sur Netflix fait mieux que beaucoup de campagnes de prévention

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 2 days ago - 04:00 · 3 minutes

Nick et Charlie, héros de Nick et Charlie, héros de "Heartstopper" sur Netflix.

SÉRIES - Exit les clichés. À l’heure de la journée mondiale contre l’homophobie , la transphobie et la biphobie, qui se tient ce mardi 17 mai, une série pour ados mise en ligne sur Netflix au mois d’avril dernier est particulièrement de circonstance. Elle s’intitule Heartstopper.

L’histoire est celle d’un jeune garçon du nom de Charlie (Joe Locke), un collégien britannique en classe de 3ème, un brin gringalet et ouvertement homosexuel. Le jour de la rentrée, il fait la rencontre Nick (Kit Connor). Contrairement au premier, Nick est populaire, costaud et est le capitaine de l’équipe de rugby.

Entre les deux ados, c’est un “match” amical. Et ce, d’entrée de jeu. Ils ne se quittent plus et ne manquent pas d’attentions l’un envers l’autre. De quoi laisser espérer à Charlie qu’une belle histoire d’amour avec Nick puisse être possible. Que lui aussi, peut-être, aime les garçons.

Des conversations tardives dans la nuit aux rapprochements, en passant par le premier baiser. Heartstopper laisse à voir une comédie romantique sensible, délicate et touchante, loin du trash, des drogues, des scènes de sexe et des personnages queers bodybuildés de beaucoup d’autres productions pour ados.

Un scénario réaliste

L’intrigue n’est pas très originale, mais elle n’est pas tirée par les cheveux. Ce n’est pas niais, c’est juste, notamment dans sa représentation du harcèlement à l’école, des difficultés à trouver sa place quand on est gay ou lesbienne, du sentiment de solitude et de la difficile acceptation de son homosexualité face aux stigmatisations et l’intolérance des autres. La série du réalisateur britannique Euros Lyn ne donne pas de leçons, elle est réaliste.

Découvrez ci-dessous la bande-annonce de Heartstopper :

Cette nouvelle production Netflix est d’ailleurs une adaptation d’un webcomic à succès, écrit par l’autrice britannique queer Alice Oseman. Aujourd’hui âgée de 27 ans, cette dernière a déjà publié quatre romans et deux courtes histoires à destination des jeunes adultes. Ses personnages sont attachants, ses histoires simples et sincères. On s’y reconnaît.

Et d’ailleurs, sur Netflix, Heartstopper est un phénomène. D’après le New York Times , il s’agit d’un des dix shows anglophones les plus regardés dans le monde sur la plateforme depuis qu’il a été mis en ligne. Il n’a pas seulement ému sa cible, les ados. “De nombreux millenials queer plus âgés ont été éblouis par la série”, raconte le journaliste et auteur Owen Jones dans un édito du Guardian.

Une “bouée de sauvetage”

“Cependant, ils ont également un fort sentiment de deuil à l’égard de ce qu’ils n’ont, eux, jamais eu: l’acceptation par nos pairs hétéros ou une représentation aussi assumée sur nos écrans, précise-t-il. [...] Pour quelqu’un qui n’a fait son coming out qu’à 20 ans, ce qui était si terrifiant à l’adolescence, c’était la solitude pure et simple du placard.” À la télé, les programmes mettant en scène des homosexuels étaient si mauvais que cela a aggravé son sentiment de solitude.

“Les jeunes LGBT+ ont maintenant une série avec des personnages tendres et adorables qui font face à des difficultés, mais qui ont aussi la possibilité d’être heureux, ajoute le journaliste. Cette série a des chances d’être une bouée de sauvetage pour beaucoup.”

Ce lundi, un rapport du ministère de l’Intérieur indique que les plaintes pour crimes et délits commis envers les personnes LGBT+ ont augmenté de 28% en France, en 2021. Ce rapport rappelle que la lutte contre l’homophobie, la lesbophobie, la transphobie et la biphobie n’est pas terminée. Même si, à elle seule, Heartstopper ne va pas endiguer le problème, la série a le mérite de mettre un peu de baume au cœur et de contribuer à l’effort de sensibilisation.

À voir également sur Le HuffPost : Censuré par son principal, ce lycéen gay ne s’est pas laissé intimider pour terminer son discours

  • chevron_right

    Heartstopper sur Netflix rend aux ados gays et introvertis la coolitude qu’ils méritent

    news.movim.eu / Numerama · 3 days ago - 17:45

Après des décennies de romances gay tragiques, Heartstopper débarque enfin sur le petit écran pour remplir nos fictions de douceur et d’empathie. En montrant des adolescents adorables et une histoire d’amour sensible, cette série Netflix bouscule les narrations du genre. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • Hu chevron_right

    "Black Mirror" de retour sur Netflix, trois ans après la saison 5

    news.movim.eu / HuffingtonPost · 3 days ago - 16:44 · 2 minutes

Affiche de la saison 5  de Black Mirror, sortie le 3 juin 2019 sur Netflix.  Affiche de la saison 5  de Black Mirror, sortie le 3 juin 2019 sur Netflix.

NETFLIX - Black Mirror prépare son retour. La série britannique aura bien droit à une saison 6, actuellement en production chez Netflix , annonce Variety ce lundi 16 mai. Le casting aurait même commencé, précise le magazine américain.

Le dernier épisode de la série d’anticipation diffusé sur la plateforme remonte à juin 2019 . Mais cette longue absence semble valoir le coup, avec à la clé un retour qui s’annonce grandiose. Chaque épisode durera plus d’une heure, et fera l’objet de “très gros coûts de production”, précise Variety . “La nouvelle saison sera encore plus ample et cinématographique, chaque épisode sera envisagé comme un film”, ajoute le magazine.

La suite de Black Mirror comptera plus d’épisodes que la cinquième saison, qui elle n’en est composée que de trois. On y retrouve notamment Andrew Scott, Anthony Mackie, Yahya Abdul-Mateen II, Topher Grace ou encore Miley Cyrus.

Une pause liée au Covid-19

Après cette dernière saison, Charlie Brooker a posé son stylo pendant trois ans. Et pour cause: pendant la pandémie de Covid-19 , le scénariste avouait que créer de nouveaux épisodes lui paraissait être une mauvaise idée dans une telle période de crise globale. “En ce moment, je ne sais pas qui voudrait regarder des histoires mettant en scène des sociétés en train de s’écrouler donc je ne travaille pas sur de nouveaux épisodes de Black Mirror ”, expliquait-il à Radio Times en mai 2022. À l’inverse, il déclarait se tourner vers l’écriture de scénarios à visée humoristique.

Dès ses débuts sur Channel 4 , la série dystopique a rencontré un grand succès en Grande-Bretagne à partir de 2014. Avec une troisième saison produite par Netflix en 2016, Black Mirror a ensuite signé un succès international.

Souvent sombres et satiriques, tous les épisodes sont indépendants les uns des autres, et se déroulent dans un futur proche. Ils explorent les possibles scénarios engendrés par notre obsession des écrans, et autres objets de technologie omniprésents dans notre quotidien.

En 2018, Charlie Brooker a également écrit un film interactif baptisé Black Mirror: Bandersnatch , dans lequel il a largement exploré le style cinématographique visé dans la prochaine saison. Un film pas comme les autres, puisque lors de leur visionnage, les téléspectateurs peuvent prendre des décisions pour le personnage, un jeune programmeur des années 80, et influencer le cours de l’histoire.

Concernant la saison 6 de la série, les éléments de scénarios, date de sortie et autres détails sont encore gardés secrets par le créateur.

À voir également sur Le HuffPost : Ce que Black Mirror nous dit de l’avenir

  • chevron_right

    Il y aura bien une saison 6 de Black Mirror sur Netflix

    news.movim.eu / Numerama · 3 days ago - 15:26

Charlie Brooker et Annabel Jones travaillent déjà sur la saison 6 de Black Mirror, sur Netflix. L'anthologie dystopique va-t-elle réussir à se réinventer ? [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

  • chevron_right

    Bridgerton saison 3 : on sait qui sont les deux personnages principaux !

    news.movim.eu / JournalDuGeek · 3 days ago - 12:30

jdg32-158x105.jpg la chronique des Bridgerton Benedict, Anthony et Colin

La Chronique des Bridgerton ne suivra pas la continuité des livres dont elle s’inspire. La saison 3 nous réserve de belles surprises !

Bridgerton saison 3 : on sait qui sont les deux personnages principaux !

  • chevron_right

    Netflix dit à ses employés d’aller ailleurs s’ils trouvent certains programmes offensants

    news.movim.eu / Numerama · 3 days ago - 12:01

Après des mois de polémique sur les spectacles du comédien Dave Chappelle contenant des blagues transphobes, Netflix a un message à faire passer à ses employés et futures recrues : il faudra être prêts à accepter de travailler sur des contenus qui ne leur plaisent pas. [Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/