close
  • Hu chevron_right

    C à vous: Quand Valérie Pécresse a un message pour Betrand Charmeroy

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 24 June - 20:35 · 3 minutes

Valérie Pécresse avait un message à faire passer à l'humoriste de Valérie Pécresse avait un message à faire passer à l'humoriste de "C à vous" sur France 5, Bertrand Chameroy.

TÉLÉVISION - Un message inattendu. Afin de clôturer la saison de C à Vous en beauté, l’équipe de l’émission de France 5 a concocté une surprise bien particulière pour l’un de ses chroniqueurs: Bertrand Chameroy . En fin d’émission, ce vendredi 24 juin, Mohamed Bouhafsi a expliqué avoir “une petite surprise” pour son camarade humoriste. Une surprise sous la forme d’un message vidéo, directement adressé à Bertrand Chameroy, qui semblait le premier surpris de cette situation.

Soudain, le visage de Valérie Pécresse apparaît à l’écran, la cible favorite de Betrand Chameroy dans ces chroniques durant la course à l’Élysée. Dans cette courte vidéo, l’ancienne candidate LR à l’élection présidentielle adresse alors un message sans rancune, même si teinté d’une bonne dose de second degré. “Je voulais profiter de cette vidéo pour vous remercier sincèrement pour votre don à ma campagne”, explique alors la présidente du conseil régional d’Île-de-France, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, à partir de 9min50.

Par la suite, Valérie Pécresse passe à l’humour et explique qu’en tant que “source d’inspiration inépuisable pour vous ces derniers mois et pour vos blagues à deux balles comme vous dites, il n’était pas anormal que vous me versiez quelques royalties”, lâche alors la femme politique, sans masquer son sourire.

“Quand vous êtes en vacances, ça m’en fait aussi!”

Derrière ce drôle de remerciement, la candidate déchue des Républicains opère sa petite vengeance. En effet, dans une interview accordée au Parisien en mai , Bertrand Chameroy avait confié avoir fait un don à Valérie Pécresse, endettée à hauteur de 5 millions d’euros à la suite de son score à l’élection présidentielle 2022.

“Si Valérie Pécresse s’est endettée à hauteur de 5 millions, je ne crois pas que ce soit à cause de moi. Même si on en a souvent plaisanté avec moi au bureau. D’ailleurs, j’ai tenu mon engagement en envoyant un don. J’ai fait le calcul: à raison de quarante vannes à deux balles pendant la campagne, je suis arrivé à 80 euros. Je n’ai même pas reçu un merci”, avait alors plaisanté Betrand Chameroy au sujet de la campagne calamiteuse de la candidate LR .

Valérie Pécresse a pu rendre la monnaie de sa pièce à l’humoriste avec ce petit message humoristique. ”Et vous avez vu, je ne vous en veux pas, je ne vous ai pas retourné votre don, ajoute également Valérie Pécresse en référence au don refusé de Nicolas Sarkozy , mais rassurez-vous, vous n’êtes pas pour autant invité à mon anniversaire le 14 juillet”.

Valérie Pécresse conclut même son message par une “confidence” à l’humoriste. ”Vous m’aviez rêvé en Céline Dion et je vous ai un petit peu déçu, alors je vais vous faire une confidence, l’élection présidentielle, ce n’est pas The Voice , et les Français vont bientôt s’en rendre compte. Alors bonnes vacances, parce que quand vous êtes en vacances, ça m’en fait aussi!”, se permet même de conclure Valérie Pécresse face à un Betrand Chameroy encore hilare face aux images qui viennent de lui être présentées.

À voir également sur Le HuffPost: Les résultats de Valérie Pécresse sont les pires à la présidentielle pour la droite

  • Hu chevron_right

    On connaît le nombre de députés qui ont suivi la "formation express" sur le climat

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 22 June - 19:29 · 3 minutes

Une quarantaine de scientifiques se sont relayés pour offrir aux députés une formation sur les enjeux climatiques. (photo d'illustration) Une quarantaine de scientifiques se sont relayés pour offrir aux députés une formation sur les enjeux climatiques. (photo d'illustration)

POLITIQUE - Sur les 577 députés de la nouvelle législature, 154 ont suivi la formation express sur les menaces qui pèsent sur le climat et la biodiversité , dispensée par des scientifiques à proximité de l’ Assemblée nationale , ont indiqué les organisateurs à l’issue de l’opération, ce mercredi 22 juin.

La très grande majorité des élus est venue des rangs de la gauche (en premier lieu EELV et LFI) et du camp présidentiel, notamment de Renaissance (ex-LREM) et d’Horions, un seul LR et un RN s’étant présentés. Les élus qui se sont déplacés - soit plus du quart de l’hémicycle - “sont tous demandeurs qu’il y ait une suite” à cette initiative, s’est félicité le climatologue Christophe Cassou, en insistant sur le caractère “apartisan” de cette initiative.

Une formation de 20 à 30 minutes

Une quarantaine de scientifiques se sont relayés de lundi à mercredi sous un “barnum” de toile pour offrir cette formation de 20 à 30 minutes destinée à fournir aux députés volontaires les faits scientifiques fondamentaux sur le réchauffement climatique et ses conséquences.

“Le but de l’opération est aussi de montrer que la recherche publique est disponible” pour présenter des “faits scientifiques” irrécusables aux élus, a-t-il souligné, en insistant sur le fait que “nous ne sommes pas un lobby”.

L’ex-député écologiste Matthieu Orphelin , initiateur de cette opération avec le collectif “Pour un réveil écologique”, s’est réjoui d’un “beau succès” qui pourrait être renouvelé, pour les conseillers des ministres par exemple. Pour Émeline Notari, du Réseau action climat, il était “important d’avoir des députés de tous bords”, et “au moins un de chaque groupe”.

Les parlementaires ont notamment reçu un document résumant en dix points les milliers de pages des travaux de référence du Giec sur le réchauffement climatique, et d’autres documents thématiques.

“L’écologie n’est plus une question de couleur politique”

“Les questions de fond, on les connaît, mais il est intéressant de partager sur les réponses à apporter”, a affirmé Charlotte Parmentier-Lecoq (LREM), venue échanger avec des scientifiques avec qui elle promet de rester en contact quand ces sujets viendront dans l’hémicycle.

La députée Horizons Agnès Firmin Le Bodo a salué l’initiative sur Twitter, affirmant que “les enjeux climatiques sont des enjeux capitaux pour la planète” et qu’il est “naturel que les responsables politiques se forment et s’informent sur ces sujets et puissent agir en conséquence”.

Maxime Minot est le seul LR à être venu, mais pour lui “l’écologie n’est plus une question de couleur politique”. Ancien maire d’une petite localité, il a voulu alerter sur “le manque d’information des élus locaux” confrontés aux risques naturels sur leurs territoires.

Le socialiste Jerôme Guedj salue lui aussi cette initiative. L’écologie, contrairement aux questions sociales, “n’est pas le domaine dans lequel je suis le plus expert”, confesse-t-il. Il en attend des arguments pour exiger que les budgets qui seront présentés répondent aux ambitions environnementales affichées.

À voir également sur Le HuffPost: Réchauffement climatique: aux pôles, l’autre catastrophe qui passe inaperçue

  • Hu chevron_right

    Amélie de Montchalin quitte le gouvernement après son échec aux législatives dans l'Essonne

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 20 June - 03:35 · 2 minutes

Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et candidate à sa réélection dans la 6e circonscription de l'Essonne. Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et candidate à sa réélection dans la 6e circonscription de l'Essonne.

POLITIQUE - Clap de fin pour Amélie de Montchalin. La ministre de la Transition écologique est sèchement battue ce dimanche 19 juin dans la 6e circonscription de l’Essonne par le socialiste Jérôme Guedj, investi par la NUPES.

Devancée de 7 points au premier tour , Amélie de Montchalin n’a pas su rattraper son retard face à son adversaire. Avec seulement 46,64% des voix, contre 53,36% pour Jérôme Guedj, selon les résultats définitifs, elle perd sa circonscription et, en vertu de la règle édictée par Emmanuel Macron, son portefeuille de ministre.

“Je tiens à prendre acte de la victoire de Jérôme Guedj, je lui adresse mes félicitations républicaines”, a réagi cette dernière sur LCI. “Comme le veut la tradition républicaine, je ne ferai pas partie du prochain gouvernement”, a-t-elle ajouté.

Jérôme Guedj, 50 ans, est un ancien député frondeur PS et ex-président du département de l’Essonne où il a grandi politiquement. En 2017, il avait été éliminé dès le premier tour. Et prend donc sa revanche cinq ans plus tard.

Retrouvez les résultats et les analyses du second tour des législatives

Ce résultat confirme les prévisions sombres pour Amélie de Montchalin. Vendredi, un sondage Ifop donnait la ministre battue de quelques points par son adversaire socialiste. La ministre a connu un entre-deux-tours difficile, où elle a opté pour un ton et un discours très offensif vis-à-vis de la gauche, qu’elle a accusée de complaisance avec l’antisémitisme.

En 2017, cette marcheuse issue de la droite avait largement gagné la circonscription contre l’UDI, tandis que Jérôme Guedj terminait troisième. Mais en cinq ans, la sensibilité politique du département n’est plus la même: Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle (30,7%). Soit un point de plus qu’Emmanuel Macron.

Députée, puis ministre en 2019 de la Fonction publique, Amélie de Montchalin occupait la 5e place dans l’ordre protocolaire, chargée d’une partie du dossier écologique qu’Emmanuel Macron souhaite au cœur de son second mandat. Un poste qu’elle devra quitter, selon les consignes d’Emmanuel Macron.

À voir également sur Le HuffPost: Vous ne comprenez rien aux législatives? On vous décrypte le lexique

  • Hu chevron_right

    Valérie Pécresse a bouclé sa récolte de dons pour rembourser sa campagne

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 30 May - 18:26 · 2 minutes

Valérie Pécresse avait fait un appel au dons afin de récolter la somme manquante pour rembourser ses frais de campagne Valérie Pécresse avait fait un appel au dons afin de récolter la somme manquante pour rembourser ses frais de campagne

POLITIQUE - Après la déconvenue de l’élection présidentielle, l’objectif de dons est atteint. L’ex-candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a bouclé son appel aux dons et récolté les 5,1 millions d’euros nécessaires pour boucher le trou laissé par sa cuisante défaite au premier tour , a indiqué son entourage, confirmant une information du Parisien .

Valérie Pécresse, qui avait jusqu’au 31 mai pour récolter ces fonds, a reçu 3,3 millions de dons de particuliers, a précisé cette source.

À cela s’ajoutent 1,2 million d’euros apportés par Les Républicains , ainsi que 600.000 euros versés par l’État du fait de son score en dessous de la barre des 5% ouvrant la voie à un remboursement de ses frais de campagne.

“Objectif atteint, l’appel aux dons est bouclé et le remboursement des frais de campagne aussi”, a-t-elle résumé. Valérie Pécresse n’avait récolté que 4,78% des voix au premier tour de la présidentielle pour laquelle elle s’était “endettée personnellement à hauteur de cinq millions d’euros”.

Un don de 2.000 euros de Nicolas Sarkozy refusé

Elle avait lancé dès le lendemain de sa défaite un appel aux dons, et relancé ensuite son appel en invoquant “ceux qui partagent (ses) convictions” mais aussi ceux qui, “par peur des extrêmes ont choisi le vote utile dès le premier tour”.

L’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy , qui ne l’avait pas soutenue pendant sa campagne, avait fait un don de 2.000 euros qui avait pourtant été refusé par la candidate.

“Elle ne demande pas la charité, mais la solidarité et l’amitié. C’est une femme d’honneur”, avait affirmé l’entourage de la présidente de la région Île-de-France.

Vendredi, le président des Républicains Christian Jacob avait déjà assuré que Valérie Pécresse avait presque “bouclé” le remboursement de sa dette . “Je pense que c’est bouclé, c’est à peu près bouclé, quasiment bouclé”, avait-il assure au micro de RTL.

À voir également sur Le HuffPost : À Neuilly-sur-Seine, la campagne de Pécresse n’emballe pas ces électeurs de droite

  • Hu chevron_right

    Valérie Pécresse a "quasiment bouclé" sa récolte de dons pour rembourser sa campagne

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 27 May - 08:26 · 2 minutes

Valérie Pécresse, le soir du premier tour de la présidentielle, le 10 avril 2022. REUTERS/Gonzalo Fuentes Valérie Pécresse, le soir du premier tour de la présidentielle, le 10 avril 2022. REUTERS/Gonzalo Fuentes

POLITIQUE - La banqueroute sera finalement évitée. Jeudi 26 mai, le président des Républicains Christian Jacob a assuré que Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a presque “bouclé” le remboursement d’une dette de 5 millions d’euros provoquée par sa déconfiture à la présidentielle.

“Je pense que c’est bouclé, c’est à peu près bouclé, quasiment bouclé”, a assuré le député LR de Seine-et-Marne, au micro de RTL . Valérie Pécresse aura “pratiquement” atteint la somme de 5 millions d’euros, a-t-il ajouté.

Au lendemain de sa défaite au premier tour de la présidentielle, lundi 11 avril, l’ex-ministre du Budget de Nicolas Sarkozy avait lancé une campagne de dons face à une “situation financière désormais critique”. “Nous n’avons pas atteint les 5% (de voix) qui nous permettraient d’obtenir les 7 millions de remboursements de l’État que nous escomptions”, avait-elle expliqué.

Pour les candidats à la présidentielle sous ce seuil fatidique, le remboursement ne s’élève qu’à 800.000 euros.

“Il en va de la survie des Républicains”

Pour justifier cet “appel national aux dons”, Valérie Pécresse avait soutenu que “Les Républicains ne peuvent pas faire face à ces dépenses”: récolter l’argent était devenu selon elle une question de “survie des Républicains”.

La démarche avait été raillée par plusieurs opposants, qui y voyait une contradiction avec l’habituel discours de la droite contre l’assistanat, sans compter que la présidente de région bénéficie du patrimoine le plus important des candidats de la dernière présidentielle, avec 9,7 millions d’euros .

Malgré cette situation critique, Valérie Pécresse avait refusé un don provenant de Nicolas Sarkozy d’une somme de 2000 euros . Celle-ci l’a fait recréditer dans la journée, avait indiqué son entourage à l’AFP début mai, confirmant une information de Politico. “Elle ne demande pas la charité, mais la solidarité et l’amitié. C’est une femme d’honneur”, avait expliqué cette source, faisant référence au manque de soutien de l’ancien président de la République durant la campagne.

À voir également sur Le HuffPost : À Neuilly-sur-Seine, la campagne de Pécresse n’emballe pas ces électeurs de droite

  • Hu chevron_right

    Valérie Pécresse a "repris son souffle" après sa défaite et revient sur le terrain de l'Île-de-France

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 13 May - 15:29 · 2 minutes

Photo d'illustration de Valerie Pécresse, dans un bureau de vote de Vélizy-Villacoublayle 10 avril 2022. REUTERS/Gonzalo Fuentes Photo d'illustration de Valerie Pécresse, dans un bureau de vote de Vélizy-Villacoublayle 10 avril 2022. REUTERS/Gonzalo Fuentes

POLITIQUE - Elle est de retour et elle a “beaucoup appris”. En retrait depuis sa défaite cinglante à la présidentielle, Valérie Pécresse est revenue ce vendredi 13 mai sur la scène publique dans son costume de présidente de la région Île-de-France.

“En politique, soit on gagne, soit on apprend. On va dire que j’ai beaucoup appris”, a déclaré en souriant Valérie Pécresse en marge de l’inauguration de la Biennale d’architecture et de paysage (Bac) de Versailles. Au premier tour de la présidentielle, elle n’avait recueilli que 4,78% des suffrages, le pire score de la droite pour cette élection.

Un mois après sa défaite, l’ex-candidate des Républicains a indiqué avoir “repris (son) souffle”. “Je suis partie marcher dans la nature, c’est ce qui ressource le mieux, je vous assure”, a-t-elle ajouté.

Dans son discours, Valérie Pécresse a affirmé sa détermination à “accélérer le rythme de la transition écologique” pour la région, en plaidant pour “une écologie des résultats” et non “punitive”.

L’objectif du Pécressethon presque atteint

Le score de Valérie Pécresse le 10 avril, inférieur à 5% des voix ne lui permet pas d’obtenir un remboursement de ses frais de campagne pour lesquels elle s’est “endettée personnellement à hauteur de cinq millions d’euros”.

L’appel de dons qu’elle a lancé pour combler ce trou, qui devait s’interrompre lundi, a été prolongé jusqu’au 31 mai, avec l’objectif de réunir le million d’euros qui manque, les sommes promises jusqu’à présent atteignant les 4 millions, selon son entourage. Selon BFMTV , 2,5 millions d’euros ont été réunis grâce à des donateurs privés, tandis que le parti a déboursé 1,5 million d’euros.

“Sa famille politique, un certain nombre, a contribué de manière significative”, a déclaré le président LR du Sénat Gérard Larcher sur franceinfo jeudi 12 mai. Un nom cependant n’apparaitra pas dans la liste des contributeurs: celui de Nicolas Sarkozy.

L’ancien président de la République a voulu contribuer à hauteur de 2000 euros, selon les révélations de la presse. Un don que Valérie Pécresse a refusé , sur fond de tensions avec l’ancien chef d’État. “Elle ne demande pas la charité, mais la solidarité et l’amitié”, avait fait savoir son entourage à l’AFP.

Valérie Pécresse est restée totalement silencieuse à propos des élections législatives. Gérard Larcher a cependant déclaré avoir pu constater “au travers d’un certain nombre de messages, qu’elle comptait s’impliquer aux côtés des candidats d’Île-de-France.”

À voir également sur Le HuffPost: Les résultats de Valérie Pécresse sont les pires à la présidentielle pour la droite

  • Hu chevron_right

    EN DIRECT. Suivez le discours d'Emmanuel Macron au Parlement européen

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 9 May - 11:58 · 1 minute

UNION EUROPÉENNE - Un calendrier qui tombe à pic pour un président qui a fait de l’Europe l’un de ses thèmes de prédilection en vue de sa réélection. A l’occasion de la Journée de l’Europe, Emmanuel Macron prononce au Parlement européen de Strasbourg, ce lundi 9 mai, le premier grand discours de son second mandat .

Celui qui préside le Conseil de l’Union européenne pour le premier semestre de l’année 2022 clôturera la “Conférence sur l’avenir de l’Europe”, une initiative lancée il y a un an sous l’impulsion d’Emmanuel Macron et à travers laquelle des contributions de 800 citoyens ont débouché sur 49 propositions concrètes pour l’Europe.

Un contexte marqué par la guerre en Ukraine

“C’est la première occasion pour le président de prononcer un discours européen non seulement depuis sa réélection, mais également depuis le début de la guerre en Ukraine le 24 février”, a fait savoir la présidence française en amont de ce déplacement. D’autant que sa prise de parole intervient quelques heures après celle de Vladimir Poutine à Moscou pour le défilé militaire marquant la victoire soviétique sur les Nazis.

La question de l’entrée dans l’UE de l’Ukraine, la Géorgie et la Moldavie doit aussi être “abordée par le président”, a assuré l’Élysée, alors que le conflit avec la Russie se poursuit. L’entourage d’Emmanuel Macron utilise le mot de “face à face” et confirme que l’objectif côté européen est de montrer “la force des démocraties libérales” contre “l’affirmation d’un modèle de révisionnisme historique qui, aujourd’hui, verse le sang sur la terre ukrainienne”. Une unité européenne qu’Emmanuel Macron veut également démontrer avec un déplacement à Berlin dans la foulée, aux côtés du chancelier Olaf Scholz.

Suivez le discours en direct sur le HuffPost avec la vidéo située en tête de cet article.

  • Hu chevron_right

    La forte émotion des parents de Samuel Paty lors de l'investiture d'Emmanuel Macron

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 7 May - 13:11 · 1 minute

TERRORISME - Un très fort moment d’émotion. Les parents de Samuel Paty , l’enseignant assassiné en octobre 2020 par un terroriste, ont été invités à l’investiture d’Emmanuel Macron , ce samedi 7 mai à l’Élysée. Leur échange avec le président de la République a été l’un des moments les plus marquants de la cérémonie.

“Merci monsieur le Président pour votre invitation”, a déclaré la mère du défunt professeur d’histoire-géographie, les larmes aux yeux, à Emmanuel Macron , après une longue étreinte. “Je vous serai toujours fidèle”, lui a répondu le chef de l’État. Juste avant, il avait également pris dans ses bras le père de Samuel Paty, lui aussi très ému.

La mort de Samuel Paty, poignardé puis décapité par Abdoullakh Anzorov près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a été l’un des moments tragiques du premier quinquennat d’Emmanuel Macron.

Le chef de l’État avait déjà rencontré les parents de l’enseignant mort à 47 ans en marge d’un déplacement dans le Cher et l’Allier, le 8 décembre dernier. Aucune information sur cette rencontre n’avait été dévoilée.

À voir également sur Le HuffPost: Hommage à Samuel Paty: à Conflans-Sainte-Honorine, ils racontent pourquoi ils sont venus marcher