close
  • Hu chevron_right

    La solitude touche toujours autant les Français que pendant les confinements

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 23 January - 06:10 · 2 minutes

Un Français sur cinq explique souffrir de solitude, selon cette étude de l

SOLITUDE - L’épidémie de solitude ne connaît pas de levée des restrictions. Les multiples confinements, les restrictions de déplacement et la fermeture des lieux de sociabilité comme les restaurants ou les cafés ont fragilisé la capacité des Français à créer du lien social.

Pour la troisième année consécutive, le sondage de l’Ifop pour l’ association Astrée fait ainsi état du sentiment de solitude des Français. En décembre 2021, ils étaient 19% à se sentir “toujours ou souvent seuls”. Cette proportion d’un Français sur cinq est la même qu’un an plus tôt.

Cette solitude s’explique à la fois par des raisons indépendantes à la crise sanitaire et d’autres directement liées à la pandémie de Covid-19 . Pendant deux ans, beaucoup de lieux comme les cinémas, les musées, les restaurants, et aussi les salles de concert étaient fermés . Les Français ne s’y sont pas beaucoup rendu. Ces lieux fermés ont engendré un sentiment de solitude chez les jeunes. Parmi les 19% des Français se sentant souvent ou toujours seuls, 28% ont entre 18 et 24 ans.

Autre conséquence de la crise: le télétravail. Car si parmi ces Français souffrant de solitude, il y a surtout des personnes qui habitent seules, qui n’ont pas beaucoup de moyens et qui sont demandeurs d’emplois, ceux qui travaillent de chez eux au moins trois jours dans la semaine sont ainsi 34% à souffrir de ce mal invisible toujours ou très souvent.

Parler de sa solitude est devenu plus difficile

Et depuis le début de la crise de Covid-19, certains Français estiment souffrir davantage de la solitude. Mais cette situation progresse avec la lueur de fin des restrictions. En 2021, ils sont 39% à faire face à toujours plus de solitude, 12 points de moins qu’en 2020, à la suite des confinements. De plus, cette amélioration notoire s’accompagne d’une volonté de s’en sortir plus renforcée.

En 2021, les Français sont 60% à trouver qu’il est facile de remédier au sentiment de solitude contre 56% en 2020 en pleine crise. Néanmoins, pour 32%, quand la solitude se profile, ils ne trouvent pas facile d’y remédier et une certaine partie n’arrive même pas à en parler.

Pendant le confinement, parler de sa solitude était beaucoup plus acceptable . Entre la lumière mise sur l’isolement et les dispositifs mis en place, les Français concernés étaient 32% à exprimer leur sentiment de solitude en 2020. En 2021, ils ne sont plus que 27%. Et peut-être en parlent-ils moins, car il y a moins de personnes prêtes à les écouter, plus disposés que nous sommes à fréquenter les lieux fermés pendant les confinements de 2020.

À voir également sur Le HuffPost: Aux urgences psychiatriques, le confinement laisse des traces

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 40

    Angélique Andthehord · Thursday, 6 January - 05:23

Revenons à l'école ! bien à contre-cœur !!

Quand j'y suis allée la première fois, j'avais cinq ans et je souhaitais profondément y être admise parce qu'à la maison, j'étais la seule petite au milieu des grands ; j'avais besoin de rencontrer mes pareils. En plus, à la maison, personne ne m'apprenait à lire et à écrire. Je me suis déjà vue pleurer devant un de mes petits livres ouvert parce que j'étais désespérément incapable d'en décrypter les écritures. Incontestablement, l'école était pour moi une providence.

Mon projet d'école était parfaitement défini en mon esprit : un an de maternelle pour échanger avec mes semblables et un an de grande école pour comprendre les codes de la communication écrite.


extrait de : La grande porte


#école #solitude

  • chevron_right

    chapitre 15 Mon choix extrait 34

    Angélique Andthehord · Wednesday, 29 December - 07:49

Étais-je la seule élève ou étions-nous beaucoup à avoir pensé à des choses comme ça ? Je n'en sais rien car, dans la classe, la maîtresse ne donna la parole à personne pour en discuter et, en récréation, personne ne voulait parler avec moi.

En récréation, les filles étaient chacune avec sa copine, elles ne se parlaient que deux par deux. Il n'y avait pas de mise en commun possible de nos impressions.

C'est inquiétant, ce comportement, quand on y pense. Est-ce là l'attitude naturelle de nos congénères ou serait-ce une défaillance comportementale provoquée par des ordres inappropriés émanant des adultes de l'école, auxquels tous les enfants sont tenus d'obéir ?


extrait de : JUSTICE !


#restriction #école #réflexion #fausseté #comportement #mœurs #solitude #trouble

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 106

    Angélique Andthehord · Wednesday, 11 August, 2021 - 02:53

Depuis que l'accident s'était produit, les après-midi, j'étais tout le temps restée sur l'aire de jeux. Je n'étais plus allée me promener autour du bâtiment parce qu'il n'était pas question de passer devant le portique alors que j'étais dans mes habits sales, devant les garçons qui m'auraient dit de dire que j'étais amoureuse d'Éric alors que j'étais moche et sale. J'avais attendu le jeudi.

Jeudi tantôt, dans mes vêtements tous propres… je renonçai à faire le tour du bâtiment et passer devant le portique. Même si je n'étais plus sale, j'étais toujours honteuse. Après ce qui s'était passé, Éric ne voulait sûrement plus jamais m'entendre dire que j'étais amoureuse de lui. Il avait sûrement tout raconté à ses copains qui m'attendaient pour me montrer du doigt et se moquer de moi. C'était fini, plus rien à espérer.


extrait de : LE MOMENT D'Y VOIR PLUS CLAIR


#explication #bêtise #peur #découragement #honte #tristesse #solitude #colonie #amoureux #amour #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 105

    Angélique Andthehord · Tuesday, 10 August, 2021 - 08:28

Ma monitrice, au lieu de dénoncer l'injustice, chercha plutôt à amadouer le barbu :

« Oh, allez ! sois sympa. Elle est triste, elle voudrait écrire à ses parents.

- Non mais tu rigoles ! Tu t'rends compte du temps que ce pauvre Jean-Pierre a passé à empiler les valises de tous les gamins d'la colonie dans l'grenier ? Et maintenant, tu voudrais que j'lui dise de tout enlever et tout recommencer pour un papier à lettres oublié au fond d'une valise ? Ça s'trouve, il y est même pas, son papier, dans sa valise. Si elle l'a pas, c'est qu'elle l'a oublié chez elle. Et maintenant, elle veut nous faire des histoires… Non, non, pas question ! Faut pas qu't'écoutes tout c'que les gamins racontent. Sinon, t'as pas fini. »

Sur ces mots, il se dépêcha de partir pour couper court à la discussion.


extrait de : LA BARBE !


#punition #moniteur #explication #compréhension #interdiction #monitrice #solitude #incompréhension

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 81

    Angélique Andthehord · Tuesday, 13 July, 2021 - 05:27

Mais là, à cause de l'accident, ce n'était plus du tout la même chose. Si je voulais continuer à aimer Éric, ça voulait dire que je devais me montrer moche, sale et ridicule. Il allait se moquer de moi et tout répéter à tout le monde. Toute la colonie allait se moquer de moi et Éric ne voudrait plus jamais de moi pour amoureuse.


extrait de : L'ÉPREUVE DE MI-PARCOURS


#enfance #tristesse #colonie #tourment #catastrophe #honte #humiliation #solitude #amour #épreuve

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 74

    Angélique Andthehord · Monday, 5 July, 2021 - 08:52

Le deuxième jour, ne subissant plus aucun inconfort, je m'assis tranquillement à ma place, à l'extrémité de mon tube, bien décontractée.

J'étais bien, toute seule, à l'extrémité de mon tube. De toute façon, en règle générale, à la colonie comme à l'école, j'étais tout le temps toute seule. Alors, j'étais habituée, je ne m'ennuyais jamais. Je me promenais dans mon imaginaire et me racontais plein de belles histoires.

Par contre, la nouvelle visite du prince Éric à l'entrée de ma grotte, elle ne fut pas imaginaire, celle-là !


extrait de : ÉRIC


#enfance #colonie #amoureux #solitude

  • chevron_right

    chapitre 14 Créons le mouvement ! extrait 62

    Angélique Andthehord · Monday, 21 June, 2021 - 06:12

Seule à nouveau, je chassai la mélancolie qui voulait m'envahir en me raccrochant à ma passion pour le théâtre.

Mon public réclame mon retour sur les planches. Il veut que je lui écrive la fin de l'histoire.

Intérieurement, je caressai la couverture de mon livre et m'imprégnai de mon rôle.


extrait de : SOURIRE


#enfance #solitude #théâtre #histoire #jeu #comédie #vacances